Canton n°14 - Saint-Raphaël

Françoise Dumont
Françoise Dumont
Majorité départementale
Réélue en mars 2015
Née le 9 avril 1965 à Nice
Guide interprète
1e Vice-présidente du Département
Présidente de la commission Finances et administration générale - Rapporteur général du budget.
Membre des commissions Europe, Sport et jeunesse, Collèges et éducation.
Présidente du Conseil d'administration du Service départemental d'incendie et de secours (SDIS), de la Société du canal de Provence et d'aménagement de la région provençale, et de la Société publique locale Ingénierie 83.
Présidente de l'Agence de développement touristique Var Tourisme (ADT83).
Autres mandats :
2e adjointe au Maire de Saint-Raphaël
Conseillère communautaire de la communauté d'agglomération de Fréjus-Saint-Raphaël
Présidente de la Commission Locale d’Insertion (CLI) Var Est.
Contact : fdumont@var.fr
Guillaume Decard
Guillaume Decard
Majorité départementale
Élu en mars 2015
Né le 16 septembre 1982 à Saint-Raphaël
Adjoint administratif au SDIS du Var
Membre de la Commission permanente du Département
Membre des commissions Valorisation et préservation du cadre de vie, Habitat et logement, Sport et jeunesse, Solidarités, Enseignement supérieur, recherche et innovation, Tourisme, Culture, Forêt.
Autres mandats :
Adjoint au Maire de Saint-Raphaël, en charge de la Culture.
Président du Conseil d'administration du Théâtre intercommunal Le Forum.
Contact : gdecard@var.fr
Canton n°14 - Saint-Raphaël
À l’extrémité est du golfe de Fréjus, le canton compte 46 418 habitants répartis sur les communes de Saint-Raphaël, Les Adrets et la partie nord de Fréjus. L'Estérel, massif cristallin d'origine volcanique qui se jette dans la Méditerranée, est le point commun des communes du canton. Ici, le tourisme balnéaire est la principale activité économique.
Centre de solidarité
Saint-Raphaël
Collèges
Alphonse Karr à Saint-Raphaël et de l'Estérel à Saint-Raphaël
Nature
ENS La pointe de l'observatoire à Saint-Raphaël.

 

  • L’action "Santé Précarité" de l’association Promo-soins Fréjus/ Saint-Raphaël soutenue par le Département

Publié le 17/10/2017.

Créée il y a 18 ans, l’association Promo-soins Fréjus/ Saint-Raphaël vise la santé des plus démunis et favorise leur insertion via différentes actions.

Parmi toutes celles mises en place par l’association, le Département soutient l’action "Santé Précaire". Elle permet l’accès ou la continuité des soins et une prise en charge sociale des gens sans droits sociaux. Le centre médico-social développé par Promo-soins Fréjus/ Saint-Raphaël propose divers services gratuits. Des soins médicaux et dentaires sont ainsi dispensés par des praticiens bénévoles deux matinées par semaine. En concertation avec l’hôpital Inter Communal de Fréjus-Saint-Raphaël, des soins infirmiers peuvent également être demandés. 
L’aspect social est aussi pris en compte dans l’action "Santé Précarité" pour favoriser une réinsertion. Ainsi, une orientation et un suivi par un travailleur social sont offerts par l’association, tout comme un accompagnement psychologique individuel et/ou collectif. 
À noter que l’orientation des personnes vers les consultations est faite par les travailleurs sociaux du Département, des centres communaux d’action social (CCAS) de Fréjus et Saint-Raphaël et du secteur associatif. 

 

 

 

 

  • Le Département met en place un site dédié aux demandes de subvention pour les associations

Publié le 13/10/2017.

Vous êtes une association, vous souhaitez organiser un événement dans le Var et vous avez besoin de financement ? Sachez que le Département du Var subventionne chaque année de nombreuses structures. En effet, en temps qu’acteur du quotidien des Varois, le Conseil départemental soutient les associations proposant des projets répondant à leurs attentes et avec un fort rayonnement territorial. Depuis quelques années, le Département a dématérialisé les demandes d’aide. Désormais, les demandes de subvention aux associations s’effectuent sur le site www.teleservices.var.fr
Cette procédure se substitue au dépôt de dossier papier. Les associations doivent créer un compte sur ce site afin de remplir les formulaires et joindre les pièces nécessaires au dépôt de leur dossier. Plus simple, plus rapide et plus efficace, ce site du Département a pour objectife d’optimiser les demandes de manière plus sécurisée. Attention toutefois à bien respecter les dates afin de pouvoir déposer un dossier en règle. L'ouverture de la plateforme de service s'effectue entre le 1er septembre et le 31 octobre pour l'année suivante et du 15 mars au 31 mai pour l'année en cours.


Toutes les démarches à suivre sont sur le site du Département, cliquez ici !

 

  • Palais des Congrès, le Département un partenaire financier à hauteur de 45 000 €

Publié le 05/10/2017.
Parce que le Département soutient la culture dans tout le Var, il subventionne des partenaires associatifs et publics.

En finançant la programmation culturelle du Palais des Congrès de Saint-Raphaël, il s’attache à développer ,une offre de qualité en assurant un équilibre territorial en termes d'offre. Il contribue aussi par son aide à une vie culturelle attractive sur l’ensemble des territoires varois et à la création varoise. La programmation de cette nouvelle saison 2017-2018 s'inscrit dans la continuité avec une vingtaine de spectacles pluridisciplinaires à dominante théâtre. Elle est aussi complémentaire à celle du Forum, autre structure soutenue par le Département.

Les actions culturelles autour des spectacles sont largement développées avec une attention particulière portée au jeune public et aux scolaires.

 

 

  • Le Département participe à l'aide alimentaire aux plus démunis via l’association Entr’Aide 83 Fréjus-Saint-Raphaël

Publié le 28/09/2017.
Depuis plus de 30 ans, les attributions confiées par la loi, les moyens humains et le budget qu’il lui consacre, ont fait du Département l’institution de référence en matière de solidarité. Celui-ci organise, gère et finance de nombreux dispositifs sociaux dans tout le Var. L’association Entr’Aide 83 basée à Fréjus, mais qui couvre aussi le canton de Saint-Raphaël, fait partie des structures soutenues, notamment pour son action "Aide alimentaire aux familles et personnes les plus démunies". Cette dernière est subventionnée par le Conseil départemental à hauteur de 5 000 euros. L’action consiste en la fourniture de colis alimentaires aux personnes dans le besoin, trois jours par semaine et ce, tout au long de l’année. Les permanences ont lieu les lundis, mercredis et vendredis de 9 h à 16 h 30. L’association achète elle-même les produits auprès de la Banque alimentaire du Var mais collecte également des aliments grâce à des grandes surfaces partenaires. L’an dernier, 3 925 colis ont été distribués pour 7 408 bénéficiaires dont 2 320 enfants. Outre l’assistance alimentaire, Entr’aide 83 propose un soutien moral en complément de l’accompagnement réalisé par les travailleurs sociaux de l’Unité territoriale sociale (UTS) Var Estérel. À noter que l’orientation des personnes vers cette action est notamment effectuée par l’UTS et les travailleurs sociaux de la Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée. 

 

  • Le Département octroie 52 500 euros à l’action "Programme et développement social local" du Centre social et culturel de Saint-Raphaël

Publié le 20/09/2017.

Depuis plus de 30 ans, les attributions confiées par la loi, les moyens humains et le budget qu’il lui consacre, ont fait du Département l’institution de référence en matière de solidarité. Celui-ci organise, gère et finance de nombreux dispositifs sociaux. 
Le centre social et culturel (CSC) de Saint-Raphaël fait partie des associations que le Conseil départemental subventionne annuellement. Cette année, 52 500 euros ont été accordés par le Département pour le "Programme et développement social local" du CSC. Cette action se concentre autours du secteur des adultes, familles, femmes et seniors et propose de nombreuses activités dont les objectifs principaux ciblent l’accompagnement social et la recherche d’un "bien vivre ensemble" pour les populations les moins favorisées. À ce jour, 130 familles, soit 387 personnes adhérent au centre social du canton de Saint-Raphaël. Diverses activités sont organisées tout au long de l’année, notamment dans les quartiers du Logis, de l’Aspé et de Saint-Sébastien comme des groupes de parole ou des séjours sportifs et culturels encadrés pour les adolescents. Une médiatrice sociale diplômée propose également un accompagnement individuel des adhérents dans leurs démarches administratives en plus d’un soutien aux personnes rencontrant des difficultés sociales. 

 

 

 

  • Le Département investit pour les 1 200 collégiens scolarisés à Saint-Raphaël 

Publié le 12/09/2017.

Depuis les lois de décentralisation dites "Lois Deferre" de 1982 et 1983, le Département est en charge des collèges et des gymnases et y investit près de 42,5 millions d’euros chaque année. Ce dernier s’occupe de 71 collèges et 37 gymnases répartis dans tout le Var, dont trois* présents dans le canton de Saint-Raphaël avec près de 1 200 élèves scolarisés dans deux collèges. Toujours soucieux des meilleures conditions d’accueil, le Conseil départemental poursuit sa politique d’investissement pour favoriser la réussite scolaire et répondre aux besoins de chacun comme c’est le cas sur la commune de Saint-Raphaël.
En effet, dès 2016, des travaux de restructuration ont été entamés au collège de l’Esterel en raison de la vétusté des locaux et de leur inadaptation aux besoins actuels. Après avoir détruit l’ancien établissement, un nouveau devrait voir le jour et être prêt à accueillir les élèves pour la rentrée scolaire 2018. Cette reconstruction rentre dans le cadre du projet Cologen (Collèges nouvelle génération), qui comprend une deuxième restructuration d’établissement et la construction d’un autre collège dans le Var. Ces trois opérations importantes sont notamment programmées selon une démarche de développement durable. C’est également au Département que revient la tâche de veiller au bon fonctionnement des établissements. Ainsi, de l’armoire à pharmacie au ballon de sport, en passant par le bureau et la chaise de réfectoire, c’est à lui d’équiper en mobilier et matériel les collèges varois. Chaque année, 500 000 euros sont investis pour répondre aux besoins des élèves et du personnel dans l’ensemble des collèges du Département.  
Bien que le service de restauration dans les collèges ne soit pas une obligation, le Conseil départemental s’implique pour faire du déjeuner scolaire un repas de qualité et un moment convivial pour les plus de 700 demi-pensionnaires présents dans le canton. Ce dernier propose par exemple une bourse pour permettre aux enfants des familles les plus modestes de bénéficier du déjeuner scolaire. Le Département favorise aussi la création artistique ou encore la sensibilisation à la protection de l’environnement via de nombreux projets éducatifs. Il offre ainsi l’opportunité aux enseignants et aux élèves de participer aux classes "Environnement et Territoires varois" et aux "Classes Argens", deux opérations liées au développement durable. Action unique en France, un challenge inter-collèges sur le thème de la sécurité routière est également organisé tous les ans depuis 20 ans. Et des projets culturels sont proposés tout au long de l’année scolaire avec par exemple la malle artistique de Joana Vasconcelos mise à disposition des enseignants par l’Hôtel des Arts et qui offre une première approche du monde artistique aux collégiens. 
À travers ces actions et opérations en faveur des jeunes, le Département réitère sa volonté de donner accès à l’éducation partout et pour tous. 

Toutes les informations sont sur le portail des collèges du Département.

*Collèges : Alphonse Karr (Saint-Raphaël), Esterel (Saint-Raphaël) - Gymnases : Alphonse Karr (Saint-Raphaël)

 

  • Le Département subventionne le Saint-Raphaël country club

Publié le 31/08/2017.

Avec près de 60 disciplines sportives pratiquées sur le territoire, le Var est considéré comme un département riche en offres sportives. Depuis de nombreuses années, le Conseil départemental s’attache à mettre en œuvre une politique sportive ambitieuse et répondant aux attentes de tous. Ainsi, le Département a subventionné à hauteur de 1 800 euros le Saint-Raphaël country club dans le cadre de sa politique d’aide à la vie sportive des clubs. Ce soutien a notamment servi à l’école de tennis pour l’organisation d’animations, de stages et de tournois tout au long de l’année ainsi qu’un meilleur encadrement lors des entraînements et préparations physiques sur le centre d’entraînement du country club. Ce dernier accueille 230 jeunes dont 150 qui sont engagés en compétition, un suivi personnalisé et un accompagnement des joueurs en tournoi sont donc nécessaires. L’équité dans l’accès au sport étant une priorité pour le Département, son aide financière a également permis au Saint-Raphaël country club de développer sa structure féminine. 

 

  • Le concert des Voix Départementales offert par le Département aux Adrets-de-l’Estérel a enthousiasmé le public

Publié le 24/08/2017.
Fort du succès 2016, le Département du Var a organisé une nouvelle tournée des Voix Départementales du 5 juillet au 18 août.

L'édition 2017 emmène les Varois et vacanciers à la découverte de la musique classique dans 12 villes et villages dont les Adrets-de-l’Estérel, dans le canton de Saint-Raphaël. Ces concerts gratuits, joués dans des églises ou en plein air, mettent en avant trois formations varoises de renommée nationale voire internationale et mêlent instruments et chant. C’est aux Adrets-de-l’Estérel, le 14 août, qu’un nouveau concert de la tournée a eu lieu avec le groupe toulonnais "Breakdown Quartet". Formée en 2013 par quatre musiciens toulonnais, Arnaud Pairier, Christophe Ladrette, Joëlle Ladrette et Alcibiade Minel, la troupe se propose, depuis sa création, de faire découvrir la musique classique au plus grand nombre. La formation de clarinette, violon, violoncelle, piano et chant s’est illustrée sur la place du jeu de boules laissant un souvenir mémorable au public présent lors de cette soirée.

Grâce à ces concerts gratuits, le Département agit pour rendre la culture accessible partout et pour tous.

 

 

  • Les eaux de baignade du canton contrôlées par le Département

Publié le 16/08/2017.
Connaître la qualité des eaux de baignade est un moyen pour prévenir tout risque pour la santé des baigneurs mais il faut pour cela, mettre en place un suivi régulier. Ce sont les agences régionales de santé (ARS) qui sont en charge du contrôle sanitaire des eaux de baignade et qui sous-traitent aux laboratoires pour effectuer les prélèvements. Dans le Var, c’est le Département, qui dispose, avec le laboratoire départemental d’analyse et d’ingénierie d’un service performant, qui est missionné pour ces contrôles. Les équipes effectuent des prélèvements d’échantillons dans toutes les eaux de baignades, sur les plages et en eau douce, recensées par les communes. C’est également au laboratoire de s’occuper des eaux présentes
dans les ENS (espaces naturels sensibles) du Var. Ainsi, les communes de Saint-Raphaël et Les Adrets-de-l’Estérel sont concernées par ces contrôles*. Ces prélèvements ont toujours lieu sur des points identiques et sont définis dans la zone de fréquentation maximale des baigneurs.
La réglementation en vigueur prévoit la réalisation d’un prélèvement entre 10 et 20 jours avant l’ouverture de la saison, puis des prélèvements, selon une fréquence minimale bimensuelle durant toute la saison balnéaire. "La qualité des eaux de baignade est évaluée au moyen d’analyse des bactéries  microbiologiques qui témoignent, grâce à leur présence, d’une contamination fécale des zones. Ces bactéries sont un indicateur du niveau de pollution et traduisent la probabilité de présence de germes pathogènes. Plus ces germes sont présents en quantité importante et plus le risque sanitaire augmente. Le contrôle sanitaire inclut aussi une surveillance visuelle destinée à détecter la présence par exemple de résidus goudronneux, de verre, de plastique ou d'autres déchets," explique un ingénieur du laboratoire départemental d’analyse. Le rôle du Département concernant la gestion des risques sanitaires ne se limite pas uniquement à la surveillance des eaux de baignade. C’est également à lui qu’incombe de coordonner et de financer des actions de lutte anti vectorielle pour éviter les contaminations par le moustique tigre.

*Saint-Raphaël : Plages Veillat, la Peguière, Camp Long, Agay, la Baumette, Arène grosse, Boulouris, Dramont, Pourrousset, Anthéor.
*Les Adrets-de-l’Estérel : Au droit des ruines (ENS)

  • La Médiathèque départementale a rassemblé les bibliothécaires du Var à Draguignan pour la journée "Bibli en jeu"

Publié le 08/08/2017

Fin juin, près de 70 bibliothécaires, dont une représentante de la médiathèque des Adrets-de-l’Estérel, se sont réunis à la Médiathèque départementale de Draguignan pour une journée professionnelle et conviviale autour du thème de la citoyenneté.

Invités par le Département, les participants ont pu réfléchir à la place faite aux usagers dans la bibliothèque au cours d’une table ronde et d’ateliers proposés tout au long de la journée. En effet, la lecture représente souvent le premier niveau d’accès à la culture. C’est pourquoi le Département accorde une place importante au développement et à l’accompagnement des bibliothécaires du Var afin de répondre au mieux aux attentes des lecteurs.

Pour les aider dans leur démarche, la Médiathèque départementale de prêt aide les communes et les intercommunalités varoises à développer leur projet de lecture publique. Sa principale mission est le prêt de documents mais elle propose aussi des formations gratuites aux professionnels du secteur. Son objectif est de rendre la lecture attractive et faire des bibliothèques de véritables lieux d’échanges et de vie culturelle. Sans cet établissement géré par le Département, beaucoup de bibliothèques varoises ne pourraient pas renouveler leur offre de livres, CD ou DVD, ni proposer des animations aussi diversifiées. Afin de s’inscrire dans le prolongement des missions de la Médiathèque départementale, une annexe, tournée vers les nouveaux usages numériques, devrait voir le jour à Toulon d’ici à 2020. 

 

 

 

  • 245 000 euros accordés par le Département pour l’agrandissement de l’école de l’Aspé à Saint-Raphaël

Publié le 27/07/2017.

Début juillet, une première pierre a été posée sur le chantier de l’école de l’Aspé à Saint-Raphaël afin d’officialiser l’agrandissement des locaux. En effet, avec l’accroissement de la population sur le canton et, de ce fait, du nombre d’enfants inscrits dans les écoles, il était impératif d’effectuer des travaux dans certaines structures. C’est ainsi que le Département a subventionné à hauteur de 245 000 euros l’opération d’agrandissement de l’école maternelle et élémentaire de l’Aspé pour permettre aux 470 élèves et aux enseignants de travailler dans de meilleures conditions. Actuellement, il existe une seule salle de restauration pour tous les élèves de l’établissement, sachant que 80 % des inscrits mangent sur place. Le projet consiste donc à la création d’une cantine pour les maternelles et d’un self séparé pour les plus grands au rez-de-chaussée. L’espace de restauration actuel servira de garderie. L’étage sera, quant à lui, réservé à la construction de quatre nouvelles salles de classe adaptables selon les besoins. Un ascenseur sera mis en place conformément à la réglementation concernant les personnes à mobilité réduite et une passerelle reliera les deux écoles. La livraison des nouveaux bâtiments est prévue au printemps 2018. 

 

 

 

  • Le Département signe une convention avec l’État dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt

Publié le 20/07/2017.

La forêt est présente à 64 % sur le territoire du Var. Ainsi, les dangers qu’elle court ne doivent pas être pris à la légère. Voilà pourquoi le Département prend des mesures de protection et développe des actions en faveur de la gestion forestière. Il finance majoritairement le fonctionnement du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et contribue directement à la lutte contre les feux de forêt avec une équipe de 75 forestiers-sapeurs départementaux. Ces derniers effectuent notamment des travaux de débroussaillement le long des routes départementales et des pistes DFCI (voies de défense des forêts contre l’incendie). Le 29 juin a été signée par Marc Giraud, le président du conseil départemental du Var et Jean-Luc Videlaine, le préfet du Var, une convention entre le Conseil départemental et l’État dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt. Ce dispositif de surveillance des massifs forestiers regroupe de nombreux partenaires, dont les comités de secteurs et les comités de massifs. Leurs actions coordonnées permettent une détection rapide des départs de feux et une transmission fiable des informations afin d’éviter une trop forte propagation des flammes. L’État a donc subventionné à hauteur de 100 000 euros le Département pour l’aider à assurer sa mission de surveillance. Chaque année depuis 1991, les forestiers-sapeurs départementaux, basés à Signes, Brignoles et Pignans, participent à ces patrouilles forestières l’été dans tout le Var. La signature de cette convention entre le Département et l’État souligne l’importance de l’organisation des patrouilles dans le cadre de la prévention des feux de forêt. 

 

 

  • Le Département informe les bénéficiaires du RSA sur leurs droits et devoirs

Publié le 18/07/2017

Le Département qui gère et finance le RSA organise régulièrement des informations collectives dans le canton. Elle permettent aux bénéficiaires du dispositif d’avoir une information précise sur leurs droits et devoirs. À quoi engage le RSA ? De quel accompagnement peut-on bénéficier ? Qu’est-ce que le contrat d’insertion ? Est-on obligé de le signer ? Que se passe-t-il si la situation évolue ?

C’est pour répondre à toutes ces questions que se posent légitimement les personnes qui viennent de demander le RSA, que ces informations collectives ont été mises en place par la collectivité. Tous les 15 jours, les travailleurs sociaux du centre de solidarités de Saint-Raphaël accueillent les personnes convoquées. Le dispositif et ce qu'il exige d'eux, notamment les risques liés à un manquement aux obligations, leur est présenté en détail. Les bénéficiaires prennent aussi connaissance de leurs droits, notamment celui à un accompagnement social ou professionnel.

À l'issue de la rencontre, ce sont les bénéficiaires eux-même, en fonction de leurs situations et de leurs problématiques, qui optent pour le type d'accompagnement le plus à même de les aider. Dans le cadre d'un contrat d'insertion, ils sont orienté vers le Cedis. Si le contrat a une dominante plus sociale, l'accompagnement est assuré par les travailleurs sociaux du Département.

UTS : Unités territoriales sociales qui gère, à l’échelle d’un territoire, tous les centres sociaux du Département

 

  • Le compte administratif 2016 adopté par Département présente des finances saines

Publié le 07/07/2017

Avec 77,7 millions d'excédent, la situation financière du Département est saine. Le Président du Département, Marc Giraud, l'a réaffirmé lors de la séance plénière du 27 juin à Draguignan. "Notre gestion a permis de maîtriser nos dépenses de fonctionnement et de diminuer l'encours de la dette", a-t-il indiqué avant le vote. Le compte administratif témoigne des efforts de gestion de la collectivité pour mener à bien les politiques départementales et agir pour les Varois, et ce malgré une pression économique accrue liée aux baisses des dotations de l’État et à l'accroissement des dépenses de solidarité.

Les dépenses de fonctionnement se sont élevées à un peu plus d'1 milliard d'€. Elles ont couvert à 55 % des dépenses sociales : financements du RSA et de l'insertion, de la Prestation de compensation du handicap (PCH) et de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), des versements qui ont augmenté de 10 millions d'€ par rapport à 2015. Les nouvelles dépenses issues de la loi relatives à l'adaptation de la société au vieillissement ont été couvertes par de nouvelles aides versées par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie. Néanmoins, l'ensemble des concours financiers de l’État est loin de couvrir les dépenses sociales transférées au Département. Le reste à charge des allocations individuelles de solidarité a représenté en 2016 pour la collectivité, 145 millions d'€.

Pour financer ses politiques, le Département a encaissé 1,146 milliard d'€ de recettes de fonctionnement en 2016, soit 20 millions d'€ de plus que l'année précédente. Cette évolution est essentiellement liée à la hausse des Droits de mutation à titre onéreux (DMTO) prélevés sur les ventes des biens immobiliers, de terrains, de fonds de commerce ou de titres de société. Ces droits se sont élevés à 287 millions d'euros en 2016, soit 25 % des recettes de fonctionnement, mais après contribution du Département du Var au fonds de péréquation des DMTO et au fonds de solidarité de la collectivité, l'encaissement net a été ramené à 254 millions d'€.

La collectivité affiche un niveau d'investissement de plus de 129 millions d€, hors remboursement de la dette. Plus du tiers est versé sous forme de subventions d'équipement.

Par ailleurs, l'effort a été maintenu sur les charges de gestion. Le désendettement s'est poursuivi en 2016 pour la 3e année consécutive. Le taux d'endettement diminue de 4 points par rapport à 2015, ramenant la capacité de désendettement à 5 ans, contre 7,4 ans en moyenne en France*.

* source DGCL

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

  • Le Département soutient le développement de la croisière dans le Var

Publié le 04/07/2017.

Le marché de la croisière représente une réelle opportunité de développement touristique et économique. Conscient de cet enjeu, le Département en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie du Var, a créé dès 2008, le Var Provence Cruise Club. Il fédère les acteurs publics et privés du tourisme, intervenant dans le secteur des croisières. Ses missions : structurer et promouvoir l'offre du Var, auprès des principales compagnies déployées en Méditerranée.
Sur le canton, Saint-Raphaël fait partie des 7 ports d'escales varois. En 2016, treize bateaux de croisière y ont fait escale ce qui représente près de 25 800 passagers. Depuis 2013, le label Cruise Friendly a été lancé. Ce label de qualité est attribué aux commerçants des villes-escales, qui s’engagent à respecter un certain nombre de critères afin d’accueillir au mieux les croisiéristes : ouvrir son établissement les jours d’escales, offrir un cadeau de bienvenue ou proposer une réduction significative, parler anglais ou au moins, quelques phrases usuelles... 

 

 

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Le Département soutient le conservatoire de Musique, Danse et Art dramatique de Saint-Raphaël

Publié le 19/06/2017

Théâtre, chant choral, danse classique, percussions brésiliennes, accordéon diatonique, cornemuse, musique assistée par ordinateur (MAO), variétés internationales… Ce sont quelques-unes des 63 disciplines proposées sur le canton par le conservatoire de Musique, Danse et Art dramatique de Saint-Raphaël.

Classé par le ministère de la Culture, l'établissement enseigne les trois spécialités (musique, danse et art dramatique) dans les trois cycles du cursus définis par les schémas nationaux d'orientations pédagogiques. Le Département finance le fonctionnement de la structure à hauteur de 70 000 € dans le cadre de sa politique d'aide à la pratique artistique. Le Département soutient uniquement les établissements d’enseignements artistiques inscrits dans le Schéma départemental, c’est-à-dire classés et homologués par l’État. Le conservatoire de Saint Raphaël est un des cinq établissements à répondre à ces critères dans le Var.

Agréée par l’État pour un enseignement jusqu’à la fin du second cycle, la structure réunit une trentaine d'enseignants pour plus de 600 élèves. Le Conservatoire propose également la découverte de la musique au plus grand nombre en assurant des interventions en milieu scolaire, en animant un orchestre à l'école, en proposant des conférences, des semaines thématiques, des rencontres artistiques... Ses activités correspondent à la politique du Département pour faciliter l'accès à la culture des Varois, partout et pour tous. 

 

  • Le Département, partenaire privilégié de l'agence de développement touristique Estérel Côte d'Azur

Publié le 08/06/2017

Le Département accompagne les territoires dans le développement de leurs actions touristiques, avec des partenariats financiers et opérationnels. Il s'implique, ainsi, auprès d'organismes de tourisme intercommunaux, afin de structurer des offres touristiques complémentaires aux siennes.

Sur les communes de Saint-Raphaël, Fréjus, Roquebrune-sur-Argens, Puget-sur-Argens et les 9 villages perchés du Pays de Fayence*, il soutient l'agence de développement touristique Estérel Côte d'Azur. Il lui verse une subvention de 100 000 € pour mettre en place de nombreuses actions, comme la création de routes et itinéraires thématiques (parcours outdoor, randonnées pédestres, vélo de route, VTT…). Le soutien départemental permet également à la structure de développer un outil de commercialisation de l'offre touristique, pour les différents prestataires du secteur.

L'idée est de les équiper d'un système de réservation et de paiement en ligne afin qu'ils gèrent seuls leur stock et leur planning. Autre action mise en place avec le soutien du Département, la production d'une centaine de séjours à destination des groupes. De plus, depuis sa création, Estérel Côte d'Azur a une stratégie numérique très dynamique. L'agence organise, tous les ans, le salon du e-tourisme Voyage en Multimédia, rendez-vous national autour des nouvelles technologies appliquées au tourisme et à la culture. En 2017, elle a, également, monté le 1er salon des influenceurs du web regroupant bloggueurs, journalistes, community manager connus.

Depuis 2014, elle développe aussi un wifi territorial avec 25 hotspots sur le territoire.

* Bagnols-en-Forêt, Callian, Fayence, Mons, Montauroux, Saint-Paul-en-Forêt, Seillans, Tanneron et Tourettes

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • Carnets de notes d'un poilu raphaëlois

Publié le 24/05/2017.

Sans filtre, et par conséquent touchant, voire même émouvant et assurément instructif, l'intégralité du témoignage écrit du poilu Jacques Meiffret, originaire de Saint-Raphaël est aujourd'hui consultable sur le site www.memoires-de-guerres.var.fr, des Archives départementales du Var.

Pendant la Grande Guerre de 14-18, il faisait partie du 15e bataillon territorial du Génie. Le soldat Jacques Meiffret, un Varois, originaire de Saint-Raphaël a écrit pas moins de 12 carnets de notes. Depuis sa mobilisation, ce 3 août 1914 jusqu'à son retour à Saint-Raphaël, le 9 décembre 1918 : " En route pour la permission. J'ai pu, durant la nuit, reposer assez bien. Dans la journée, le temps passe aisément. Mon ami s'arrête à Tarascon. Je continue ma route vers Marseille, puis St Raphaël où j'arrive vers minuit et, comme je n'ai pas prévenu à la maison, je donne l'éveil afin que l'on m'ouvre. Ma femme se doutait un peu de mon arrivée. Je la trouve très fatiguée", raconte-t-il. 634 pages de notes, soit l'intégralité de ces carnets a été retranscrit par les Archives départementales du Var avant leur mise en ligne sur le site www.memoires-de-guerres.var.fr.

Documents, objets, lieux de mémoire varois, livres privés ou publics… aujourd'hui plus de 3 000 données numérisées retracent la vie des Varois dans les Guerres et conflits contemporains. Le fruit d'un travail de longue haleine débutait en 2013 par les Archives départementales pour préparer le centenaire de la Grande Guerre. 60 contributeurs varois avaient répondu à cet appel en confiant aux Archives départementales le soin de numériser leurs documents. Entre les données privées et publiques, plus de 300 documents correspondant à 2 000 images avaient été traités avant leur mise en ligne. Si ce site offre une mine d'informations, de témoignages oraux et écrits, il propose également une géolocalisation de tous les documents. Monuments aux morts, stèles… Ils sont tous cartographiés, même les témoignages.

Suite à une nouvelle opération " Grande collecte", depuis mars dernier, le site www.memoires-de-guerres.var.fr a été enrichi avec de nouveaux documents relatifs aux guerres de 1870-1871, et d'Algérie. Ces documents peuvent être accompagnés d'un lien vers les 620 000 fiches matricules indexées et/ou les fiches "Mort pour la France" du site Mémoires des hommes ainsi que d'une transcription intégrale, comme pour les carnets de Jacques Meiffret. Une prochaine mise à jour devrait continuer à compléter cette base de données avec la guerre d'Indochine.

www.memoires-de-guerres.var.fr

 

  • Le Saint-Raphaël Var Handball bénéficie d'une subvention de 265 000 € votée par le Département

Publié le 17/05/2017.

Le Département du Var aime le sport et les sportifs! Il soutient la pratique sportive et, en particulier, le sport de haut-niveau, vitrine de l'excellence sportive du Var. Évoluant en première division, le Saint-Raphaël Var Handball (SRVHB) est un des clubs élites du Var. Au titre de sa politique sportive, le Conseil départemental lui apporte son soutien financier. Pour la saison 2016-2017, le club est subventionné par le Département du Var à hauteur de 265 000 euros. "Cette subvention est vitale pour le club", souligne son président Jean-François Krakowski. Elle permet le fonctionnement du Saint-Raphaël Var handball qui compte 500 licenciés mais aussi de son centre de formation. "Nous sommes attentifs au rôle social que doit avoir le sport professionnel. Il est important de partager avec la jeunesse nos valeurs, notamment lors des Missions d'intérêt général organisées par le Département", ajoute-t-il. Créé en 1963, le club s'est distingué ces dernières années en devenant notamment vice-champion de France en 2016. En 2010, les joueurs s'étaient hissés en finale de la Coupe de la Ligue et s'étaient qualifiés pour la première fois en Coupe d’Europe EHF. Adrien Dipanda, vice-champion olympique en 2016, évolue dans le club varois. 

 

  • Le Département a rénové la RD 559 à Saint-Raphaël

Publié le 11/05/2017.

Chaque année, le Département consacre un budget de 19 millions d'euros aux travaux ordinaires de voiries. Pour les réaliser, plusieurs marchés à bons de commande sont conclus avec différentes entreprises, selon leurs compétences. Allotis géographiquement, ils sont révisés tous les quatre ans. Ce fonctionnement permet d'engager les chantiers rapidement, au cas par cas, en fonction des besoins. Comme à Saint-Raphaël où, dernièrement, des travaux ont été menés sur la route départementale 559, au lieu-dit Boulouris. La route a été rénovée sur environ 300 mètres, là où elle était le plus dégradée.

Le chantier a été mené par demi-chaussée, ce qui a permis de maintenir la circulation par alternat. Ces travaux ont coûté 46 000 euros, financés à 100% par le Département. 

 

 

 

  • Assistants maternels : c'est le Département qui délivre les agréments

Publié le 05/05/2017.

Nombreux sont les parents de jeunes enfants à avoir recours à un(e) assistant(e) maternelle agréé(e) pour assurer la garde de leurs jeunes enfants. Dans le Var, 3 424 personnes sont agréées par le Conseil départemental et offrent 10 500 places d'accueil à domicile ou au sein de Maisons d'assistants maternels.

L'exercice de cette profession nécessite un agrément, délivré par le Président du Conseil départemental, après une évaluation des conditions d'accueil par le service départemental de Protection maternelle et infantile. Les assistants maternels sont également tenus de suivre une formation obligatoire de 120 heures, organisée et prise en charge financièrement par le Département, dont les 60 premières heures doivent être préalables à l'accueil. Pour devenir assistant maternel, il est recommandé d'assister à une réunion d'information organisée mensuellement dans les Unités de promotion de la santé du Département. Lors de ces réunions, des puéricultrices du Département renseignent les candidats sur la profession et tiennent à leur disposition des dossiers de demande d'agrément. Pour ceux et celles qui souhaitent exercer cette profession, la démarche est simple. Il suffit de renvoyer le dossier complété, accompagné des pièces justificatives demandées, à l'Unité de promotion de la santé dont dépend leur domicile. À compter de la réception du dossier complet, le Conseil départemental dispose d’un délai de trois mois pour instruire la demande. L'agrément est accordé, pour une durée de 5 ans, si les conditions d'accueil garantissent la santé, la sécurité et l'épanouissement des jeunes enfants gardés. Pour le canton de Saint-Raphaël, 119 assistants maternels agréés permettent l'accueil de 361 enfants simultanément.

Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 40 35 ou le 04 83 95 40 33.

Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante :

Unité de promotion de la santé Var Estérel

127, boulevard du Commerce

83480 Puget-sur-Argens

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Le Championnat de France de golf UNSS lycées s'est joué à Saint-Raphaël avec le soutien du Département

Publié le 14/04/2017

Pendant quatre jours, du lundi 27 au jeudi 30 mars 2017, 100 jeunes joueurs de golf se sont affrontés lors du Championnat de France de golf de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS), à Saint-Raphaël.

Ces rencontres, dans la catégorie Excellence collèges/lycées, se sont parfaitement déroulées notamment grâce au soutien financier du Conseil départemental qui a octroyé, en 2016, une subvention de 40 000 € à l'UNSS Var, organisatrice de la compétition.

Lors de cette belle manifestation, qui, au total a rassemblé près de 200 personnes au Golf de l'Estérel, de nombreux établissements scolaires de proximité avaient été mobilisés. Jeunes secouristes, jeunes reporters et jeunes organisateurs étaient de la partie. 

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État.

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • Le Département aménage les points d'arrêt de cars à Saint-Raphaël

Publié le 15/03/2017

Dans le cadre de la mise en accessibilité du réseau Varlib, le point d'arrêt Saint-Exupéry à Saint-Raphaël vient d'être entièrement refait par le Conseil départemental. Les travaux, achevés début mars, ont consisté à déposer la bordure existante pour la remplacer par une bordure spéciale bus de 19 cm, plus haute pour permettre un accès plus simple aux fauteuils roulants et aux poussettes. Le trottoir, également refait, a été surélevé d'environ 5 cm. Ce chantier a été réalisé dans le cadre de l'agenda d'accessibilité programmé du Département. Depuis 2015, 45 arrêts ont été rendus accessibles aux fauteuils roulants sur l'ensemble du Var. Le Département poursuit ses travaux. Le chantier de Saint-Raphaël s'inscrit dans un programme qui a déjà permis de mettre aux normes sur le secteur, l'arrêt de San Peire aux Issambres, et ceux de l'Hôpital sur la RD100 et de la base aéronautique à Fréjus. Avec ces aménagements, le Conseil départemental facilite l'accès aux transports en commun pour tous les Varois.  

 

 

 

  • Le Département a participé à hauteur de 395 000 € au renouveau du marché Victor-Hugo à Saint-Raphaël

Publié le 09/03/2017

Un fleuriste, un primeur, une poissonnerie, un fromager et bien d'autres commerces ont pris place sur le nouveau marché Victor-Hugo de Saint-Raphaël. Porté par la municipalité, ce nouvel équipement commercial a en partie été financé par le Conseil départemental du Var. Sur un montant total de 1 916 000€, 395 000 € ont été apportés par le Département.

Grâce à cet investissement, adieu les halles couvertes sombres et vieillissantes… Les nouvelles boutiques sont agréables, modernes et accessibles ! Mais avant de livrer un bel outil de travail aux commerçants, en fin d'année 2016, un gros chantier a été mené durant plusieurs mois. Les travaux ont commencé par l'arasement de la halle existante, des équipements et de l’immeuble attenant, après désamiantage. Puis les locaux commerciaux, appelés alvéoles, ont été agrandis permettant de doubler voire tripler les surfaces de vente par deux voire trois. Deux boutiques supplémentaires ont été créées. L'éclairage, l'électricité, et l'accès ont été mis aux normes. Reconfiguré grâce au soutien du Département du Var, le marché Victor-Hugo contribue pleinement à l'attrait commercial et touristique du quartier. 

 

  • Forum des formations et des métiers pour les collégiens à Saint-Raphaël

Publié le 22/02/2017

La compétence collèges, c'est le Département ! A ce titre, le Conseil départemental alloue une enveloppe financière de 30 000 € pour l'organisation du Forum des formations et des métiers.   Elle permet de financer les frais de transport, de réception, de signalétique, et l'impression des fascicules d'information. Le Forum des formations et des métiers organisé, le 7 février, au Palais des congrès de Saint-Raphaël, concernait les élèves de 3e des établissements scolaires du bassin d'éducation de Saint-Raphaël, Fréjus et du golfe de Saint-Tropez. Près de 1 000 collégiens participent, chaque année, à cette journée. Ils viennent notamment des collèges Gérard Philippe à Cogolin, Victor Hugo à Gassin, Moulin Blanc à Saint-Tropez, Berty Albrecht à Sainte-Maxime, André Cabasse à Roquebrune-sur-Argens, Gabrielle Colette à Puget-sur-Argens, Marie Mauron à Fayence, Léonard de Vinci à Montauroux, André Karr et l'Estérel à Saint-Raphaël, Villeneuve, André Léotard et Les Chênes à Fréjus. Il s'agit de favoriser l'orientation professionnelle des collégiens varois par la présentation des formations et des professions par secteur d'activité (BTP, production industrielle et métiers du bois, automobile et nautique, hôtellerie...) ou pôle, de concilier des témoignages de professionnels et l'information sur les formations. Une centaine d'intervenants, mobilisés au sein de onze pôles de formation, ont répondu aux questions des élèves. Chaque année, dans les six bassins d'éducation*, le Département du Var et l'éducation nationale organisent une rencontre pour les collégiens varois, leurs parents, et les visiteurs, désireux de s'informer sur les différentes filières. Les communes et intercommunalités apportent un appui logistique notamment par la mise à disposition de salles. 

* Brignoles, Draguignan, Hyères, Toulon, La Seyne-sur-Mer, et Saint-Raphaël/Fréjus/Golfe de Saint-Tropez

 

  • Médecins et puéricultrices du Conseil départemental assurent le suivi médical des enfants jusqu'à 6 ans 

Publié le 16/02/2017

La protection maternelle et infantile (PMI) est un service du Conseil départemental du Var destiné aux familles. Des médecins et puéricultrices y interviennent, notamment, afin d'assurer le suivi médical des jeunes enfants entre 0 et 6 ans. Ils peuvent vérifier le développement physique et psycho-moteur de l'enfant, lui administrer les vaccinations ou encore dépister des anomalies ou déficiences. Ils sont à votre écoute, aussi, concernant l'hygiène de l'enfant, son sommeil, son alimentation ou encore la façon de se servir du carnet de santé. Dans votre canton, les consultations sont organisées sur rendez-vous au centre de solidarité de Saint-Raphaël, les premiers et troisièmes mercredis de chaque mois, de 14 h à 17 heures. Des puéricultrices du Département sont aussi à votre écoute, chaque mardi, de 9 h à 11 h. Le centre de solidarité de Saint-Raphaël est situé 46 rue Pierrugues. Pour prendre rendez-vous, il faut appeler au 04 83 95 44 60. 

 

  • Balade nature sur les espaces naturels départementaux dans la forêt de Malpasset à Fréjus

Publié le 08/02/2017

Découvrir des lieux insolites sur les espaces naturels départementaux, l'histoire d'un lieu, les richesses naturelles du Var... C'est à travers une balade gratuite ouverte à tous que le Département a choisi de faire découvrir le patrimoine varois, la géologie, la faune et la flore typiques du sud de la France. Dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides, plusieurs sorties nature gratuites sur les espaces naturels sensibles (ENS) ont été proposées par le Département. Le 29 janvier, une balade commentée était organisée dans la forêt de Malpasset à Fréjus, l'une des plus anciennes propriétés du Département, acquise dans les années 50. D'un superficie de 260 hectares, le site se situe entre le lac de Saint-Cassien et les ruines du barrage de Malpasset, sur les communes de Fréjus, Bagnols-en-Forêt, Les Adrets de l'Estérel et Montauroux. Il est traversé par une rivière méditerranéenne, le Reyran. Après une présentation de l’importance des zones humides, et des enjeux liés à leur préservation et leur gestion, les participants ont pu découvrir les richesses du site : les roches, les oiseaux, les tortues, la géologie locale, la végétation faite de buissons et d'herbacées... De nombreuses questions étaient posées sur l'histoire du site, la rupture du barrage de Malpasset et ses conséquences. Un martin pêcheur a été observé ainsi que des nids d'hirondelle rousseline. Cette hirondelle est rarissime et notre département est riche de la plus grande population nationale. "Les temps changent : ici on a exploité le charbon, l'uranium et l'eau. Désormais, c'est un site pour les loisirs comme les randonnées, le VTT, la chasse ou le paintball mais il faut le préserver en tant que lieu de mémoire, pour la richesse de sa biodiversité et pour ses fonctions écologiques", a commenté un participant.

 

  • Le président du Conseil départemental a posé la première pierre du futur collège de l'Estérel à Saint-Raphaël 

Publié le 02/02/2017

La première pierre du futur collège de l'Estérel à Saint-Raphaël a été posée, vendredi 27 janvier, par Marc Giraud, président du Conseil départemental du Var. Il était accompagné du député-maire de Saint-Raphaël, Georges Ginesta et d'Olivier de Guinaumont, président de la société Cologen et directeur des concessions du groupe Eiffage. D'autres élus étaient aussi présents dont les conseillers départementaux du canton de Saint-Raphaël, Françoise Dumont, deuxième vice-présidente, et Guillaume Decard, Valérie Rialland, élue départementale, présidente de la commission Collèges et éducation et Josette Mimouni, conseillère départementale, membre de la commission Collèges et éducation. Ce projet, dont le coût global est estimé à près de 24 millions d'euros, est porté par le Département du Var, dans le cadre d'un Partenariat public privé (PPP) avec la société Cologen, filiale 100 % d'Eiffage. "Cette association entre le privé et le public permet d'avancer plus vite, dans l'intérêt de notre jeunesse", a insisté Marc Giraud, président du Département du Var. "Bien sûr, cela représente un coût. Mais sans ce système nous n'aurions pas trois collèges neufs en cours de construction dans le Var. Avec cette opération, les Raphaëlois s'y retrouveront. Ils savent où va leur argent". Dès mars 2018, les jeunes de la commune pourront prendre possession de leurs nouveaux locaux qui comprendront 22 classes d'enseignement général et 13 classes spécialisées, une salle polyvalente de 180 m² et un CDI de 200 m². Le Département du Var a aussi souhaité que le collège de l'Estérel soit un collège à énergie positive, avec des matériaux bio-sourcés ou d'origine locale. 500 m² de panneaux solaires seront installés permettant la création d'un bâtiment moderne, neutre en terme d'énergie. "Ce sera un bel établissement, généreusement dimensionné et agréable à vivre. Ce sera aussi le premier collège du Var à énergie positive", s'est félicité Jean-Michel Gomez, architecte du cabinet BBG, en charge de la reconstruction du collège de l'Estérel à Saint-Raphaël. "On étudie mieux dans un bâtiment qui apporte confort et aisance. Le Conseil départemental apporte cela aux jeunes Raphaëlois et je vous en remercie. Merci pour l'investissement que vous faites ici et pour le regard bienveillant que vous portez sur Saint-Raphaël", a déclaré le député-maire de la commune, Georges Ginesta. 

 

  • Le département soutient la commune des Adrets de l’Estérel pour la construction de sa salle polyvalente

Publié le 24/01/2017

Le Département participe à la création d'une salle polyvalente aux Adrets de l’Estérel. Avec une subvention d'un montant de 110 000 €, le Conseil départemental confirme sa volonté d'accompagner les communes dans le développement de leurs infrastructures.
La construction de cette salle est un projet commun de la ville et de la communauté d'agglomération Var Estérel Méditerranée (CAVEM). L'objectif est de réaliser au sein d'un même bâtiment, la salle polyvalente des Adrets, au rez-de-chaussée, et la maison Porte de l'Estérel de la CAVEM, au premier étage. Cette mutualisation permet une réduction des coûts et une optimisation des services pour les usagers.
L'actuelle salle des fêtes des Adrets ne répond plus aux besoins de la population. Ce nouvel équipement, construit en lieu et place de l'ancien office du tourisme des Adrets, permettra d'accueillir des activités culturelles, sportives ou de loisirs, par le biais des écoles, des associations ou du comité des fêtes.
Le bâtiment sera structuré autour de plusieurs espaces intérieurs :
Un espace d'accueil, destiné à diriger les différents publics et à contrôler l’accès.
Une grande salle, dotée d'une scène, pour recevoir des spectacles, du théâtre et du cinéma mais également différentes activités sportives : gym, danse, cirque... grâce à la possibilité de moduler l'espace.
Des locaux de stockage dédiés aux associations.
Une loge entièrement équipée pour l'accueil des artistes.
Le projet est actuellement en cours de réalisation. Les travaux, d'une durée de plus de deux ans, ont démarré en fin d'année 2016, avec la démolition de l'ancien office du tourisme (notre photo).

 

  • Le Département soutient le sport de haut niveau

Publié le 17/01/2017

Le Département du Var est un partenaire privilégié des grands clubs sportifs varois, comme le Saint-Raphaël Var Volley Ball auquel le Département a versé, cette année, une aide de 120 000 €. Ce club féminin de volley ball existe depuis 60 ans sur la commune. Plus de 300 licenciées font partie du club, ce qui correspond à 14 équipes, loisir ou élite. 20 personnes constituent le staff technique et médical et une quarantaine de dirigeants et bénévoles participent au développement du club. L'équipe professionnelle évolue au premier niveau national. En 2016, pour la première fois de l'histoire du club, elle remporte le championnat de France Ligue A et se qualifie directement pour la Champion's League. Cette ligue des champions de volley ball féminin est la principale compétition européenne inter-clubs. Cette compétition annuelle se déroule entre le 13 décembre et le 28 février. C'est le premier club féminin varois à y participer. Pour la saison en cours, le club s'est fixé comme objectif de terminer dans les 4 premiers du championnat national et de porter haut les couleurs du Var lors du championnat européen. © CAVEM

 

 

  • Au Centre de solidarité de Saint-Raphaël, le Département accompagne les futurs et jeunes parents

Publié le 10/01/2017

Comment vivre au mieux ma grossesse ? Quelles précautions prendre pour prendre soin de ma santé ? Pourrais-je allaiter mon enfant avec la reprise du travail ? Suis-je obligée de faire une rééducation périnéale ? Autant de questions que les futures mamans se posent à l'aube de leur accouchement... Pour les soutenir dans cette étape importante de leur vie, et de celle de leur conjoint, le Département du Var a mis en place des consultations pré et post-natales assurées par les sages-femmes de la Protection maternelle et infantile (PMI). Ces professionnelles peuvent apporter des réponses aux interrogations des futurs et nouveaux parents sur le déroulement de la grossesse et l'arrivée de l'enfant, leur donner des conseils sur l'alimentation et le rythme du bébé ou encore les renseigner sur les différentes aides matérielles et financières destinées aux familles. Si vous habitez Les Adrets, Fréjus ou Saint-Raphaël, vous pouvez rencontrer gratuitement les sages-femmes au centre de solidarité du Département, 46 rue Pierrugues, chaque mardi, de 9 h à 11 h. Vous pouvez aussi solliciter un rendez-vous, au centre ou à votre domicile, au 04 83 95 44 60. 

 

 

  • Le Département, partenaire des Fêtes de la lumière de Saint-Raphaël

Publié le 03/01/2017

Comme chaque année, depuis maintenant 20 ans, de nombreux visiteurs sont venus apprécier le spectacle, haut en couleurs et en lumières, offert par la Ville de Saint-Raphaël, avec le soutien financier du Département. Pendant un mois, du 2 décembre au 2 janvier, la ville s'est entièrement animée et illuminée autour des Fêtes de la lumière.

Un plan lumière a habillé le Vieux Port et le centre ville de couleurs féeriques, invitant les habitants et les visiteurs à de belles balades nocturnes. Un marché de Noël composé de chalets lumineux a proposé des gourmandises et des idées cadeaux. Les Évasions imaginaires, un spectacle son et lumières de Damien Fontaine, ont donné vie à la façade de la Basilique Notre-Dame de la Victoire. La Féerie des automates comme les nombreux spectacles et déambulations dans la ville ont enchanté les petits comme les grands. La grande roue de plus de 30 mètres, installée sur l'esplanade Delayen a rencontré un vif succès.

Pour cette 20e édition des Fêtes de la lumière, Saint-Raphaël a brillé de 1 000 feux !

Le soutien du Département pour l'organisation de cet événement s'est élevé à 31 500 €.

 

  • Deux centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 03/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiale, sociale ou financière ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile.

Les travailleurs sociaux du Département pourront vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner, vous diront quels dispositifs existent selon votre situation. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront vous aider à faire votre demande.

Le centre de solidarité à Saint-Raphaël, situé 46 avenue Pierrugues, accueille les habitants de la commune tous les jours, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 44 60.

Les personnes vivant aux Adrets-de-l’Estérel et à Fréjus dépendent du centre de solidarité de Fréjus, 82 rue Martin Bidouré. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 42 80.