CANTON N°2 - LA CRAU

Patricia Arnould
Patricia Arnould
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 3 août 1956 à Dombasle
Fonctionnaire territoriale
Membre de la Commission permanente du Département.
Membre des Commissions Valorisation et préservation du cadre de vie, Habitat et logement, Collèges et éducation, Solidarités, et de Délégation des services publics locaux.
Représentante du Département auprès du Syndicat mixte
des Ports Toulon Provence. Membre de droit de l'Agence départementale VarTourisme.
Autre mandat : 1ère adjointe au Maire de La Crau
Contact : parnould@var.fr
Marc Giraud
Marc Giraud
Majorité départementale
Président du Conseil départemental
Réélu en mars 2015
Né le 18 mai 1951 à Toulon
Retraité
Autres mandats
Vice-président de Toulon Provence Méditerranée
Maire de Carqueiranne de 1997 à mars 2015
Contact : magiraud@var.fr
CANTON N°2 - LA CRAU
Le canton compte 47 076 habitants sur six communes du versant méridional des Maures. La beauté de cette frange littorale du Var, très découpée par le massif des Maures, fait la notoriété du canton avec des lieux naturels emblématiques. Plusieurs communes sont dans la zone d'adhésion du Parc national de Port-Cros. L’activité du canton est dominé par le tourisme, la viticulture, le maraîchage et l'horticulture.
Collèges
- Frédéric Mistral à Bormes-les-mimosas
- Le Fenouillet à La Crau
- François de Leusse à La Londe-les-Maures
Centre de solidarité
- La Crau
- Bormes-les-mimosas
Nature
- ENS les Ferrandins au Lavandou

 

 

  • La Médiathèque départementale a rassemblé les bibliothécaires du Var à Draguignan pour la journée "Bibli en jeu"

Publié le 20/09/2017.

Fin juin, près de 70 bibliothécaires se sont réunis à la Médiathèque départementale de Draguignan pour une journée professionnelle et conviviale autour du thème de la citoyenneté. Invités par le Département, les participants ont pu réfléchir à la place faite aux usagers dans la bibliothèque au cours d’une table ronde et d’ateliers proposés tout au long de la journée. En effet, la lecture représente souvent le premier niveau d’accès à la culture. C’est pourquoi le Département accorde une place importante au développement et à l’accompagnement des bibliothécaires du Var afin de répondre au mieux aux attentes des lecteurs. Pour les aider dans leur démarche, la Médiathèque départementale de prêt aide les communes et les intercommunalités varoises à développer leur projet de lecture publique. Sa principale mission est le prêt de documents mais elle propose aussi des formations gratuites aux professionnels du secteur. Son objectif est de rendre la lecture attractive et faire des bibliothèques de véritables lieux d’échanges et de vie culturelle. Sans cet établissement géré par le Département, beaucoup de bibliothèques varoises ne pourraient pas renouveler leur offre de livres, CD ou DVD, ni proposer des animations aussi diversifiées. Afin de s’inscrire dans le prolongement des missions de la Médiathèque départementale, une annexe, tournée vers les nouveaux usages numériques, devrait voir le jour à Toulon d’ici à 2020. 

 

  • Le Président du Département et l’inspecteur d’académie rendent visite aux collégiens du Fenouillet à La Crau pour la rentrée scolaire 2017-2018

Publié le 12/09/2017

Depuis les lois de décentralisation dites "Lois Deferre" de 1982 et 1983, le Département est en charge des collèges et des gymnases et y investit près de 42,5 millions d’euros chaque année. Ce dernier s’occupe de 71 collèges et 37 gymnases répartis dans tout le Var, dont six* présents dans le canton de La Crau avec près de 1 500 élèves scolarisés dans trois collèges. C’est d’ailleurs au collège Le Fenouillet, sur la commune de La Crau, que le Président du Département, Marc Giraud, a fait sa visite de rentrée scolaire aux côtés de l’inspecteur d’académie le 4 septembre.

Toujours soucieux des meilleures conditions d’accueil, le Conseil départemental poursuit sa politique d’investissement pour favoriser la réussite scolaire et répondre aux besoins de ces derniers. Ainsi, un projet de centrale photovoltaïque au collège Frédéric Mistral à Bormes-les-Mimosas a été lancé dès cet été pour une mise en service début 2018, dans le cadre de la démarche environnementale engagée en 2013 par le Département. En parallèle, des modules pédagogiques en rapport avec les énergies renouvelables seront proposés aux élèves. Un second projet, cette fois-ci de construction de gymnase, a été lancé sur la commune de La Londe-les-Maures. Livré pour la rentrée scolaire 2018 et attenant au collège François-de-Leusse, ce dernier permettra aux collégiens de pratiquer des activités sportives la journée et aux associations locales d’en avoir l’utilisation en soirée et le week-end.

C’est également au Département que revient la tâche de veiller au bon fonctionnement des établissements. De l’armoire à pharmacie au ballon de sport, en passant par le bureau et la chaise de réfectoire, c’est à lui d’équiper en mobilier et matériel les collèges varois. Chaque année, 500 000 euros sont investis pour répondre aux besoins des élèves et du personnel.

Bien que le service de restauration dans les collèges ne soit pas une obligation, le Conseil départemental s’implique pour faire du déjeuner scolaire un repas de qualité et un moment convivial pour les plus de 1 100 demi-pensionnaires présents dans le canton. Ce dernier propose par exemple une bourse pour permettre aux enfants des familles les plus modestes de bénéficier du déjeuner scolaire.

Le Département favorise aussi la création artistique ou encore la sensibilisation à la protection de l’environnement via de nombreux projets éducatifs. Il offre ainsi l’opportunité aux enseignants et aux élèves de participer aux classes "Environnement et Territoires varois" et aux "Classes Argens", deux opérations liées au développement durable. Action unique en France, un challenge inter-collèges sur le thème de la sécurité routière est également organisé tous les ans depuis 20 ans. Côté culture, le collège François-de-Leusse a été sélectionné depuis l’an dernier, par le Département pour participer au projet "Nouveaux collectionneurs" qui se déroule depuis l’an dernier, sur deux ans. L’objectif final pour les collégiens est de se mettre dans la peau d’un vrai collectionneur d’art et présenter à un jury une sélection d’œuvres susceptibles d’intégrer l’Hôtel des arts. Le collège Frédéric Mistral accueille en tant que résidence d’artistes la compagnie de l’Écho. Ces dernières permettent notamment aux collégiens de suivre et rencontrer des artistes dans leurs différentes phases de travail.

À travers ces actions et opérations en faveur des jeunes, le Département réitère sa volonté de donner accès à l’éducation partout et pour tous.

Toutes les informations sont sur le portail des collèges du Département.

  • Les eaux de baignade du canton contrôlées par le Département 

Publié le 31/08/2017.

Connaître la qualité des eaux de baignade est un moyen pour prévenir tout risque pour la santé des baigneurs mais il faut pour cela, mettre en place un suivi régulier. Ce sont les agences régionales de santé (ARS) qui sont en charge du contrôle sanitaire des eaux de baignade et qui sous-traitent aux laboratoires pour effectuer les prélèvements. Dans le Var, c’est le Département, qui dispose, avec le laboratoire départemental d’analyse et d’ingénierie d’un service performant, qui est missionné pour ces contrôles. Les équipes effectuent des prélèvements d’échantillons dans toutes les eaux de baignades recensées par les communes. Ainsi, plusieurs points d’eau sont soumis à ces contrôles sur les communes de La Londe-les-Maures, Bormes-les-Mimosas, Le Lavandou et Le Rayol-Canadel-sur-Mer*. Ces prélèvements ont toujours lieu sur des points identiques et sont définis dans la zone de fréquentation maximale des baigneurs. La réglementation en vigueur prévoit la réalisation d’un prélèvement entre 10 et 20 jours avant l’ouverture de la saison, selon une fréquence minimale bimensuelle durant toute la saison balnéaire. "La qualité des eaux de baignade est évaluée au moyen d’analyse des bactéries microbiologiques qui témoignent, grâce à leur présence, d’une contamination fécale des zones. Ces bactéries sont un indicateur du niveau de pollution et traduisent la probabilité de présence de germes pathogènes. Plus ces germes sont présents en quantité importante et plus le risque sanitaire augmente. Le contrôle sanitaire inclut aussi une surveillance visuelle destinée à détecter la présence par exemple de résidus goudronneux, de verre, de plastique ou d'autres déchets," explique un ingénieur du laboratoire départemental d’analyse. Le rôle du Département concernant la gestion des risques sanitaires ne se limite pas uniquement à la surveillance des eaux de baignade. C’est également à lui qu’incombe de coordonner et de financer des actions de lutte anti vectorielle pour éviter les contaminations par le moustique tigre. 


*La Londe-les-Maures : plages Miramar, Tamaris et de l’Argentière

Bormes-les-Mimosas : plages le Pellegrin, l’Estagnol, Cabasson, le Camps du Domaine, la Favière et le Gaou Benat

Le Lavandou : plages Batailler, du Lavandou, Saint Clair, la Fossette, Aiguebelle, Jean Blanc, Cavalière, Pramousquier (ouest), Cap Nègre

Le Rayol-Canadel-sur-mer : plages Pramousquier (est), Canadel, Rayol

 

  • Le Département a financé des travaux de reprise d’écoulement pluvial sur la RD 42 à Bormes-les-Mimosas

Publié le 24/08/2017.

Près du village-vacances La Manne à Bormes-les-Mimosas sur la RD 42, le Conseil départemental a effectué des travaux de reprise d’écoulement pluvial durant la première semaine du mois de juillet. Depuis quelques temps, on pouvait observer, lors de fortes intempéries, que de l’eau s’infiltrait dans la propriété d’un particulier causant ainsi des dégâts matériels. Afin d’éviter tout risque d’inondation, un renfoncement et un double avaloir ont été créés sur le trottoir qui empêchait l’eau de pluie de passer correctement devant la propriété. Sur une portion de 60 mètres, un curage du fossé a également été effectué en contrebas de la RD42 ainsi qu’une réfection des enrobés pour permettre de remédier aux problèmes d’adhérence.
Le Département a investi 7 000 euros pour ce chantier près des routes, qui permet d’assurer la sécurité et le confort des usagers et des particuliers à proximité de celles-ci.

 

  • La Londe Jazz Festival subventionné à hauteur de 6 500 euros par le Département

Publié le 16/08/2017.
C’est au cœur de l’été, dans la pinède de la plage de l’Argentière, dans le canton de La Crau, que s’est déroulée la 9e édition de La Londe Jazz Festival. Du 27 au 30 juillet, de nombreux spectateurs ont répondu présents à l’invitation des organisateurs pour se remplir les oreilles et l’esprit de musique jazz. Afin de proposer un programme attractif et diversifié, le Département a octroyé 6 500 euros à l’association organisatrice, Mouissaline Prod. Entièrement gratuit, le festival a bénéficié d’une programmation riche et haut de gamme à destination d’un public initié ou simplement curieux et désireux de prendre du bon temps. En parallèle de ces concerts, des jam sessions et des apéros jazz ont été mis en place. En effet, le festival propose depuis sa création de faire découvrir le terroir Londais et ses produits, avec les prestigieux domaines viticoles AOC Côtes de Provence - La Londe mais aussi des groupes locaux. Ainsi, dès 18h30 chaque soir, les festivaliers ont pu déguster les produits locaux dans un ambiance conviviale et jazzy.

 

 

 

 

  • Le président du Conseil départemental apporte son soutien aux vignerons coopérateurs lors de la Cooparade à Bormes-les-Mimosas.

Publié le 08/08/2017

Elles étaient 25 caves coopératives, venues de tout le Var, à être présentes lors de la Cooparade 2017, événement organisé par la Fédération des caves Coopératives du Var dans le canton à Bormes-les-Mimosas.

À cette occasion, Marc Giraud, le président du Conseil départemental est venu apporter son soutien aux vignerons coopérateurs varois présents dans son canton de La Crau.

Le Département a, en effet, toujours été soucieux de mettre en lumière la diversité et la qualité des produits agricoles du territoire.

 

 

 

  • Le Département engagé dans la lutte contre les incendies

Publié le 25/07/2017

La forêt couvre, à elle seule, 64 % du Var. Ainsi, les dangers qu’elle court ne doivent pas être pris à la légère. Malgré toute la vigilance, le Département a connu, depuis le début de l’été, plusieurs feux de forêt liés à une sécheresse combinée à des vents violents détruisant ainsi des centaines d’hectares sur son passage. Le Conseil départemental reste mobilisé pour limiter et prévenir la propagation des incendies.Tout au long de l’année, le Département prend des mesures de protection et développe des actions en faveur de la gestion forestière.

Il finance majoritairement le fonctionnement du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS). Il contribue aussi directement à la lutte contre les feux de forêt avec une équipe de 75 forestiers-sapeurs départementaux qui effectuent notamment des travaux de débroussaillement le long des routes départementales et des pistes DFCI (voies de défense des forêts contre l’incendie). Dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt, Marc Giraud, le président du conseil départemental du Var et Jean-Luc Videlaine, le préfet du Var, ont signé, à la fin du mois de juin, une convention entre le Conseil départemental et l’État.

Ce dispositif de surveillance des massifs forestiers regroupe de nombreux partenaires, dont les comités de secteurs, les comités de massifs et les comités communaux des feux de forêt. Leurs actions coordonnées permettent une détection rapide des départs de feux et une transmission fiable des informations afin d’éviter une trop forte propagation des flammes. L’État a donc subventionné à hauteur de 100 000 euros le Département pour l’aider à assurer sa mission de surveillance. Chaque année depuis 1991, les forestiers-sapeurs départementaux, basés à Signes, Brignoles et Pignans, participent à ces patrouilles forestières l’été dans tout le Var. La signature de cette convention entre le Département et l’État souligne l’importance de l’organisation des patrouilles dans le cadre de la prévention des feux de forêt, surtout en période estivale, où les feux mobilisent toute l’attention des forces d’intervention.

 

  • Le Département a contribué à la restauration de la Villa Rayolet au Rayol-Canadel

Publié le 20/07/2017.

Le 5 juillet a été inaugurée la restauration extérieure de la Villa Rayolet nichée au cœur du Domaine du Rayol, jardin emblématique du Var. Le site a été acquis par le Conservatoire du littoral en 1989 pour assurer sa protection définitive et est, depuis, restauré progressivement. La renaissance du Rayolet constitue une étape majeure dans la réhabilitation des différents bâtiments patrimoniaux parsemés au sein de ce site naturel exceptionnel et classé de la corniche des Maures. Le Département a subventionné le domaine du Rayol à hauteur de 63 000 euros cette année : 16 000 euros dédiés aux manifestations culturelles, 7 000 euros pour l’éducation à l’environnement, et 40 000 euros dans le cadre de la convention signée avec le Conservatoire du littoral, propriétaire des terrains. Cette aide a notamment permis d’engager la métamorphose du Rayolet qui se fera en plusieurs étapes. La première tranche de travaux a été entreprise dès le printemps 2016  et concernait le renforcement des structures de l'édifice avec terrasses, planchers, étanchéité ainsi que la restauration des toitures, des façades et de tous les éléments extérieurs du bâtiment. La seconde partie des travaux se poursuivra avec l’aménagement intérieur du bâtiment et sa mise aux normes pour l’accueil du public. Une fois renovée entièrement, la Villa Rayolet sera, entre autres, un lieu de formation et d’exposition sur les plantes, paysages et jardins méditerranéens du Domaine du Rayol. 

 

  • Le réseau Equi'Découverte, conçu et aménagé par le Département, traverse le canton

Publié le 18/07/2017.

450 km d'itinéraires balisés qui traversent le Var, du littoral aux Gorges du Verdon : c'est ce que propose le réseau Équi'Découverte créé par le Conseil départemental. Totalement réalisé en régie départementale, cet itinéraire, d'abord aménagé dans le massif des Maures, s'étend désormais jusque dans le Verdon. Il offre, tout au long du parcours, des aménagements spécifiques pour les cavaliers et leur monture, comme des barres d'attache, des tables de pique-nique et des points d'eau. 130 000 € ont été investis dans le balisage et la réalisation des aménagements. Dans le canton, des haltes ont été aménagées sur la commune de La Londe et deux relais équestres existent à La Londe et La Crau.
En itinérance du nord au sud du Var ou à travers des boucles locales plus courtes, le réseau invite à (re)découvrir à cheval des paysages exceptionnels et des sites inaccessibles en voiture, de merveilleux points de vue et une nature typiquement méditerranéenne. Si vous n’êtes pas cavalier, vous pouvez emprunter ces chemins à pied ou en VTT. 
Le Département a édité un topo-guide de ce réseau. Vous y trouverez une cartographie des itinéraires mais aussi toutes les informations utiles à l'organisation de votre randonnée : centres équestres, hébergements, réglementations, conseils.... Il est téléchargeable sur var.fr dans la rubrique Sports/Jeunesse/Activités de pleine nature, ou sur la page Facebook du réseau www.facebook.com/EquiDecouvertes. Vous pouvez également l'obtenir en version papier en envoyant un mail à equidecouvertes@var.fr

 

 

  • Le compte administratif 2016 adopté par Département présente des finances saines

Publié le 07/07/2017

Avec 77,7 millions d'excédent, la situation financière du Département est saine. Le Président du Département, Marc Giraud, l'a réaffirmé lors de la séance plénière du 27 juin à Draguignan. "Notre gestion a permis de maîtriser nos dépenses de fonctionnement et de diminuer l'encours de la dette", a-t-il indiqué avant le vote. Le compte administratif témoigne des efforts de gestion de la collectivité pour mener à bien les politiques départementales et agir pour les Varois, et ce malgré une pression économique accrue liée aux baisses des dotations de l’État et à l'accroissement des dépenses de solidarité.

Les dépenses de fonctionnement se sont élevées à un peu plus d'1 milliard d'€. Elles ont couvert à 55 % des dépenses sociales : financements du RSA et de l'insertion, de la Prestation de compensation du handicap (PCH) et de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), des versements qui ont augmenté de 10 millions d'€ par rapport à 2015. Les nouvelles dépenses issues de la loi relatives à l'adaptation de la société au vieillissement ont été couvertes par de nouvelles aides versées par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie. Néanmoins, l'ensemble des concours financiers de l’État est loin de couvrir les dépenses sociales transférées au Département. Le reste à charge des allocations individuelles de solidarité a représenté en 2016 pour la collectivité, 145 millions d'€.

Pour financer ses politiques, le Département a encaissé 1,146 milliard d'€ de recettes de fonctionnement en 2016, soit 20 millions d'€ de plus que l'année précédente. Cette évolution est essentiellement liée à la hausse des Droits de mutation à titre onéreux (DMTO) prélevés sur les ventes des biens immobiliers, de terrains, de fonds de commerce ou de titres de société. Ces droits se sont élevés à 287 millions d'euros en 2016, soit 25 % des recettes de fonctionnement, mais après contribution du Département du Var au fonds de péréquation des DMTO et au fonds de solidarité de la collectivité, l'encaissement net a été ramené à 254 millions d'€.

La collectivité affiche un niveau d'investissement de plus de 129 millions d€, hors remboursement de la dette. Plus du tiers est versé sous forme de subventions d'équipement.

Par ailleurs, l'effort a été maintenu sur les charges de gestion. Le désendettement s'est poursuivi en 2016 pour la 3e année consécutive. Le taux d'endettement diminue de 4 points par rapport à 2015, ramenant la capacité de désendettement à 5 ans, contre 7,4 ans en moyenne en France*.

* source DGCL

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

  • Le collège Frédéric Mistral à Bormes-Les-Mimosas producteur d'électricité

Publié le 03/07/2017.
Le 16 juin dernier, le président du Département a signé un accord avec Engie, premier distributeur d’électricité en France pour installer une centrale photovoltaïque sur les toitures du collège Frédéric Mistral à Bormes-Les-Mimosas pour un début de production prévu janvier 2018.
La protection de l'environnement est une priorité. Il ne suffit plus de le dire. Il faut agir. C'est pourquoi le Département du Var s’est engagé depuis 2011 à travers le «Grenelle II» dans une démarche permettant d’atteindre l’équilibre entre la consommation et la production d’énergie à l’échelle des collèges.
Les objectifs poursuivis par le Département sont : la participation à la politique nationale en faveur du développement des énergies renouvelables, de la réduction des émissions de gaz à effets de serre et de la protection du climat. Et aussi la réalisation d’installation de production d’électricité verte photovoltaïque pouvant servir de référence dans le Var.
Le 16 juin dernier, le président du Département Marc Giraud et Sébastien Hubau, directeur "grands comptes Engie" Entreprises & collectivités, ont signé une convention de baux emphytéotiques administratifs pour l'installation d'une nouvelle centrale photovoltaïque au collège Frédéric Mistral de Bormes-les-Mimosas.
Les travaux seront réalisés cet été 2017 pour une mise en service et un début de production d'électricité début 2018.
Si aujourd'hui 7 collèges sont équipés de centrales photovoltaïques, actuellement un diagnostic est en cours de réalisation. Il permettra d'identifier les autres collèges potentiellement éligibles. Et du coup, à plus long terme compenser la consommation d'au moins 3/4 des collèges varois.
 

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Avec la collaboration du Département, la Villa Théo au Lavandou sera un grand lieu culturel

Publié le 19/06/2017.
C'est une maison blanche, dans le quartier Saint-Clair, au Lavandou. Dans cette bâtisse construite en 1906, les travaux de restauration prennent fin. Financés à hauteur de 170 000 € par le Conseil départemental du Var, ils vont permettre d'offrir à la Villa Théo une seconde jeunesse et une deuxième vie, axée sur la culture. Dans cette villa-atelier, où vécut le peintre Théo Van Rysselberghe, artiste néo-impressionniste belge du début du XXe siècle, un centre d'art sera inauguré à la rentrée 2017. Ce projet, soutenu par le Département, a pour but de mettre en valeur l'identité culturelle de la commune du Lavandou. Une collaboration avec la Direction des affaires culturelles du Conseil départemental permettra à la municipalité d'accueillir, au premier étage de la Villa Théo, des expositions de qualité. Alternant le classique et le contemporain, ou réunissant les deux sur des thématiques particulières, trois ou quatre rendez-vous annuels seront proposés aux Varois et aux touristes. Au rez-de-chaussée, sera installée une école de peinture associative locale et au troisième niveau, un appartement sera réservé, à terme, à des artistes en résidence. 

 

 

  • Le Département aux côtés des sauveteurs en mer à l’occasion de l’étape au Lavandou du "18ème Trophée SNSM 2017" 

Publié le 08/06/2017

Le "Trophée SNSM", c’est la rencontre de plaisanciers et des sauveteurs en mer autour d’une régate. Un rendez-vous devenu incontournable pour les amateurs de voile varois pendant le week-end de l’Ascension. En tant que partenaire de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), le Département a soutenu cet événement pour un montant de 25 000 €. Cette aide a participé à l'entraînement des équipages, mais surtout les a sensibilisé aux risques en mer. C’est en 1999 que l’organisateur de la Route du Jasmin a eu l'idée d’organiser cette manifestation afin de mettre en relation des plaisanciers et des sauveteurs des mers, dans d'autres conditions que celles de l'urgence et du secours. La première édition lancée en 2000 a réuni 70 voiliers, l’édition 2017 en a accueilli 80. La régate a commencé dès jeudi 25 mai au départ de Bandol, pour un périple de 4 jours, via Porquerolles, Cavalaire et Le Lavandou. Démonstrations de matériel de sécurité et exercices étaient organisés à chaque escale par les sauveteurs en mer. Sur le canton, ils sont 44, tous bénévoles, dont 28 à la station SNSM du Lavandou et 16 à La Londe, à porter assistance aux plaisanciers toute l’année. 

 

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • Le Var s'affiche au Festival de Cannes

Publié le 24/05/2017.

Cette année encore, le Var sera bien représenté au festival de Cannes dont la 70e édition se joue du 17 au 28 mai. En effet, deux long-métrages tournés en partie dans le Var seront en compétition pour la Palme d'Or 2017: "Happy End" de Michaël Haneke qui a été tourné à Ramatuelle et "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius qui a pris pour décor la plage de Pellegrin à Bormes-les-Mimosas et la Presqu'Ile de Giens à Hyères pour ses séquences en bord de mer. Ces tournages ont été rendus possible grâce à la commission du film du Var que le Conseil départemental finance. L'organisme, installé à Saint-Tropez, est, en quelque sorte, l'office de tourisme cinématographique du Var. Créée en 1991, la structure est membre des réseaux régional, national et européen des Commissions du film. Le Département lui octroie pour 2017 une subvention de 30 000 euros. Dans le cadre de son travail de promotion du département, la Commission du Film du Var sera présente au 70e Festival de Cannes. 

 

 

  • Le Département du Var a voté une subvention de 10 000 € pour l'Union sportive crauroise

Publié le 24/05/2017.

Le Département du Var, acteur de proximité, joue un rôle majeur en direction du sport et de la jeunesse. Il donne la possibilité à tous de pratiquer en compétition ou en loisir la discipline sportive de leur choix. Dans le canton de La Crau, il met en action cette volonté en soutenant l'Union sportive crauroise, club de handball de la commune chef-lieu du canton. Cette année, l'association sportive peut compter sur une subvention de 10 000 euros. "Nous n'avons pas un gros budget comparé à celui des autres équipes qui évoluent dans les mêmes divisions que nous", souligne le président du club, Gilles Rus. "Alors cette aide est vraiment important pour notre club". Attachée à la mixité et à la jeunesse, l'Union sportive crauroise est fière d'avoir son équipe masculine senior en N2 et son équipe féminine en N3. Le club est aussi très impliqué dans la classe option handball créée au collège du Fenouillet. 

 

  • Le Département du Var a soutenu la création de l'office de tourisme intercommunal installé à La Londe-les-Maures

Publié le 17/05/2017.

Le nouvel office de tourisme intercommunal de La Londe-les-Maures a été inauguré vendredi 12 mai en présence de Marc Giraud, président du Conseil départemental. Le Département du Var a largement soutenu l'aboutissement de ce projet, dès 2014, en subventionnant d'abord l'acquisition de l'immeuble bâti quartier Miramar à hauteur de 232 000 euros. Puis, en 2015, il a de nouveau contribué financièrement à ce projet en octroyant une subvention de 172 000 euros à la commune de La Londe-les-Maures. Cette subvention a permis de financer les travaux d'aménagement de cet office de tourisme intercommunal qui assure désormais la promotion d'un territoire étendu. Les communes de Cuers, Collobrières, Pierrefeu et La Londe-les-Maures y sont représentées. Les nouveaux locaux vont permettre de rendre encore plus efficace le conseil en visite et séjour. Grâce aux écrans installés dans l'espace visiteurs et une continuité de service possible avec une borne interactive dans l'entrée, il suscitera davantage l'envie de découverte du territoire par l'image De quoi rendre encore plus attractif cet office de tourisme qui possède déjà le label "Qualité Tourisme" octroyé par l'État.

Pour y aller: Port de Miramar, 60, boulevard du Front de Mer à La Londe-les-Maures.

 

  • La viticulture locale récompensée par la cuvée sélectionnée du Département, édition 2017

Publié le 10/05/2017.

Le 30 avril dernier, Marc Giraud, président du Conseil départemental, a remis les médailles aux lauréats de la Cuvée sélectionnée du Département. Le domaine de l'Anglade au Lavandou était l'un d'eux. Il s'est vu décerner la médaille d'or pour sa cuvée "Le blanc" et la médaille de bronze pour son "Rosé tradition", dans la catégorie IGP Vin de pays. C'est l'un des 33 vins récompensés de l'édition 2017. Les prix ont été remis lors des Journées du terroir à Gonfaron. Organisée par le Syndicat des jeunes agriculteurs avec l'appui financier du Département dans le cadre de sa politique tourisme, la manifestation visait à faire découvrir les richesses locales, notamment les productions viticoles. Pari tenu, avec des viticulteurs récompensés pour leur démarche d'excellence.

Tous les vins lauréats sont identifiables par l'étiquette "Cuvée sélectionnée par le Département du Var" apposée sur les bouteilles. Ouvert aux coopératives, aux domaines et producteurs négociants, ce concours a rassemblé au total 56 participants qui ont proposé des rouges, rosés et blancs dans les différentes appellations présentes dans le Var : AOP Bandol, AOP Côteaux varois, AOP Côtes de Provence, AOP Sainte-Victoire, AOP Côteaux d'Aix et IGP Vin de pays du Var. À déguster avec plaisir... mais avec modération !

 

  • À Bormes, les Varois ont assisté à un entraînement du Toulon Var Saint-Cyr handball grâce au Département

Publié le 05/05/2017.

Dans le Var, la rencontre avec des champions sportifs est une réalité. Le Département met en place de nombreuses actions en partenariat avec les cinq clubs élites du Var. Chaque club mène ainsi, à la demande du Conseil départemental, une dizaine d'opérations par an auprès des Varois. Ces actions prennent la forme soit d'entraînements délocalisés, soit d'initiation sportive, ou de rencontres thématiques. En avril, c'est à Bormes-les-Mimosas, au gymnase Pierre Quinon, qu'une de ces actions a eu lieu. Les habitants du canton ont pu voir s'entraîner les joueuses du Toulon Saint-Cyr Var Handball (TSCVH). Les championnes ont donné la mesure de leur talent devant public presque exclusivement composé de jeunes licenciés de handball qui ont apprécié le jeu de leurs aînées. L'équipe était quasi au complet. La rencontre s'est terminée par une séance de dédicaces.

À travers ces entraînements délocalisés, le Département permet aux Varois d'approcher des sportifs et des sportives d'exception. Il consacre au total 355 000 € à ces actions sous forme de participation financière aux différents clubs élites. Le Conseil départemental a ainsi la volonté de démocratiser le sport de haut niveau dans le Var, partout, et pour tous.

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Le Conseil départemental offre une seconde jeunesse au pont du Batailler

Publié le 14/04/2017

Marc Giraud, président du Conseil départemental, a inauguré le pont du Batailler vendredi 7 avril. Le nouvel ouvrage est un pont à poutres préfabriquées précontraintes par adhérence. Il a une ouverture de 16 mètres (à comparer aux 8,5 mètres de l'ancien pont). Le tablier a été rehaussé d'environ 0,70 mètre par rapport à l'ouvrage précédent qui avait lourdement été endommagés par plusieurs crues.

Le nouveau pont répond aux impératifs de sécurité attendus par les riverains du Batailler. Il doit assurer la sûreté des citoyens face aux risques d'inondations. Cette construction est accompagnée du réaménagement du carrefour raccordant les routes départementales 198 (route de La Favière) et 298 (route de Bénat).Le tout, pour un montant de 920 000 € TTC. Les travaux, prévus pour durer huit mois, se sont achevés plus tôt que prévus grâce notamment à l'efficacité des équipes du Département.

Lors de l'inauguration, le président du Conseil départemental était accompagné de Patricia Arnould, conseillère départementale, Gil Bernardi, maire du Lavandou et François Arizzi, maire de Bormes-les-Mimosas.

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • 34 logements sociaux pour les Londais co-financés par le Département

Publié le 15/03/2017

C’est en présence de Marc Giraud, président du Département, François de Canson, maire de La Londe-les-Maures, Jean-Louis Masson, vice-président du Département, et Michel Bonnus, conseiller départemental et président de Var habitat, que la résidence Saint-Martin a été officiellement inaugurée le 2 mars dernier, 
Ce projet, porté par Var Habitat, a permis de créer, à côté du stade municipal, 34 logements sociaux destinés aux Londais. Réalisé en lieu et place de l'ancienne cité d'urgence construite suite à l'appel de l'Abbé Pierre en hiver 54, il a notamment permis de reloger les locataires qui vivaient toujours dans certaines maisons de la cité d'urgence. Ces logements, devenus vétustes, ont été démolis pour laisser place aux deux bâtiments de la nouvelle résidence. 
Le projet lancé par Var Habitat a bénéficié d'un financement du Conseil départemental du Var qui a contribué à hauteur de 166 200 € à l'opération, sur un montant total de 4 690 000 €.  
Le programme cumule 2 136 m² habitables répartis en 2 bâtiments de 3 étages. Il compte 13 T2, 14 T3, 5 T4, 2 T5 et 15 boxes. 12 des logements ont spécialement été adaptés pour recevoir des personnes en fauteuil roulant. La conception du projet a tenu compte de l'intégration paysagère, mais aussi des exigences d'économie d'énergie, et de la limitation des nuisances sonores. Les bâtiments répondent ainsi aux normes BBC et sont certifiés Habitat et environnement. La construction  a été réalisée en 2 phases. Pour commencer, la démolition d'une partie des maisons et la construction du premier bâtiment ont permis l'emménagement des premiers locataires en juillet 2015. Après la démolition des dernières maisons, la construction du deuxième bâtiment s'est achevée en octobre. Les locataires ont pu y emménager fin 2016. Un beau projet de Var habitat. Rappelons que l'office public départemental est le bras armé du Département en matière d'offre de logement locatif social. Premier bailleur du Var, il gère 13 000 logements répartis sur 90 communes varoises. Var habitat aménage et construit une offre locative diversifiée pour améliorer le quotidien des Varois, partout et pour tous.

 

  • Le Département du Var, partenaire financier du 79ème corso fleuri de Bormes-les-Mimosas 

Dimanche 26 février, c'était le corso fleur de Bormes-les-Mimosas. Une journée de fêtes et de plaisir au cœur de l'hiver, l'occasion d'assister à un spectacle exceptionnel mais éphémère. Le Conseil départemental a subventionné l'association Comité d'organisation du corso à hauteur de 10 000 € pour la réalisation du corso le plus réputé de la Côte d'Azur. Autour des 16 chars fleuris, plusieurs milliers de personnes ont pu assisté à un carnaval de fleurs, de couleurs, et de senteurs dans la cité du mimosas. Sur les rythmes de musiques brésiliennes, des danses des majorettes, des échassiers, les visiteurs ont vu défiler, dans les rues du village, Astérix, les acrobates de la mer, ou encore l'Espagne et Venise. La traditionnelle bataille de fleurs a clôturé cette journée festive.

Corso Fleuri de Bormes les Mimosas par departementduvar

 

 

 

  • Le Département a versé 4 000 € au club de voile de Bormes-les-Mimosas pour l'achat d'Optimists 

Publié le 21/02/2017

Le Département du Var a participé, dans le cadre de l'aide à l'acquisition de matériel sportif, à l'achat de 15 Optimists à hauteur de 4 000 €, le coût d'une coque représentant un prix unitaire de 1 220 €. Léger, stable, simple à manœuvrer, solide, peu coûteux, d’un entretien facile, l’Optimist est le bateau idéal pour les écoles de voile. Pratiqué dans plus de 120 pays, il est agréé par la Fédération internationale de voile... Entraînement, compétition, classes de mer, stages de groupes, stage collectif ou à la carte, en groupe ou en famille, il permet de découvrir le milieu marin et de s'initier ou se perfectionner à la voile. En 2016, le club de voile de Bormes-les-Mimosas a souhaité acheter de nouveaux Optimist afin de disposer d'un matériel plus récent permettant de naviguer dans des conditions de sécurité optimale. Ouvert toute l'année, le club de voile de Bormes propose des cours, encadrés par des moniteurs diplômés, le mercredi pour les jeunes de 7 à 12 ans et le samedi après-midi pour les adolescents et les adultes. Pendant les vacances d'été, en semaine, il propose des stages de voile, collectifs et à la carte. Il accueille des groupes de scolaires, des classes de mer et des comités d'entreprise.

 

 

  • Les médecins et puéricultrices du Conseil départemental veillent sur la santé de vos enfants

Publié le 16/02/2017

Vous vous posez des questions sur la croissance de votre enfant ? Son sommeil ? Son alimentation ? Vous souhaitez être informé sur la vaccination ? Ou sur la prévention des accidents domestiques ? Le Département du Var est là pour vous conseiller et vous aider. Il a mis en place, dans le canton de La Crau, des permanences et des consultations médicales réservées aux enfants de 0 à 6 ans. Assurées par les professionnels de santé de la Protection maternelle et infantile (PMI), elles permettent aux parents d'aborder toutes les questions qu'ils se posent sur la santé de leur petit. Les médecins et les puéricultrices reçoivent sur rendez-vous à La Crau, La Londe-les-Maures, et au Lavandou. Les puéricultrices se déplacent aussi à domicile. Selon votre lieu de résidence, vous pouvez bénéficier de ce service en vous rendant : 
- à La Crau, au centre de solidarité Villa Fille situé 4 place Castelin. Sur rendez-vous, consultations médicales les premiers et troisièmes mardis de chaque mois de 14 h à 17 h et consultations avec les puéricultrices les jeudis de 14 h à 17 h. Tél. : 04 83 95 56 31.
- à La Londe-les-Maures, au centre communal d'action sociale situé 140 boulevard Azan. Sur rendez-vous, consultations médicales les premiers et troisièmes lundis de chaque mois, de 9 h à 12 h et consultations des puéricultrices les deuxièmes et quatrièmes lundis de 9 h à 12 h. Tél. : 04 83 95 65 63.
- au Lavandou, Villa Rossi, rue de la Rigourette. Sur rendez-vous, consultations médicales les deuxièmes et quatrièmes vendredis du mois, de 9 h à 12 h et consultations puéricultrices les premiers et troisièmes vendredis de chaque mois de 9 h à 12 h. Tél. : 04 83 95 62 30.

 

  • Le Département du Var favorise l'accès au théâtre, partout et pour tous

Publié le 08/02/2017

Le harcèlement scolaire est un sujet sensible, parfois difficile à aborder avec les jeunes. C'est aussi le thème choisi par la compagnie de l’Écho, soutenue par le Conseil départemental, pour sa pièce intitulée Pulsions. Définie comme "une mosaïque, entre théâtre, concert et performance", cette création a été jouée au collège Frédéric-Mistral à Bormes-les-Mimosas, vendredi 3 février, à 20 heures. La représentation, programmée dans le cadre des Résidences d'artistes au collège financées et coordonnées par le Département du Var, était gratuite et ouverte à tous. C'était l'occasion pour les collégiens, mais aussi pour toutes les personnes présentes et sensibles au sujet, de découvrir le travail de cette compagnie varoise, basée à Hyères. "Dans ce spectacle, il s’agit d’évoquer de manière sensible les processus du déni et de normalisation de la violence morale et physique qui opèrent dans notre société", précisent les membres de la compagnie de l’Écho. "Un coup de poing artistique pour dénoncer la violence et le harcèlement scolaire". 

 

 

 

  • Le championnat de France UNSS de karaté organisé à La Crau avec l'aide du Département

Publié le 02/02/2017

Le Département est un partenaire privilégié de l'Union nationale de sport scolaire (UNSS). Il soutient, chaque année, son fonctionnement et ses actions. En 2016, il a attribué une subvention de 40 000 €. L'UNSS est la fédération française de sport scolaire du second degré. Multisports, elle est ouverte à tous les collégiens et lycéens à travers les associations sportives.
Durant l'année scolaire 2016/2017, l'UNSS du Var organise plusieurs championnats de France : karaté, haltérophilie, golf, rugby. Une année très dynamique pour le sport scolaire varois !
Les 30 et 31 janvier et le 1er février, c'est le championnat de France UNSS de karaté qui s'est tenu au complexe de l'Estagnol, à La Crau. Plus de 120 participants, âgés de 12 à 17 ans, et une quarantaine d'accompagnateurs étaient au rendez-vous. Toute la France était représentée avec les académies de Lille, Clermont-Ferrand, Nice, Dijon, Versailles, Nantes, Strasbourg, Créteil, Besançon et Montpellier. Une compétition qui, au delà de l'aspect sportif, a permis des beaux échanges entre les jeunes.

 

  • Un nouveau complexe sportif va être construit à La Crau avec le soutien du Département

Publié le 24/01/2017

200 000 € est le montant alloué par le Département à la commune de La Crau pour la réalisation d'un nouvel équipement sportif. Car, dans la ville, les sportifs sont de plus en plus nombreux et les installations actuelles ne correspondent plus aux besoins des différentes associations. La municipalité a souhaité regrouper plusieurs activités sportives au sein d'un même pôle qui bénéficiera à l'ensemble des habitants et notamment aux associations, aux écoles et aux centres de loisirs. Il sera situé sur le site du stade et du gymnase déjà existant Louis Palazy. Le projet prévoit une liaison directe avec le collège pour permettre un accès sécurisé à ce nouveau complexe. Le nouveau bâtiment, d'une surface plancher de 1 450 m2, accueillera les activités boxe et tennis de table. En termes de préservation de l'environnement, la construction intégrera des aménagements et des technologies permettant d'être moins énergivore : éoliennes, panneaux photovoltaïques, pompes à chaleur, isolations thermiques... Un parking de 100 places sera aménagé ainsi qu'un anneau de course d’entraînement.
Les études sont en cours et les travaux débuteront en septembre prochain pour une durée d'un an.

 

  • Quatre centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 17/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiales, sociales ou financières ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de vous accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile.
Les travailleurs sociaux départementaux peuvent vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orientent vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner et, selon votre situation, vous disent quels dispositifs existent et peuvent être mobilisés. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils peuvent vous aider à faire votre demande. Selon votre lieu de résidence, rendez-vous :
- à La Crau si vous habitez la commune. Le centre de solidarité, situé Villa Fille, place Castellin, accueille également les personnes résidant dans des communes du canton voisin : Le Pradet et Carqueiranne. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, sauf jeudi matin. Tél. 04 83 95 56 20.
- à Bormes-les-Mimosas si vous vivez à Bormes, Le Lavandou ou La Londe-les-Maures.  Le Centre de solidarité, 26 rue Jean Aicard, est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, sauf jeudi après-midi. Tél. 04 83 95 41 90.
- à Cogolin si vous résidez au Rayol-Canadel. Le Centre de solidarité se trouve 80 boulevard Clémenceau. Il reçoit du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30. Tél. 04 83 95 53 50.
Les habitants du canton vivant dans le nord d’Hyères dépendent du centre de solidarité d’Hyères. Situé 68 chemin de la Villette, immeuble "Le Victoria", il accueille le public du lundi au vendredi, sauf jeudi après midi, de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Tél. 04 83 95 55 80.

 

  • Le collège de La Londe-les-Maures à la rencontre de l’art contemporain

Publié le 11/01/2017

Depuis novembre dernier, les élèves de 4e du collège François de Leusse, à La Londe-les-Maures, bénéficient d’une découverte très originale de l’art contemporain à travers l’opération les Nouveaux collectionneurs initiée par le Département.

Ils ont participé à une première journée de sensibilisation à l’Hôtel des arts, le centre d’art contemporain du Département basé à Toulon, où ils ont rencontré les professionnels qui interviennent dans le montage des expositions. Du directeur aux personnes en charge des relations avec les artistes ou de la logistique... Les échanges autour des différents métiers ont été instructifs, tout comme la visite des bâtiments et des réserves. L’après-midi s’est poursuivi par la visite d’une galerie d’art, accompagnée par les médiateurs de l’Hôtel des arts.
En décembre, nouvelles visites et nouvelles découvertes artistiques. Les jeunes varois sont allés à l’Abbaye de La Celle pour voir deux expositions organisées par le Département, l’une consacrée à l’art contemporain, l’autre  à l’archéologie. Puis, ils ont rejoint les anciennes tanneries de Barjols où vit et travaille un collectif dynamique d’une dizaine d’artistes : Armandat. "Pour Armandat, l’art n’a pas de limite. Il doit pouvoir s’ouvrir au maximum des possibilités, des matériaux, des formes, des moyens de production et d’acteurs, y compris des étudiants et des enfants", fait valoir une observatrice. La créativité et les conditions d’expression leur ont révélé une autre facette du monde de l’art comme l’attestent les séances de debriefing et de travail en classe qui suivent les sorties.
Ces premières confrontations seront suivies tout au long de l’année d’autres sorties et rencontres dédiées à l’art contemporain. Le projet du Département s’étale sur deux ans. Les jeunes, accompagnés par leurs enseignants et le Département, consacrent la première année à appréhender les courants créatifs, les démarches et les acteurs du monde artistique. L’an prochain, ils se mettront dans la peau de vrais collectionneurs pour choisir, en groupe, des œuvres à acquérir et les défendre devant un jury professionnel.

 

  • Une visite privilégiée aux Archives départementales à Draguignan

Publié le 10/01/2017

Les Archives départementales du Var, à Draguignan, sont ouvertes à tous. Mais peu de ses visiteurs ou utilisateurs ont accès à ses coulisses... Magasins d'archives, salles de tri ou de mise en quarantaine des documents, sont des lieux fermés au grand public. Pourtant, une vingtaine d'habitants du Lavandou et de Bormes-les-Mimosas ont pu les découvrir. Ils ont d'abord arpenté le bâtiment des Archives départementales et ses pièces secrètes avant de profiter d'une visite commentée de l'exposition en cours, "Rivages varois". Le bâtiment des Archives est intégré, depuis 2014, au Pôle culturel Chabran à Draguignan. Le Département a consacré 19 millions d'euros à la construction de ces locaux modernes, fonctionnels et ouverts au public. Les magasins, très techniques, répondent à des normes draconiennes de conservation avec une  hygrométrie et une variation des températures qui doivent être parfaitement maîtrisées. "C'était très intéressant", commente Raphaël Dupouy, attaché culturel à la mairie du Lavandou, à l'initiative de cette sortie. "Personne, dans le groupe, ne connaissait les Archives départementales. Alors cette visite couplée, de l'exposition, et du bâtiment, avait un réel sens". Ces rencontres privilégiées peuvent être organisées pour des groupes, sur demande. Pour les particuliers, des rendez-vous sont aussi programmés, sur inscription. 

Prochaine visite guidée ouverte à tous, vendredi 31 mars 2017. Pour les visites de groupes (15 personnes minimum), réservations et renseignements sur le site internet des Archives départementales : www.archives.var.fr

 

 

  • Grâce au Département, le spectacle vivant s'invite au collège de Bormes-les-Mimosas

Publié le 03/01/2017

Faire des collèges des lieux de créations, de rencontres, et d'ouverture sur l'art vivant. Voilà ce que permettent les résidences d'artistes dans les collèges, initiées depuis plusieurs années déjà, par le Département du Var. Ce dispositif, totalement financé par le Conseil départemental, offre plusieurs avantages aux compagnies professionnelles varoises sélectionnées. Elles bénéficient d'une subvention de 10 000 euros et des équipements départementaux dans les collèges pour leurs spectacles et répétitions.

Elles s'engagent, en contrepartie, à mettre en place des actions de sensibilisation auprès des élèves et de leurs enseignants et à proposer une programmation de cinq spectacles en soirée, dont trois faisant appel à d'autres artistes varois. Ces représentations sont ouvertes à l'ensemble de la population du territoire. Au collège Frédéric-Mistral à Bormes-les-Mimosas, c'est la compagnie théâtrale de L'Écho qui est en résidence depuis la rentrée scolaire. Elle a proposé, début décembre, une représentation gratuite de la pièce Contractions, de Mike Bartlett, mise en scène par Xavier Hérédia.

 

 

  • Les jeunes du collège François de Leusse à La Londe-les-Maures acteurs d’un projet culturel innovant

Publié le 03/01/2017

Le collège François de Leusse, à La Londe-les-Maures, est l’un des deux collèges du Var à avoir été choisis par le Département pour son tout nouveau projet culturel. Baptisée "les Nouveaux collectionneurs", cette action innovante a été lancée en novembre 2016 par la direction de la Culture.

L’idée est de permettre aux jeunes de découvrir l’art contemporain de façon inédite et responsable. Une trentaine d’élèves de 4e bénéficient de cette opération. Ils ont deux ans pour forger leur regard sur la création contemporaine. À l’issue des deux années, ils devront se placer en position d’acheteur d’art en proposant un choix d’œuvres susceptibles d’enrichir la collection d’art départementale et devront défendre leur sélection devant un jury d’experts.

Pour permettre la réalisation de ce projet innovant sur le canton, le Département prend en charge les déplacements des élèves, ainsi que leur accompagnement en classe et pendant les sorties. Il mobilise également 20 000 euros pour l’achat des œuvres choisies par les élèves et retenues par le jury.    

 

  • Le Département reconstruit le pont du Batailler à Bormes-les-Mimosas

Publié le 03/01/2017

Plus grand et plus haut. Le futur pont sur le Batailler, à Bormes-les-Mimosas, sera à la hauteur de l'investissement que le Département y consacre : 920 000 €. Le Conseil départemental a entrepris la reconstruction de cet ouvrage d'art, fortement endommagé par plusieurs crues.

Dès 2013, les services départementaux avaient pris en compte la nécessité de recalibrer ce pont. Une mesure qui devait accompagner les aménagements de berges en aval et en amont de l'ouvrage, préconisés par le Syndicat intercommunal de protection contre les inondations (Sipi). Or, la crue de janvier 2014, avec un débit deux fois plus important que le débit de référence, et celle de novembre 2014, exceptionnelle, ayant emporté une partie du pont, ont accéléré le calendrier des travaux. Les équipes du Département n'ont pas ménagé leurs efforts pour établir un projet d'urgence, en accord avec les impératifs de sécurité attendus par les riverains du Batailler, lourdement touchés par les crues successives.

C'est ainsi que les travaux pour reconstruire le pont du Batailler, sur lequel passe la route départementale 298, ont démarré, dès le 3 octobre 2016. L'ancien pont a d'abord été détruit. Seule la culée gauche a été conservée. Rehaussée et renforcée, elle sera en mesure d'accueillir le nouvel ouvrage qui prendra aussi appui sur une culée neuve, côté droit. En béton précontraint, ce nouveau pont sur le Batailler mesurera 16 mètres de large (contre 8,50 mètres avant travaux) et sera surélevé de 70 centimètres. Ces nouvelles dimensions nécessitent l'aménagement de rampes d'accès au pont, avec des pentes plus importantes.

Le Département a aussi entrepris le réaménagement du carrefour raccordant les routes départementales 198 et 298, également appelées route de la Favière et route du Bénat.

Ce chantier doit durer environ huit mois. Deux déviations sont mises en place, au nord et au sud de la zone de chantier.