Canton n°16 - La Seyne-sur-Mer 1

Virginie Sanchez
Virginie Sanchez
Opposition (SE)
Élue en mars 2015
Née le 29 août 1974 à Marseille
Employée de Préfecture en détachement
Membre des commissions, Finances et Administration Générale, Enseignement supérieur, recherche et innovation, Collèges et Éducation, Accessibilité des services au public, ruralité et sécurité sanitaire, Patrimoine immobilier départemental, Forêt.
Autre mandat :
Conseillère municipale à la Ville de la Seyne-sur-Mer
Contact : vsanchez@var.fr
Damien Guttierez
Damien Guttierez
Opposition (SE)
Élu en mars 2015
Né le 18 décembre 1980 à La Seyne-sur-Mer
Membre de la Commission permanente du Département.
Membre des commissions Finances et administration générale, Solidarités, Ports, mer et littoral, Collèges et éducation. Représentant du Département auprès du Conseil d'administration du SDIS
Autres mandats :
Conseiller municipal à la Ville de La Seyne-sur-mer
Conseiller communautaire à l'agglomération Toulon Provence Méditerranée
Canton n°16 - La Seyne-sur-Mer 1
Petit, mais très dense avec ses 51 780 habitants, le canton de La Seyne 1 regroupe à lui seul plus de 80 % de la population de la commune de La Seyne-sur-Mer. C'est un territoire tourné sur les activités industrielles, le fret maritime sur le site de Brégaillon, mais aussi la recherche avec Ifremer et la formation avec l'Institut de promotion et de formation aux métiers de la mer.
Collèges
Henri Wallon
Marie Curie
Paul Éluard
Nature
ENS Fort Napoléon
Centre de solidarité
Centre Hermès
Maison des services publics

 

  • À La Seyne, le réhabilitation du collège l'Herminier avance

Publié le 17/10/2017.

Les travaux suivent leur cours au collège l'Herminier, dans le quartier sud de La Seyne-sur-Mer. L'établissement fait en effet, depuis juin 2016, l'objet d'une complète réhabilitation et restructuration : une opération d'envergure à laquelle le Département consacre 15,5 millions d'€ et qui entre dans le cadre de la politique d'amélioration et d'optimisation de l'accueil des élèves menée dans tout le Var par le Conseil départemental. 
Tous les bâtiments sont hors d'eau. Les menuiseries posées sur 3/4 des bâtiments et l'étanchéité quasiment réalisée sur l'ensemble des toitures. L’établissement laisse largement deviner son nouveau visage.
Nouvelle entrée, salle polyvalente de 270 m², nouveau CDI disposant d'une vue mer, nouveau réfectoire… Le projet imaginé par l'architecte Marie Parente a pris en compte les nouvelles normes en matière de superficie de classe passant de 54 à 60 m². Il répond également au cahier des charges arrêté en concertation avec l'équipe pédagogique pour tenir compte de la particularité de l'établissement. Grâce à sa conception bioclimatique, à l'utilisation de matériaux bio-sourcés, aux panneaux solaires thermiques, aux systèmes de rafraîchissement passifs comme la ventilation mécanique diurne pour les salles de classe, le projet bénéficie aussi d'une distinction pour sa conception bioclimatique avec le Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM) Argent. 
L'opération s'inscrit dans un partenariat public-privé qui allie le Département du Var, propriétaire des bâtiments, à la société Cologen, filiale à 100% d'Eiffage. L'ensemble des travaux devraient être terminés fin décembre 2017. La  réintégration des 800 élèves du collège est prévue pour le 12 mars 2018.
Rappelons que durant toute la durée du chantier, les collégiens sont accueillis dans le canton voisin de La Seyne-sur-Mer 1, au collège Henri Wallon. 

  • Une aide de 3 000 € du Département pour l'association Entr'aide 

Publié le 05/10/2017.

Bien qu'installée au Revest depuis 2001, l'association Entr'aide agit en faveur de nombreux Varois en difficultés dont certains sont domiciliés à La Seyne-sur-Mer.

Parmi ces missions,  l'association varoise propose une aide aux personnes défavorisées visant l'amélioration de leur habitat. Cette action est soutenue, en 2017, par une subvention du Conseil départemental du Var de 3 000 €. L'an dernier, elle a bénéficié à 55 personnes âgées de 36 à 60 ans dont 29 en situation de handicap. Concrètement, les interventions de l'association, sur demande des travailleurs sociaux, permettent d'améliorer l'habitat de personnes socialement défavorisées. Fourniture de mobilier ou d'électroménager à faible prix, réfection de peintures ou petits bricolages sont des exemples des coups de pouce apportés à ces individus. 

 

 

 

  • Un site départemental dédié aux demandes de subvention pour les associations

Publié le 28/09/2017.

Vous êtes une association, vous souhaitez organiser un événement dans le Var et vous avez besoin de financement ? Sachez que le Département du Var subventionne chaque année de nombreuses associations. En effet, en temps qu’acteur du quotidien des Varois, le Conseil départemental soutient les structures proposant des projets répondant à leurs attentes et avec un fort rayonnement territorial. Depuis quelques années, le Département a dématérialisé les demandes d’aide. Désormais, les demandes de subvention aux associations s’effectuent sur le site www.teleservices.var.fr
Cette procédure se substitue au dépôt de dossier papier. Les associations doivent créer un compte sur ce site afin de remplir les formulaires et joindre les pièces nécessaires au dépôt de leur dossier. Plus simple, plus rapide et plus efficace, ce site du Département a été créé afin d’optimiser les demandes de manière plus sécurisée. Attention toutefois à bien respecter les dates afin de pouvoir déposer un dossier en règle. L'ouverture de la plateforme de service s'effectue entre le 1er septembre et le 31 octobre pour l'année suivante et du 15 mars au 31 mai pour l'année en cours.

Plus d'informations sur la procédure à suivre sur le site du Département, cliquez ici !

 

  • Port de Brégaillon : une restructuration soutenue par le Département

Publié le 20/09/2017.

Situé sur le canton de La Seyne-sur-Mer, le site portuaire de Brégaillon accueille, outre des activités traditionnelles portuaires, des activités liées au développement du Technopôle de la Mer. Cette zone comprend notamment la darse des constructions industrielles de la Méditerranée (CNIM), et c’est au nord de celle-ci qu’une Base Marine devrait voir le jour d’ici 2018. En effet, le Technopôle de la Mer a pour ambition de devenir le premier technopôle en Europe centré sur les domaines de la sécurité, sûreté maritime et du développement durable en développant un projet d’agrandissement. Dans le cadre de ce dernier, il est prévu de déplacer sur le terre-plein sud, les locaux de la société nouvelle remorquages travaux maritimes (SNRTM) afin d’installer des centres de recherche maritime. Les bateaux de la société seront également transportés vers leur nouvel emplacement mais le tirant d’eau sur cette zone est insuffisant pour atteindre la côte, un dragage de la zone est donc nécessaire. Ces travaux contribuant au développement du port de Toulon, le Conseil départemental a signé une convention avec le syndicat mixte des ports Toulon Provence fixant le montant de sa participation financière. Le Département s’est engagé à subventionner à hauteur de 375 000 euros le chantier pour un coût total de 1 200 000 euros. Le dragage sera réalisé sur une surface de 3 250 m2 à l’aide d’une grue équipée d’une benne preneuse depuis les quais ou d’une barge flottante pour les zones les plus éloignées. Le chantier débutera dans le courant du second semestre 2017 et contribuera à la renommée déjà importante du site portuaire de Brégaillon, qui accueille déjà un nombre important d’entreprises dans le monde de la recherche et du développement. 

 

  • Le Département investit pour les 1 700 collégiens scolarisés à La Seyne-sur-Mer 

Publié le 12/09/2017.

Depuis les lois de décentralisation dites "Lois Deferre" de 1982 et 1983, le Département est en charge des collèges et des gymnases et y investit près de 42,5 millions d’euros chaque année. Ce dernier s’occupe de 71 collèges et 37 gymnases répartis dans tout le Var, dont cinq* présents dans le canton de La Seyne 1 avec près de 1 700 élèves scolarisés dans trois collèges.
Toujours soucieux d’accueillir les collégiens varois dans les meilleures conditions, le Conseil départemental poursuit sa politique d’investissement pour favoriser la réussite scolaire et répondre aux besoins de ces derniers. 
C’est également au Département que revient la tâche de veiller au bon fonctionnement des établissements. Ainsi, de l’armoire à pharmacie au ballon de sport, en passant par le bureau et la chaise de réfectoire, c’est à lui d’équiper en mobilier et matériel les collèges varois. Chaque année, 500 000 euros sont investis pour répondre aux besoins des élèves et du personnel dans l’ensemble des collèges du Département. Bien que le service de restauration dans les collèges ne soit pas une obligation, le Conseil départemental s’implique pour faire du déjeuner scolaire un repas de qualité et un moment convivial pour les plus de 1 000 demi-pensionnaires présents dans le canton. Ce dernier propose par exemple une bourse pour permettre aux enfants des familles les plus modestes de bénéficier du déjeuner scolaire.
Le Département favorise aussi la création artistique ou encore la sensibilisation à la protection de l’environnement via de nombreux projets éducatifs. Il offre ainsi l’opportunité aux enseignants et aux élèves de participer aux classes "Environnement et Territoires varois" et aux "Classes Argens", deux opérations liées au développement durable. Action unique en France, un challenge inter-collèges sur le thème de la sécurité routière est également organisé tous les ans depuis 20 ans. Côté culture, le collège Paul Eluard a été sélectionné par le Département pour participer au projet "Nouveaux collectionneurs" qui se déroule depuis l’an dernier, sur deux ans. L’objectif final pour les collégiens est de se mettre dans la peau d’un vrai collectionneur d’art et présenter à un jury une sélection d’œuvres susceptibles d’intégrer l’Hôtel des arts.
À travers ces actions et opérations en faveur des jeunes, le Département réitère sa volonté de donner accès à l’éducation partout et pour tous. 

Toutes les informations sont sur le portail des collèges du Département

*Collèges : Marie Curie (La Seyne), Henri Wallon (La Seyne), Paul Eluard (La Seyne)

Gymnases : Henri Wallon (La Seyne), Paul Eluard (La Seyne)

 

  • Le Département finance à hauteur de 97 000 euros les travaux d’enrobés sur la RD 559 en direction de La Seyne-sur-Mer

Publié le 31/08/2017.

Fin juillet, des travaux ont été effectués devant le cimetière de Lagoubran sur la RD 559 en direction de La Seyne-sur-Mer. Sur une portion de 550 mètres, on pouvait observer une forte usure de la chaussée suite au passage fréquent des transports en commun sur cette route. Les travaux de construction et de restauration qui ont duré trois jours, ont été entièrement pris en charge par le Département à hauteur de 97 000 euros. Le long du trottoir dans le sens de Toulon vers La Seyne-sur-Mer, des travaux de renfort de la chaussée ont été effectués afin que cette dernière puisse supporter les passages répétés des véhicules de transport. Une réfection de la couche de roulement en enrobé blanc a également été réalisée durant ce chantier. Afin de ne pas gêner les usagers dans leurs trajets, toutes les modifications ont été effectués de nuit. La sécurité routière est une priorité pour le Département et chaque jour, il entretient et sécurise le réseau routier départemental pour assurer les meilleures conditions possibles de circulation aux usagers de la route.   

 

 

 

 

  • Des adolescents de l’association Nouvel Horizon de la Seyne-sur-Mer participent au projet "C’est mon patrimoine" au Muséum départemental du Var

Publié le 24/08/2017.
"Partout, pour tous, le Var acteur de votre quotidien", telle est la volonté du Département. Et parmi les points principaux de sa politique, on retrouve l’accès facilité à la culture pour l’ensemble des résidents du territoire varois. Voilà pourquoi, le Conseil départemental s’est associé une nouvelle fois au projet "C’est mon patrimoine" via le Muséum départemental. Le thème proposé à Toulon fait référence à l’exposition temporaire en cours : "Benthos, le petit peuple de l’eau". Le benthos étant l'ensemble des organismes aquatiques vivant à proximité du fond des mers et océans, des lacs et cours d'eau. Ainsi, du 10 au 21 juillet, le Muséum départemental du Var, en coordination avec l’association départementale des Francas du Var, a ouvert ses portes à près de 80 jeunes de 6 à 17 ans issus de six structures d’accueil et de loisir dont l’association Nouvel Horizon, basée à la Seyne-sur-Mer. Cette dernière est subventionnée par le Département à hauteur de 10 000 euros dans le cadre de ses missions en faveur de l’Enfance et des familles. "Pendant ces journées culturelles, on propose aux enfants de découvrir le fonctionnement de la nature via des activités de loisirs" explique Frederic Gauci, de l’association les Francas du Var. Durant ces 11 jours, différents parcours leur ont été proposés, et notamment la visite du Muséum et du jardin du Las pour les plus petits. Les adolescents ont, quant à eux, pu visiter la grotte de la Baume, trésor caché de Toulon. À l’issu de ces activités, tous les jeunes ont pu parcourir la collection du Muséum et réaliser des vidéos. Ces productions ont été présentées devant les visiteurs, les parents des participants mais aussi la conseillère départementale Hélène Audibert, lors d’une journée de restitution le 21 juillet. Lors des éditions précédentes, le Muséum départemental du Var était déjà l’un des rares musées d’histoire naturelle à participer dans toute la France à l’opération, et faire ainsi reconnaître une culture naturaliste comme un élément à part entière du patrimoine. Le dispositif est revenu cette année avec un nouveau nom mais un succès toujours au rendez-vous.

 

  • La Médiathèque départementale a rassemblé les bibliothécaires du Var à Draguignan pour la journée "Bibli en jeu"

Publié le 16/08/2017.
Fin juin, près de 70 bibliothécaires, dont plusieurs représentants des médiathèques de la Seyne-sur-mer et Six-Fours-les-Plages, se sont réunis à la Médiathèque départementale de Draguignan pour une journée professionnelle et conviviale autour du thème de la citoyenneté.
Invités par le Département, les participants ont pu réfléchir à la place faite aux usagers dans la bibliothèque au cours d’une table ronde et d’ateliers proposés tout au long de la journée. En effet, la lecture représente souvent le premier niveau d’accès à la culture. C’est pourquoi le Département accorde une place importante au développement et à l’accompagnement des bibliothécaires du Var afin de répondre au mieux aux attentes des lecteurs. Pour les aider dans leur démarche, la Médiathèque départementale de prêt aide les communes et les intercommunalités varoises à développer leur projet de lecture publique. Sa principale mission
est le prêt de documents mais elle propose aussi des formations gratuites aux professionnels du secteur. Son objectif est de rendre la lecture attractive et faire des bibliothèques de véritables lieux d’échanges et de vie culturelle. Sans cet établissement géré par le Département, beaucoup de bibliothèques varoises ne pourraient pas renouveler leur offre de livres, CD ou DVD, ni proposer des animations aussi diversifiées. Afin de s’inscrire dans le prolongement des missions de la Médiathèque départementale, une annexe, tournée vers les nouveaux usages numériques, devrait voir le jour à Toulon d’ici à 2020.

 

  • Les eaux de baignade du canton contrôlées par le Département

Publié le 08/08/2017

Connaître la qualité des eaux de baignade est un moyen pour prévenir tout risque pour la santé des baigneurs mais il faut pour cela, mettre en place un suivi régulier. Ce sont les agences régionales de santé (ARS) qui sont en charge du contrôle sanitaire des eaux de baignade et qui sous-traitent aux laboratoires pour effectuer les prélèvements. Dans le Var, c’est le Département, qui dispose, avec le laboratoire départemental d’analyse et d’ingénierie d’un service performant, qui est missionné pour ces contrôles. Les équipes effectuent des prélèvements d’échantillons dans toutes les eaux de baignades recensées par les communes.

Ainsi, les communes de Six-Fours-les-Plages, La Seyne-sur-Mer et Saint-Mandrier-sur-Mer sont soumises à ces contrôles*. Ces prélèvements ont toujours lieu sur des points identiques et sont définis dans la zone de fréquentation maximale des baigneurs. La réglementation en vigueur prévoit la réalisation d’un prélèvement entre 10 et 20 jours avant l’ouverture de la saison, selon une fréquence minimale bimensuelle durant toute la saison balnéaire. "La qualité des eaux de baignade est évaluée au moyen d’analyse des bactéries microbiologiques qui témoignent, grâce à leur présence, d’une contamination fécale des zones.

Ces bactéries sont un indicateur du niveau de pollution et traduisent la probabilité de présence de germes pathogènes. Plus ces germes sont présents en quantité importante et plus le risque sanitaire augmente. Le contrôle sanitaire inclut aussi une surveillance visuelle destinée à détecter la présence par exemple de résidus goudronneux, de verre, de plastique ou d'autres déchets," explique un ingénieur du laboratoire départemental d’analyse. Le rôle du Département concernant la gestion des risques sanitaires ne se limite pas uniquement à la surveillance des eaux de baignade. C’est également à lui qu’incombe de coordonner et de financer des actions de lutte anti vectorielle pour éviter les contaminations par le moustique tigre.

 

* Six-Fours-les-Plages : Plages Bonnegrace, la Coudoulière, du Rayolet, Cros Charmette, les Charmettes, les Roches brunes, le Gaou, l’île des Embiez.

La Seyne-sur-Mer : Plages du Jonquet, du Boeuf, de Fabrégas, de la Verne, la Vernette, de Mar Vivo, les Sablettes, Balaguier.

Saint-Mandrier-sur-Mer : Saint Asile, La Coudoulière, Le Canon, plages du Touring club, de la vieille. 

 

  • L’aménagement et la mise en sécurité du sentier du littoral cofinancés par le Département et la Communauté d’agglomération TPM

Publié le 27/07/2017.

De Saint-Cyr-sur-mer à Saint-Raphaël, le sentier du littoral s’étend sur plus de 190 kilomètres. Vues panoramiques des paysages riches en couleur et criques cachées peuvent être découvertes toute l’année par les promeneurs qui se baladent sur les chemins. Mais un lieu exceptionnel comme celui-ci doit être entretenu pour préserver les sentiers et sécuriser les accès. Ainsi, des travaux d’aménagements et de réhabilitation sont régulièrement réalisés le long de la côte. Pour mener à bien ces projets, le Département subventionne les communes et intercommunalités en charge de ces aménagements. C’est le cas avec la Communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée. Dans le cadre de sa politique en faveur des sports de nature, le Conseil départemental a octroyé 170 000 à euros TPM cette année, pour six opérations de mise en sécurité et de réhabilitation du sentier du littoral sur plusieurs communes. Au total, 90 000 euros ont été consacrés aux travaux d’aménagement sur le canton de La Seyne-sur-Mer, à l’ouest de l’agglomération. Six-Fours-les-Plages en a bénéficié (sur le secteur Port Méditerranée - Le Brusc), tout comme les communes de Saint-Mandrier (secteur Marégau – La Renardière) et de La Seyne-sur-Mer (secteur Vernette – Fabrégas). En parallèle de ces travaux de réhabilitation, des patrouilles sillonnent le sentier tous les jours pour veiller à son bon état, signaler les éventuels dégâts et réaliser des petits travaux d’entretien. Outre les aides aux communes, le Département assure également un suivi concernant les sentiers : il prévoit de nouveaux itinéraires et négocie des autorisations de passage avec les propriétaires privés.

 

  • Le Département partenaire du festival cubain Bayamo à La Seyne-sur-Mer

Publié le 20/07/2017

 

La Seyne-sur-Mer accueille, cette année encore, le festival cubain Bayamo.

Organisé par l’association éponyme depuis 2000, ce festival propose chaque année une programmation 100 % cubaine, notamment en musique mais également en art visuel, gastronomie, conférences et ateliers de danse et de percussion. La 18e édition, qui a lieu du 15 au 23 juillet, propose de rester fidèle à sa ligne artistique avec des concerts d’ensembles cubains à la renommée internationale au Fort Napoléon, une exposition sur la ville de Bayamo et les apéro-concerts en centre ville sur la place Laïk.

Festival unique en son genre dans la Région, il attire petits et grands grâce à sa programmation exceptionnelle. Voilà pourquoi le Département a subventionné à hauteur de 8 000 euros la manifestation. En dehors du temps fort qu’est le festival, l’association fidélise tout au long de l’année un public plus local avec diverses manifestions et stages de découverte de la culture cubaine.

 

 

 

  • Le Département signe une convention avec l’État dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt

Publié le 18/07/2017

Présente à 64 % sur le territoire du Var, la forêt et les dangers qu’elle court ne doivent pas être pris à la légère. Voilà pourquoi le Département prend des mesures de protection et développe des actions en faveur de la gestion forestière. Il finance majoritairement le fonctionnement du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et contribue directement à la lutte contre les feux de forêt avec une équipe de 75 forestiers-sapeurs départementaux. Ces derniers effectuent notamment des travaux de débroussaillement le long des routes départementales et des pistes DFCI (voies de défense des forêts contre l’incendie).

Le 29 juin a été signée une convention entre le Conseil départemental et l’État dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt. Ce dispositif de surveillance des massifs forestiers regroupe de nombreux partenaires, dont les comités de secteurs et les comités de massifs. Leurs actions coordonnées permettent une détection rapide des départs de feux et une transmission fiable des informations afin d’éviter une trop forte propagation des flammes. L’État a donc subventionné à hauteur de 100 000 euros le Département pour aider les forestiers-sapeurs à assurer leur mission de surveillance. Chaque année depuis 1991, les forestiers-sapeurs, basés à Signes, Brignoles et Pignans, participent à ces patrouilles forestières l’été dans tout le Var. La signature de cette convention entre le Département et l’État souligne l’importance de l’organisation des patrouilles dans le cadre de la prévention des feux de forêt.

 

  • Le compte administratif 2016 adopté par Département présente des finances saines

Publié le 07/07/2017

Avec 77,7 millions d'excédent, la situation financière du Département est saine. Le Président du Département, Marc Giraud, l'a réaffirmé lors de la séance plénière du 27 juin à Draguignan. "Notre gestion a permis de maîtriser nos dépenses de fonctionnement et de diminuer l'encours de la dette", a-t-il indiqué avant le vote. Le compte administratif témoigne des efforts de gestion de la collectivité pour mener à bien les politiques départementales et agir pour les Varois, et ce malgré une pression économique accrue liée aux baisses des dotations de l’État et à l'accroissement des dépenses de solidarité.

Les dépenses de fonctionnement se sont élevées à un peu plus d'1 milliard d'€. Elles ont couvert à 55 % des dépenses sociales : financements du RSA et de l'insertion, de la Prestation de compensation du handicap (PCH) et de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), des versements qui ont augmenté de 10 millions d'€ par rapport à 2015. Les nouvelles dépenses issues de la loi relatives à l'adaptation de la société au vieillissement ont été couvertes par de nouvelles aides versées par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie. Néanmoins, l'ensemble des concours financiers de l’État est loin de couvrir les dépenses sociales transférées au Département. Le reste à charge des allocations individuelles de solidarité a représenté en 2016 pour la collectivité, 145 millions d'€.

Pour financer ses politiques, le Département a encaissé 1,146 milliard d'€ de recettes de fonctionnement en 2016, soit 20 millions d'€ de plus que l'année précédente. Cette évolution est essentiellement liée à la hausse des Droits de mutation à titre onéreux (DMTO) prélevés sur les ventes des biens immobiliers, de terrains, de fonds de commerce ou de titres de société. Ces droits se sont élevés à 287 millions d'euros en 2016, soit 25 % des recettes de fonctionnement, mais après contribution du Département du Var au fonds de péréquation des DMTO et au fonds de solidarité de la collectivité, l'encaissement net a été ramené à 254 millions d'€.

La collectivité affiche un niveau d'investissement de plus de 129 millions d€, hors remboursement de la dette. Plus du tiers est versé sous forme de subventions d'équipement.

Par ailleurs, l'effort a été maintenu sur les charges de gestion. Le désendettement s'est poursuivi en 2016 pour la 3e année consécutive. Le taux d'endettement diminue de 4 points par rapport à 2015, ramenant la capacité de désendettement à 5 ans, contre 7,4 ans en moyenne en France*.

* source DGCL

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

  • Le Département soutient le développement de la croisière dans le Var

Publié le 04/07/2017.

Le marché de la croisière représente une réelle opportunité de développement touristique et économique. Conscient de cet enjeu, le Département en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie du Var, a créé dès 2008, le Var Provence Cruise Club. Il fédère les acteurs publics et privés du tourisme, intervenant dans le secteur des croisières. Ses missions : structurer et promouvoir l'offre du Var, auprès des principales compagnies déployées en Méditerranée.
La Seyne fait partie des 7 ports d'escales varois. En 2016, 146 bateaux de croisière y ont fait escale, soit une hausse de 135 % depuis 2008. Depuis 2013, le label Cruise Friendly a été lancé. Ce label de qualité est attribué aux commerçants des villes-escales, qui s’engagent à respecter un certain nombre de critères afin d’accueillir au mieux les croisiéristes : ouvrir son établissement les jours d’escales, offrir un cadeau de bienvenue ou proposer une réduction significative, parler anglais ou au moins, quelques phrases usuelles... 

 

 

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Le Département a mis à l'honneur les jardins partagés

Publié le 19/06/2017

Pour répondre à l'opération nationale les Rendez-vous aux jardins les 2, 3 et 4 juin dernier, le Département s'était inscrit dans "le partage au jardin". C'est à La Seyne-sur-mer, quartier Barban, que le Département a mis à l'honneur son opération des Jardins partagés en collaboration avec l'association Tremplin. Petit rappel du principe.

Les jardins partagés permettent aux travailleurs sociaux du Département et à l'association partenaire, Tremplin, d'offrir un lieu de rencontres et d'échanges aux bénéficiaires des minimas sociaux. Grâce à cette action, les bénéficiaires peuvent retrouver le goût du travail, du partage et du vivre ensemble. La régularité des rencontres structure leur emploi du temps et lutte contre l'exclusion sociale.

Ce jardin privé de 1 500 m² - situé dans le quartier Barban à La Seyne-sur-mer - est mis à disposition de l'association Tremplin, conventionnée par le Conseil départemental. Divisé en 11 parcelles, il permet à une dizaine de jardiniers bénéficiaires des minimas sociaux de s'initier aux techniques du potager. Orientés et accompagnés par les travailleurs sociaux du Département, ces « jardiniers » ont un contrat de 6 mois renouvelable 3 fois. Ils se retrouvent 2 fois par semaine avec un jardinier professionnel de l'association Tremplin et les Conseillères en économie sociale et familiale du Département. Le reste du temps, les « jardiniers » et leur famille peuvent cultiver leur parcelle à leur guise. Cette année près d'une soixantaine de personnes ont bénéficié de ces jardins partagés.

Le 2 juin dernier, le temps était à la fête. Les jardiniers bénéficiaires des minimas sociaux, travailleurs sociaux du Département et partenaires associatifs se sont réunis autour d'un repas pour valoriser le travail annuel réalisé par l'ensemble des acteurs. Visites guidées des parcelles, échanges, partages de spécialités culinaires préparées par les jardiniers bénéficiaires et les agents départementaux... ont été au programme de ce moment propice à la lutte contre l'exclusion.

 

  • Le Département partenaire du festival Couleurs urbaines

Publié le 08/06/2017
L'espace Circoscène, aux Sablettes à La Seyne-sur-mer a accueilli les 1er juin et 2 juin prochains, la 9e édition du festival Couleurs urbaines, un événement culturel important soutenu par le Département du Var.

La programmation 2017 n'a pas manqué d'attrait avec Hilight Tribe, Le Peuple de l'Herbe et Puppetmastaz pour la soirée du 1er juin et Dub INC, Mo Kalamity et Papa Style le 2 juin. Deux belles soirées de concerts organisées par l'association Culture plus pour le festival Couleurs urbaines, soutenu par le Département du Var à hauteur de 4 000 €. Parce que le Conseil départemental apporte un soutien culturel dans tout le Département : il subventionne entre autres les partenaires associatifs, organisateurs d'événements.
Grâce à cette aide le Département contribue à une vie culturelle attractive sur l’ensemble des territoires varois. Et puis, le Var compte un nombre important de festivals organisés dans les différents cantons. Beaucoup participent à l'attractivité socio-économique varoise.

Le Département soutient prioritairement les festivals portés par des associations ou par des opérateurs publics ayant une ligne artistique spécifique, ainsi que les festivals de création à rayonnement régional. Leur fréquentation, plus de 200 000 spectateurs en 2015, montre que ces festivals ont su conserver une programmation pertinente pour attirer le public.

 

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • Assistants maternels : c'est le Département qui délivre les agréments

Publié le 24/05/2017.

Nombreux sont les parents de jeunes enfants à avoir recours à un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e) pour assurer la garde de leurs jeunes enfants. Dans le Var, 3 424 personnes sont agréées par le Conseil départemental et offrent 10 500 places d'accueil à domicile ou au sein de Maisons d'assistants maternels. L'exercice de cette profession nécessite un agrément, délivré par le Président du Conseil départemental, après une évaluation des conditions d'accueil par le service départemental de protection maternelle et infantile. Les assistants maternels sont également tenus de suivre une formation obligatoire de 120 heures, organisée et prise en charge financièrement par le Département, dont les 60 premières heures doivent être préalables à l'accueil. Pour devenir assistant maternel, il est recommandé d'assister à une réunion d'information organisée mensuellement dans les Unités de promotion de la santé du Département. Lors de ces réunions, des puéricultrices du Département renseignent les candidats sur la profession et tiennent à leur disposition des dossiers de demande d'agrément. Pour ceux et celles qui souhaitent exercer cette profession, la démarche est simple. Il suffit de renvoyer le dossier complété accompagné des pièces justificatives demandées à l'Unité de promotion de la santé dont dépend leur domicile. À compter de la réception du dossier complet, le Conseil départemental dispose d’un délai de trois mois pour instruire la demande. L'agrément est accordé, pour une durée de 5 ans, si les conditions d'accueil garantissent la santé, la sécurité et l'épanouissement des jeunes enfants gardés. Pour le canton de La Seyne 1, 173 assistants maternels agréés permettent l'accueil de 504 enfants simultanément.

Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 49 00 ou le 04 83 95 49 01.

Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante :

Unité de promotion de la santé de La Seyne – Saint-Mandrier

Espace Noral ZAC -Les Playes Buisness Parc Bât C3-C4 540,

Boulevard de L’Europe

83507 La Seyne-sur-Mer Cedex

 

 

  • Le Département soutient la lecture publique à travers l’association Orphéon - Bibliothèque de théâtre Armand Gatti à La Seyne-sur-Mer

Publié le 17/05/2017.

Installée à La Seyne-sur-Mer, Orphéon - Bibliothèque de théâtre Armand Gatti est l’unique bibliothèque théâtrale de la région. Fonctionnant sous forme associative, elle a pour objet la promotion des activités des artistes de la région PACA dans tous les secteurs de création artistique. En 2017, la subvention départementale s’est élevée à 20 000 €. La structure seynoise dispose d'un fonds de 12 000 ouvrages avec une section jeunesse et organise, chaque année, deux prix littéraires : les Amis d'Olympe, un cycle/festival de lectures consacré à des femmes auteures de théâtre, et le Prix Jeunesse de la pièce contemporaine qui mobilise 600 collégiens dans 9 collèges du Var. Orphéon favorise également l'écriture par l'accueil en résidence d'auteurs francophones. Ouverte au public du mardi au vendredi, de 14 h 30 à 18 h, elle propose également des visites sur rendez-vous pour les scolaires et les groupes. Tout au long de l'année, sont organisés des expositions "à voir" et "à entendre", des stages d'écriture, des cercles littéraires, et des lectures partagées en direction des 26 classes de 14 établissements scolaires du Var (Cuers, Hyères, La Farlède, La Garde, Puget-sur-Argens, Tourves et Toulon).

Orphéon - Bibliothèque de théâtre Armand Gatti

5, place Martel Esprit 83500 La Seyne-sur-Mer 
Tél. : 04 94 28 50 30

 

 

  • Le Département a mis en place des navettes gratuites pour les élèves de L'Herminier

Publié le 11/05/2017.

Pendant les travaux de rénovation du collège L'Herminier à La Seyne-sur-Mer, les élèves ont été déplacés dans le collège relais Henri Wallon, jusqu'en mars 2018. Situé dans la même commune, cet établissement se trouve à l'opposé de la ville. C'est pourquoi, en concertation avec les parents d'élèves, le Département a mis en place des navettes gratuites, permettant aux collégiens de rejoindre leur lieu de cours. Ce qui représente un budget de 520 000 euros pour le Conseil départemental.

Deux lignes ont été créées, une qui assure un trajet jusqu'à Janas et une seconde qui dessert les Sablettes et Tamaris.

Deux trajets sont proposés le matin dès 7h30 et deux l'après-midi. Les emplois du temps des élèves ont été établis en fonction des horaires des cars.

 

 

  • Le Département, partenaire de l'Union sportive seynoise

Publié le 05/05/2017.

L'Union sportive seynoise à La Seyne compte plus d'un siècle d'histoire. Créé en 1902 sous l'impulsion de Victor Marquet, le club fut un temps un club omnisports avant de n’être consacré qu'au rugby. Il fait aujourd'hui partie des clubs de haut niveau du Var, évoluant cette saison en Fédérale 1. En tant que tel, il bénéficie du soutien du Département avec une subvention qui se monte à 40 000 € pour la saison 2016-2017. Durant les dernières rencontres, pour les 8e de finale fin avril, les joueurs seynois se sont distingués face à Strasbourg, le 1er du classement. Lors du match aller à domicile, avec les encouragements des nombreux supporters, l'équipe varoise a battu haut la main l'équipe alsacienne avec un score de 41 à 11. Si le club seynois s'est incliné de trois points seulement lors du match retour, il s'est cependant qualifié pour les quarts de finale. Le succès et la combativité des joueurs est un modèle pour de nombreux jeunes du canton : l'école de l'Union sportive seynoise est très dynamique.

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Le Département soutient le TPM Racing Volleyball, club sportif de haut niveau

Publié le 14/04/2017

Le club TPM Racing Volleyball, dont le siège est à Six-Fours, est le second club de volleyball féminin du département. En 2016, il a été soutenu par le Département à hauteur de 39 000 €. Avec 342 licencié(e)s, 16 équipes encadrées par 11 entraîneurs diplômés, plus de 200 joueuses et joueurs, deux équipes en Nationale, sept en Régionale et huit en Départementale, TPM Racing Volleyball est l’un des plus gros clubs du Var.

Son équipe féminine élite, composée de 10 joueuses, est inscrite en 2ème division et évolue au plus haut niveau. Les entraînements et les matchs se déroulent au gymnase des Lices à Toulon, à Six-Fours et à La Seyne-sur-Mer. Actuellement, l’équipe est classée à la deuxième place du championnat.

"L’objectif du club est de faire monter tous les niveaux pour faire progresser les joueuses et joueurs", commente Philippe Fouque, le président de TPM Racing Volleyball. Afin d'attirer les jeunes dès leur plus jeune âge, le club intervient dans les cités et également auprès des écoles primaires de l'agglomération toulonnaise.

Il organise des rencontres, des démonstrations et propose une approche du volley à travers la pratique, le travail de coopération, le respect... Une découverte du volleyball de manière ludique à travers des jeux de frappes, et des tournois.

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État.

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • Prévention et insertion des jeunes sont les missions de l'APEA, soutenue par le Département

Publié le 16/03/2017
L'Association de prévention et d'aide à l'insertion (APEA) mène des actions d'écoute, d'accompagnement, éducatives et sociales en direction des jeunes en voie de marginalisation et leurs familles. Elle est soutenue par le Département à hauteur de 1  100 000 € et intervient à La Seyne-sur-Mer (centre ville et Berthe), Six-Fours et Sanary. L'association aborde les problématiques à la fois sociales, professionnelles, médicales, et de logement. Différentes missions sont ainsi déployées par les équipes au travers les cinq structures implantées sur les trois villes : prévention spécialisée, médiation sociale, point écoute santé jeunes, hébergement et accès au logement, chantiers d'insertion jeunes-environnement, et réussite éducative. C'est au plus près des jeunes et des familles que l'APEA renforce ses interventions afin de rompre avec l’isolement et de restaurer le lien social. Concrètement sur le terrain, elle assure une présence socio-éducative, et mène des opérations de médiation sociale le soir et la nuit, dans les quartiers et les cités. Les équipes éducatives composées d'éducateurs spécialisés, d'un psychologue, d'une conseillère en économie sociale et familiale et de personnels d'accueil, soit 25 personnes, accueillent, chaque année, près de 3 000 jeunes. En parallèle, et en partenariat avec les services sociaux du Département (UTS) de La Seyne et Littoral Sud/Sainte Baume, des permanences d'accueil par les équipes de prévention spécialisée sont mises en place du lundi au vendredi sur les trois secteurs d'intervention. Pour les jeunes en rupture familiale ou de domicile, l'association offre la possibilité d'occuper un hébergement transitoire en appartement à La Seyne-sur-Mer et à Six-Fours. D'autres actions sont réalisées comme les chantiers d'insertion où plus de 30 jeunes peuvent accéder à un contrat de travail et une formation, l'orientation des mineurs isolés, la prévention sur les conduites et les consommations à risques, et l'accompagnement scolaire.

APEA
5 Avenue Garibaldi
83500 La Seyne-sur-Mer
Tél. 04 94 11 52 53 

 

  • Les agents du Département toujours en alerte pour la surveillance du réseau routier départemental

Publié le 09/03/2017

En charge des routes départementales, le Département en assure l'entretien et la surveillance. Chaque semaine, les agents départementaux sillonnent les routes du canton  pour surveiller le réseau routier. Lors de leur tournée, ils identifient toutes les anomalies, détériorations et risques sur les chaussées, pouvant dégrader les conditions de circulation et de sécurité. 

La patrouille, obligatoirement constituée de deux personnes, repère les désordres, qui peuvent représenter des dangers immédiats. Elle procède a minima à la mise en sécurité immédiate du site en signalant l'événement par un panneau ou "rubalise" par exemple. En fonction de l'ampleur de l'événement, les agents réalisent tout de suite les petites réparations ou programment les interventions plus importantes.

L'ensemble des événements relevés et des actions entreprises sont saisis dans une main-courante embarquée. Depuis près d'un an, les agents sont équipés de tablettes numériques permettant une localisation précise des événements, un enregistrement et un suivi plus fiables ainsi qu'une plus grande réactivité des services.

 

  • Le Département inaugure l’installation de la Boîte à malices à la Maison des services publics de la Seyne-sur-Mer

Publié le 09/03/2017

C’est en présence de Lætitia Quilici qu'a été a inaugurée la Boîte à malices, jeudi 2 mars, à la Maison des services publics à La Seyne-sur-Mer. La vice-présidente du Conseil départemental était entourée des professionnels de l'Enfance et des familles pour fêter l'installation de ce lieu d'accueil parents-enfants départemental dans ses nouveaux locaux. La structure, déjà en place dans le quartier Berthe, était installée au sein du centre socio-culturel Nelson Mandela. Elle bénéficie désormais d'un lieu dédié, au sein des services départementaux de Protection maternelle infantile (PMI).

Cette nouvelle implantation facilite les échanges et n'a rien enlevé à l’esprit d’ouverture qui fait le succès de la Boîte à malices depuis sa création. Elle offre un accueil hebdomadaire des familles. Tous les vendredis matin, les parents peuvent librement se présenter avec leurs jeunes enfants de moins de 3 ans pour échanger avec d’autres parents autour d’un café, de jeux, de friandises. Ils peuvent poser leurs questions aux professionnels du Département qui les reçoivent, puéricultrice, médecin, psychologue, confier leur difficultés. La bienveillance et l’attention sont au rendez-vous, tout comme les conseils avisés et personnalisés sur tous les sujets liés à la parentalité et au développement de l’enfant. La Boîte à malices fait partie de la dizaine de structures que le Département anime ou soutient dans le Var, pour accompagner les Varois dans leurs fonctions parentales.

La Boite à malices : accueil gratuit tous les vendredis hors vacances scolaires de 9 h 15 à 11 h 15 à la Maison des services publics, 98 avenue Louis Pergaud, à La Seyne-sur-Mer.

Pour toutes informations, contacter le service de Protection maternelle et infantile du Département – Unité de promotion de la santé La Seyne/Saint-Mandrier au 04 83 95 49 00.

  • Grâce au Département, confort et sécurité ont été améliorés dans les écoles seynoises 

Publié le 22/02/2017

 

 

Dans les écoles maternelles et élémentaires ainsi que dans les crèches de La Seyne-sur-Mer, plusieurs travaux de mises aux normes ont été effectués ces dernières années. Ils ont été réalisés en plusieurs étapes pour lesquelles le Conseil départemental du Var a octroyé une subvention à la commune de La Seyne-sur-Mer. 69 000 € ont été versés par le Département. Soit 30% du montant total hors taxe des travaux de la phase 2 de rénovation.

Cette somme a permis de financer la réfection des toitures des écoles maternelles Victor-Hugo et Georges-Brassens, de poser des stores dans la crèche Josette-Vincent ou encore de construire des murs de soutènement dans les écoles Pierre-Semard et Marcel-Pagnol. Grâce au Conseil départemental du Var, les conditions d'accueil et de sécurité dans ces établissements ont été améliorés pour le bien-être des enfants seynois. 

 

 

  • Le Conseil départemental veille sur la santé des plus jeunes 

Publié le 16/02/2017

La santé des petits Varois peut être suivie par les médecins et puéricultrices de la Protection maternelle et infantile (PMI). Ce service de santé du Département du Var est  ouvert à toutes les familles. Au sein de la PMI, médecins et puéricultrices assurent des permanences ou des consultations, sur rendez-vous. Ils peuvent également, sur demande, se rendre à votre domicile. Pour les parents, c'est l'occasion d'évoquer toutes les questions qu'ils se posent sur leur enfant. Éveil du nourrisson, croissance du jeune enfant, alimentation, développement psycho-moteur ou vaccinations...

Autant de thèmes qui pourront être abordés, en toute liberté, avec ces professionnels de la petite enfance. À La Seyne-sur-Mer, les consultations médicales sont organisées, sur rendez-vous, au centre Hermès, 2 rue Charles-Gides le mardi de 9 h à 12 h ou à la Maison des services publics, 146, rue Jean-Vilar, le mardi de 9 h à 12 h et le jeudi de 14 h à 17 h. Les puéricultrices vous reçoivent aussi à la Maison des services publics, chaque lundi, de 9 h à 12 h. Pour prendre rendez-vous au centre Hermès, il faut appeler le 04 83 95 49 00. Pour joindre la PMI à la Maison des services publics, composez le 04 94 10 93 59. 

 

 

  • Grâce au Département, les jeunes basketteurs de La Seyne, Six-Fours et Sanary  rencontrent les joueurs pro du HTVB

Publié le 09/02/2017

Le Département du Var organise, avec les clubs sportifs varois, des missions d'intérêt général (MIG). Ce sont des rencontres entre les joueurs professionnels et de jeunes Varois, soit dans les collèges, soit au sein de clubs sportifs. Ces rencontres, qui se déroulent sur l'ensemble du Var, prennent la forme d’entraînements délocalisés, d'ateliers sportifs ou de conférence débat sur des thèmes comme les valeurs du sport, le sport de haut niveau, le sport au féminin, la diététique sportive...


Le 1er février, c'est sous la forme d'un entraînement délocalisé que les basketteurs du Hyères Toulon Var Basket (HTVB) ont rencontré les clubs de basket de La Seyne, Six-Fours et Sanary. Les jeunes ont assisté, au complexe Baquet Scaglia, à une heure et demi d'un entraînement de haut niveau, avant d'échanger avec les joueurs. Les pros du HTVB se sont prêtés, pendant plus d'une demi-heure, à une séance de dédicaces et de photos.
Comme à chaque fois, les jeunes ont apprécié ces moments privilégiés et conviviaux  avec les grands sportifs. De leur côté, les professionnels estiment que ces MIG leur permettent "de jouer un vrai rôle auprès des jeunes en leur transmettant les valeurs du sport : courage, esprit d’équipe, générosité, goût de l’effort".

 

  • Les collégiens de Reynier et de L'Herminier sensibilisés à la sécurité routière grâce au Département

Publié le 02/02/2017

Les 17 et 18 janvier, c'est au collège Reynier à Six-Fours que s'est déroulé le Challenge Inter-collèges. Et le 23, c'était au tour des collégiens de L'Herminier* à La Seyne de participer aux ateliers de prévention et de sécurité routière. Organisée depuis 20 ans par le Département du Var, la Préfecture et l'Inspection académique, par le biais de la Maison de la sécurité routière (MSR-Var), cette action propose aux élèves de 6e et de 4e de participer à différents ateliers comme "La sécurité dans les transports scolaires", "La sécurité routière, pourquoi ?", "Accidentologie, sensibilisation à l’attestation scolaire de sécurité routière", "Que faire lorsque je suis témoin d’un accident ?", ou encore "Addictions et conduites à risques".

De plus, tout au long de l'année, les élèves doivent également travailler sur des thèmes de sécurité routière, et réaliser une affiche de format A1 qui pourrait être, par la suite, valorisée par la MSR-Var.

Les créations donnent lieu à un concours entre les différents collèges participants. Elles sont évaluées par un jury qui établit un classement. Une remise officielle des prix est organisée en fin d'année scolaire à l'Hôtel du Département, aux Lices à Toulon.

* Le collège L'Herminier, situé aux Sablettes à La Seyne, est en cours de rénovation totale. Durant la durée des travaux, les élèves ont été transférés dans l'ancien collège Henri Wallon à La Seyne, devenu collège relais. Les collégiens devraient réintégrer leur établissement flambant neuf en mars 2018.

 

  • Contraception, sexualité : le Département répond à vos questions

Publié le 24/01/2017

 

Vous vous interrogez sur les moyens d’éviter une grossesse non désirée ou vous êtes face à une grossesse non désirée ? Vous souhaitez en savoir plus sur les infections sexuellement transmissibles, sur leur dépistage, sur la façon de s’en protéger ? 
Pour toutes ces questions relatives à la contraception et à la sexualité, le Département peut vous aider. Dans le cadre de ses actions de prévention de l’IVG et des maladies sexuellement transmissibles, il vous accueille dans ses centres de planification et d’éducation familiale. Les conseillères conjugales et familiales vous reçoivent pour des entretiens confidentiels et gratuits. Elles répondront à toutes vos interrogations concernant la vie affective et sexuelle, la vie de couple, l’éducation familiale... Le Département propose également des consultations médicales. Une dizaine de centres départementaux de planification sont répartis dans le Var. 
À La Seyne, les professionnels du Département vous reçoivent au centre Hermès, 2 rue Charles Gide. Les consultations médicales avec un médecin ou une sage-femme, en présence d’une conseillère conjugale et familiale, sont accessibles le mardi de 15 h 45 à 17 h 45 et le jeudi de 12 h 15 à 14 h 15, sur rendez-vous uniquement au 04 83 95 37 94. Les conseillères conjugales et familiales assurent également des permanences pour des conseils sur l’éducation familiale le mardi de 13 h 45 à 15 h45, le mercredi de 14 h à 17 h, et le jeudi de 14 h 30 à 16 h 30. Tél.  04 83 95 37 94. Vous pouvez aussi contacter IVG Contraception Paca au 0 800 105 105. Le numéro est gratuit.  

 

 

 

  • Le Département informe les bénéficiaires du RSA sur leurs droits et devoirs

Publié le 17/01/2017

 

Depuis le début de l’année 2017, des informations collectives sont organisées par le Département qui gère et finance le RSA. Elle permettent aux bénéficiaires du dispositif d’avoir une information précise sur leurs droits et devoirs. À quoi engage le RSA ? De quel accompagnement peut-on bénéficier ? Qu’est-ce que le contrat d’insertion ? Est-on obligé de le signer ? Que se passe-t-il si la situation évolue ? C’est pour répondre à toutes ces questions que se posent légitimement les personnes qui viennent de demander le RSA, que ces informations collectives ont été mises en place. À La Seyne, les travailleurs sociaux ont été parmi les premiers à expérimenter ces réunions avant leur généralisation dans le reste du Département. Depuis mars 2016, les équipes départementales accueillent les nouveaux bénéficiaires du RSA, chaque semaine, à la Maison des services publics de Berthe. Est également présent le Cedis qui accompagne, pour le compte du Département, les personnes dans leur parcours d’insertion professionnelle. "Nous convoquons par courrier toutes les personnes du canton qui viennent de voir leur droits au RSA ouverts", explique Nicole Chaumeron, la responsable au Département de l’Unité territoriale sociale (UTS) de La Seyne. "Nous leur présentons le dispositif, ce que l’on attend d’eux, les différents accompagnements possibles selon leur situation : social, socio-professionnel ou professionnel. À l’issue de la présentation, ils posent des questions. Nous sommes là pour les éclairer. En fin de réunion, selon leur profil, ils optent pour un type d’accompagnement. Nous leur donnons rapidement un rendez-vous avec un référent social ou avec un conseiller du Cedis pour formaliser cet accompagnement par la signature d’un contrat d’insertion." 
Deux tiers des bénéficiaires du RSA s’orientent vers un accompagnement professionnel assuré par le Cedis. Un tiers vers un accompagnement social assuré par les travailleurs sociaux du centre de solidarité Hermès. Sur le secteur, les équipes du Département aident quelque 800 personnes dans leur projet de réinsertion sociale.

 

 

 

  • Avec les consultations pré et post-natales, le Département soutient les nouveaux parents 

Publié le 10/01/2017

 

L'attente d'un enfant et son arrivée sont souvent accompagnées de nombreuses interrogations. Les futurs parents se sentent parfois démunis face au suivi de la grossesse et à la préparation de l'arrivée d'un bébé dans leur foyer.

Pour les accompagner, le Département du Var met à leur disposition des consultations pré et post-natales, gratuites, au centre Hermès, à La Seyne-sur-Mer. Assurées par des sages-femmes qualifiées, ces consultations permettent aux parents ou futurs parents d'aborder toutes les questions qu'ils se posent concernant leur enfant mais aussi leur vie de famille : préparation à l'accouchement, alimentation et rythme de sommeil du nourrisson, modes de garde, contraception... Les professionnelles du service départemental de Protection maternelle et infantile (PMI) peuvent aussi les renseigner sur les différentes aides existantes destinées aux familles.

Pour bénéficier de ce service du Conseil départemental, les Seynois peuvent se rendre au centre Hermès, 2 rue Charles-Gides, à La Seyne-sur-Mer. Une sage-femme pourra les recevoir, pour une consultation gratuite, le mardi ou le vendredi de 9 h à 12 h et le jeudi de 15 h à 17 h. Il est aussi possible de prendre un rendez-vous, à domicile, en appelant le 04 83 95 49 00. 

 

 

 

 

  • Le Département investit 2,3 millions d’€ pour fluidifier la circulation à La Seyne

Publié le 03/01/2017
Aux heures de pointe, tous ceux qui empruntent la RD26 depuis la sortie de l’autoroute A50 à La Seyne savent combien la circulation est difficile entre l’échangeur, et le giratoire du 11 novembre 1918, au sud, qui dessert la zone commerciale, les quartiers sud, Six-Fours, Sanary, et Saint-Mandrier. En juin 2017, date prévue d’achèvement des travaux,  le trafic devrait être plus simple lorsque les voies de circulation seront doublées. 
Le Département s’emploie depuis plusieurs mois à renforcer cet axe prioritaire, emprunté chaque jour par près de 35 000 véhicules. L’opération s’est révélée particulièrement complexe du fait qu’une partie de la route enjambe la voie ferrée et l’avenue Robert Brun, que les travaux se situent en zone urbaine, et que la circulation ne pouvait être coupée. Le chantier s’est déroulé en plusieurs étapes. Une première partie des travaux, le doublement du pont-route au dessus des voies ferrées et de la section nord, a été réalisée en 2015. 

Depuis septembre 2016, le Département a lancé la deuxième tranche pour doubler les voies dans les deux sens, sur la partie sud. Le chantier nécessite la création de murs de soutènement, le remblaiement et la réalisation de la structure de chaussée, la réalisation du réseau hydraulique et des équipements de la route. Une voie d'insertion sur la RD26 en provenance du boulevard de l'Europe et en direction de La Seyne centre et Six-Fours sera également créée pour permettre d'avoir un échangeur complet au niveau de Langevin. Un “shunt” sera aménagé entre la RD63 (avenue Marcel Paul) et la RD26 (vers l'échangeur autoroutier). En contrebas, la piste cyclable sera également reprise.

Le Département consacre 2,3 millions d’euros à cette importante tranche de travaux.

Pendant toute la durée du chantier, la circulation est maintenue dans les deux sens, hormis durant les phases de réalisation de la couche de roulement qui se dérouleront de nuit, le Département ayant souhaité limiter l’impact sur la circulation. Pour permettre les travaux d'élargissement, la largeur des voies est néanmoins réduite et la vitesse limitée à 30 km/h. Un alternat est prévu pour les travaux de nuit et en fonction des stricts besoins
de chantier. 
Porteur de projets en matière de développement durable, le Département participe également avec ce chantier, au recyclage de déchets non dangereux. Il a ainsi décidé de valoriser des matériaux alternatifs en utilisant, en remblais, 6 000 m3 de mâchefers, issus de l'incinération de déchets non dangereux.

 

  • Le centre Hermès à La Seyne-sur-Mer : un accueil de proximité pour vous aider

 

Publié le 03/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiale, sociale ou financière ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile. Le centre de solidarité à Hyères accueille tous les jours les habitants de la commune.

Les travailleurs sociaux du Département pourront vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner, vous diront quels dispositifs existent selon votre situation. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront vous aider à faire votre demande.

Le centre Hermès à La Seyne-sur-Mer, rue Charles Gide, est ouvert du lundi au vendredi, sauf jeudi matin, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Tél. 04 83 95 37 90.

 

  • Un site naturel départemental au cœur de la ville ouvert à la course d’orientation

​Publié le 03/01/2017

Dans le Var, trois sites départementaux* sont dédiés à la course d'orientation. L’Espace naturel sensible (ENS) du Fort Napoléon à La Seyne-sur-Mer est le tout dernier à avoir été aménagé par le Département. Depuis quelques mois, un parcours d'orientation permet aux débutants comme aux confirmés de suivre des tracés jusqu’à plus de 2 kilomètres autour du fort. Adultes et enfants peuvent s'essayer aux différents niveaux proposés : vert 800 mètres, bleu 1,2 km, rouge 1,5 km et noir 2,3 km. Il est nécessaire au préalable de se procurer une carte d'orientation sur le site du comité départemental de course d’orientation (https://sites.google.com/site/cdco83). Elle est également disponible à l’office de tourisme des Sablettes. Ensuite, il suffit de trouver les balises installées autour du fort.

Écrin de verdure de 11,5 hectares, l’ENS du Fort Napoléon représente un véritable îlot vert dans la ville. Il offre en prime une vision panoramique sur la mer, le cap Sicié, les deux Frères, et les monts toulonnais. Certains connaissent la propriété départementale pour y emprunter régulièrement les chemins qui la sillonnent. D’autres la découvrent à l’occasion d’une visite du fort communal situé au cœur de l'ENS. Le Département s’attache à préserver et valoriser les lieux. En 2013, il a investi 190 000 euros pour refaire les contreforts du fort Napoléon qui menaçaient d’affaissement.

Il a également signé une convention avec un apiculteur l’autorisant à installer des ruches sur le site. Ce partenariat participe à la biodiversité du canton, grâce à la pollinisation des abeilles.

*Les autres sites labellisés sont : Mazaugues et le Creps de Boulouris à Saint-Raphaël.