Le Prix des lecteurs du Var

Prix des lecteurs du Var : participez, votez !


La formule est simple. Il suffit de lire parmi une sélection de 3 ouvrages jeunesse et / ou 3 adulte et de voter pour son roman préféré du 2 juin au 11 octobre. Une belle proposition qui s’inscrit dans le cadre de l’édition 2018 de la Fête du Livre du Var, les 16, 17 et 18 novembre à Toulon, aussi organisée par le Département. Ce prix a pour objectif la découverte d’auteurs mais également d’ouvrages reconnus par la critique. Il permet de favoriser la lecture via les médiathèques du réseau départemental ou les librairies indépendantes. Trois ouvrages sont en lice dans chaque catégorie, le roman adulte et la jeunesse. Ils seront mis à disposition des lecteurs varois par la Médiathèque départementale dans les médiathèques varoises. Le Prix sera remis lors de la Fête du Livre du Var. Chaque lauréat se verra doté de 1 000 €. Des animations autour du Prix des lecteurs seront également proposées dans les structures participantes, en amont de la fête. 20 ateliers jeunesse, 17 lectures adultes par des compagnies de théâtre seront organisés dans 43 médiathèques réparties sur l’ensemble du territoire varois. Participez ! Les ouvrages sont à votre disposition dans votre médiathèque ou en vente en librairie, puis votez dans une médiathèque ou sur le site www.var.fr.
Consultez le règlement du Prix des lecteurs !

Pour voter en ligne pour votre livre préféré, Cliquez Ici !!!

  • La sélection du roman jeunesse 

 

L’aube sera grandiose de Anne-Laure Bondoux (Editions Gallimard)

Le résuméCe soir, Nine, seize ans, n'ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d'un lac. Il est temps pour elle de lui révéler l'existence d'un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations, qui s’écoule lentement, et enveloppe les deux femmes étroitement liées par le fil d’un récit qui remonte vers elles depuis son origine, en juillet 1970, quand la mère n’était qu’une petite fille

Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimé ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l'escalier ? Au fil d'un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial.

L'auteurDans ce 18ème roman, avec une écriture piquante et fluide, Anne-Laure Bondoux se régale à l’évidence dans l’évocation des années 1970-80. Mais son propos se concentre avant tout sur la transmission, d’une génération à l’autre. Au bout de son récit, quand le lac émerge de la nuit, tout est dit. Tout commence, l’héritage devenant force de vie. Et plus rien ne sera comme avant.

 

 

Fil de fer de Martine Pouchain (Editions Flammarion)

Le résumé En 1939, la France déclare la guerre à l’Allemagne et dans certaines régions trop exposées, l’exode s’impose. Un convoi de gens, d’âmes et de vies défile sur les routes de France pour rejoindre des amis ou de la famille. Cet exode fait partie de l’histoire de Gabrielle, dite « Fil de fer », nouvelle héroïne de Martine Pouchain.

Voici donc Gabrielle et toute sa famille parties sur les chemins de France pour se réfugier chez des amis bretons qui pourront peut-être les accueillir un temps. Les bombardements rythment leur périple. La nécessité de se jeter dans des fossés, le regret de devoir abandonner les morts pour survivre un peu plus longtemps. Au moins jusqu’au prochain raid.

Un jour, Gabrielle croise un convoi entièrement décimé par les Allemands. Là, un jeune homme l’intrigue. Ils se voient en cachette et, bientôt, elle en tombe amoureuse. Revenue dans son village à la suite de l’Armistice, elle subit l’Occupation et découvre une autre personnalité de Gaétan. Mais qui est réellement ce jeune homme ?

L'auteur Ce roman est un récit initiatique, ponctué de poèmes, magnifiquement mis en lumière par la plume douce et délicate de Martine Pouchain, une très belle histoire, toute en nuances et en moments inattendus, jusqu’à la dernière page.

 

 

Miss Pook et les enfants de la lune de Bertrand Santini (Editions Grasset)

Le résumé : Paris, 1907…Miss Pook est une sorcière. Sous l’apparence trompeuse et charmante d’une jeune fille anglaise, elle se fait embaucher comme gouvernante par une riche famille parisienne, pour s’occuper d’Élise, dix ans.

Douce bienveillante et inventive, Miss Pook va bouleverser l’existence de la petite fille. Grâce à cette sorcière aux pouvoirs extraordinaires,  Élise va commencer à développer un esprit critique, apprendre à faire des choix, à observer autour d’elle, comprendre le monde qui l’entoure. Mais pour approfondir tout cela, il lui faudra quitter la Terre et s’envoler vers la Lune, dans le château de la sorcière. Mais attention aux apparences et aux visages changeants, Miss Pook n’est peut-être pas si charmante, et l’astre de Nuit est peuplée de monstres …

L'auteurBertrand Santini nous enchante avec ce nouveau conte initiatique fantastique parsemé de références littéraires et cinématographiques : on pense au personnage de Mary Popins, à Alice aux pays des merveilles, à Roald Dahl, à Vingt mille lieues sous les mers, à l’univers de Tim Burton… L’écriture est vive, pleine d’humour et poétique. Et comme toujours chez l’auteur, les monstres ne sont pas ceux qu’on croit.

 

  • La sélection du roman adulte

 

- Massif central de Christian OSTER (Editions L’Olivier)

Le résumé : Maud a quitté Carl Denver pour aller vivre avec Paul, un ami du couple. Quand Paul, à son tour, quitte Maud, s’apercevant qu’il ne l’aime plus, la situation devient incontrôlable. C’est au point que Paul décide de fuir Paris pour protéger sa vie, qu’il imagine menacée par Carl.

Il va provisoirement s’installer chez des amis en pleine campagne. Mais se cacher dans le Massif central n’est pas une solution quand on est obsédé par un homme dont « la gentillesse survient si rarement qu’on la reçoit comme une grâce ».

À l’affût du moindre signe évoquant la présence de Carl Denver, Paul se déplace pour brouiller les pistes. Il rencontre des personnages étranges (Antoine, un ami d’enfance, vit dans les arbres) qui semblent surgir sur sa route pour le conduire vers son destin. Finalement, il trouve refuge dans un hôtel et guette le moment fatidique où la menace prendra forme. Il la redoute autant qu’il l’espère, impatient d’expier la double faute dont il se rend coupable : ne plus aimer la femme pour laquelle il a trahi l’ami. Christian Oster nous livre un roman captivant sur la fuite d’un homme devant l’inéluctable.

L’auteurChristian Oster a publié dix-huit romans dont Mon grand appartement (prix Médicis 1999), Une femme de ménage (2001, porté à l’écran par Claude Berri), Dans la cathédrale (2010), parus aux éditions de Minuit. Ont paru aux Éditions de l’Olivier : Rouler (2011), En ville (2013), Le Coe

 

 

- La Disparition de Stéphanie Mailer de Joël DICKER (Editions Bernard de Fallois)

Le résumé30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons, dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers : le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin du meurtre. L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à découvrir le meurtrier, solides preuves à l’appui. Celui-ci a été tué lors de son arrestation. Les deux policiers ont récolté les louanges de leur hiérarchie et même une décoration. Vingt ans plus tard, au mois de juin 2014, Jesse Rosenberg, devenu capitaine, est sur le point de quitter la police pour se consacrer à un projet personnel après une brillante carrière d’enquêteur. Il est devenu une légende locale de la police. On dit de lui qu’il a élucidé toutes les affaires qui lui ont été confiées, ce qui lui vaut le surnom de capitaine 100%. Derek Scott, en revanche, ne travaille plus sur le terrain et végète au sein d’une brigade administrative. Mais la vie des deux hommes va être totalement chamboulée lorsqu’une journaliste, Stephanie Mailer, vient trouver Jesse à sa cérémonie de départ de la police et lui annonce que son surnom n’est pas mérité : elle affirme à Jesse que contrairement à ce qu’il croit, sa toute première enquête, celle consacrée au quadruple meurtre d’Orphea, n’a pas été résolue. Pour Stephanie, Derek et Jesse se sont trompés de meurtrier. Un détail, pourtant évident, leur aurait échappé à l’époque. Jesse, certain que Derek et lui ne se sont pas trompés en 1994, met d’abord en doute la version de Stephanie. Mais trois jours plus tard, lorsque cette dernière disparaît et que les premières pistes s’entremêlent avec l’affaire de 1994, Jesse et Derek n’ont pas d’autre choix que de retourner à Orphea. Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer ? Qu’avait-elle découvert ? Si Jesse et Derek se sont trompés de coupable en 1994, alors qui est le véritable auteur du quadruple meurtre ? Et que s’est-il réellement passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?

L’auteurJoël Dicker est né à Genève en 1985. Son premier roman, Les Derniers Jours de nos pères, a reçu le Prix des écrivains genevois en 2010. Il a publié en 2012 La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, qui a obtenu successivement le Prix de la Vocation Bleustein-Blanchet, le Grand Prix du Roman de l’Académie française et le Prix Goncourt des Lycéens. La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert est adaptée en une série télévisée de 10 épisodes par le réalisateur Jean-Jacques Annaud, première diffusion 2018.

 

 

Jours brûlants à Key West de Brigitte Kernel (Editions Flammarion)

Le résumé : Avril 1955, Françoise Sagan, dix-neuf ans, est en tournée promotionnelle aux Etats-Unis à l’occasion de la sortie américaine de Bonjour tristesse. Fatiguée par le rythme intense des interviews, des séances photo et des dîners mondains, elle ne veut plus quitter sa chambre d’hôtel. Tennessee Williams, qui est en train de corriger La chatte sur un toit brulant, l’invite alors à le rejoindre à Key West où il demeure. Il n’est pas seul ; Franck Merlo, son amant, vit aussi dans cette maison du 1431 Duncan street et Carson McCullers, l’auteur du roman culte Le Coeur est un chasseur solitaire, dont l’état de santé est inquiétant, vient de s’y installer pour un temps indéterminé. Huit ans plus tard, juste avant sa mort en 1963, Franck Merlo décide de raconter ces deux semaines, ces jours brûlants à Key West, qui ont bouleversé sa vie.

L’auteurLongtemps productrice-animatrice d’émissions littéraires sur France Inter, Brigitte Kernel a publié de nombreux romans chez Flammarion dont le très remarqué Agatha Christie, le chapitre disparu.

 

Pour le Prix des lecteurs, il est possible de voter via la quarantaine de médiathèques varoises participantes (qui prêtent les livres, acquis par le Conseil départemental, aux lecteurs) ou par un formulaire en ligne dédié disponible jusqu'au 11 octobre .

Les prix seront remis lors de la Fête du livre du Var qui aura lieu du 16 au 18 novembre prochains, place d'armes à Toulon.

LES MÉDIATHÈQUES PARTENAIRES : Les Adrets de l’Estérel, Bandol, Barjols, Le Beausset, Bibliothèques de Toulon, Bras, Brignoles, Callian, Camps la Source, le Cannet des Maures, Carcès, Carnoules, Carqueiranne, Cavalaire, Collobrières, Correns, Fayence, Ginasservis, Gonfaron, Grimaud, Hyères, Le Luc, Les Mayons, Méounes, La Môle, Montauroux bibliothèque associative, Montauroux bibliothèque municipale, Nans les Pins, Néoules, Plan d’Aups, Plan de la Tour, Puget sur Argens,Roquebrune sur Argens, La Roquebrussanne, Rocbaron, Saint Cyr,Saint Julien, Saint Maximin, Saint Paul en Forêt, Saint Tropez, Saint Zacharie, Sainte Maxime, Sanary , Signes, Solliès Pont, Solliès Toucas, Tanneron, Tourrettes, Tourtour,Le Val, Varages, La Verdière, Vinon sur Verdon.

 

Image