L'Abbaye de la Celle

Un monument emblématique de l’histoire de Provence

L’Abbaye de La Celle telle qu’on la connaît aujourd’hui, a été construite entre la fin du 12e siècle et le début du 13e. Les fouilles archéologiques menées par le Département lors des récents travaux de restauration de l’abbaye attestent d’une présence plus ancienne. Il existait une autre abbaye datant du 11e siècle, et le site était déjà occupé à la fin de l’Âge du Fer puis à l’Époque romaine. Le Département a mis à jour les vestiges d’une villa romaine, importante exploitation agricole, restée active jusqu’au 6e siècle. Classé au titre des Monuments historiques depuis 1886, le monastère doit son édification, au Moyen-Âge, à la puissante Abbaye de Saint-Victor.

Les moines avaient reçu en donation des terres sur lesquelles voisinaient deux églises. Ils y érigèrent un double prieuré. D’un côté, les hommes avaient leurs bâtiments desservant l'église Sainte-Perpétue. De l’autre, les moniales étaient rassemblées autour de l'église Sainte-Marie. Au 13e siècle, le monastère s’affirma comme une importante fondation féminine avec plus d’une centaine de Bénédictines issues de familles aristocratiques du sud de la France. En 1660, l’abbaye déclina : le Cardinal Mazarin, alors abbé de Saint-Victor, transféra les moniales à Aix-en-Provence. Après la Révolution, les bâtiments furent vendus comme bien national et morcelés. Une exploitation agricole s’y installa. L’église Sainte-Marie fut réaffectée au culte en 1833 mais le bâtiment conventuel se dégrada. Une partie des bâtiments du site fut transformée en hostellerie en 1938. Le général de Gaulle y séjourna trois fois entre 1955 et 1960. Le Département devient propriétaire de l’ensemble de la propriété en 1992 et entreprend, depuis, sa restauration.

  • Un lieu ouvert

Remarquable témoignage de l'art roman religieux de Provence, l'Abbaye de La Celle est une propriété du Département depuis 1992. La collectivité mène de grands travaux pour restaurer cet édifice médiéval classé au titre des Monuments historiques.

En 2016, après l’achèvement des travaux de l'aile sud et d'importantes découvertes archéologiques, l’abbaye a retrouvé une bonne partie de son aura d’antan. Dès le printemps 2016, le monument départemental a rouvert ses portes avec près de 700m2 accessibles au public. Outre les visites pour faire connaître l’histoire du site, le Département s’attache à valoriser ce lieu exceptionnel avec un projet culturel et scientifique de qualité. Débuté à l’été 2016, il mêle expositions, concerts, visites thématiques, et bientôt itinéraires du patrimoine.

Consultez la fiche de présentation de l'Abbaye de la Celle en français et en anglais.

  • Le Département poursuit la restauration de l'abbaye

En 1992, lorsque le Département acquiert l’intégralité de l’Abbaye de la Celle, seule la galerie nord du cloître est restaurée. Depuis 1998, le Département investit pour rendre à l’abbaye son aspect d’antan.

De juin 1998 à décembre 1999 : Restauration de la partie médiévale de l’aile est. Confortement du dortoir des moniales, restitution des voûtes en pierres, couverture en tuile, réaménagement de la salle capitulaire, du scriptorium, et du chauffoir.

De février à octobre 2000 : Restauration et valorisation des espaces intérieurs et extérieurs de l’abbaye.

De septembre 2003 à juin 2004 : Réfection des terrasses des galeries du cloître nord, est et sud. Achèvement de la voûte du dortoir et traitement des mûriers du cloître.

De septembre 2010 à juin 2016 : Restauration de l’aile sud. Réfection de l'ancien réfectoire, de l'ancienne cuisine, et mise en accessibilité du dortoir et de la galerie du cloître.

Une ultime phase de travaux est programmée de 2016 à 2020. Après une campagne de fouilles archéologiques par le Service départemental de l'Archéologie et du Patrimoine, elle vise la restauration de la galerie ouest du cloître, effondrée à ce jour, et de son jardin. Le Département souhaite par ailleurs redonner leur cachet à la façade sud du réfectoire et aux abords paysagers dissimulés sous la piscine actuellement utilisée par l'Hostellerie de La Celle, qui occupe les bâtiments adjacents.

À l’issue de cette ultime tranche de travaux, le Département disposera d’un monument de grande valeur architecturale.

 

  • Exposition : L'art de l'éphémère : les épouvantails d’Hans Silvester

Fort de sa solitude, l'épouvantail regarde le monde. Discret mais très présent, il est là pour marquer un territoire. Tout comme les contes, il fait partie de ces traditions, de ces coutumes qui habitent la vie des gens sans qu’on ne les remarque.
Pour les hommes, l'épouvantail est une silhouette familière du décor des champs, pour les oiseaux, tantôt un repoussoir, tantôt un perchoir. Cependant, au-delà de sa fonction intrinsèque, l'épouvantail, véritable sculpture populaire, n'en demeure pas moins la manifestation d'un art brut, naïf et original.
Dès la fin des années 1960, le photographe Hans Silvester s’est pris de passion pour ces hommes « de paille », ces avatars. Voyageur insatiable, animé par sa passion des lumières et des couleurs, il n’a depuis cessé de partir à l'affût de ces inventives créations dans toutes les campagnes où le menaient ses reportages. En Égypte, en Pologne, en Espagne, en Yougoslavie, en France, en Éthiopie, ou encore en Asie, il a fixé sur pellicule un important fonds photographique consacré aux épouvantails.

Ces constructions éphémères, car rapidement désagrégées par les forces de la nature, incarnent l'art populaire qui lui tient tant à coeur et témoignent de traditions ancestrales à travers le monde.
Hans Silvester présente à l'Abbaye de La Celle une sélection d'une cinquantaine d'épouvantails qu'il a capturés en Afrique, en Asie et en Europe et nous révèle des images expressionnistes et très colorées.
Sous l'objectif du photographe, ces créatures de paille, de glaise et de chiffons plongent le spectateur dans un univers insolite de sens et d'esthétique, aussi divers que les cultures et les civilisations qui les ont façonnés.

Téléchargez le dépliant pour plus d'informations 

  • Infos pratiques 

Tél : 04 98 05 05 05 ou courriel: abbayedelacelle@var.fr

Le site est ouvert au public du 6 mars au 31 décembre (sauf 1er mai et le 25 décembre), les dernières entrées sont à 12h et à 17h. Ouverture du mardi au dimanche.

De 10 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30

Tél. 04 98 05 05 05

Entrée gratuite

Téléchargez le livret de visite en français

Téléchargez le livret de visite en anglais

Téléchargez le tract en français

Téléchargez le tract en anglais

Image