Canton n° 11 - Roquebrune-sur-Argens

Josette Mimouni
Josette Mimouni
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 10 juin 1948 à Montfermiel (93)
Retraitée
Membre des commissions Finances et administration générale, Solidarités, Ports, mer et littoral, Collèges et éducation, Enseignement supérieur, recherche et innovation et Accessibilité des services au public, ruralité et sécurité sanitaire.
Représentante du Département auprès de la Société publique locale Ingénierie départementale 83.
Autre mandat :
Conseillère municipale d’opposition de Roquebrune-sur-Argens
Contact : jmimouni@var.fr
François Cavallier
François Cavallier
Majorité départementale
Réélu en mars 2015
Né le 9 décembre 1967
Professeur agrégé de philosophie
9ème Vice-président du Département
Président de la commission Valorisation et préservation du cadre de vie.
Membre des commissions Déplacements, communications et réseaux, Culture et Accessibilité des services au public, ruralité et sécurité sanitaire.
Représentant du Département auprès du Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST), et du Conseil d'administration du SDIS.
Autre mandat :
- Maire de Callian
Canton n° 11 - Roquebrune-sur-Argens
C'est un canton tout en longueur de l'est Var. Il relie au nord le point culminant du Var, le mont Lachens à Mons, espace naturel sensible du Département, aux rivages des Issambres sur la commune de Roquebrune-sur-Argens. 45 246 habitants vivent dans les onze communes du canton, où agriculture et tourisme se mêlent harmonieusement.
Centre de solidarité
Fayence
Puget-sur-Argens
Collèges
Marie Mauron à Fayence
Léonard de Vinci à Montauroux
Gabriel Colette à Puget-sur-Argens
André Cabasse à Roquebrune-sur-Argens.
Nature
ENS du Mont Lachens à Mons
ENS San Luen à cheval sur Roquebrune et Le Muy.

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Le festival Le Mas des Escaravatiers à Puget-sur-Argens est soutenu par le Département

Publié le 19/06/2017

Le Mas des Escaravatiers est le plus petit des grands festivals de musiques actuelles de l’été, un rendez-vous culturel devenu incontournable dans le Var. Le Département soutient l’association Le Mas production pour l’organisation de la 15è édition de ce festival pour un montant de 4 000 € au titre de l’aide aux festivals de rayonnement départemental.

C’est sur sur une scène intimiste, sur une colline au milieu des vignes et au bord d’une piscine, que les spectateurs peuvent assister aux concerts des plus grands artistes. En 2016, une vingtaine de dates a été programmée. Cette année, du 3 juin au 19 août, sont prévus 19 concerts, 3 soirées DJ et 7 brunch musicaux.

Une programmation encore plus éclectique est proposée avec notamment Catherine Ringer, Christophe, Morcheeba, Deluxe, Benjamin Bioley, Broken Back, Inna de Yard, Claudio Capéo, Petit Biscuit, le peuple de l’herbe et bien d’autres… Beat, salsa, funk, slam, électro, rock, reggae, variété française, le choix est large !

Plus d'infos : lemas-concert.com

  • Assistants maternels : c'est le Département qui délivre les agréments

Publié le 08/06/2017
Nombreux sont les parents de jeunes enfants à avoir recours à un(e) assistant(e) maternel(le) agréé(e) pour assurer la garde de leurs jeunes enfants. Dans le Var, 3 424 personnes sont agréées par le Conseil départemental et offrent 10 500 places d'accueil à domicile ou au sein de Maisons d'assistants maternels. L'exercice de cette profession nécessite un agrément, délivré par le Président du Conseil départemental, après une évaluation des conditions d'accueil par le service départemental de Protection maternelle et infantile. Les assistants maternels sont également tenus de suivre une formation obligatoire de 120 heures, organisée et prise en charge financièrement par le Département, dont les 60 premières heures doivent être préalables à l'accueil. Pour devenir assistant maternel, il est recommandé d'assister à une réunion d'information organisée mensuellement dans les Unités de promotion de la santé du Département. Lors de ces réunions, des puéricultrices du Département renseignent les candidats sur la profession et tiennent à leur disposition des dossiers de demande d'agrément. Pour ceux et celles qui souhaitent exercer cette profession, la démarche est simple. Il suffit de renvoyer le dossier complété, accompagné des pièces justificatives demandées, à l'Unité de promotion de la santé dont dépend leur domicile. À compter de la réception du dossier complet, le Conseil départemental dispose d’un délai de trois mois pour instruire la demande. L'agrément est accordé, pour une durée de 5 ans, si les conditions d'accueil garantissent la santé, la sécurité et l'épanouissement des jeunes enfants gardés. Pour le canton de Roquebrune-sur-Argens, 139 assistants maternels agréés permettent l'accueil de 437 enfants simultanément.


Si vous habitez Roquebrune-sur-Argens, Puget-sur-Argens, ou Bagnols-en-Forêt et que vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 40 35
ou le 04 83 95 40 33.
Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante : 
Unité de promotion de la santé Var Estérel 
127, boulevard du Commerce 
83480 Puget-sur-Argens

Si vous habitez Saint-Paul-en-Forêt, Seillans, Fayence, Tourrettes, Callian, Montauroux, Tanneron ou Mons, et que vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 33 81 ou le 04 83 95 33 80 ou le 04 83 95 33 82. 
Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante : 
Unité de promotion de la santé de Fayence
380, rue Jean-Aicard Bât 5
83300 Draguignan 

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • Les itinéraires de patrimoine, une offre gratuite du Département

Publié le 24/05/2017.

Proposer la culture partout, pour tous ! Cette volonté du Département s'illustre parfaitement avec la création des itinéraires du patrimoine. Ces voyages culturels gratuits d'une journée en bus permettent de découvrir les richesses du patrimoine varois. La première édition a mis à l'honneur l'art roman. Le 19 mai, les voyageurs, au départ de Puget-sur-Argens, ont visité trois monuments : l'Abbaye de la Celle, propriété départementale, la Chapelle Saint-Victor à Villecroze et la Chapelle Notre Dame de Spéluque à Ampus. Un guide conférencier a accompagné le groupe tout au long de la journée et a abordé les thèmes de l’architecture romane et du développement du mouvement monastique au Moyen-Âge dans le Var.

Le Département prévoit de décliner ces itinéraires culturels gratuits vers différents lieux du Var, autour d’autres thématiques.

 

 

 

  • Le Département soutient la Fédération des foyers ruraux à Fayence

Publié le 17/05/2017.

Depuis 2011, la Fédération des foyers ruraux de Fayence regroupe les foyers ruraux et associations d'animations des deux départements du Var et des Alpes Maritimes. Cela représente 17 associations dont 9 dans le Var. La structure a pour rôle l'organisation, la coordination et la gestion des foyers ruraux. Implantée à Fayence depuis 16 ans, la Fédération est un centre permanent de ressources subventionné par le Département à hauteur de 4 000 €. Elle vient en soutien aux 17 associations adhérentes dans les domaines administratif, de la formation ou du développement local. Sa spécificité est l’animation du milieu rural. En mai, elle propose la Fête de l’enfance et de la jeunesse où, pendant un week-end, un festival culturel est proposé pour les enfants de 3 à 13 ans. Depuis près de 15 ans, elle organise le festival africain Bagiliba en Pays de Fayence qui réunit pendant 5 jours en novembre plus de 4 000 spectateurs. Elle produit également des spectacles en mettant en scène des artistes, comédiens ou chanteurs. Pour réaliser ces différentes actions, la structure peut compter sur ses 2 200 adhérents et 10 bénévoles.  ©Fédération foyers ruraux Fayence

Fédération Départementale des Foyers Ruraux du Var et Alpes Maritimes

Allée Monseigneur de Fleury à Fayence

Tél. : 04.94.84.14.86

 

  • Les agents du Département rénovent les accotements de la RD 563 à Fayence

Publié le 11/05/2017.

Ce sont des agents départementaux qui, il y a quelques jours, sont intervenus sur la RD 563, dans la commune de Fayence.

Plus précisément, ce sont les hommes de la cellule revêtement du service Génie civil du Pôle d'appui logistique et technique basé à Draguignan qui ont rénové les accotements de cette route départementale. Véritables spécialistes dans leur domaine, il se sont attachés, dans un premier temps, à refaire les bords de chaussée les plus abîmés. Le chantier a d'abord concerné une portion de 2 km environ, dans un sens et dans l'autre. En bordure de route, ils ont mis en place un revêtement avec différentes granulométries. Ce sont en fait trois couches qui s'imbriquent les unes dans les autres grâce à une application pyramidale entrecoupée par des couches d'émulsion. cEtte technique permet une bonne étanchéité de la chaussée, pour une durée de vie de quinze ans environ.

Ces travaux ont été menés dans le but d'assurer toujours plus de sécurité aux Varoises et aux Varois et à tous ceux qui empruntent les routes du Département.

 

 

  • Le Département a financé les travaux sur la RD 56 à Callian

Publié le 05/05/2017.

Avant travaux, la RD 56 qui part de la plaine pour monter au village de Callian était particulièrement déformée à cause de passages fréquents des poids lourds. Elle avait fait l'objet, il y a 2 ans, d’une première de phase de travaux avec la réalisation de pontages de fissures afin d’éviter les infiltrations d’eaux de pluie. L'opération 2017, finalisée en avril, a consisté en un reprofilage de la voie départementale et à apposer une couche de roulement, pour un montant de 180 000 € TTC. Chaque année, les travaux sur les axes routiers menés par le Département visent à améliorer le confort et la sécurité des usagers sur l’ensemble du réseau. Réparation des enrobés, débroussaillage, marquage au sol, glissière de sécurité, curage des fossés, signalisation verticale, éclairage public ou entretien des ouvrages d’art, ce sont 19 millions d’euros qui sont consacrés par le Conseil départemental à ces travaux courants ou plus spécifiques.

 

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Le Département informe les bénéficiaires du RSA sur leurs droits et devoirs

Publié le 14/04/2017

Depuis quelques mois, le Département qui gère et finance le RSA organise régulièrement des informations collectives dans tout le canton. Elle permettent aux bénéficiaires du dispositif d’avoir une information précise sur leurs droits et devoirs.

À quoi engage le RSA ? De quel accompagnement peut-on bénéficier ? Qu’est-ce que le contrat d’insertion ? Est-on obligé de le signer ? Que se passe-t-il si la situation évolue ?

C’est pour répondre à toutes ces questions que se posent légitimement les personnes qui viennent de demander le RSA, que ces informations collectives ont été mises en place. La dernière rencontre dans le canton a eu lieu le 6 avril dernier. Les travailleurs sociaux de l’UTS ont accueilli les personnes convoquées, puis leur ont présenté le dispositif et ce qu'il exige d'eux, notamment les risques liés à un manquement aux obligations.

Les bénéficiaires ont aussi pris connaissance de leurs droits, notamment celui à un accompagnement social ou professionnel. À l'issue de la rencontre, ce sont les bénéficiaires eux-même, en fonction de leurs situations et de leurs problématiques, qui ont opté pour le type d'accompagnement le plus à même de les aider.

UTS : Unités territoriales sociales qui gère, à l’échelle d’un territoire, tous les centres sociaux du Département  

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • Le Département soutient l'association aéronautique Provence Côte d'Azur, un des premiers centres de vol à voile en France 

Publié le 15/03/2017

Découvrir, apprendre, et pratiquer le vol à voile, c'est que ce propose l'association aéronautique Provence Côte d'Azur à Fayence sur un site exceptionnel, qui bénéficie de courants d’air ascendants particulièrement propices à la pratique du vol à voile. Elle est subventionnée par le Département à hauteur de 8 000 € et propose diverses formules pour s'initier à la voltige : vol d'initiation, stage découverte, centre de formation, baptême de l'air, et promenade aérienne. Pour les amateurs de sensations fortes et de jolis paysages, ce club, référent de la discipline, offre selon son niveau et ses envies, la possibilité de réaliser son rêve. Il est à la première place des clubs français avec 398 licenciés dont 73 de moins de 18 ans, 12 nouveaux jeunes élèves pilotes, et environ 200 vols pour 180 heures de vols. L'école départementale de vol à voile est née il y a près de 30 ans et assure des formations civique et technique des jeunes, par l'apprentissage et la pratique du vol en planeur. Unique en France, elle a permis à plus de 1 000 jeunes varois de recevoir la formation de pilote de planeur. Le club est ouvert toute l'année avec un parc de 30 planeurs, six remorqueurs et une équipe de 8 personnes dont 3 instructeurs. Les formations sont proposées en anglais, allemand, et italien. 

Aérodrome de Fayence Tourrettes
254 A Chemin de l'Aérodrome
83440 Fayence
Tél. 04 94 76 00 68

 

 

  • Le Département a financé 50 % de la rénovation électrique de l'école maternelle Daudet

Publié le 09/03/2017

Construite en 1984, l’école maternelle Daudet de Puget-sur-Argens avait une installation électrique vétuste, qui ne répondait plus aux normes de sécurité actuelles et qui présentait de nombreux dysfonctionnements. Las des dépannages trop fréquents, la municipalité a décidé, l'an passé, de refaire totalement l'équipement électrique de l'établissement scolaire. Coût total des travaux : 130 000 €.

Le Département, au titre de l'aide aux communes, a apporté la moitié de la somme, soit 65 000 €. Cet apport financier conséquent, complété par une subvention de la Région et un autofinancement communal, a permis la rénovation complète de l'installation électrique de l'école. Désormais, grâce au Département du Var, écoliers et personnels de l'établissement scolaire évoluent et travaillent dans de meilleures conditions.  

 

 

 

  • Le Département a acquis 26 ha sur l'ENS du Rocher de Roquebrune

Publié le 22/02/2017

Site classé d'intérêt national, le Rocher de Roquebrune est un espace naturel sensible (ENS) du Département, situé sur les communes de Roquebrune et du Muy. Ce massif rocheux isolé culmine à 373 mètres. Il offre un point de vue sur les gorges de l'Argens, véritable mini Colorado. La couleur de la roche, constituée de grès rougeâtres, contraste avec le vert des espaces situés aux alentours. Le site présente un intérêt majeur en termes de préservation de la biodiversité, de l'environnement et du patrimoine. C'est pourquoi, le Département vient d'acquérir 26 hectares supplémentaires pour étendre cet ENS. Ces 26 hectares, situés au lieu-dit "Hautes Roques", complètent utilement le site du Rocher, car ils abritent une importante biodiversité et présentent des enjeux majeurs de conservation.

La superficie de l'ENS du Rocher de Roquebrune est désormais, grâce à cette acquisition, de 147 hectares.

 

  • Le Département réalise 130 000 € de travaux d'entretien sur la RD 19 à Fayence

Publié le 16/02/2017

 

La RD 19, qui relie Fayence à Seillans, est un axe très fréquenté. Les agents départementaux, en charge de la gestion du réseau routier, ont constaté de nombreuses dégradations sur cette route, notamment au niveau de la couche de surface qui datait de plusieurs années. Des réparations localisées de chaussée ont permis de stopper ces dégradations. Et sur plus d'1,3 km, le tapis complet a été refait en enrobé bituminé 10.
D'un montant de 130 000 €, ces travaux permettent d'améliorer le confort et la sécurité des usagers de la route.

 

 

 

 

  • Balade nature sur les espaces naturels départementaux dans la forêt de Malpasset à Fréjus

Publié le 08/02/2017

Découvrir des lieux insolites sur les espaces naturels départementaux, l'histoire d'un lieu, les richesses naturelles du Var... C'est à travers une balade gratuite ouverte à tous que le Département a choisi de faire découvrir le patrimoine varois, la géologie, la faune et la flore typiques du sud de la France. Dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides, plusieurs sorties nature gratuites sur les espaces naturels sensibles (ENS) ont été proposées par le Département. Le 29 janvier, une balade commentée était organisée dans la forêt de Malpasset à Fréjus, l'une des plus anciennes propriétés du Département, acquise dans les années 50. D'un superficie de 260 hectares, le site se situe entre le lac de Saint-Cassien et les ruines du barrage de Malpasset, sur les communes de Fréjus, Bagnols-en-Forêt, Les Adrets de l'Estérel et Montauroux. Il est traversé par une rivière méditerranéenne, le Reyran. Après une présentation de l’importance des zones humides, et des enjeux liés à leur préservation et leur gestion, les participants ont pu découvrir les richesses du site : les roches, les oiseaux, les tortues, la géologie locale, la végétation faite de buissons et d'herbacées... De nombreuses questions étaient posées sur l'histoire du site, la rupture du barrage de Malpasset et ses conséquences. Un martin pêcheur a été observé ainsi que des nids d'hirondelle rousseline. Cette hirondelle est rarissime et notre département est riche de la plus grande population nationale. "Les temps changent : ici on a exploité le charbon, l'uranium et l'eau. Désormais, c'est un site pour les loisirs comme les randonnées, le VTT, la chasse ou le paintball mais il faut le préserver en tant que lieu de mémoire, pour la richesse de sa biodiversité et pour ses fonctions écologiques", a commenté un participant.

 

  • Trois centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 02/02/2017

Vous rencontrez des difficultés familiales, sociales ou financières ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile. 
Les travailleurs sociaux départementaux vous permettent de faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner. Selon votre situation, ils vous diront quels dispositifs existent et peuvent être mobilisés. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront également vous aider à faire votre demande. 
Vous résidez à Puget-sur-Argens ou à Roquebrune-sur-Argens ? Rendez-vous au centre de solidarité du Puget-sur-Argens, espace Vernèdes, 6 route des Vernèdes. Le centre reçoit du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 78 90.
Si vous vivez à Callian, Fayence, Mons, Montauroux, Saint-Paul-en-Forêt, Seillans, Tanneron ou Tourettes, vous relevez du centre de solidarité de Fayence, 4 place de la République. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 55 10.
En habitant Bagnols-en-Forêt, vous dépendez du centre de solidarité de Fréjus, situé 82 rue Martin Bidouré. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 42 80.

 

  • Au Centre de solidarité de Saint-Raphaël, le Département accompagne les futurs et jeunes parents du canton

Publié le 24/01/2017

Comment vivre au mieux ma grossesse ?

Quelles précautions prendre ?

Pourrais-je allaiter mon enfant avec la reprise du travail ?

Suis-je obligée de faire une rééducation périnéale ?

Autant de questions que les futures mamans se posent à l'aube de leur accouchement... Pour les soutenir dans cette étape importante de leur vie, et de celle de leur conjoint, le Département du Var a mis en place des consultations pré et post-natales assurées par les sages-femmes de la Protection maternelle et infantile (PMI). Ces professionnelles peuvent apporter des réponses aux interrogations des futurs et nouveaux parents sur le déroulement de la grossesse et l'arrivée de l'enfant, leur donner des conseils sur l'alimentation et le rythme du bébé ou encore les renseigner sur les différentes aides matérielles et financières destinées aux familles. Si vous habitez le canton de Roquebrune-sur-Argens, vous pouvez rencontrer gratuitement les sages-femmes à Fayence, 4 rue de la République. Elles reçoivent les futurs parents le deuxième jeudi de chaque mois de 13 h 30 à 15 h 30. Vous pouvez aussi solliciter un rendez-vous, à domicile, au 04 83 95 33 82. 

 

  • Le Conseil départemental veille sur la santé des plus jeunes 

Publié le 17/01/2017

La santé des petits Varois peut être suivie par les médecins et puéricultrices de la Protection maternelle et infantile (PMI). Ce service de santé du Département du Var est gratuit et ouvert à toutes les familles. Au sein de la PMI, médecins et puéricultrices assurent des permanences ou des consultations, sur rendez-vous, pour les enfants de moins de 6 ans. Ils peuvent également, sur demande, se rendre à votre domicile. Pour les parents, c'est l'occasion d'évoquer toutes les problématiques qu'ils rencontrent, au quotidien, avec leur petit. Éveil du nourrisson, alimentation, développement psycho-moteur ou vaccinations... Autant de thèmes qui pourront être abordés, en toute liberté, avec ces professionnels de la petite enfance.

Dans le centre de solidarité de Puget-sur-Argens, des consultations médicales sont organisées, sur rendez-vous, un vendredi par mois, de 9 h à 12 h. Les puéricultrices vous reçoivent aussi les mercredis matins, de 9 h à 11 h.

Le centre de solidarité départemental de Puget-sur-Argens est situé à l'Espace des Vernèdes 6 Nord, chemin des Vernèdes.

Pour obtenir davantage d'informations ou prendre rendez-vous, il suffit d'appeler le 04 83 95 42 80. 

 

 

 

 

  • Tous au théâtre grâce au Département 

Publié le 10/01/2017

"Lectures épicées", création de la compagnie Hors champs, sera joué, vendredi 20 janvier à 20 heures, au collège Léonard-de-Vinci à Montauroux. C'est grâce au Département du Var, qui soutient la compagnie Hors champs à travers le dispositif Résidences d'artistes, que cette représentation aura lieu. Nul besoin d'être collégien ou d'habiter à Montauroux pour y assister. Ce spectacle est ouvert à toutes et à tous. Il traite des rapports entre les jeunes de sexes différents à travers la lecture théâtralisée de textes d'auteurs contemporains.

Entre les filles et les garçons, comment ça marche ? Qu'en disent-elles ? Qu'en pensent-ils ? Les trois comédiens de la compagnie Hors champs proposent un regard décalé, tendre, complice, lucide et poétique sur les relations entre hommes et femmes.

Vendredi 20 janvier à 20 heures, au collège Léonard-de-Vinci de Montauroux, la compagnie Hors champs propose son spectacle Lectures épicées. Tarif : 5 € par adulte. Informations et Réservations : 06 60 42 77 06

 

 

  • Le Département s'engage pour la prévention des inondations de l'Argens

Publié le 10/01/2017

Le 9 décembre dernier, à Draguignan, la convention cadre du Programme d'actions de prévention des inondations (PAPI) complet de l’Argens et de ses affluents, a été signée en présence d'Olivier Audibert-Troin, président du Syndicat mixte de l’Argens et député du Var, de Jean-Luc Videlaine, Préfet du Var, de Marie Rucinski-Becker, vice-présidente du Département, de François de Canson, conseiller régional, de Richard Strambio, maire de Draguignan et de Georges Ginesta, président du Syndicat de l'eau du Var Est et député-maire de Saint-Raphaël.
Suite aux terribles inondations de 2010 et 2011, le Département a piloté la première phase du PAPI d'intention sur le territoire du bassin versant de l'Argens et de ses affluents tels que la Nartuby, l'Aille, le Réal, la Florieye... 39 actions dotées d'un budget de 5,7 millions d'euros ont été engagées.
En 2014, le Syndicat mixte de l'Argens a été créé. Il a pris le relais du Département pour piloter le PAPI dès 2015. Avec cette signature du PAPI complet, ce sont 63 actions qui vont être mises en œuvre pendant 6 ans, avec un budget de 96 millions d'euros. Le Département est partenaire financier de ce PAPI, tout comme la Région, l'Agence de l'eau et l’État.

Le Département est également maître d'ouvrage de deux actions du PAPI complet :
la poursuite du travail de sensibilisation des élèves de primaire et collège du bassin de l'Argens, sur la prévention des inondations et la gestion des cours d'eau. 420 000 € sur 6 ans permettront de solliciter un prestataire pour les animations et de faire bénéficier les élèves de sorties sur le terrain en bus.Le financement prévu est de 50 % par l’État et de 30 % par l'Agence de l'Eau ;
l'acquisition, au titre des Espaces naturels sensibles, d'une zone humide "le Révaou" à Tourves, pour son rôle d'expansion de crue. L'Agence de l'eau participera, avec le Département, au financement de cette acquisition, d'un montant de 58 000 €.

 

  • L'art a toute sa place dans le collège de Montauroux

Publié le 03/01/2017

"En photographie, comme au cinéma, le hors champ, c’est tout ce qui est extérieur à l’image mais qui, d’une manière ou d’une autre, dialogue avec elle. Pour nous, compagnie de théâtre, cela signifie sortir volontairement du cadre, être au-delà, proposer un autre regard, dénoncer ce qui est absent du regard convenu. C’est être curieux, animés du désir de comprendre, d’apprendre, de voir".

C'est ainsi que se définit la compagnie Hors champs, sélectionnée par le Conseil départemental du Var, pour une résidence au collège Léonard-de-Vinci de Montauroux, durant l'année scolaire 2016-2017. Une définition qui colle bien, aussi, à ces résidences d'artistes initiées en 2010 par le Département du Var. En subventionnant et en offrant un lieu de répétition et de représentation à des compagnies, le Conseil départemental donne aux collégiens la possibilité de s'ouvrir sur l'art, et le monde qui les entoure. Les compagnies sélectionnées, elles, doivent proposer cinq spectacles dont deux créés par d'autres artistes varois. Elles sont tenues, aussi, d'associer les jeunes à des ateliers, des rencontres, des répétitions ouvertes ou tout autre opération de sensibilisation à l'art. À Montauroux, la compagnie Hors champs a d'ores et déjà programmé cinq spectacles dont un de danse hip-hop par la compagnie Par'Allèles. Ils sont ouverts à tous et gratuits pour les collégiens. 

 

  • Callian récompensé pour le fleurissement du village

Publié le 03/01/2017

 

 

Callian est l’une des quatre communes à avoir reçu le 1er prix départemental pour la qualité du fleurissement du village. Le prix a été remis lors d’une cérémonie le 15 décembre 2016 à l’Hôtel du Département, à Toulon.

Avec sept autres communes primées, Callian rejoint les 61 villes et villages du Var déjà engagés dans la démarche Villes et villages fleuris. Désormais, 69 communes sur 153 participent au label comprenant une à quatre fleurs. À travers ce concours, doté d’une gratification financière pour les communes, le Département s’inscrit dans une démarche de structuration et de qualité touristique.

Il vise à inciter le plus grand nombre à s’engager dans le fleurissement des rues, places, façades, balcons, terrasses, jardins et espaces verts. L’objectif est d’inscrire le Var dans le label national de Département fleuri. Un label révélateur de la qualité de vie, et particulièrement attractif !  

 

 

  • Le Département soutient les ciruits courts et de proximité dans les collèges varois pour consommer mieux et local

Publié le 03/01/2017

Au collège Léonard de Vinci à Montauroux, des plats à base de produits locaux sont préparés pour les demi-pensionnaires. Certains produits viennent de marchés varois et illustrent parfaitement les circuits courts : oignons et pommes de terre de Brignoles, viande de bœuf et fromage de vache de Mazaugues. D’autres viennent de la région Provence-Alpes-Côte d’azur : clémentines et citrons des Alpes maritimes, pommes, kiwis, viande d'agneau et de porc des Hautes-Alpes ou des Alpes de Haute-Provence. Ces produits sont utilisés dans l’élaboration de mets de qualité en fonction des saisons. Des actions de partenariat avec les producteurs locaux se sont développées. Le chef de cuisine du collège de Montauroux a conduit une action avec le marché paysan de Tourettes qui regroupe trente paysans.

Après le lancement de l'initiative à Montauroux, c'est la totalité des 70 collèges varois qui seront concernés par cette démarche d'ici la fin de l'année scolaire. à ce jour, 56 collèges ont déjà signé la Charte Qualité pour la restauration scolaire dans les collèges varois. Cuisiner des produits frais de saison issus des producteurs locaux, valoriser la richesse et la diversité des productions agricoles locales, le Département s'est engagé dans cette démarche de manger mieux, bio et local dans les collèges varois.

En mars dernier, le Président du Conseil départemental, Marc Giraud, et le recteur de l’académie de Nice, Emmanuel Ethis, ont signé la Charte Qualité pour la restauration dans les collèges varois. Cette charte permet d’encourager l’éducation au goût, le manger bien et le manger sain. Cette démarche qualité s'articule à travers de nombreuses actions en faveur des 32 000 collégiens qui déjeunent dans les collèges varois : sécurité alimentaire, nouveaux équipements plus performants et économes, et éducation au goût.