Canton n°23 - Vidauban

Françoise Legraien
Françoise Legraien
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 16 mars 1965 à Draguignan
Responsable de secteur
Membre de la Commission permanente du Département
Membre des commissions Habitat et logement, Sport et jeunesse.
Autres mandats :
Adjointe au Maire du Muy, déléguée aux Associations et Sport
Conseillère communautaire à la Communauté d'agglomération dracénoise
Claude Pianetti
Claude Pianetti
Majorité départementale
Réélu en mars 2015
Né le 12 décembre 1942 à Ampus
Chef d'entreprise
Membre de la Commission permanente du Département
Président de la commission Patrimoine immobilier départemental
Membre des commissions Déplacements, communications et réseaux
Représentant du Département auprès du Conseil d'administration du SDIS
Questeur de l’Assemblée départementale
Autres mandats :
Maire de Vidauban
1er Vice-président de la Communauté d'agglomération dracénoise
Canton n°23 - Vidauban
Le canton de Vidauban regroupe 36 454 habitants sur cinq communes ayant comme dénominateur commun le fleuve Argens. Quatre d'entre elles - Vidauban, Tarardeau, Les Arcs-sur-Argens, et Le Muy - sont traversées par la célèbre route des vacances, la nationale 7, rebaptisée RDN7 et gérée par le Département. Un peu plus au nord, Lorgues est situé dans un secteur vallonné, à 210 m d'altitude.
Collèges
Collège Jacques Prévert aux Arcs-sur-Argens
Collège Thomas Edison à Lorgues
Collège La Peyroua au Muy
Collège Paul Émile Victor à Vidauban
Nature
ENS Marri Pas à Vidauban
Centre de solidarité
Le Muy
Vidauban

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Le Département, partenaire de l’association de prévention spécialisée Club des jeunes au Muy

Publié le 19/06/2017

Décrochage scolaire, rupture avec la famille, problème scolaire ou d’insertion professionnelle… Le Département s’est donné pour mission de mener une politique éducative forte en soutenant l’Association de prévention spécialisée Club des jeunes (APSCJ) au Muy. Elle est subventionnée par le Conseil départemental à hauteur de 1,41 million d’euros dans le cadre de ses missions de prévention et de protection de l’enfance, missions obligatoires de l’Aide sociale à l’enfance confiées au Département par les lois de décentralisation. L’association intervient dans les centres-villes et les quartiers prioritaires du Muy mais aussi sur ceux d’autres cantons, à Hyères, Fréjus, et à Draguignan.

Aller à la rencontre des jeunes, identifier ceux qui sont le plus en difficulté, les intégrer à la vie sociale... Sur le terrain, c’est auprès d’environ 1 000 jeunes de 2 à 25 ans que les 50 éducateurs de l’association proposent un accompagnement éducatif individuel ou collectif. Différentes actions sont mises en place en fonction des problématiques rencontrées : chantier d’insertion professionnelle en partenariat avec l’Université de Toulon, auto-école sociale pour aider les jeunes à passer le permis, prévention des conduites addictives, appui à la parentalité, actions de loisirs.

L’association gère également deux haltes garderies à Fréjus qui sont agréées par les services de protection maternelle et infantile (PMI) du Département. "L’aide départementale est un soutien indispensable qui permet à l’association de se déployer sur le territoire de l’Est varois. Ce travail de proximité est vraiment une plus-value à l’échelle des quartiers" précise Corinne Falco, directrice de l’association.

APSCJ
11 Boulevard Pasteur à Hyères (siège de l’association)
Tél. : 04 94 12 17 00

  • Assistants maternels : c'est le Département qui délivre les agréments

Publié le 08/06/2017
Nombreux sont les parents de jeunes enfants à avoir recours à un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e) pour assurer la garde de leurs jeunes enfants. Dans le Var, 3 424 personnes sont agréées par le Conseil départemental et offrent 10 500 places d'accueil à domicile ou au sein de Maisons d'assistants maternels. L'exercice de cette profession nécessite un agrément, délivré par le Président du Conseil départemental, après une évaluation des conditions d'accueil par le service départemental de protection maternelle et infantile. Les assistants maternels sont également tenus de suivre une formation obligatoire de 120 heures, organisée et prise en charge financièrement par le Département, dont les 60 premières heures doivent être préalables à l'accueil. Pour devenir assistant maternel, il est recommandé d'assister à une réunion d'information organisée mensuellement dans les Unités de promotion de la santé du Département. Lors de ces réunions, des puéricultrices du Département renseignent les candidats sur la profession et tiennent à leur disposition des dossiers de demande d'agrément. Pour ceux et celles qui souhaitent exercer cette profession, la démarche est simple. Il suffit de renvoyer le dossier complété accompagné des pièces justificatives demandées à l'Unité de promotion de la santé dont dépend leur domicile. À compter de la réception du dossier complet, le Conseil départemental dispose d’un délai de trois mois pour instruire la demande. L'agrément est accordé, pour une durée de 5 ans, si les conditions d'accueil garantissent la santé, la sécurité et l'épanouissement des jeunes enfants gardés. Pour le canton de Vidauban, qui regroupe les communes de Vidauban, Lorgues, Taradeau, Les Arcs et Le Muy, 137 assistants maternels agréés permettent l'accueil de 431 enfants simultanément.


Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 33 81 
ou le 04 83 95 33 80 ou le 04 83 95 33 82.
Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante : 
Unité de promotion de l'Aire Dracénoise
380, rue Jean-Aicard Bât 5
83300 Draguignan

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • Déambulation et projections dans le collège de Vidauban grâce aux Résidences d'artistes initiées et financées par le Département

Publié le 24/05/2017.

Le collège Paul-Émile Victor de Vidauban a pris des airs de Festival de Cannes, vendredi 19 mai, à l'occasion de la première édition des Collegeades. Une manifestation organisée par la compagnie Théâtre du Lézard, en résidence dans cet établissement scolaire, grâce au Conseil départemental du Var. En effet, c'est le Département qui, en 2010, a initié les Résidences d'artistes au collège. Elles permettent, chaque année, aux collégiens de s'enrichir auprès de professionnels du spectacle. Dans le collège de Vidauban, Richard Frech du Théâtre du Lézard est intervenu auprès de très nombreux adolescents. Dès 19 heures, les collégiens ont montré au public leurs acquis en déambulant dans la cour en échasses. Ont suivi deux projections de court-métrages réalisés par des classes de troisièmes puis le spectacle de rue par les membres de la compagnie. Cette soirée a pu être offerte aux habitants du canton grâce à la subvention de 10 000 euros versée par le Département du Var à la compagnie en résidence. Deux autres spectacles, gratuits et ouverts à tous, sont prévus d'ici la fin de l'année dans la cour de l'établissement. Le 2 juin à 20 h 30, #1Proludik se veut un spectacle improvisé avec une fanfare de cuivre et la participation exceptionnelle de 15 collégiens de 6e ayant suivi l'atelier de fanfare improvisée. Le 23 juin à 20 h 30, le public est invité à découvrir Hop Hop Hop, un spectacle monté avec des adultes en situation de handicap mental. 

 

  • La viticulture locale récompensée lors de la Cuvée sélectionnée du Département, édition 2017

Publié le 17/05/2017.

Le 30 avril dernier, Marc Giraud, président du Conseil départemental, a remis les médailles aux lauréats de la Cuvée sélectionnée du Département. Le domaine des Ferraud à Vidauban était l'un d'eux. Il s'est vu décerné une médaille d'argent pour son blanc "Carlotta" dans la catégorie IGP Vin de pays du Var. C'est l'un des 33 vins récompensés de l'édition 2017. Les prix ont été remis lors des Journées du terroir à Gonfaron. Organisée par le Syndicat des jeunes agriculteurs du Var, avec l'appui financier du Département dans le cadre de sa politique tourisme, la manifestation visait à faire découvrir les richesses locales, notamment les productions viticoles. Pari tenu, avec des viticulteurs récompensés pour leur démarche d'excellence.

Tous les vins lauréats sont identifiables par l'étiquette "Cuvée sélectionnée par le Département du Var" apposée sur les bouteilles. Ouvert aux coopératives, aux domaines et producteurs négociants, ce concours a rassemblé au total 56 participants qui ont proposé des rouges, rosés et blancs dans les différentes appellations présentes dans le Var : AOP Bandol, AOP Côteaux varois, AOP Côtes de Provence, AOP Sainte-Victoire, AOP Côteaux d'Aix et IGP Vin de pays du Var. À déguster avec plaisir... mais avec modération !

 

  • Avec les classes "Argens", le Département sensibilise les enfants aux risques d’inondations aux Arcs-sur-Argens

Publié le 11/05/2017.

Comment fonctionne un bassin versant et plus particulièrement celui de l’Argens ? C’est l’objectif des classes "Argens inondation" mis en place par le Département. De janvier 2017 à juillet 2022, chaque année, 14 classes de collège du bassin versant de l’Argens, seront sensibilisées, via des journées d’animation, et des outils pédagogiques aux risques d’inondation.

Quatre jours d’animation sur une semaine complète et une journée de restitution en fin d’année scolaire avec toutes les classes sont prévus. Maquette de bassin versant, DVD, appareils photos, documents pédagogiques et techniques, cartes, contacts avec des personnes ressources, jeu de rôle Rivermed, visites et animations sur site, ont été proposés aux enfants de l’école Jean Jaurès aux Arcs-sur-Argens. C’est tout d’abord en s’intéressant au patrimoine de l’eau, anciens ponts, fontaines, lavoirs, canaux d’irrigation, réseaux d’eau potable, eaux usées et pluvial, que le projet a été lancé. D’où vient l’eau que les Arcois utilisent ? Où s’écoulent les eaux de ruissellement ? C’est à travers des rencontres avec des techniciens de station d’épuration que les enfants ont pu comprendre tout le cheminement de l’eau, et étudier l’infiltration des eaux et son stockage dans les nappes souterraines. Une visite sur les bords du Réal et une journée entière au confluent de l’Aille et de l’Argens, ont permis ensuite d’aborder les rôles de la végétation sur les rives, et la qualité de l’eau. La journée s’est clôturée par la modélisation d’un bassin versant sur lequel les élèves ont construit des villages autonomes et ont proposé des mesures pour préserver une bonne qualité de l’eau. Une journée de restitution des travaux des différentes classes "Argens inondation" se déroulera à Vidauban le 20 juin 2017.

 

  • La nouvelle Maison des vins Côtes de Provence aux Arcs-sur-Argens inaugurée en présence de Marc Giraud, président du Conseil départemental

Publié le 05/05/2017.

Le Var, avec plus de 30 500 hectares de vignobles sur son territoire, est la premier département producteur de vin rosé dans le monde.

La Maison des vins Côtes de Provence située aux Arcs-sur-Argens est la vitrine de la production au sein de l’appellation auprès des professionnels de la filière, des Varoises et des Varois mais aussi des nombreux touristes qui séjournent dans le Var. Rénovée, elle a été inaugurée début avril par Eric Pastorino, le président des Vins Côtes de Provence. Marc Giraud, président du Conseil départemental, était à ses côtés. Par sa présence, il a voulu témoigné de son soutien à la filière viticole varoise bien que la compétence Agriculture a été confiée à la Région.

Avec ses nouveaux aménagements, la Maison des vins des Arcs-sur-Argens offre à ses vignerons et à ses visiteurs une image plus moderne et dynamique. L'espace dégustation en est l'élément central, complété par une vinothèque de plus de 800 références et un parcours pédagogique.  

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Les personnes en difficulté accueillies au Centre de formation des apprentis des Arcs grâce au Département

Publié le 14/04/2017

Pour le Conseil départemental, chef de file de l'action sociale dans le département, toutes les actions qui redonnent confiance aux personnes en difficultés sont importantes. C'est pourquoi, il a mis en place un partenariat avec le Centre de formation des apprentis (CFA) aux Arcs.

Trois ateliers ont été programmés en mars et en avril pour permettre aux personnes, orientées par les travailleurs sociaux du Département, de participer à des séances de coiffage et de cuisine. Objectif de cette opération d'accompagnement social  : travailler l'image de soi, sortir les personnes de leur isolement et créer du lien.

À voir les sourires heureux des bénéficiaires lors des deux premiers ateliers, le 7 mars et le 28 mars, le pari était réussi. Les apprentis en coiffure et en restauration, sous l’œil attentif de leurs formateurs, ont mis tout leur savoir-faire pour accueillir les participants et faire de ce moment une vraie réussite. Prochain atelier au CFA des Arcs, le 2 mai.

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État.

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • Le Département veille à la qualité des productions de l'élevage en soutenant le Groupement de défense sanitaire varois

Publié le 16/03/2017

Dans le Var, le cheptel caprin et ovin compte autour de 60 000 têtes et représente 90 % de l’élevage. Le Département soutient la filière en participant à la prévention des risques sanitaires. Il apporte son aide au GDS, le Groupement de défense sanitaire du Var, basé à Vidauban. En 2016, l'association, qui regroupe 260 éleveurs professionnels et amateurs du Var, a été subventionnée à hauteur de 30 000 €. Plus largement, le Conseil départemental intervient sur l’ensemble des problématiques de santé animale et sur le contrôle des productions locales à travers le laboratoire d'analyses et d'ingénierie. Doté d’un pôle santé animale/agroalimentaire, l'établissement départemental réalise des autopsies animales, des diagnostics de pathologies, de maladies abortives ou de parasitoses. Il s'appuie, sur le terrain, sur la Cellule départementale d’appui sanitaire qui peut réaliser les prélèvements, la contention des animaux lors d’actes vétérinaires (vaccination, prophylaxie, bouclage…), et, si nécessaire, la désinfection ou la désinsectisation des bergeries.
L’engagement du Département a permis d’éradiquer la brucellose, une zoonose particulièrement grave qui sévissait encore de manière importante, dans le Var comme dans toute la France, il y a une vingtaine d’années. Le laboratoire départemental intervient également en contrôlant les productions fermières de fromages et autres produits laitiers, pour prévenir les risques de toxi-infection. 
« Les analyses d’urgence liées à la santé animale sont prises en charge à 100 % par le GDS. Celles sur les produits laitiers à 80 % », souligne Franck Tilotta, éleveur ovin et président du GDS. «Notre groupement bénéficie d'une subvention du Département qui représente environ un tiers de notre budget. C'est un appui important pour gérer la qualité sanitaire de nos élevages et de nos productions. Nous fonctionnons pour les analyses à 95 % avec le laboratoire départemental du Var qui est particulièrement réactif et compétent ».

 

  • Le Conseil départemental veille sur la santé des plus jeunes

Publié le 09/03/2017

La santé des petits Varois peut être suivie par les médecins et puéricultrices de la Protection maternelle et infantile (PMI). Ce service de santé du Département du Var est ouvert à toutes les familles. Au sein de la PMI, médecins et puéricultrices assurent des permanences et des consultations, sur rendez-vous. Les puéricultrices peuvent également, sur demande, se rendre à votre domicile. Pour les parents, c'est l'occasion d'évoquer toutes les questions qu'ils se posent concernant leur enfant. Éveil du nourrisson, alimentation, développement psycho-moteur ou vaccinations... Autant de thèmes qui pourront être abordés, en toute liberté, avec ces professionnels de la petite enfance. Dans le canton de Vibauban, les consultations médicales et de puéricultrices sont organisées, sur rendez-vous :

- au Muy, 137 route Nationale 7 : consultations médicales, sur rendez-vous, le premier mardi de chaque mois, de 8 h 45 à 16 h 40, et consultations de puéricultrices le deuxième jeudi de 9 h à 11 h. Tél. 04 94 81 13 47. à compter du 5 mai, la permanence aura lieu au Moulin de la Tour, Route Nationale 7.

- à Lorgues, 26 avenue Allongue : consultations médicales, sur rendez-vous, le quatrième vendredi, de 9 h à 12 h.Tél. : 04 83 95 58 32.

- à Vidauban, rue du Souvenir de la déportation : consultations médicales, sur rendez-vous, le deuxième mardi, de 9 h à 12 h, et consultations de puéricultrices, le troisième mardi de 9 h à 12 h. Tél. : 04 83 95 48 05.

 

 

 

  • Le Département a aménagé l'espace naturel sensible de La Chaoumo - Lac de l'Endre

Publié le 22/02/2017

Au Muy, l'espace naturel sensible (ENS) La Chaoumo - Lac de l'Endre, appartenant au Département, vient d'être ajouté comme site de pêche dans la convention qui lie la Fédération départementale de pêche au Conseil départemental. Le Département y a installé des bancs et tables de pique-nique à la demande de l'association de pêche locale.   
Le lac de l'Endre est une ancienne carrière d'extraction de graviers et de sable. Situé en zone de protection NATURA 2000, il présente un grand intérêt écologique. De nombreux poissons y cohabitent : carpes, sandres, brochets, black bass, perches communes, gardons, ablettes, brèmes...
Une balade nature gratuite a été proposée, par le Département, dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides. Une quarantaine de participants ont suivi un guide naturaliste à la découverte de ce site. Ils ont pu approcher un héron cendré, une poule d'eau, une douzaine de grands cormorans, une hirondelle des rochers mais aussi six canards colverts. Ils ont également découvert la flore exceptionnelle de ce lieu, comme la filaire à larges feuilles, l'arbre de Judée, les inules visqueuses, les immortelles et les nombreuses cannes de Provence.

 

  • Le Département du Var, partenaire historique du Tour cycliste du Haut Var matin

Publié le 21/02/2017

C'est Arthur Vichot qui a franchi en vainqueur la ligne d'arrivée du Tour cycliste du Haut Var matin, à Draguignan. Course cycliste emblématique du Département, dont la 49e édition se jouait samedi 18 et dimanche 19 février, le Tour cycliste du Haut Var matin est soutenu depuis fort longtemps par le Conseil départemental du Var. En 2016, une subvention de 15 000 euros a été allouée à l'Olympique cyclisme centre Var de Draguignan qui organise chaque année cet événement. "La subvention du Département nous aide énormément car l'organisation est totalement bénévole. Le week-end de l'épreuve, ce sont 500 bénévoles qui sont mobilisés autour du noyau dur de l'équipe",  souligne Serge Pascal, président de l'Olympique cyclisme centre Var de Draguignan. "Cette année, il y avait beaucoup de monde, et de bons coureurs avec, cerise sur le gâteau, une météo favorable. Tout cela a œuvré pour la réussite totale de la manifestation". La première étape, entre Le Cannet-des-Maures et Saint-Paul-en-Forêt, a offert aux coureurs et aux spectateurs un superbe spectacle de 153 kilomètres. Le lendemain, pour la traditionnelle boucle de 200 kilomètres au départ de Draguignan, le public était aussi au rendez-vous. Le Var, terre sportive par excellence, accueille de nombreux événements sportifs comme celui-ci, attirant à la fois athlètes professionnels et amateurs de beaux spectacles qui, le temps d'un week-end, font vivre aussi l'économie varoise. C'est pourquoi le Conseil départemental du Var continue de soutenir le Tour cycliste du Haut Var matin dont la 50e édition sera fêtée l'an prochain. 

 

  • Les agents du Département toujours en alerte pour la surveillance du réseau routier départemental

Publié le 17/02/2017

En charge des routes départementales, le Département en assure l'entretien et la surveillance. Chaque semaine, les agents départementaux sillonnent les routes du canton  pour surveiller le réseau routier. Lors de leur tournée, ils identifient toutes les anomalies, détériorations et risques sur les chaussées, pouvant dégrader les conditions de circulation et de sécurité. 
La patrouille, obligatoirement constituée de deux personnes, repère les désordres, qui peuvent représenter des dangers immédiats. Elle procède a minima à la mise en sécurité immédiate du site en signalant l'événement par un panneau ou "rubalise" par exemple. En fonction de l'ampleur de l'événement, les agents réalisent tout de suite les petites réparations ou programment les interventions plus importantes.
L'ensemble des événements relevés et des actions entreprises sont saisis dans une main-courante embarquée. Depuis près d'un an, les agents sont équipés de tablettes numériques permettant une localisation précise des événements, un enregistrement et un suivi plus fiables ainsi qu'une plus grande réactivité des services.

  • Le Conseil départemental du Var vous aide à préparer la naissance de votre enfant et son arrivée dans votre foyer 

Publié le 09/02/2017

L'attente d'un enfant et son arrivée sont souvent accompagnées de nombreuses interrogations. Les jeunes parents se sentent parfois démunis face au suivi de la grossesse et à la préparation de la venue d'un bébé dans leur foyer. Pour les accompagner, le Département du Var leur permet de rencontrer des professionnels de santé, à Vidauban et au Muy, dans le cadre de consultations pré et post-natales. Menés par des sages-femmes, ces entretiens permettent aux futurs parents d'aborder toutes les questions qu'ils se posent concernant le déroulement de la grossesse, la préparation à l'accouchement, les questions sur l'enfant à naître, le retour à domicile. Après la naissance de l'enfant, les sages-femmes peuvent les conseiller sur l'allaitement et l'alimentation, les rythmes, et notamment celui du sommeil du nourrisson, les modes de garde, la contraception... Les professionnelles du service départemental de Protection maternelle et infantile (PMI) peuvent aussi les renseigner sur les différentes aides existantes, destinées aux familles. Pour bénéficier de ces consultations mises en place par le Conseil départemental, les habitants des Arcs, de Lorgues, de Taradeau, du Muy et de Vidauban peuvent solliciter un rendez-vous à domicile ou se rendre :
- au Muy, 137 route nationale 7, le quatrième mardi de chaque mois de 14 h à 16 h. Plus de renseignements et prise de rendez-vous au 04 94 81 13 47 ou au 04 83 95 33 82.
- à Vidauban, rue du Souvenir de la déportation, chaque premier mercredi du mois de 10 h à 12 h. Plus d'informations au 04 83 95 48 05 ou au 04 83 95 33 82.

 

 

 

  • Un restaurant scolaire tout neuf et une salle de classe supplémentaire réalisés au Muy avec le soutien du Département

Publié le 02/002/2017

Depuis l'automne 2016, les élèves du Muy scolarisés à l'école élémentaire La Peyrouas, bénéficient d'un nouveau restaurant scolaire et d'une nouvelle salle de classe. Le Département a participé au projet, à hauteur de 200 000 €. Les effectifs de cette école sont en constante augmentation. L'ancienne cantine permettait de servir 460 repas alors que les perspectives d'évolution prévoient, très rapidement, plus de 600 enfants mangeant à la cantine dans cette école.

C'est pourquoi des travaux de restructuration totale et d'extension étaient nécessaires, de même que la création d'une nouvelle salle de classe. Une première phase a été réalisée en 2015. Les travaux, aujourd'hui complètement terminés, ont également permis la mise aux normes des installations existantes (électricité, incendie...).

 

 

  • Deux centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 24/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiales, sociales ou financières ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile. 
Les travailleurs sociaux départementaux vous permettent de faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner. Selon votre situation, ils vous diront quels dispositifs existent et peuvent être mobilisés. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront également vous aider à faire votre demande. 
Si vous habitez Vidauban, Les Arcs-sur-Argens, Lorgues ou Taradeau, rendez-vous au centre de solidarité de Vidauban. Situé rue du souvenir de la déportation, lotissement le Village, il reçoit du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 48 00.
Si vous résidez au Muy, le centre de solidarité du Muy, 3 rue Carnot, est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 57 80.

 

 

  • Le Conseil départemental a participé financièrement au réaménagement du Pôle d'échange multimodal aux Arcs-sur-Argens 

Publié le 23/01/2017
700 000 personnes fréquentent, chaque année, la gare des Arcs-sur-Argens. Véritable lieu de connexion entre le réseau des transports collectifs départemental Varlib et le réseau ferroviaire régional et national, le Pôle d'échange multimodal (PEM) nécessitait d'être modernisé. Pour la Communauté d'agglomération dracénoise, maître d'ouvrage, il était primordial d'améliorer les conditions d'accueil et d'accès des voyageurs.

Le Département, a participé, financièrement, au réaménagement des extérieurs du PEM, chantier mené au cours du second semestre 2016. Le Conseil départemental a octroyé 118 000 euros de subvention pour ce chantier de 590 000 euros. Soit 20 % du montant total des travaux. Ce financement a permis la création d'un nouveau parc de stationnement de 150 places, la réfection du parking existant, la création du cheminement sécurisé entre le parking et la gare, le réaménagement du dépose-minute, le déplacement de la zone taxi et la modification de l'accès à la gare routière. En permettant un meilleur accès au Pôle d'échange multimodal des Arcs-sur-Argens, fréquenté en majeure partie par des Varoises et des Varois, le Département concrétise par des actes sa volonté d'être partout, pour tous, acteur de votre quotidien. 

 

  • Le Département a activé son plan de viabilité hivernale

Publié le 18/01/2017

Même si le Var est un département aux hivers plutôt doux, il n'est pas rare d'avoir du verglas, des brouillards givrants et même de la neige, dans le canton. Ces phénomènes climatiques peuvent dégrader les conditions de circulation et la sécurité des usagers. C'est pourquoi, depuis le 15 novembre, les services du Département ont activé le plan de viabilité hivernale sur les routes départementales.

L'objectif de ce service est de limiter au maximum les conséquences des intempéries et de permettre aux usagers de circuler dans les meilleures conditions. Un suivi quotidien des conditions météorologiques permet d’évaluer les risques et d’anticiper les interventions. Les actions de salage ou, éventuellement, de déneigement sont, généralement, organisées de nuit afin que le réseau soit praticable, en toute sécurité, dès 7h du matin. Les agents du Département sont mobilisés 7 jours sur 7. Des astreintes sont organisées pour pouvoir intervenir à tout moment.

 

 

 

 

  • Réserve naturelle nationale de la Plaine des Maures : 6 ans de gestion départementale !

Publié le 11/01/2017

La Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures a fêté le 1er janvier dernier sa sixième année d’existence. Une nouvelle année qui marque l’application de son plan de gestion… ça bouge pour la Réserve.
Rétrospective. Créée par le décret 2009-754, le 23 juin 2009, la gestion de la Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures a été confiée, le 1er janvier 2011, au Département du Var. Répartie sur 5 276 hectares, elle englobe 5 communes : Le Cannet-des-Maures, Vidauban, Le Luc-en-Provence, Les Mayons, La Garde-Freinet.
Côté fonctionnement, aujourd’hui, elle est gérée par une conservatrice, épaulée d’un directeur scientifique et d’une équipe de gardes techniciens. Au titre de la police de l’environnement, ils mettent en place des surveillances sur le site avec l'aide de l'Office national des forêts et d’autres partenaires. Des opérations de sensibilisation à la flore et à la faune sont menées régulièrement auprès des usagers et des promeneurs. L’équipe, installée dans les locaux de la Maison de la nature des Mayons, propriété départementale, est aujourd’hui bien connue et reconnue par tous les acteurs et partenaires impliqués.  "La réserve n’est pas une mise sous cloche d’un territoire. Mais plutôt un juste équilibre entre un environnement d’exception et les diverses activités humaines", rappelle Dominique Guicheteau, directeur scientifique de la réserve.
Aujourd’hui, après 2 ans d’études scientifiques pour développer les connaissances sur la faune et la flore, le plan de gestion de la réserve a été validé par le Conseil national de la Protection de la nature (CNPN)1, le bras armé du ministère de l’Environnement de l’Énergie et de la Mer. Ce plan de gestion élaboré par le Département s’étend jusqu’en 2020. Il préconise les actions à mener à travers une hiérarchie des enjeux.
Plus d’infos
Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures, à la Maison de la nature des Mayons, quartier Saint-Jean. Tél. 04 94 50 80 82.

1 Le Conseil national de la Protection de la nature (CNPN) est une commission administrative à caractère consultatif, missionnée pour donner au ministre chargé de la protection de la nature, qui en assume la présidence, son avis sur les moyens propres à préserver et à restaurer la diversité de la faune et de la flore sauvage et des habitats naturels.

 

  • Avec le Conseil départemental, tous les arts s'invitent au collège de Vidauban

Publié le 11/01/2017

Faire partie d'une fanfare improvisée, s'initier à l'art plastique, s'essayer à la réalisation d'un film... À Vidauban, les collégiens découvrent de multiples disciplines artistiques auprès de la compagnie Théâtre du lézard. Une ouverture sur le monde des arts rendue possible grâce au dispositif du Département intitulé Résidences d'artistes. Initié en 2010 par le Conseil départemental, il répond à la volonté de faire des collèges un lieu ouvert favorisant les échanges entre les élèves, les habitants du canton et des alentours et les compagnies artistiques varoises. Ainsi, en contrepartie d'une subvention de 10 000 € financée par le Département et la mise à disposition de lieux de répétitions, les compagnies professionnelles du spectacle vivant sélectionnées sont tenues de mettre en place des actions de sensibilisation à l'art auprès des élèves. Elles s'engagent, aussi, à proposer une programmation de cinq spectacles en soirée, ouverte à la population du territoire (dont trois spectacles faisant appel à d'autres artistes varois). Objectif tenu au collège Émile-Victor à Vidauban où le Théâtre du lézard a, depuis la rentrée scolaire de septembre 2016, déjà passé de nombreuses heures auprès des collégiens. "C'est un collège très ouvert, avec beaucoup d'envies", se réjouit Richard Frech, un des fondateurs de la compagnie. "Cela me permet de proposer aux collégiens beaucoup d'ateliers. Ils sont très variés mais ont toujours le même but : susciter de l'émotion".


La compagnie Théâtre du lézard propose, vendredi 13 janvier à 20 h 30, Minimo VS Maximino, joué par le Théâtre des 4 vents, au collège Pau-Emile Victor de Vidauban. La représentation est gratuite. Informations et réservations au 06 84 63 36 51.

  • Lorgues récompensée pour le fleurissement du village

Publié le 03/01/2017

Lorgues est l’une des quatre communes à avoir reçu, des mains Marc Giraud, président du Conseil départemental, le 1er prix départemental pour la qualité du fleurissement de la ville. Le prix a été remis lors d’une cérémonie le 15 décembre 2016 à l’Hôtel du Département, à Toulon. 

Avec sept autres communes primées, Lorgues rejoint les 61 villes et villages du Var déjà engagés dans la démarche Villes et villages //leuris. Désormais 69 communes sur 153 /participent au label comprenant une à quatre fleurs. À travers ce concours, doté d’une gratification financière pour les communes, le Département s’inscrit dans une démarche de structuration et de qualité touristique. Il vise à inciter le plus grand nombre à s’engager dans le fleurissement des rues, places, façades, balcons, terrasses, jardins et espaces verts. L’objectif est d’inscrire le Var dans le label national de Département fleuri. Un label révélateur de la qualité de vie, et particulièrement attractif ! 

 

  • Le Département engage les travaux de l'entrée ouest de Vidauban à hauteur de 1,8 M€

Publié le 03/01/2017

C'est pour garantir plus de sécurité aux habitants du canton, et à tous les utilisateurs de la RDN7, à Vidauban, que le Département du Var a 

lancé un vaste chantier, à l'entrée ouest de la ville. Depuis le début du mois d'octobre 2016, les ouvriers sont à l’œuvre afin de concevoir ce nouvel aménagement, entre le giratoire de Gamm vert et l'accès à la RD2084. Les travaux consistent à réduire la largeur de la route, construire des plateaux ralentisseurs et prendre en compte les déplacements en mode doux, chers au Département. Ainsi, une voie verte sera créée et réservée aux piétons et modes de transports non motorisés. 

Trois phases, étalées sur trois années, pour environ 600 000 € chacune, sont nécessaires à la réalisation de cet équipement, sur une longueur totale de route de 1 km. La première phase prévue pour durer trois mois, doit s'achever en ce début d'année. Les deux autres phases seront menées successivement en cours d'année 2017 puis en 2018.  
La municipalité de Vidauban finance 90 000 € du coût total des travaux, pour la réalisation des trottoirs. C'est donc le Département du Var qui supporte quasi intégralement le coût de cet aménagement, pour plus de 1,8 million d'euros. 

Aucune fermeture de la RDN7 n'est envisagée pendant les travaux. Seul un alternat est mis en place lorsque les deux voies de circulation ne pourront être maintenues, selon les besoins du chantier. Quant à la réalisation des enrobés, la création du plateau traversant et les travaux qui nécessitent une restriction de voie importante, ils sont réalisés de nuit, de 20 h à 6 h, avec une seule voie de circulation maintenue.
Dans le cadre de ces travaux de modernisation de son réseau routier, le Département du Var améliore également l'assainissement pluvial. Une étude hydraulique a montré la nécessité de poser une conduite d'un mètre de diamètre sur l'ensemble du projet. La réalisation de 34 regards avaloirs et 37 regards grilles permettra la récupération des eaux de surface.

 

 

  • Le Président a inauguré le pont de Taradeau, l'un des plus gros chantiers du Département lancé fin 2014

Publié le 03/01/2017

Les inondations de 2010 ont marqué les esprits dans le Var et à Taradeau en particulier où la crue de la Florièye a occasionné des dégâts considérables. Pendant une demi journée, le niveau de la rivière a atteint 6 mètres, et sa largeur est passée de 3 mètres à 100 mètres.

La route départementale 10 et le pont menant au centre ville ont été emportés ainsi que de nombreuses habitations. Le nouveau pont de la Florièye, sur la RD 10, a été entièrement reconstruit par le Département du Var. La reconstruction de ce pont est une opération emblématique et un des plus gros chantiers d'ouvrage d'art réalisés directement par le Département. Le coût global de cette reconstruction est de 2 851 874 € TTC, dont 2 138 906 € pris en charge par le département, 712 968 € par l'état et 50 000 € par la commune de Taradeau.

Le vendredi 16 décembre 2016, l'ouvrage d'art a été inauguré par Marc Giraud, Président du Conseil départemental, en présence de nombreux élus, le maire de Taradeau, Gilbert Galliano, les députés Jean-Michel Couve et Olivier Audibert-Troin, ainsi que les conseillers départementaux Francoise Legraien et Claude Pianetti (canton de Vidauban), Nathalie Perez-Leroux et Louis Reynier (canton de Flayosc). Après 17 mois de travaux, le nouveau pont de Taradeau a été rouvert à la circulation en mars 2016. Il permet aujourd'hui aux usagers de retrouver une circulation à double-sens et l'aménagement du lit de la rivière favorise le passage d'une plus grande quantité d'eau. Avec un trafic journalier de 3 554 véhicules entre la RD 557 et Lorgues, de 6 576 véhicules entre Lorgues et Taradeau et 6 688 véhicules entre Taradeau et la RDN7 (chiffres 2013), la RD10 est une voie d'échange d'importance car située à proximité des zones urbanisées.

Elle fait partie de l'itinéraire principal permettant de relier le Haut Var à la Dracénie, et au-delà, l'est Var et du golfe de Saint-Tropez.À la suite de cet événement, le Département du Var s’est engagé dès juillet 2011 dans l’élaboration du programme d’actions de prévention des inondations (PAPI), l’objectif étant de réduire les risques des inondations futures. Pour limiter à l’avenir les conséquences d’une nouvelle crue de la Florieye, différentes mesures ont été prises : le remodelage des berges de la Florièye et les travaux de reconstruction du pont de la RD10.