Canton n°8 - Hyères

Véronique Bernardini
Véronique Bernardini
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 28 octobre 1966 à Hyères
Cadre supérieur chez Orange
Membre de la Commission permanente du Département
Membre des commissions Culture, Tourisme et Enseignement supérieur, recherche et innovation.
Représentante du département auprès de la Société publique locale Ingénierie départementale 83
Autres mandats :
3e adjointe au Maire de Hyères
Conseillère communautaire à l'agglomération Toulon Provence Méditerranée
Francis Roux
Francis Roux
Majorité départementale
Réélu en mars 2015
Né le 8 octobre 1950 à Paris
Médecin généraliste
5e Vice-président du Département.
Président de la commission Sport et jeunesse.
Membre des commissions Déplacements, communications et réseaux, Solidarités, Ports, mer et littoral et Accessibilité des services au public, ruralité et sécurité sanitaire.
Autres mandats :
1er adjoint au Maire d’Hyères
Vice-président de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée
Contact : froux@var.fr
Canton n°8 - Hyères
Riche de 40 km de littoral, de ses îles d’or Porquerolles, Port-Cros et Le Levant... Le canton d’Hyères, où vivent 47 859 habitants, est à lui seul un joyau pour le Var. Tantôt insulaires, parfois même unique en Europe avec le fameux tombolo, les paysages participent à l’attractivité du canton et à son art de vivre qui mêle création contemporaine, tourisme durable et sports nautiques.
Centre de solidarité
Hyères
Nature
Ens Le Gapeau
Collèges
Jules Ferry
Gustave Roux
Marcel Rivière

 

  • Assistants maternels : c'est le Département qui délivre les agréments

Publié le 14/04/2017

Nombreux sont les parents de jeunes enfants à avoir recours à un(e) assistant(e) maternelle agréé(e) pour assurer la garde de leurs jeunes enfants. Dans le Var, 3 424 personnes sont agréées par le Conseil départemental et offrent 10 500 places d'accueil à domicile ou au sein de Maisons d'assistants maternels. L'exercice de cette profession nécessite un agrément, délivré par le Président du Conseil départemental, après une évaluation des conditions d'accueil par le service départemental de Protection maternelle et infantile.

Les assistants maternels sont également tenus de suivre une formation obligatoire de 120 heures, organisée et prise en charge financièrement par le Département, dont les 60 premières heures doivent être préalables à l'accueil. Pour devenir assistant maternel, il est recommandé d'assister à une réunion d'information organisée mensuellement dans les Unités de promotion de la santé du Département.

Lors de ces réunions, des puéricultrices du Département renseignent les candidats sur la profession et tiennent à leur disposition des dossiers de demande d'agrément. Pour ceux et celles qui souhaitent exercer cette profession, la démarche est simple. Il suffit de renvoyer le dossier complété, accompagné des pièces justificatives demandées, à l'Unité de promotion de la santé dont dépend leur domicile. À compter de la réception du dossier complet, le Conseil départemental dispose d’un délai de trois mois pour instruire la demande. L'agrément est accordé, pour une durée de 5 ans, si les conditions d'accueil garantissent la santé, la sécurité et l'épanouissement des jeunes enfants gardés.

Pour le canton de Hyères, 161 assistants maternels agréés permettent l'accueil de 453 enfants simultanément

Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 38 73 ou le 04 83 95 39 06.

Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante :

Unité de promotion de la santé Val Gapeau – Iles d'Or
Parc tertiaire Valgora – rue G. Charpk Bât. A
CS 50538 – La Valette-du-Var83041 Toulon cedex

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • 274 000 € de subvention du Conseil départemental pour la Villa Noailles

Publié le 15/03/2017

La Villa Noailles, à Hyères, est un des lieux culturels incontournables du Var. Les événements qu'elle propose, tout comme les expositions d'avant-garde en design, mode et architecture, ont une résonance internationale. Le Conseil départemental du Var, qui soutient la culture sur l'ensemble de son territoire, participe au rayonnement de cet équipement rattaché à la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM). Afin de contribuer au fonctionnement de la Villa Noailles, le Département lui a octroyé, en 2016, la somme de 234 000 euros. En 2017, il confirme son engagement à ses côtés, avec une subvention de fonctionnement de 274 000 €. En soutenant ce centre d'art, le Conseil départemental aide au développement de l'offre culturelle varoise et à la valorisation du patrimoine varois. Fruit de l'architecte Robert Mallet-Stevens pour le compte de Charles et Marie-Laure de Noailles, la villa a été construite entre 1923 et 1925, sur les hauteurs de la ville, à Hyères. Elle est une des premières constructions de style moderne réalisée en France, construite selon les préceptes du mouvement rationaliste. Sur 1 800 m², la Villa Noailles accueille toute l'année des expositions et des résidences de création. Elle organise aussi deux festivals internationaux : le Festival international de mode et de photographie à Hyères depuis 1985 et le Design parade, Festival international d'architecture d'intérieur, à Hyères et aussi à Toulon, depuis 2016.

 

  • Le Département, partenaire du programme résidentiel Nouvelle Vague à Hyères

Publié le 08/03/2017.

C'est un bel exemple de mixité sociale que le Conseil départemental a soutenu à Hyères à travers le programme Nouvelle vague. Ce projet résidentiel, dans le quartier du Pyanet, comprend 233 logements. Une centaine a été vendue en VEFA* au bailleur social Var Habitat avec un financement de 558 000 € du Département sur les 12 861 000 € du montant de l'opération, l'autre partie étant en accession libre. À noter, neuf des logements sociaux ont été aménagés pour accueillir des personnes âgées nécessitant une adaptation de leur habitation ou des personnes atteintes d’un handicap physique : ces logements ont été créés dans le cadre du label Logement service plus mis en place par Toulon Provence Méditerranée en partenariat avec l’association Handitoit. 
Répartis en 3 bâtiments de 3 à 4 niveaux, les logements sociaux acquis et loués par Var habitat compte 44 T2, 33 T3, 28 T4 et 5 T5. Les locataires, entrés dans les lieux en juin dernier, ont pu apprécier les performances thermiques, acoustiques et en termes de luminosité naturelle du bâtiment qui est certifié H&E et labellisé BBC 2005 – Effinergie. Le projet s'est inscrit dans la charte « chantier propre » tenant compte, entre autres, de la réduction des nuisances pour les riverains, du tri des déchets sur le chantier ainsi que la réutilisation de ceux-ci.
Rappelons que Var habitat est le bras armé du Département en matière de construction de logements locatifs sociaux. L'office public de l'habitat gère, dans le Var, le plus gros contingent de logements sociaux, soit 29 % du parc locatif social. 
* Vente en l'état de futur achèvement

 

  • Le HTV Basket évolue au plus haut niveau national, il est soutenu par le Département

Publié le 22/02/2017

Le Hyères Toulon Var Basket est le club élite de basket du Var. L'aide du Département s'élève, cette année, à 555 000 €. L'histoire du club commence en 1948 avec la naissance du club sportif toulonnais. En 1952, c'est au tour de la ville d'Hyères d'avoir son club de basket-ball, le Omni sport hyérois. Il faut attendre les années 1970 pour que le basket connaisse un réel essor dans les deux communes. C'est en 1990/1991, que les deux clubs décident d'allier leurs forces et de fusionner.
Après quatre ans à évoluer en championnat PRO B, l'équipe phare du club a retrouvé, pour la saison 2016/2017, sa place en PRO A, le championnat élite du basket français. Le club a remporté l'an dernier le titre de champion de France. La subvention départementale a permis au club de se relancer au plus haut niveau, mais également de mettre en place de nouveaux projets, comme l'installation d'une fan zone à Hyères. Depuis 2015, l'ancien basketteur américain, Kyle Milling, est l’entraîneur de cette équipe. Deux saisons d'affilée, il a été désigné meilleur coach de PRO B.

Pour assister aux matchs à domicile du HTVB, il faut se rendre au Palais des sports de Toulon.

Plus d'informations sur www.basket-htv.com

 

  • Le Département soutient l'innovation horticole

Publié le 16/02/2017

Produire en respectant l'environnement, développer de nouvelles cultures, protéger les plantes des ravageurs et maladies, améliorer le rendement des productions… Depuis 1984, le Syndicat du Centre Régional d'Application et de Démonstration Horticole (SCRADH) à Hyères conduit des essais et des expérimentations pour innover dans le domaine des fleurs coupés, de la pépinière et des plantes en pot. Le Département est partenaire de la structure, avec une subvention de 85 000 € pour 2016. "Nous recherchons des solutions aux problèmes des producteurs. Nos innovations se construisent à la demande des acteurs de la filière qui utilisent nos résultats", explique Laurent Ronco, le directeur. Les équipes du SCRADH travaillent sur divers sujets pour trouver des avancées. "En plus de tous les autres essais variétaux, nous avons lancé des expérimentations sur la rentabilité de la production de fleurs coupées de kalanchoe, dans notre région. Autre projet sur lequel nous travaillons, la culture aéroponique du lisianthus.  Cette technique hors sol impressionnante est économiquement et techniquement très intéressante. Nous avons de très bons résultats", continue le directeur. 
Et pour permettre une implication plus grande de la recherche auprès des entreprises du secteur horticole, le SCRADH va participer à deux programmes européens de coopération transfrontalière.

Syndicat du Centre Régional d'Application et de Démonstration Horticole
727 avenue Alfred Décugis
83400 Hyères 
Tél. 04 94 12 34 24 ou www.scradh.com

 

  • Atelier calligraphie à l'école primaire Guynemer à Hyères par les Archives départementales

Publié le 08/02/2017

Dans la longue histoire de l'humanité, l'écriture est une invention récente. Si l'homme utilise un langage articulé depuis environ 100 000 ans, il n'écrit que depuis un peu plus de 5 000 ans. 
Comment est apparue l'écriture ? Qui l'a inventée ? Avec quel outil écrivait-on au Moyen-âge ? Le service éducatif des Archives départementales a proposé, jeudi 2 février, aux élèves de l'école Guynemer à Hyères, un atelier sur l'histoire de l'écriture et la calligraphie. D'une durée de deux heures, cette séance de découverte des premiers signes et des alphabets a été organisée, grâce au Département, au sein de l'établissement scolaire. Différents systèmes d'écriture furent inventés par différents peuples en Egypte, en Chine ou en Amérique centrale... écriture latine, arabe, chinoise ou indienne, chaque culture avait sa propre écriture sur différents supports, pierre ou tablette argile le plus souvent. Des pictogrammes retrouvés au IVe millénaire avant J-C en Mésopotamie, l'actuel Irak, aux hiéroglyphes inventés par les égyptiens, des premiers alphabets crées par les Phéniciens, région du Liban d'aujourd'hui, et repris par les Grecs, et plus tard par les Romains... C'est à travers une présentation des évolutions importantes de l’histoire de l’écriture que les élèves ont découvert "la belle écriture", la calligraphie. Ils ont pu ensuite s’initier à l’art de la calligraphie et écrire à l'aide d'un feutre biseauté comme le calame médiéval. "Cet atelier connaît un franc succès puisque, chaque année, il touche plusieurs centaines d'élèves sur l'ensemble du département" , commente Jérôme Pelissier, responsable du service éducatif et de la valorisation numérique aux Archives départementales du Var.

 

  • Le Département a investi 403 000 € pour l'aménagement du chemin du Plan du Pont à Hyères 

Publié le 02/02/2017
Pour les usagers accédant au Nord Est d'Hyères et pour les habitants du secteur de l'Oratoire, les travaux engagés, depuis 2014, pour l'aménagement du chemin du Plan du Pont à Hyères ont permis d'améliorer la sécurité et les déplacements... Mais ils répondent également  aux besoins des centres d'activité et des habitations plus éloignées. Réalisés de 2014 à 2016, ces travaux ont été financés à hauteur de 403 000 € par le Département du Var ce qui représente environ 30 % du coût total. 
La tranche réalisée en 2016 finalise l'aménagement de cette voie importante à l'entrée du lotissement de l'Oratoire et la traverse du Plan du Pont. Pour la dernière tranche, le Département a investi 135 000 € sur un montant total de 450 000 €. Cela correspond à des travaux de voirie pour élargir le chemin, à la réfection de son revêtement et à la réalisation d'un réseau d'éclairage public, la création de trottoirs et d'espace partagé destiné au mode doux, l'installation d'un mur pour conforter la voie, des travaux de génie civil pour les réseaux souterrains. Les différents travaux d'aménagement ont été réalisés sur 1,1 km et ont permis de créer 7 680 m² de chaussée, 2 644 m² d'espace partagé, et 810 m² de trottoirs. Ils ont nécessité 660 m² de remblais et 2 555 ml de bordures et caniveaux. Cette opération d'investissement a été subventionnée par le Département du Var dans le cadre de l'aide aux communes afin d'assurer un développement équilibré des territoires. 

 

  • Les médecins et puéricultrices du Conseil départemental répondent à vos questions à Hyères

Publié le 24/01/2017

 

 

La protection maternelle et infantile (PMI) est un service du Conseil départemental du Var destiné aux familles. Des médecins et puéricultrices y interviennent, notamment, afin d'assurer le suivi médical des jeunes enfants entre 0 et 6 ans. Ils peuvent vérifier le développement physique et psycho-moteur de l'enfant, lui administrer les vaccinations ou encore dépister des anomalies ou déficiences. Ils sont à votre écoute, aussi, concernant l'hygiène de l'enfant, son sommeil, son alimentation ou encore la façon de se servir du carnet de santé.

Dans votre canton, les consultations sont organisées au centre de solidarité de Hyères, 2 rue Ernest-Millet, le lundi et le jeudi de 14 h à 17 h et à la crèche Tom Pouce le mercredi de 14 h à 17 h. Des puéricultrices du Département sont aussi à votre écoute, au centre de solidarité, le mardi de 9 h à 12 h et à la crèche Tom Pouce le mercredi de 9 h à 12 h. Tél. : 04 83 95 43 30.

 

 

 

 

 

  • Le Département a financé le réaménagement de la place Gabriel Péri à Hyères à hauteur de 135 000 €

Publié le 18/01/2017

Au bout de l’avenue des Îles d’Or à Hyères, la place Gabriel Péri a entièrement été réaménagée et permet aujourd'hui d'offrir une plus belle vue vers le sud de la ville aux promeneurs et aux habitants.

Ces travaux ont permis également de redynamiser le centre ville de Hyères et de redonner à cet espace historique la qualité paysagère qu’il avait autrefois. Les travaux estimés à 450 000 € ont été pris en charge à hauteur de 135 000 € par le Département, 197 000 € par la commune de Hyères et 118 000 € par l'intercommunalité.

Pendant 3 mois, la place et ses abords ont été restaurés avec un nouveau revêtement de la chaussée en enrobés et pavage. Des bancs, des bornes et des candélabres ont été installés ainsi qu'un kiosque à musique en fonte style 19ème de forme octogonale.

 

 

  • À Hyères, le Département accompagne les femmes enceintes et les jeunes parents

Publié le 10/01/2017

 

Comment vivre au mieux ma grossesse ?

Quelles précautions prendre ?

Pourrais-je allaiter mon enfant avec la reprise du travail ?

Suis-je obligée de faire une rééducation périnéale ? Autant de questions que les futures mamans se posent et auxquelles les sages-femmes du Conseil départemental du Var peuvent répondre. Au sein du service de Protection maternelle et infantile (PMI), elles sont à l'écoute des femmes enceintes mais aussi des jeunes parents, dans le cadre de consultations pré et post-natales. Elles peuvent apporter des réponses à leurs interrogations sur le déroulement de la grossesse et l'arrivée de l'enfant, donner des conseils sur l'alimentation et le rythme du bébé ou encore vous renseigner sur les différentes aides matérielles et financières destinées aux familles.

Si vous habitez dans le canton de Hyères, vous pouvez rencontrer gratuitement les sages-femmes dans le cadre de consultations pré et post-natales au 2, rue Ernest-Millet, chaque jeudi, de 14 h à 17 h. Vous pouvez aussi solliciter un rendez-vous, au centre médico-social ou à votre domicile, au 04 83 95 43 30. 

 

 

 

  • Les élèves du collège Gustave Roux sensibilisés à la sécurité routière

Publié le 03/01/2017

Action unique en France, menée depuis 20 ans par la Maison de la sécurité routière du Var et le Département, le Challenge inter-collège sensibilise les collégiens varois aux dangers de la route. Le principe est simple : faire travailler les collégiens sur des thèmes de sécurité routière non imposés, en produisant des dessins, des affiches, des poèmes, des vidéos, des maquettes… Ces productions sont évaluées par un jury et donnent lieu, chaque année, à l’attribution de prix aux lauréats. Les collèges inscrits bénéficient également d’une à deux journées de sensibilisation à la sécurité routière avec des ateliers pédagogiques.

Pour l'année scolaire 2016/2017, 26 collèges varois participent à cette opération. Elle concerne les classes de 6e et de 4e, ce qui représente cette année près de 9 000 collégiens. Le coup d'envoi a été donné à Hyères, le 8 décembre avec le collège Gustave Roux.

Les six classes de 6e ont participé à l'atelier "Sécurité dans les transports scolaires" animé par l'association ANATEEP, qui œuvre pour l'amélioration des transports scolaires et des transports collectifs de jeunes. Après un atelier théorique, les élèves ont mis en situation avec des exercices d'évacuation dans un car.

Les 4e, pour leur part, ont assisté à différents ateliers de sensibilisation à la sécurité routière. Ils ont analysé un accident du film "La route de Marc". Ils ont également échangé l'importance du port de la ceinture de sécurité, les risques lors de sorties entre amis mais aussi la prévention des conduites addictives et à risque. Un nouvel atelier a vu le jour cette année, "Que faire lorsque je suis témoin d’un accident ?" Animé par le SDIS ou l'association Protacc (Protection des accidents), cet atelier sensibilise les collégiens aux réflexes à adopter : savoir appeler les secours, mettre le lieu d'un accident en sécurité, se former aux gestes de premier secours. Près de 350 élèves ont participé à cette journée de prévention. L'opération se poursuit toute l'année dans d'autres cantons.

 

  • Le centre de solidarité à Hyères : un accueil de proximité pour vous aider

Publié le 03/01/2017

 

Vous rencontrez des difficultés familiale, sociale ou financière ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile. Le centre de solidarité à Hyères accueille tous les jours les habitants de la commune.

Les travailleurs sociaux du Département pourront vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner, vous diront quels dispositifs existent selon votre situation. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront vous aider à faire votre demande.

Le centre de solidarité d’Hyères, situé 68 chemin de la Villette, "Le Victoria" est ouvert du lundi au vendredi, sauf jeudi après midi, de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Tél. 04 83 95 55 80.