Canton n°7 - Garéoult

Jessica Hoet
Jessica Hoet
Opposition (FN)
Élue en mars 2015
Née le 11 septembre 1979 à Seclin (59)
Artisan esthéticienne
Membre de la Commission permanente du Département.
Membre des commissions Valorisation et préservation du cadre de vie, Habitat et logement, Déplacements, communications et réseaux, Forêt et Accessibilité des services au public, ruralité et sécurité sanitaire.
Contact : jhoet@var.fr
Jacques Danvy
Jacques Danvy
Opposition (FN)
Élu en mars 2015
Né le 8 juillet 1963 à Lillebonne
Cadre de la fonction publique territoriale
Membre des commissions Habitat et logement, Solidarités, Sport et jeunesse, Culture, et Patrimoine immobilier départemental.
Autres mandats :
Conseiller municipal à la Ville de Brignoles
Conseiller communautaire à la Communauté de Communes Comté de Provence.
Contact : jdanvy@var.fr
Canton n°7 - Garéoult
35 535 habitants résident dans le canton sur 12 communes. Le canton de Garéoult bénéficie d'un cadre naturel boisé, de collines et de vallons. Cette nature profite à l'agriculture, tournée vers la viticulture au sud et davantage l'élevage plus au nord. Le cadre naturel attire aussi de nombreux touristes et randonneurs.
Collèges
Guy de Maupassant – Garéoult
Pierre Gassendi – Rocbaron
Nature
ENS La Glacière Pivaut à Mazaugues

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Le Département soutient les arts visuels avec l’association Le Lézard bleu 

Publié le 19/06/2017.
"La petite caravane de l'art" est un lieu mobile qui permet d’organiser des expositions itinérantes et aussi un grand nombre d'activités artistiques : arts plastiques et graphiques, musique, et danse. En mars, la petite caravane a disparu dans la nuit, sûrement volée ! Grâce aux dons reçus, l’association Le Lézard bleu en a acheté une nouvelle et les différentes ateliers de peinture ont pu recommencer. Elle y propose des expositions de jeunes artistes de la région et des rencontres entre les créateurs et le public, de tous âges, et de toutes provenances. Dans le canton de Garéoult, au cœur de la Provence Verte, l’association a concentré ses activités dans les communes de Camps-la-source, Forcalqueiret, La Roquebrussanne, Néoules et Saint-Anastasie. Dans ce lieu d’exposition qu’est "la petite caravane de l’art" sont accrochés des œuvres de petit format, des travaux des artistes associés ou réalisés spécialement pour cet espace réduit. Un point de documentation est également à la disposition du public avec des magazines et des livres d'art à feuilleter. 3 000 € ont été attribués par le Département au titre des initiatives en matière d’art visuel. L’association organise également des performances artistiques dans des espaces publics, des collèges, et des quartiers. Les artistes de l’association ont ainsi réalisé plusieurs fresques sur différents sites dont une au collège Guy de Maupassant à Garéoult. Les élèves étaient guidés par Tomax Poum, un artiste plasticien. La devise de l’association est de "mettre de l'art, de la couleur et de la joie dans le quotidien de tous". Grâce au soutien du Département, c’est chose faite ! Crédit photo : Le Lézard bleu

Contact
Le Bazar du Lézard
19 bis, rue des Lanciers à Brignoles
Tél. : 04 94 86 01 63
lebazardulezard.com

 

  • Assistants maternels : c'est le Département qui délivre les agréments

Publié le 07/06/2017.
Nombreux sont les parents de jeunes enfants à avoir recours à un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e) pour assurer la garde de leurs jeunes enfants. Dans le Var, 3 424 personnes sont habilitées par le Conseil départemental et offrent 10 500 places d'accueil à domicile ou au sein de Maisons d'assistants maternels. L'exercice de cette profession nécessite un agrément, délivré par le Président du Conseil départemental, après évaluation des conditions d'accueil par le service départemental de Protection maternelle et infantile. Les assistants maternels sont également tenus de suivre une formation obligatoire de 120 heures, organisée et prise en charge financièrement par le Département, dont les 60 premières heures doivent être préalables à l'accueil. Pour devenir assistant maternel, il est recommandé d'assister à une réunion d'information organisée mensuellement dans les Unités de promotion de la santé du Département. Lors de ces réunions, des puéricultrices du Département renseignent les candidats sur la profession et tiennent à leur disposition des dossiers de demande d'agrément. Pour ceux et celles qui souhaitent exercer cette profession, la démarche est simple. Il suffit de renvoyer le dossier complété accompagné des pièces justificatives demandées à l'Unité de promotion de la santé dont dépend leur domicile. À compter de la réception du dossier complet, le Conseil départemental dispose d’un délai de trois mois pour instruire la demande. L'agrément est accordé, pour une durée de 5 ans, si les conditions d'accueil garantissent la santé, la sécurité et l'épanouissement des jeunes enfants. Pour le canton de Garéoult, 149 assistants maternels agréés permettent l'accueil de 487 enfants simultanément.

Si vous habitez à Camps-la-Source, Forcalquieret, Garéoult, La Roquebrussane, Mazaugues, Méounes, Néoules, Rocbaron ou Sainte-Anastasie, et que vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 36 09. 
Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante : 
Unité de promotion de la santé de la Provence verte 
Centre d'affaires l'Hexagone – Bât D
Quartier Pré de Pâques
83170 Brignoles 

Si vous habitez à Pierrefeu, vous pouvez obtenir plus d'informations en appelant le 04 83 95 38 73 ou le 04 83 95 39 06.
Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante : Unité de promotion de la santé Val Gapeau – Iles d'Or
Parc tertiaire Valgora – rue G. Charpk Bât. A
CS 50538 – La Valette-du-Var83041 Toulon cedex
Si vous habitez Carnoules ou Puget-Ville, contactez le 04 83 95 19 35 
ou le 04 83 95 19 50. 
Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante : 
Unité de promotion de la santé Cœur du Var 
40 rue Jean Jaurès
83340 Le Luc 

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • En soutenant les Balades gourmandes en terroir, à Pierrefeu, le Département contribue à l’attrait touristique du Département

Publié le 24/05/2017.

A Pierrefeu, au Château la Gordonne, les 20 et 21 mai, la neuvième édition des Balades gourmandes en terroir était organisée par l’Association des vignerons de Cuers/Pierrefeu/Puget-Ville. Ces deux journées ponctuées de haltes gourmandes et dégustations de vins avec les vignerons locaux a permis d’accueillir 1 700 participants. Cette manifestation, soutenue par le Département à hauteur de 5 000 €, vise à valoriser l’image et l’identité du département. Tout au long d'un parcours de 6 km aménagé au milieu des vignes, des produits et vins locaux ont fait le bonheur de tous ! Et c’est autour d’un repas gastronomique concocté par les chefs cuisiniers, que chacun a pu déguster les vins, les fromages ou miel locaux. Une participation aux frais était demandée aux participants. Un marché de producteurs, des expositions culturelles, un orchestre et de nombreuses autres animations étaient organisées durant ces journées.


 

  • La viticulture locale récompensée lors de la Cuvée sélectionnée du Département, édition 2017

Publié le 17/05/2017.

Le 30 avril dernier, Marc Giraud, président du Conseil départemental, a remis les médailles aux lauréats de la Cuvée sélectionnée du Département. Le domaine du Vignalet à Sainte-Anastasie et le château des Chaberts à Garéoult faisaient partie des lauréats. La canton s'est illustré avec 3 vins récompensés parmi les 33 de l'édition 2017.

Le domaine du Vignalet s'est vu décerner la médaille d'or pour son rosé "Le Vignaret" en AOP Coteaux varois. Le château des Chaberts a lui obtenu, dans la même appellation, une médaille d'or pour son rouge "Prestige 2014" et une médaille d'argent pour son blanc "Prestige".

Les prix ont été remis lors des Journées du terroir à Gonfaron. Organisée par le Syndicat des jeunes agriculteurs du Var, avec l'appui financier du Département dans le cadre de sa politique tourisme, la manifestation visait à faire découvrir les richesses locales, notamment les productions viticoles. Pari tenu, avec des viticulteurs récompensés pour leur démarche d'excellence.

Tous les vins lauréats sont identifiables par l'étiquette "Cuvée sélectionnée par le Département du Var" apposée sur les bouteilles. Ouvert aux coopératives, aux domaines et producteurs négociants, ce concours a rassemblé au total 56 participants qui ont proposé des rouges, rosés et blancs dans les différentes appellations présentes dans le Var. Des vins à déguster avec plaisir... mais avec modération !

 

  • Des clowns au collège de Rocbaron dans le cadre des Résidences d'artistes financées par le Conseil départemental

Publié le 10/05/2017.

Des clowns au collège! Vendredi dernier, ils étaient 8, sur scène, à faire rire le public rassemblé au collège Pierre-Gassendi à Rocbaron.

Au sein de la compagnie des Champions du monde, ces acteurs ont joué un spectacle intitulé "Les colocs 2", dont le thème de départ est la télé-réalité. "Ensuite, c'est totalement un spectacle clownesque!" confie Philip Segura, acteur et créateur de la compagnie Théâtre des 4 Vents, organisateur de cette représentation. "Cette troupe a été formée par mes élèves", précise-t-il, fièrement. Pour lui, la transmission de son art est essentielle. C'est pourquoi il prend à cœur son rôle au sein du collège Pierre-Gassendi à Rocbaron qu'il fréquente depuis septembre 2016 dans le cadre des Résidences d'artistes initiées par le Département du Var. Un concept gagnant-gagnant qui permet aux artistes sélectionnés de bénéficier d'une subvention de 10 000 euros et des infrastructures d'un collège pour leurs répétitions, durant une année scolaire. En contrepartie, la compagnie s'engage à organiser des échanges avec les collégiens et à programmer cinq spectacles, dont au moins deux créés par d'autres artistes varois, tous ouverts à l'ensemble de la population du canton et des alentours.

C'est dans ce cadre là, grâce au soutien du Conseil départemental, qu'était programmé, vendredi soir, ce spectacle. 

 

 

 

  • Le Département investit près de 600 000 € dans la création d'un carrefour giratoire à Puget-Ville.

Publié le 05/05/2017.

Le Conseil départemental entreprend cette semaine un chantier d'envergure à Puget-Ville, au lieu dit Mas de Brun, au croisement entre les routes départementales 97 et 12.

Cette opération, chiffrée à près de 600 000 €, va permettre d'apaiser la vitesse sur la RD97, et ainsi sécuriser sensiblement cette zone de circulation. Il s'agit de créer un giratoire à quatre branches, centré sur les voies existantes. Le chantier va débuter par une première phase de désamiantage des enrobés en place d'une durée prévisionnelle de trois jours pendant laquelle la circulation sera coupée sur la RD12 Nord et Sud avec mise en place de déviations. Ces déviations de quelques jours se feront par les voies adjacentes dans le centre-ville de Puget-Ville et par la RD413 au niveau de Mas de Brun. Pendant la majeure partie du chantier, la circulation sera maintenue à double sens. Certaines interventions nécessiteront probablement des alternats exceptionnels et de courte durée.

Une signalisation de chantier sera mise en place durant la période des travaux avec une vitesse limitée à 50km/h afin d'assurer la sécurité des usagers et du personnel de chantier.

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Grâce au Département, les collégiens de Garéoult ont rencontré les joueurs du RCT

Publié le 14/04/2017

Le Département du Var organise, avec les clubs sportifs varois, des missions d'intérêt général (MIG). Ce sont des rencontres entre les joueurs professionnels et de jeunes Varois, soit dans les collèges, soit au sein de clubs sportifs. Ces rencontres, qui se déroulent sur l'ensemble du Var, prennent la forme d’entraînements délocalisés, d'ateliers sportifs ou de conférence débat sur des thèmes comme les valeurs du sport, le sport de haut niveau, le sport au féminin, la diététique sportive…

Le 31 mars, lors d'une conférence-débat que les membres du RCT ont rencontré les jeunes scolarisés au collège Guy-de-Maupassant à Garéoult. Ces collégiens de deux classes de quatrième et leurs professeurs de technologie et d'EPS ont découvert l'utilisation et l'intérêt de la géolocalisation dans le domaine sportif. Pendant que certains s'essayaient au GPS dans des ateliers menés par le préparateur physique du RCT, d'autres suivaient les performances de leurs camarades sur ordinateur et analysaient les données. Tous ont aussi débattu sur l'utilité et l'utilisation de cette technologie.

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • Des jeunes à la découverte de l'architecture contemporaine au collège Gassendi à Rocbaron 

Publié le 15/03/2017
Le Département a lancé un nouveau projet culturel et artistique à destination des collégiens afin de les sensibiliser au patrimoine bâti mais également à l'histoire et à l'art architectural du XXe siècle. Le Centre d'art contemporain du Département, en partenariat avec le CAUE* et l'éducation nationale, propose un programme de découverte aux quatre collèges varois sélectionnés en 2016/2017 : Voltaire et Ravel à Toulon, Le Vigneret au Castellet et Gassendi à Rocbaron. Décliné en trois volets, le projet s'articule autour d'une séance de présentation en classe par une architecte du CAUE, une demi-journée de découverte des bâtiments, et trois demi-journées de travaux pratiques animés par une artiste plasticienne missionnée par l'Hôtel des arts à Toulon. Ce mercredi 8 mars, le collège Gassendi à Rocbaron a organisé sa première séance en classe. Animée par Delphine Durforest-Ratier, architecte, elle a réuni 27 élèves qui ont pu s'initier à la dimension patrimoniale de l'architecture du XXe  siècle à travers les grands courants culturels et artistiques : Art déco, Art nouveau, style international... Ainsi qu'aux volumes, formes, matériaux et couleurs de grands bâtiments toulonnais. "C'est dans le cadre d'un projet global de l'établissement scolaire sur le patrimoine architectural que nous participons à cette action. La démarche est pluridisciplinaire et s'articule autour de différentes matières : les arts plastiques, la technologie, le français et l'histoire-géographie. Cela concerne les élèves des cinq classes de 5e que compte le collège" commente Hugues Besson, professeur d'arts plastiques au collège Gassendi. Le 22 mars, la seconde partie du parcours à Toulon leur permettra de découvrir les édifices les plus emblématiques de la ville : l'Hôtel de ville, appelé "la frontale", le bâtiment des douanes près du port de commerce, la Poste, et l'ancienne Caisse d'épargne sur la place de la Liberté. Une séance de croquis des halles municipales de Toulon clôturera ce parcours où les jeunes pourront pratiquer les perspectives et comparer leurs esquisses. Toutes les productions seront retravaillées, sur les conseils de la plasticienne, à l'occasion de prochaines sessions prévues à l'Hôtel des arts. Ils y seront exposés dans le courant de l'année.

*CAUE : Conseil Architecture Urbanisme Environnement Var

 

  • L'aire de covoiturage de Néoules a été créée par le Département

Publié le 09/03/2017

Développer et aménager le covoiturage est un des axes fort de la politique départementale en matière de déplacements. De fait, à chaque nouvel aménagement routier (agrandissement de route ou construction d'un giratoire), l'opportunité de créer une aire de covoiturage est étudiée.

Les objectifs affichés : réduire le nombre de véhicules sur les routes et autoroutes et supprimer le stationnement anarchique qui se développe aux abords de certains accès autoroutiers et pose des problèmes de sécurité. Un Schéma départemental de covoiturage, initié par le Département du Var, est en cours de réalisation. Des partenaires institutionnels y sont associés afin d'offrir aux Varois une vision exhaustive des équipements existants.

À ce jour, 18 aires de covoiturage sont recensées sur l'ensemble du territoire varois représentant plus de 600 places dédiées aux déplacements partagés. Douze d'entre elles sont des aires départementales offrant chacune entre 10 et 70 places de parking. L'aire de Néoules, matérialisée par le Département du Var à l'intersection entre la RD 554 et la RD 68 comprend 26 places de stationnement. Le but du Conseil départemental est de créer de nombreuses petites aires afin d'offrir aux Varois un bon maillage de leur territoire.

 

  • Les médecins et puéricultrices du Département sont à votre écoute au centre de solidarité de Garéoult  

Publié le 22/02/2017

Le Conseil départemental du Var, via la Protection maternelle et infantile (PMI), veille sur la santé des jeunes Varois. Il propose, sur l'ensemble de son territoire, des consultations réservées aux enfants de 0 à 6 ans, assurées par des médecins et des puéricultrices.

Ces professionnels surveillent la croissance de l'enfant, son développement physique, psycho-moteur et psycho-affectif, peuvent dépister des anomalies ou encore administrer des vaccinations. Pour les parents, ces rendez-vous sont aussi l'occasion d'aborder divers sujets concernant la santé de leur enfant.

Afin d'obtenir un rendez-vous et de bénéficier de ce service, les habitants du canton de Garéoult doivent se rendre dans le centre de solidarité de Garéoult, situé 4 place de la Mairie. Des consultations médicales y sont proposées, sur rendez-vous (04 94 04 01 11), les deuxièmes et quatrièmes lundis de chaque mois. Les puéricultrices vous reçoivent aussi chaque mardi de 10 h à 12 h. 

 

 

 

  • Un giratoire paysager, réalisé par le Département, à La Roquebrussane

Publié le 08/02/2017

Le Département du Var a associé très tôt la dimension paysage dans ses aménagements routiers afin de les intégrer au mieux dans l'environnement. Et la sécurité routière reste la priorité dans la réalisation de tout aménagement routier : "on travaille sur des aménagements paysagers sécuritaires. C'est-à-dire que nous créons des projets qui poussent les automobilistes à freiner grâce au paysage. On utilise des végétaux adaptés à notre climat, notamment des plantes mellifères pour attirer les abeilles, plus robustes et nécessitant peu d'eau", insiste le responsable de la mission paysage à la direction des déplacements du Département.
À La Roquebrussane, le Département a réalisé 950 m2 d'aménagements paysagers sur le giratoire, et ses abords, situés au croisement des RD64 et RD 5, pour un montant de près de 34 500 €. 9 oliviers, 2 tilleuls et 725 arbustes méditerranéens ont été plantés. La préparation du sol a été réalisée avec de la terre végétale, du compost et du fumier de cheval décomposé. 950 m2 de paillages bois et minéral ont également été installés. Ce qui réduit l'entretien et permet  aux plantes de conserver un terrain humide. Pendant, les deux premières années, l'arrosage goutte à goutte est nécessaire. Il sera enlevé par la suite.
Le projet, de l'étude à la livraison, a été mené en étroite collaboration avec les services techniques de la commune. Car si le Département réalise les aménagements, ce sont les communes qui se chargent ensuite l'entretien.

 

  • Trois centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 02/02/2017

Vous rencontrez des difficultés familiales, sociales ou financières ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile. 
Les travailleurs sociaux départementaux vous permettent de faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner. Selon votre situation, ils vous diront quels dispositifs existent et peuvent être mobilisés. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront également vous aider à faire votre demande. 
Si vous habitez Camps-la-Source, Sainte-Anastasie, Forcalqueiret, Rocabaron, Néoules, Méounes-les-Montrieux, La Roquebrussane ou Mazaugues, vous dépendez du centre de solidarité de Brignoles, situé rond-point Mireille, rue du Docteur Barbaroux. Le centre vous accueille du lundi au vendredi, sauf lundi matin, de  9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 42 30.
Si vous résidez à Puget-Ville ou Carnoules, rendez-vous au centre de solidarité du Luc, 40 rue Jean Jaurès. Le centre reçoit du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 19 00.
Si vous vivez à Pierrefeu, vous relevez du centre de solidarité de Cuers, 148 boulevard Gambetta. Il est ouvert du lundi au vendredi, sauf lundi matin, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 53 90.

 

  • Le Département valorise la glacière Pivaut à Mazaugues

Publié le 18/01/2017

Propriété du Département du Var depuis 1992, la glacière Pivaut, à Mazaugues, est un édifice rare. Parmi la vingtaine de glacières qui furent construites dans le massif de la Sainte-Baume entre le XVIIe et le début du XXe siècle, elle est aujourd'hui la seule encore debout dans un espace public. Restaurée par le Conseil départemental du Var, la glacière Pivaut permet de comprendre comment, il y a seulement 150 ans, était fabriquée, stockée puis commercialisée la glace qui permettait de conserver les aliments, de soigner des malades dans les hôpitaux et de répondre à la demande de populations privilégiées qui avaient les moyens financiers d'en acquérir. La glace varoise était un produit de luxe qui se vendait aussi cher que le blé jusqu'à ce que son commerce, concurrencé par la glace naturelle des Alpes, et par la fabrication de glace industrielle, ne tombe en désuétude. La glacière, de par ses mensurations exceptionnelles - 25 mètres de hauteur et presque 20 mètres de diamètre - permettait la fabrication de plus de 1 800 tonnes de glace chaque hiver. Grâce aux aménagements réalisés par le Conseil départemental du Var, elle est facilement accessible. Un chemin de bois à travers la forêt de la Sainte-Baume, permet de rejoindre l'édifice sans aucune difficulté. À l'entrée du site et aux abords de la glacière, plusieurs panneaux explicatifs mis en place par les équipes du Département permettent de découvrir la glacière et l'Espace naturel et sensible (ENS) "Le Gaudin" . Pour une visite plus approfondie, et pour découvrir l'intérieur de la glacière, il est conseillé de s'adresser à l'une des deux associations habilitées par le Département du Var à proposer des visites groupées du site. 


L'ENS de la glacière Pivaut se situe sur la route départementale 95, entre Mazaugues et Plan-d'Aups. Un parking et un sentier aménagés permettent de s'y rendre très facilement.  L'extérieur de la glacière est accessible à tous, sept jours sur sept. Le Syndicat mixte du Pays de la Provence, en lien avec l'Association de sauvegarde, d'étude et de recherche sur le patrimoine naturel et culturel du centre Var peut recevoir des groupes, sur réservation (15 personnes minimum – 04 98 05 12 29). L’Écomusée de la Sainte-Baume assure aussi l'accueil de groupes entre 15 et 40 personnes (06 85 92 45 00). 

 

 

  • Des échanges enrichissants au collège de Rocbaron

Publié le 11/01/2017

"Cette expérience au collège de Pierre-Gassendi à Rocbaron est très intéressante", se réjouit Philip Segura, créateur de la compagnie Théâtre des 4 Vents. Acteur et metteur en scène, il participe, depuis septembre 2016, au dispositif Résidences d'artistes mis en place par le Département du Var. Un concept gagnant-gagnant, imaginé en 2010, qui permet aux artistes sélectionnés de bénéficier d'une subvention de 10 000 euros et des infrastructures d'un collège pour leurs répétitions, durant une année scolaire. En contrepartie, la compagnie s'engage à organiser des échanges avec les collégiens et à programmer cinq spectacles, dont au moins deux créés par d'autres artistes varois, tous ouverts à l'ensemble de la population du canton et des alentours. "J'ai répété pendant plus de vingt jours dans la salle de spectacle du collège, afin de travailler mon spectacle Le clown malade imaginaire, autour de Molière", raconte l'artiste toulonnais Philip Segura. "Les collégiens sont venus à ma rencontre. Après quelques minutes d'échanges autour de l'art clownesque, je leur ai présenté un petit morceau de ma création. J'étais heureux de voir que ça les "bidonne" bien ! Leurs remarques sont pertinentes et m'aident à avancer dans mon travail". Ces échange se poursuivront jusqu'à la fin de l'année scolaire.

 

  • Le Département engagé contre les inondations dans la vallée du Gapeau

Publié le 11/01/2017

Le 13 décembre 2016 à Pierrefeu, l’État, la Région, le Département, la Communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée, la Ville d'Hyères et le Syndicat mixte du bassin versant du Gapeau ont signé la convention cadre du PAPI* d'intention du Gapeau. 24 actions, d'un montant de plus de 3 millions d'euros, y ont été inscrites. Elles seront réalisées entre 2017 et 2019. Elles permettront, entre autres, d'améliorer la surveillance, la prévision des crues et des inondations, ainsi que la gestion de crise.
Ce programme est financé par le Syndicat mixte du bassin versant du Gapeau (632 000 €), l’État (1,4 millions d’€), l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée (280 000 €), la Région (655 000 €) et le Département du Var (72 000 €).

* PAPI : Programme d’actions de prévention des inondations

  • Garéoult récompensé pour le fleurissement du village

Publié le 03/01/2017

Garéoult est l’une des quatre communes à avoir reçu le 1er prix départemental pour la qualité du fleurissement du village. Le prix a été remis lors d’une cérémonie le 15 décembre 2016 à l’Hôtel du Département, à Toulon.

Avec sept autres communes primées, Garéoult rejoint les 61 villes et villages du Var déjà engagés dans la démarche Villes et villages fleuris. Désormais, 69 communes sur 153 participent au label comprenant une à quatre fleurs. À travers ce concours, doté d’une gratification financière pour les communes, le Département s’inscrit dans une démarche de structuration et de qualité touristique. Il vise à inciter le plus grand nombre à s’engager dans le fleurissement des rues, places, façades, balcons, terrasses, jardins et espaces verts. L’objectif est d’inscrire le Var dans le label national de Département fleuri. Un label révélateur de la qualité de vie, et particulièrement attractif !  

 

  • La Tour du Faucon totalement réhabilitée par le Département

Publié le 03/01/2017

Sur les hauteurs de Puget-Ville, le Département du Var a acquis un espace naturel sensible de 29 hectares en 1985, sur lequel un tour hexagonale était en souffrance et menaçait de s'effondrer. En 1995, des premiers travaux, financés par la commune et le Département, sont réalisés afin de cristalliser le site en l'état et éviter de nouvelles dégradations. Pourtant en 2012, la façade est de la tour s'écroule totalement. Le Département décide alors de réhabiliter l'intégralité de cette tour dite "à éperon", datant vraisemblablement du XIIe siècle. Elle est la seule tour, hexagonale à l'extérieur et pentagonale à l'intérieur, du Var.

Les travaux ont débuté à l'automne 2015 pour s'achever en novembre 2016. Le service du patrimoine et de l'archéologie du Département a suivi l'intégralité du chantier. Les fouilles qu'il y a effectué, ont mis à jour des structures très intéressantes, comme un réduit défensif de 8 mètres de long par 7,5 mètres de large, autour du bâtiment. À l'intérieur, des morceaux des poutres qui maintenaient le plancher du second étage ont été recueillis. Ils sont en cours d'analyse par Frédéric Guibal, chargé de recherche CNRS à l'institut méditerranéen de Biodiversité et d’Écologie marine et continentale, et spécialiste de dendroécologie et de dendrochronologie, l'étude de croissance des arbres. "Il va tenter de dater précisément ces bois. Pour le Var, nous manquons de référentiel pour le Moyen Âge, en dendrochronologie. C'est-à-dire que nous avons peu de bois déjà datés pouvant servir de référence. Cette découverte va peut-être permettre de combler un des vides pour la période médiévale", explique Françoise Laurier, archéologue départementale, en charge de ce chantier. Les recherches ont également permis de révéler des tessons du XIIIe au XVIIIe siècles, des tuiles romaines qui ont dû servir de remblais pour la construction de la tour, des silex datant du Néolithique, un jeton de présence en bronze datant du XVIIIe siècle, frappé par le Consulat de Lyon, des piécettes en bronze et en cuivre qui vont permettre de dater précisément la construction de l'édifice. Les fouilles sont aujourd'hui achevées sur l'intégralité du site. Les données scientifiques recueillies vont être exploitées pour reconstituer l’histoire du lieu, ses occupations humaines, son évolution à travers les siècles.

La tour, ainsi que le réduit défensif, ont été entièrement réhabilités en pierres taillées. Avec ses 12,80 mètres de haut, la tour a retrouvé toute sa superbe. Son inauguration, par le président du Conseil départemental, Marc Giraud, est prévue le 20 janvier à 11 h.

 

 

  • De Carnoules à Pierrefeu-du-Var, les abords de la RD13 débroussaillés

Publié le 03/01/2017

Les agents du Département n'ont pas ménagé leurs efforts afin de débroussailler, entre septembre et décembre 2016, les terrains en bordure de la route départementale 13. De Carnoules à Pierrefeu-du-Var, en passant par Puget-Ville, ils ont traité près de 18 hectares de surface sur une distance linaire de quatre kilomètres.

Cette action saisonnière, réalisée par les agents du service forestier du Pôle d'appui logistique et technique du Département, a pour but la lutte contre les incendies. En débroussaillant les terrains et en créant des bandes anti-mégots de 10 à 15 mètres de large, ils créent des barrières naturelles anti-feux. Ces dernières permettent, en cas d'incendie, de protéger riverains et usagers de la route.