Canton n°3 - Draguignan

Marie Rucinski-Becker
Marie Rucinski-Becker
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 10 juin 1960 à Draguignan
Directrice de service de formation professionnelle
6e Vice-présidente du Département en charge des risques liés aux inondations
Membre des commissions Valorisation et préservation du cadre de vie, Culture, Collèges et éducation, Enseignement supérieur, recherche et innovation
Représentante du Département auprès de la société publique locale Ingénierie départementale 83, et de la Société du canal de Provence et de l'aménagement de la région provençale.
Titre honorifique : Médaille de la jeunesse et des sports
Jean-Bernard Miglioli
Jean-Bernard Miglioli
Majorité départementale
Élu en mars 2015
Né le 30 mai 1974
Directeur général des services de la ville de Flayosc
Membre de la Commission permanente du Département
Membre des commissions Valorisation et préservation du cadre de vie, Déplacements, communications et réseaux, Solidarités et Patrimoine immobilier départemental.
Vice-président du SDIS
Canton n°3 - Draguignan
Trans-en-Provence et Draguignan sont les deux communes qui constituent ce canton de 41 922 habitants. Les deux villes forment une continuité urbaine qui mêlent centres administratifs et décor provençal authentique. Draguignan qui était, jusqu'en 1974, la ville préfecture du Var, est le siège social du Conseil départemental, de la Cour d’Assises du Var et des Écoles militaires d'infanterie et d'artillerie de l’armée de Terre.
Collèges
Collège Ferrié - Draguignan
Collège Jean Rostand - Draguignan
Collège Emile Thomas - Draguignan
Nature
La gravière à Trans ENS en bord de cours d'eau
Centre de solidarité
Draguignan
Culture
Médiathèque départementale à Draguignan
Patrimoine
Archives départementales à Draguignan

 

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Le Département, partenaire de l’association de prévention spécialisée Club des jeunes à Draguignan

Publié le 19/06/2017.

Décrochage scolaire, rupture avec la famille, problème scolaire ou d’insertion professionnelle… Le Département s’est donné pour mission de mener une politique éducative forte en soutenant l’Association de prévention spécialisée Club des jeunes (APSCJ) à Hyères. Elle est subventionnée par le Conseil départemental à hauteur de 1,41 million d’euros dans le cadre de ses missions de prévention et de protection de l’enfance, missions obligatoires de l’Aide sociale à l’enfance confiées au Département par les lois de décentralisation. L’association intervient dans les centres-villes et les quartiers prioritaires de Draguignan mais aussi sur ceux d’autres cantons, à Hyères, Fréjus, et au Muy. Aller à la rencontre des jeunes, identifier ceux qui sont le plus en difficulté, les intégrer à la vie sociale... Sur le terrain, c’est auprès d’environ 1 000 jeunes de 2 à 25 ans que les 50 éducateurs de l’association proposent un accompagnement éducatif individuel ou collectif. Différentes actions sont mises en place en fonction des problématiques rencontrées : chantier d’insertion professionnelle en partenariat avec l’Université de Toulon, auto-école sociale pour aider les jeunes à passer le permis, prévention des conduites addictives, appui à la parentalité, actions de loisirs. L’association gère également deux haltes garderies à Fréjus qui sont agréées par les services de protection maternelle et infantile (PMI) du Département. "L’aide départementale est un soutien indispensable qui permet à l’association de se déployer sur le territoire de l’Est varois. Ce travail de proximité est vraiment une plus-value à l’échelle des quartiers" précise Corinne Falco, directrice de l’association. 

Crédit photo APS Club des jeunes Hyères


APSCJ
11 Boulevard Pasteur à Hyères 
Tél. : 04 94 12 17 00

 

  • La Vigne à vélo, créée avec le soutien du Département, offre une bouffée d'oxygène en Dracénie

Publié le 07/06/2017

Le Département a participé à hauteur de 100 000 € à la création du second tronçon de la vélo-route, baptisée La vigne à vélo. Cet itinéraire de voie verte relie Draguignan et Trans-en-Provence. Connu des Dracénois sous le nom de Trouée verte, il rejoint la route du plan à Trans, en partant du boulevard du Comté Muraire à Draguignan. Cette ancienne voie ferrée du train des Pignes, désormais goudronnée, offre une ballade en toute liberté et sécurité. Ce tronçon de 3,5 km, ouvert depuis avril, est idéal pour une immersion en famille dans la nature, en plein centre-ville.
Un premier tronçon entre le centre-ville des Arcs-sur-Argens et le rond-point de Sainte-Roseline au Muy, avait déjà été réalisé en 2016.
À terme, le parcours s'étendra sur 42 km, entre les villes de Vidauban, Taradeau, Les Arcs-sur-Argens, La Motte, Le Muy, Trans-en-Provence et Draguignan.

 

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

 

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • Les Varois dans la Grande Guerre et les conflits contemporains

Publié le 24/05/2017.

Après les Varois au cœur de la Grande Guerre, démarrée en 2013, pour la mission Centenaire, les Archives départementales ont élargi leur opération "Grande collecte" à l'ensemble des conflits contemporains. Aujourd'hui près de 3 000 documents sont consultables sur le site www.memoires-de-guerres.var.fr

Documents, objets, lieux de mémoire varois, livres privés ou publics… aujourd'hui plus de 3 000 données numérisées retracent la vie des Varois dans les Guerres et conflits contemporains. Le fruit d'un travail de longue haleine débutait en 2013 par les Archives départementales pour préparer le centenaire de la Grande Guerre. Rappel.

En 2013, les Archives départementales du Var participent à l'opération nationale Grande collecte labellisée par la mission Centenaire 14-18. 60 contributeurs varois avaient répondu à cet appel en confiant aux Archives départementales le soin de numériser leurs documents. Entre les données privées et publiques, plus de 300 documents correspondant à 2 000 images avaient été traités avant leur mise en ligne. Si ce site offre une mine d'informations, de témoignages oraux et écrits, il propose également une géolocalisation de tous les documents. Monuments aux morts, stèles… Ils sont tous cartographiés, même les témoignages.

En 2016, la "Grande collecte" s'est élargie à l'ensemble des conflits contemporains. Aujourd'hui le site a été enrichi avec de nouveaux documents relatifs aux guerres de 1870-1871, et d'Algérie. Ces documents peuvent être accompagnés d'un lien vers les 620 000 fiches matricules indexées et/ou les fiches "Mort pour la France" du site Mémoires des hommes ainsi que d'une transcription intégrale, comme pour les carnets de Jacques Meiffret. Une prochaine mise à jour devrait continuer à compléter cette base de données avec la guerre d'Indochine.

www.memoires-de-guerres.var.fr

 

  • La viticulture locale récompensée lors de la cuvée sélectionnée du Département, édition 2017

Publié le 24/05/2017.

Le 30 avril dernier, Marc Giraud, président du Conseil départemental, a remis les médailles aux lauréats de la Cuvée sélectionnée du Département. Le domaine du Dragon à Draguignan était l'un d'eux. Il remporte la médaille d'or pour son rouge "Perle noire 2012" en AOP Côtes de Provence. C'est l'un des 33 vins récompensés de l'édition 2017. Les prix ont été remis lors des Journées du terroir à Gonfaron. Organisée par le Syndicat des jeunes agriculteurs avec l'appui financier du Département dans le cadre de sa politique tourisme, la manifestation visait à faire découvrir les richesses locales, notamment les productions viticoles. Pari tenu, avec des viticulteurs récompensés pour leur démarche d'excellence.

Tous les vins lauréats sont identifiables par l'étiquette "Cuvée sélectionnée par le Département du Var" apposée sur les bouteilles. Ouvert aux coopératives, aux domaines et producteurs négociants, ce concours a rassemblé au total 56 participants qui ont proposé des rouges, rosés et blancs dans les différentes appellations présentes dans le Var : AOP Bandol, AOP Côteaux varois, AOP Côtes de Provence, AOP Sainte-Victoire, AOP Côteaux d'Aix et IGP Vin de pays du Var. À déguster avec plaisir... mais avec modération !

 

 

  • Une partie des services sociaux du Département installés dans le nouveau pôle médico-social

Publié le 17/05/2017.

À Draguignan, après 18 mois de travaux, la restructuration du pôle social départemental arrive à son terme. Les services sociaux du Département – le centre de solidarité et le service de l'aide social à l'enfance – ont déjà intégré les nouveaux locaux en mars. Les habitants du canton sont reçus, désormais, dans des locaux ultra-modernes et fonctionnels.

Mis en service dans les années 1970, le pôle social de Draguignan, propriété départementale, ne répondait plus plus aux normes d'accessibilité et n'était plus adapté à l'évolution des missions des services, l'augmentation du public accueilli et à la hausse des effectifs. La surface utile de la nouvelle structure s'élève à 3 916 m² contre 2 111 m² avant les travaux. Le Département a investi plus de 8,5 millions d'euros.

 

  • L'expertise sanitaire du Département au service des collectivités, des entreprises et des particuliers

Publié le 10/05/2017.

Il y a 10 ans, tous les Départements disposaient d’un laboratoire public d’analyses. Il n’en reste qu’une soixantaine aujourd’hui en France, dont celui du Var. Suite aux réformes et à l’ouverture de l’activité à la concurrence, le Conseil départemental a non seulement fait le choix de conserver son laboratoire, mais il a aussi voulu optimiser son fonctionnement et développer ses champs d’intervention. Le laboratoire départemental d’analyses et d'ingénierie du Var se positionne aujourd’hui comme un acteur central de la gestion des risques sanitaires et environnementaux dans le département.

Entièrement restructuré en 2016, il est implanté sur deux sites, Toulon et Draguignan, pour une meilleure proximité. Le site dracénois est spécialisé dans les analyses microbiologiques alimentaires, vétérinaires, et de l’environnement. Le site toulonnais réalise lui toutes les analyses chimiques environnementales.

Si la structure exerce des missions confiées par l’État et des contrôles imposés par la loi, elle propose aussi des contrôles préventifs pour tous les acteurs locaux, qu’ils soient publics ou privés. Ses prestations vont du prélèvement aux conseils, en passant bien sûr par l'analyse. Les domaines d’intervention concernent la santé animale, l’hygiène alimentaire, l'eau, l’environnement mais aussi l’air intérieur et le bruit.

Le site de Draguignan comme celui de Toulon est accrédité par le Cofrac, un organisme indépendant, selon le référentiel NF EN ISO 17025. Le laboratoire départemental dispose de nombreux matériels extrêmement performants. Associés à l'expertise des équipes, ils permettent une très grande réactivité et des réponses dans les meilleurs délais à toutes les demandes analytiques. Plus de 40 000 échantillons sont analysés chaque année par la structure départementale.

Laboratoire départemental d’analyses et d'ingénierie du Var - 375 avenue Jean Aicard – Draguignan. Tél. 04 83 95 32 30, LDAI83@var.fr

 

  • La Maison départementale des personnes handicapées assure des permanences à Draguignan.

Publié le 05/05/2017.

Accueil, accompagnement et conseil... La Maison départementale des personnes handicapées du Var (MDPH) accueille les personnes handicapées du canton et leur famille au centre de solidarité de Draguignan. Tous les seconds lundis de chaque mois de 14 h à 16 h, une permanence est assurée sans rendez-vous à Draguignan pour toute demande d'information, d'ouverture de droit ou de prestations. La MDPH reçoit également à son siège, à Ollioules. Instance unique d'instruction des demandes liées à la compensation du handicap, pour les enfants et les adultes, la structure est présidée par le président du Conseil départemental. Elle est compétente pour l'ensemble des décisions individuelles d'allocations (allocation adulte handicapé, allocation d'éducation de l'enfant handicapé), de prestation de compensation du handicap, de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, d'orientation scolaire, médico-sociale, professionnelle. C'est d'elle que relève aussi les attributions de cartes de priorité, d'invalidité et de stationnement. 

Permanence de la MDPH au centre de solidarité, 412 rue Jean Aicard à Draguignan. Tél. 04 94 05 10 40 ou 04 94 05 10 41.

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Le Département œuvre pour le retour à l'emploi des bénéficiaires du RSA

Publié le 14/04/2017

Huit bénéficiaires du RSA ayant participé à la formation aux métiers de l'aide à la personne financée par le Département ont récemment été diplômées par Jean-Bernard Miglioli, conseiller départemental et président de la Commission locale d'insertion de l'aire dracénoise et Marie Rucinski-Becker, vice-présidente du Conseil départemental.

La volonté du Département est de mettre en place, en étroite collaboration avec les chefs d'entreprises, des formations adaptées aux besoins du tissu économique local afin de favoriser le retour à l'emploi. 20 907 € ont été allouées au financement de cette formation qualifiante qui doit permettre l'insertion des bénéficiaires du RSA dans ce domaine d'activité.

Après 5 mois de formation, rythmés par une alternance d'apprentissages théoriques et de mises en situations professionnelles, les huit Varoises retenues ont reçu leur attestation de réussite. Âgées de 30 à 50 ans, toutes ont insisté sur l'impact bénéfique de cette formation au-delà de l'apprentissage, sur leur vie personnelle, leur motivation et leur volonté de retisser du lien social.

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • ​Le Département partenaire de Théâtres en Dracénie.

Publié le 15/03/2017
LA FRESQUE 01 © Jean-Claude CarbonneLa rencontre des cultures et leur richesse, la générosité, l’humanisme, le passage de l’enfance à l’âge adulte, les premiers émois… Les thèmes choisis pour la saison 2016/2017 par Théâtres en Dracénie sont aussi variés que les artistes talentueux. L'an dernier, le Département a subventionné la structure à hauteur de 182 000 € dans le cadre de son soutien à la diffusion culturelle. Plus de 35 spectacles et 95 représentations ont été proposés par des artistes venus de tous les continents. Le Conseil départemental renouvelle cette année son partenariat avec la scène, qui est conventionnée pour la danse et l'enfance. Théâtres en Dracénie est l'une des cinq structures varoises à bénéficier d’un label national pour la qualité de sa programmation, l'accueil, et  la diversité des actions en direction des différents publics. C'est aussi l'une des 20 structures varoises de diffusion culturelle soutenues par le Conseil départemental. Spectacle jeunesse, danse, musique, théâtre, humour, cirque… La programmation, pluridisciplinaire, fait la part belle à la création. Prochain temps fort de la saison, la toute première édition du festival L'impruDanse, du 28 mars au 2 avril. Deux chorégraphes ouvriront le festival : Balkis Moutashar qui réunit deux univers opposés, le music-hall et la danse contemporaine, puis l'artiste de l'apesanteur Aurélien Bory. La scène sera aussi investie par le face à face virtuose de Pierre Rigal et Hassan Razak, l'une des grandes figures de la scène israélienne Roy Hassaf, le ballet national de Marseille, et l'hypnotique Stimmlos d'Arthur Perole. C'est à Angelin Preljocaj que reviendra l'honneur de clore ce premier festival avec La fresque. Photo LA FRESQUE 01 © Jean-Claude Carbonne

 

  • Le Département offre une écoute attentive aux jeunes parents 

Publié le 08/03/2017.

L'attente d'un enfant et son arrivée sont souvent accompagnées de nombreuses interrogations. Les futurs parents se sentent parfois démunis face à la grossesse et à l'arrivée d'un bébé dans leur foyer. Pour les accompagner, le Département du Var met à leur disposition des consultations pré et post-natales gratuites. Assurées par des sages-femmes, ces entretiens permettent aux parents ou futurs parents d'aborder toutes les questions qu'ils se posent concernant leur enfant mais aussi leur vie de famille : préparation à l'accouchement, alimentation et rythme de sommeil du nourrisson, modes de garde, contraception... Les professionnelles du service départemental de Protection maternelle et infantile (PMI) sont aussi en mesure de les renseigner sur les différentes aides existantes destinées aux familles. Sur demande, elles peuvent se déplacer à domicile ou recevoir les jeunes parents, à Draguignan :
- boulevard Léo-Lagrange, le deuxième jeudi de chaque mois de 10 h à 12 h et le troisième jeudi de chaque mois de 14 h à 16 h. Pour prendre rendez-vous, il faut appeler au 04 83 95 33 82. 
- au HLM Les Colettes, bâtiment A, le premier lundi du mois de 10 h à 12 h et le troisième mardi de chaque mois de 14 h à 16 h. Rendez-vous par téléphone au 04 94 68 20 90 ou au 04 83 95 33 82. 

 

 

 

  • Le Département du Var, partenaire historique du Tour cycliste du Haut Var matin

Publié le 21/02/2017
C'est Arthur Vichot qui a franchi en vainqueur la ligne d'arrivée du Tour cycliste du Haut Var matin, à Draguignan. Course cycliste emblématique du Département, dont la 49e édition se jouait samedi 18 et dimanche 19 février, le Tour cycliste du Haut Var matin est soutenu depuis fort longtemps par le Conseil départemental du Var. En 2016, une subvention de 15 000 euros a été allouée à l'Olympique cyclisme centre Var de Draguignan qui organise chaque année cet événement. "La subvention du Département nous aide énormément car l'organisation est totalement bénévole. Le week-end de l'épreuve, ce sont 500 bénévoles qui sont mobilisés autour du noyau dur de l'équipe",  souligne Serge Pascal, président de l'Olympique cyclisme centre Var de Draguignan. "Cette année, il y avait beaucoup de monde, et de bons coureurs avec, cerise sur le gâteau, une météo favorable. Tout cela a œuvré pour la réussite totale de la manifestation". La première étape, entre Le Cannet-des-Maures et Saint-Paul-en-Forêt, a offert aux coureurs et aux spectateurs un superbe spectacle de 153 kilomètres. Le lendemain, pour la traditionnelle boucle de 200 kilomètres au départ de Draguignan, le public était aussi au rendez-vous. Le Var, terre sportive par excellence, accueille de nombreux événements sportifs comme celui-ci, attirant à la fois athlètes professionnels et amateurs de beaux spectacles qui, le temps d'un week-end, font vivre aussi l'économie varoise. C'est pourquoi le Conseil départemental du Var continue de soutenir le Tour cycliste du Haut Var matin dont la 50e édition sera fêtée l'an prochain. 

 

  • Le Département a activé son plan de viabilité hivernale

Publié le 16/02/2017

Même si le Var est un département aux hivers plutôt doux, il n'est pas rare d'avoir du verglas, des brouillards givrants et même de la neige, dans le canton. Ces phénomènes climatiques peuvent dégrader les conditions de circulation et la sécurité des usagers. C'est pourquoi, depuis le 15 novembre, les services du Département ont activé le plan de viabilité hivernale sur les routes départementales. L'objectif de ce service est de limiter au maximum les conséquences des intempéries et de permettre aux usagers de circuler dans les meilleures conditions. Un suivi quotidien des conditions météorologiques permet d’évaluer les risques et d’anticiper les interventions. Les actions de salage ou, quand c'est nécessaire de déneigement, sont généralement organisées de nuit afin que le réseau soit praticable, en toute sécurité, dès 7 heures du matin. Les agents du Département sont mobilisés 7 jours sur 7. Des astreintes sont organisées pour pouvoir intervenir à tout moment.

 

 

  • ​Contraception, sexualité : le Département répond à vos questions 

Publié le 08/02/2017

Vous vous interrogez sur les moyens d’éviter une grossesse ou vous êtes face à une grossesse non désirée ?

Vous souhaitez en savoir plus sur les infections sexuellement transmissibles, sur leur dépistage, sur la façon de s’en protéger ? 
Pour toutes ces questions relatives à la contraception et à la sexualité, le Département peut vous aider. Dans le cadre de ses actions de prévention de l’IVG et des maladies sexuellement transmissibles, il vous accueille dans ses centres de planification et d’éducation familiale. Les conseillères conjugales et familiales vous reçoivent pour des entretiens confidentiels et gratuits. Elles répondront à toutes vos interrogations concernant la vie affective et sexuelle, la vie de couple, l’éducation familiale... Le Département propose également des consultations médicales. Une dizaine de centres départementaux de planification sont répartis dans le Var. 
À Draguignan, les consultations ont lieu au centre hospitalier, route de Montferrat. Il est impératif de prendre rendez-vous au 04 83 95 33 82.
Vous pouvez également contacter IVG Contraception Paca au 0 800 105 105. Le numéro est gratuit.

 

 

 

 

 

  • Une conférence sur le corail aux Archives départementales à Draguignan

Publié le 02/02/2017

Le 26 janvier à 18h, les Archives départementales ont reçu Olivier Raveux à l'auditorium du pôle culturel Chabran à Draguignan pour une conférence autour de "L’or rouge : pêche, commerce et industrie du corail en Méditerranée du Moyen Âge à nos jours". Historien et chercheur au CNRS, Olivier Raveux a présenté le corail rouge comme un élément caractéristique des civilisations méditerranéennes. Il peut être conservé en branches ou travaillé pour devenir amulette, médicament, monnaie d’échange ou matière première de bijouterie ou d’objets religieux. Il a cumulé des vertus sacrées ou profanes et alimenté un patrimoine artistique dense et original. Cette conférence a montré comment le corail, depuis le Moyen Âge, a cristallisé les efforts des populations littorales autour de sa pêche, de son industrie, de son commerce, et a favorisé les contacts interculturels et la circulation des hommes dans une Méditerranée ouverte sur tous les continents.
Les recherches et les travaux sur le corail rouge affichent un vrai dynamisme : sciences humaines, sciences du vivant et de la nature, activités professionnelles autour de la pêche et du commerce. Une trentaine de personnes a participé à cet échange.

 

  • Deux centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 02/02/2017

Vous rencontrez des difficultés familiales, sociales ou financières ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile. 
Les travailleurs sociaux départementaux vous permettent de faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner. Selon votre situation, ils vous diront quels dispositifs existent et peuvent être mobilisés. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront également vous aider à faire votre demande. 
Si vous habitez Draguignan, rendez-vous au centre de solidarité de Draguignan, situé 75 rue Jean Aicard. Il reçoit du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 34 60.
Si vous résidez à Trans-en-Provence Muy, vous dépendez du centre de solidarité du Muy, 3 rue Carnot. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 57 80.

 

 

  • Le Conseil départemental a participé financièrement au réaménagement du Pôle d'échange multimodal aux Arcs-sur-Argens 


Publié le 23/01/2017

700 000 personnes fréquentent, chaque année, la gare des Arcs-sur-Argens. Véritable lieu de connexion entre le réseau des transports collectifs départemental Varlib et le réseau ferroviaire régional et national, le Pôle d'échange multimodal (PEM) nécessitait d'être modernisé. Pour la Communauté d'agglomération dracénoise, maître d'ouvrage, il était primordial d'améliorer les conditions d'accueil et d'accès des voyageurs. Le Département, a participé, financièrement, au réaménagement des extérieurs du PEM, chantier mené au cours du second semestre 2016. Le Conseil départemental a octroyé 118 000 euros de subvention pour ce chantier de 590 000 euros. Soit 20 % du montant total des travaux. Ce financement a permis la création d'un nouveau parc de stationnement de 150 places, la réfection du parking existant, la création du cheminement sécurisé entre le parking et la gare, le réaménagement du dépose-minute, le déplacement de la zone taxi et la modification de l'accès à la gare routière. En permettant un meilleur accès au Pôle d'échange multimodal des Arcs-sur-Argens, fréquenté en majeure partie par des Varoises et des Varois, le Département concrétise par des actes sa volonté d'être partout, pour tous, acteur de votre quotidien. 

 

  • Les Archives départementales prêtent des expositions sur l'histoire du Var

Publié le 18/01/2017

Qui aurait cru qu'emprunter une exposition soit si facile ? Avec les Archives départementales, rien de plus simple ! Ce service, souvent utilisé par des professeurs ou des responsables d'associations, est ouvert  aussi aux mairies, offices de tourisme, bibliothèques et aux organismes culturels et éducatifs du Département. Il propose, sous réserve de remplir les conditions demandées, d'emprunter une des expositions itinérantes, créées par les équipes du Département, pour une durée d'un mois maximum. Cette action permet de développer, pour les Varois, une offre culturelle diversifiée. Le prêt de ces expositions itinérantes permet à tous de découvrir la richesse des ressources conservées par les Archives départementales. La dernière exposition ajoutée au catalogue, "Histoire de la laïcité", connaît déjà un franc succès auprès d'un public varié. L'association Comité 1905 l'a empruntée quelques jours, récemment, à l'occasion de sa Fête de la laïcité et de son assemblée générale à La Motte. "J'ai découvert cette exposition lors de son inauguration aux Archives départementales au mois de décembre", témoigne Patrice Decorte, secrétaire du Comité 1905. "Je l'ai trouvée intéressante et comme il était possible de l'obtenir pour le mois de janvier, je n'ai pas hésité. C'est un service très intéressant. La démarche est facile". Tous les membres ont ainsi pu découvrir les panneaux qui retracent l'histoire de la laïcité dans le Var : de la Révolution française au XXIe siècle, en passant par les prémices de la loi, les contributions au débat de Maurice Allard, député du Var de 1898 à 1910, de Georges Clemenceau, sénateur varois de 1902 à 1920 ou encore les rapports entre école et religion. 

Pratique. Pour emprunter une des expositions itinérantes des Archives départementales, le demandeur doit se rendre sur le site internet www.archives.var.fr. Dans la rubrique Emprunter des expositions, vous trouverez la liste des 14 expositions disponibles ainsi qu'un formulaire de demande pour obtenir l'une d'entre elles. Le prêt est gratuit. Il vous sera seulement demander de faire assurer l'exposition.

  • Le Département s'engage pour la prévention des inondations de l'Argens

Publié le 11/01/2017

Le 9 décembre dernier, à Draguignan, la convention cadre du Programme d'actions de prévention des inondations (PAPI) complet de l’Argens et de ses affluents, a été signée en présence d'Olivier Audibert-Troin, président du Syndicat mixte de l’Argens et député du Var, de Jean-Luc Videlaine, Préfet du Var, de Marie Rucinski-Becker, vice-présidente du Département, de François de Canson, conseiller régional, de Richard Strambio, maire de Draguignan et de Georges Ginesta, président du Syndicat de l'eau du Var Est et député-maire de Saint-Raphaël.
Suite aux terribles inondations de 2010 et 2011, le Département a piloté la première phase du PAPI d'intention sur le territoire du bassin versant de l'Argens et de ses affluents tels que la Nartuby, l'Aille, le Réal, la Florieye... 39 actions dotées d'un budget de 5,7 millions d'euros ont été engagées.
En 2014, le Syndicat mixte de l'Argens a été créé. Il a pris le relais du Département pour piloter le PAPI dès 2015. Avec cette signature du PAPI complet, ce sont 63 actions qui vont être mises en œuvre pendant 6 ans, avec un budget de 96 millions d'euros. Le Département est partenaire financier de ce PAPI, tout comme la Région, l'Agence de l'eau et l’État.

Le Département est également maître d'ouvrage de deux actions du PAPI complet :
la poursuite du travail de sensibilisation des élèves de primaire et collège du bassin de l'Argens, sur la prévention des inondations et la gestion des cours d'eau. 420 000 € sur 6 ans permettront de solliciter un prestataire pour les animations et de faire bénéficier les élèves de sorties sur le terrain en bus.Le financement prévu est de 50 % par l’État et de 30 % par l'Agence de l'Eau ;
l'acquisition, au titre des Espaces naturels sensibles, d'une zone humide "le Révaou" à Tourves, pour son rôle d'expansion de crue. L'Agence de l'eau participera, avec le Département, au financement de cette acquisition, d'un montant de 58 000 €.

 

  • Une visite privilégiée aux Archives départementales à Draguignan

Publié le 10/01/2017

Les Archives départementales du Var, à Draguignan, sont ouvertes à tous. Mais peu de ses visiteurs ou utilisateurs ont accès à ses coulisses... Magasins d'archives, salles de tri ou de mise en quarantaine des documents, sont des lieux fermés au grand public. Pourtant, une vingtaine d'habitants du Lavandou et de Bormes-les-Mimosas ont pu les découvrir. Ils ont d'abord arpenté le bâtiment des Archives départementales et ses pièces secrètes avant de profiter d'une visite commentée de l'exposition en cours, "Rivages varois". Le bâtiment des Archives est intégré, depuis 2014, au Pôle culturel Chabran à Draguignan. Le Département a consacré 19 millions d'euros à la construction de ces locaux modernes, fonctionnels et ouverts au public. Les magasins, très techniques, répondent à des normes draconiennes de conservation avec une hygrométrie et une variation des températures qui doivent être parfaitement maîtrisées. "C'était très intéressant", commente Raphaël Dupouy, attaché culturel à la mairie du Lavandou, à l'initiative de cette sortie. "Personne, dans le groupe, ne connaissait les Archives départementales. Alors cette visite couplée, de l'exposition, et du bâtiment, avait un réel sens". Ces rencontres privilégiées peuvent être organisées pour des groupes, sur demande. Pour les particuliers, des rendez-vous sont aussi programmés, sur inscription. 

Prochaine visite guidée ouverte à tous, vendredi 31 mars 2017. Pour les visites de groupes (15 personnes minimum), réservations et renseignements sur le site internet des Archives départementales : www.archives.var.fr

 

  • Le chantier du nouveau pôle social se poursuit à Draguignan

Publié le 03/01/2017

Lancés en septembre 2015 par le Département, les travaux du nouveau pôle social suivent leurs cours. La livraison de la première phase de travaux, le bâtiment D, est attendue pour fin janvier. Ce bâtiment sera, à terme, le principal bâtiment du pôle social. Construit sur l’emprise libérée d’un ancien bâtiment départemental démoli, cette nouvelle construction dispose d’une surface beaucoup plus importante et comprend un parking semi enterré.

Elle a vocation à simplifier les démarches des usagers en réunissant, dans un même lieu, une majorité des services sociaux du Département : l’Action sociale, l’Insertion, la Protection maternelle et infantile (PMI), et l’Aide sociale à l’Enfance (ASE). Autour de ce bâtiment qui constituera le nouveau centre de solidarité du secteur, le chantier se poursuivra avec la réhabilitation par le Département de sept autres bâtiments. Ils hébergeront d’autres services du Conseil départemental, notamment l’Unité fonctionnelle d’insertion actuellement logée rue de la Juiverie, la cellule Emplois aidés située dans les bâtiments de la sous-préfecture, et les équipes des Actions de santé.

Le pôle social regroupera également des services sociaux relevant d’autres institutions : le centre médico-psychologique de la Dracénie (CMP), le centre médico pédagogique (CMPP) et le centre d’information et d’orientation professionnelle (CIOP). La mise à disposition définitive de l’intégralité du centre de solidarité dans le nouveau bâtiment devrait intervenir à la fin de l'année 2017.  Le Département investit 11,5 millions d’euros pour réaliser ce projet d’envergure dans le canton.

 

  • Des dizaines de bibliothécaires du Var régulièrement accueillis en formation à la Médiathèque départementale de Draguignan

Publié le 03/01/2017

Comment attirer les jeunes vers la lecture ? Comment les initier au cinéma d'animation japonais et à la culture manga ? Comment recycler des livres destinés au pilon ou monter des ateliers d'art plastique autour du livre ? C'est autour de ces différents thèmes que la Médiathèque départementale accueille à Draguignan les bibliothécaires du réseau.

Partager, apprendre, croiser les points de vue et les expériences, chacun est libre de suivre la formation qui lui convient en fonction de ses centres d'intérêt.

La formation est l'outil indispensable du Département du Var pour engager sa politique de développement culturel, la lecture étant souvent le premier niveau d'accès à la culture. Chaque année, ce sont près de 250 bibliothécaires qui assistent à une vingtaine de formations proposées par la Médiathèque départementale à Draguignan. Ils peuvent se former gratuitement car ces dernières sont entièrement financées par le Département le Var.

Le catalogue de formation annuel propose différentes thématiques : appréhender les notions de gestion d'une petite structure, enrichir ses pratiques de médiation, intégrer le numérique dans sa dimension sociétale, approfondir une littérature ou culture spécifique ou encore créer du lien et de la solidarité entre les citoyens.

Lieu ressource pour les bibliothécaires, salariés et bénévoles, la Médiathèque met également à leur disposition du matériel pour l'animation culturelle : des tablettes numériques, des consoles de jeux, des malles pédagogiques pour les plus petits, des expositions thématiques...

 

  • Les Archives départementales proposent des ateliers de recherche foncière

Publié le 03/01/2017

Connaître la date de construction d’une maison, rechercher une servitude de passage ou la succession des propriétaires d’un bien immobilier, les Archives départementales donnent les outils pour retracer l’histoire d’une propriété. Comme les personnes, les maisons laissent des traces dans les archives publiques.

Les Archives départementales proposent des ateliers gratuits de recherche foncière en janvier 2017 de 10 h à 12 h à Draguignan. Un autre atelier est prévu en mai 2017. Toutes les personnes intéressées peuvent y assister, particuliers, généalogistes professionnels, clercs de notaire ou agents des services fonciers des collectivités locales. Les participants peuvent se familiariser avec toutes les sources de recherche à disposition : plans du cadastre, matrices cadastrales, archives de l’enregistrement, archives notariale. à partir d’un exemple concret, ils pourront connaître l’origine d’un bien et son histoire au cours du temps.

Le premier atelier a eu lieu en novembre 2015 et depuis cette date quatre ateliers ont été organisés.