Canton n°10 - Ollioules

Laetitia Quilici
Laetitia Quilici
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 17 novembre 1974 à Paris
Ingénieur territorial
7e Vice-présidente du Département
Membre des commissions Déplacements, communications et réseaux, Solidarités, Collèges et éducation, Enseignement supérieur, recherche et innovation, et Délégation des services publics locaux.
Représentante du Département auprès de la Société publique locale Ingénierie départementale 83
Contact : lquilici@var.fr
Ferdinand Bernhard
Ferdinand Bernhard
Majorité départementale
Réélu en mars 2015
Né le 18 janvier 1952 à Ollioules
Docteur en chirurgie dentaire
Conseiller départemental du canton d’Ollioules depuis 1985
Autres mandats :
Maire de Sanary-sur-Mer depuis 1989
Président de la communauté d'agglomération Sud Sainte-Baume
Canton n°10 - Ollioules
Mer et campagne sont les deux principales caractéristiques du canton d'Ollioules qui cumule 39 368 habitants. Ce canton, au cadre de vie préservé, concilie le développement maritime avec deux stations balnéaires, Bandol et Sanary, un des plus grands ports de Méditerranée, Bandol, et le technopôle de la mer à Ollioules, dynamique culturelle, et rayonnement agricole avec des vins renommés.
Collèges
Collège Raimu – Bandol
Collège Les Eucalyptus – Ollioules
Collège La Guicharde – Sanary
Centre de solidarité
Bandol
Ollioules
Sanary
Nature
ENS Cap Gros à Evenos

 

 

 

  • 274 680 € d'aides du Département pour équiper en tablettes les collèges de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume (CASSB), dont les collèges Raimu à Bandol et La Guicharde à Sanary-sur-Mer

​Publié le 16/11/2017

1 695 tablettes et 51 classes mobiles composées d’ordinateurs portables, d’un vidéo projecteur et d’une borne Wifi  : voilà le matériel numérique dont bénéficient depuis la rentrée scolaire tous les élèves de 6e et 5e des collèges publics de la CASSB et leurs enseignants. Au total, 6 collèges* ont été dotés de ce matériel dont, sur le canton, les collèges Raimu à Bandol et La Guicharde à Sanary-sur-Mer. Le Conseil départemental a contribué pour 274 680 € à cette dotation, soit 20 % du montant total de l'opération, le reste du financement étant assuré par l’État (20%) et la CASSB (60%).

Cette contribution départementale a été accordée dans le cadre de la convention de partenariat "Collèges numériques et innovation pédagogique 2017" signée entre l’Académie de Nice et le Département. L'objectif est de moderniser les conditions d’apprentissage, à la fois pour promouvoir les usages en matière de technologie de l’information, lutter contre le décrochage scolaire et faciliter l’individualisation des parcours d'apprentissage. Les tablettes et classes mobiles permettent ainsi aux élèves de travailler en salle banalisée de la même façon qu’en salle multimédia.

* les autres établissements bénéficiaires sont le collège Giono au Beausset, Romain Blache et Don Bosco à Saint-Cyr-sur-Mer, et Le Vigneret au Castellet

 

  • Soirée des champions : le Département mise sur l’excellence et la performance des athlètes de moins de 25 ans

Publié le 16/11/2017

C'est une première : le Département crée une prime à l'excellence et à la performance pour valoriser les jeunes athlètes, âgés entre 12 et 25 ans, et primés lors de la saison sportive 20016-2017 dans les catégories "disciplines individuelles", "disciplines individuelles par équipe" et "sports collectifs".

Pour remettre solennellement cette récompense aux jeunes varois, le Département a organisé une Soirée des champions varois, ce 14 novembre au Palais Neptune à Toulon. Marc Giraud, président du Département a remis à 255 sportifs de haut niveau leur prime : au total 80 500 € ont été attribués, à 67 athlètes en individuel et 188 athlètes membres des 22 équipes titrées, représentant 46 disciplines.

Pour les disciplines individuelles, la prime est remise directement à l'athlète. Par équipe que ce soit pour des disciplines individuelles ou collectives, la prime est allouée au Club. Selon un barème établi, elles s'échelonnent de 500 € pour un Champion de France en individuel à 3 000 € pour un titre de Champion Olympique ou Paralympique par équipe.

Et lors de la Soirée des champions, au fil des remises des récompenses, l'initiative du Département a été largement saluée par tous. Sans compter, que les vingt-trois cantons disposent d'un ou de plusieurs champions. Encore une belle performance varoise !

 

  • Les jeunes de l'IME Clos des Bertrands à Ollioules ont rencontré des joueurs du RCT grâce au Département

Publié le 09/11/2017

Depuis plusieurs années, le Département accorde des subventions aux clubs sportifs de haut niveau. En contrepartie, la collectivité leur demande de s'investir dans tout le Var à travers des missions d'intérêt général (MIG).

Ces MIG peuvent prendre la forme d'ateliers éducatifs, d’entraînements délocalisés, de conférences-débat... Le 24 octobre dernier, ce sont des jeunes du canton qui ont vécu une de ces rencontres. Une dizaine d'enfants de l'Institut médico-éducatif Clos des Bertrands à Ollioules ont été invités dans un lieu de référence pour les amateurs de rugby, le centre d'entraînement du RCT, Berg, à Toulon.

Avec une soixantaine d'autres jeunes issus de différentes IME du Var, ils ont bénéficié d'un entraînement privatisé avec les joueurs du grand club toulonnais, suivi d'une séance de dédicaces et de la visite des installations. 

 

  • Une nouvelle signature pour la compétitivité touristique du Var

Publié le 31/10/2017

C'est en présence du président du Département, Marc Giraud, que Var tourisme a dévoilé,  il y a quelques jours, sa nouvelle identité visuelle. Bras armé du Département pour promouvoir la destination Var et optimiser l'offre touristique, l'agence de développement touristique Var tourisme bénéficie d'une subvention annuelle de 2 millions d'euros du Conseil départemental pour remplir ses missions. La nouvelle signature de Visitvar, la marque déclinée sur tous les supports digitaux de communication, était attendue.

Plus qu'une simple évolution graphique, cette nouvelle identité visuelle traduit une nouvelle dynamique et s'inscrit plus largement dans la volonté de faire du Var un acteur incontournable, usant de toutes les techniques moderne de communication pour être compétitif face aux nouvelles exigences des visiteurs. "Le Var avait indéniablement besoin de travailler son identité touristique car le Var a besoin, en la matière, d’être reconnu et choisi pour ce qu’il est. Oui, le Var c’est un peu de la Provence, un peu de côte d’Azur ! Mais le Var, c’est tellement plus ! et tellement lui !", a déclaré Marc Giraud devant l'auditoire rassemblé au palais Neptune à Toulon. Entouré de Françoise Dumont, présidente de l'agence Var tourisme, de Francois de Canson, représentant le président de la Région, de Stéphane Villain, président du réseau Tourisme et territoire, de nombreux élus et représentants des offices de tourisme, il a également rappelé que le Var est la première destination touristique de France après Paris. Des enjeux importants donc pour le Var dans tous les cantons.

 

 

 

 

 

  • Le Conseil départemental soutient le développement et la promotion de la croisière dans le Var

Publié le 27/10/2017

C'est dans le Var, à Toulon, que se sont retrouvés les membres de l'association Medcruise regroupant opérateurs et ports de croisière en Méditerranée et mers adjacentes. Un événement international organisé par la Chambre de commerce et d'industrie du Var (CCIV) en partenariat avec le Conseil départemental.

Conscient des enjeux touristiques que représente la croisière pour son territoire, le Département du Var a octroyé à la CCIV une subvention de 20 000 euros afin d'accueillir dans les meilleures conditions les acteurs majeurs du secteur.

Ainsi, une véritable opération séduction auprès des membres de Medcruise, des tours opérateurs et des journalistes de la presse spécialisée a été mise en œuvre du 11 au 14 octobre.

Le but ? Promouvoir la destination Var, chère au Conseil départemental, et la qualité d'accueil des ports membres du Var Provence Cruise Club : Saint-Cyr-sur-Mer, Sanary-sur-Mer, Bandol, Les Embiez, Toulon, La Seyne-sur-Mer, Hyères, Porquerolles, Le Lavandou, Cavalaire, Saint-Tropez, Fréjus et Saint-Raphaël.

Le Var accueille chaque année environ 300 000 croisiéristes dont le taux de satisfaction dépasse les 90%.

 

 

  • 4 nouveaux logements sociaux à Bandol portés par Var Habitat

Publié le 27/10/2017

Sur le boulevard de Pierreplane à Bandol, un nouveau programme immobilier est en cours de construction. Baptisé Ciel et mer, il comptera 12 logements au total, dont 4 ont été acquis en VEFA* par Var habitat pour répondre aux besoins de logements sociaux des Varois sur ce secteur.

Rattaché au Conseil départemental du Var, l'établissement public qui est présidé par le conseiller départemental Michel Bonnus, proposera ainsi à la location 3 T2 et 1 T4, disposant tous d'un parking. Les appartements répondent à la norme NF Habitat qui certifie la qualité de vie, le respect de l'environnement et la performance économique, et RT 2012 qui optimise les consommations d'énergies.

Le Département du Var a accordé à Var habitat une garantie d'emprunt pour lui permettre de réaliser cette opération. Rappelons que l'Office public de l’habitat du Var, est le premier bailleur du Var. Il aménage et construit une offre locative diversifiée pour améliorer le quotidien des Varois. Il gère à ce jour quelque 13 000 logements répartis sur 90 communes varoises.

* vente en état de futur achèvement

 

  • Assemblée plénière du Département : la dernière étape budgétaire a permis de valider une aide exceptionnelle de 1 million d'euros en faveur du SDIS du Var

Publié le 26/10/2017

Dernière étape budgétaire de l'année, la décision modificative n°2 permet d'ajuster les dépenses et les recettes votées lors du budget primitif et de s'adapter à l'exécution budgétaire réelle du Département. Elle a été adoptée mardi 24 octobre lors de l'assemblée plénière du Conseil départemental, à Toulon. "La principale nouvelle dépense est l’attribution d’une enveloppe exceptionnelle d’un million d’euros au Service d'incendie et de secours (SDIS) du Var, à la suite des incendies de cet été", a précisé Marc Giraud, président du Département. Cette subvention avait été votée à l'unanimité le 11 septembre dernier pour pallier les coûts importants engagés pour la maîtrise des feux ayant gravement touchés le Var durant la saison estivale. Marc Giraud en a profité pour insister sur "la double peine que constitue la péréquation de la taxe sur les droits de mutation". Il souhaiterait, en effet, "qu’elle soit répartie entre les Départements de la Région Paca afin de répondre, par exemple, au financement des catastrophes naturelles au lieu que cela alimente un fonds dont la répartition reste opaque".

Concernant les autres évolutions financières actées par la seconde décision budgétaire, il est important de signaler une réduction des dépenses de fonctionnement de 3,7 millions d'euros en raison "d’une baisse du nombre d’allocataires du RSA et de la poursuite de la politique de suspension d’allocation mise en place par la collectivité", a expliqué le président du Conseil départemental. À cela, s'ajoute une diminution de l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (APA), à hauteur de 500 000 €, qui va compenser un besoin équivalent de crédits relevant de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Enfin, le Département poursuit sa logique de moindre recours à l’emprunt en réduisant ce poste budgétaire de six millions d’euros. 

 

  • 3 collégiens Cadets de la Défense du canton d'Ollioules accueillis à l'Hôtel du Département à Toulon lors de la cérémonie d'installation

Publié le 26/10/2017

Ils doivent être volontaires, servir et aider leur prochain avec franchise et loyauté, être courtois, généreux, exemplaires, et faire preuve d'esprit d'initiative. C'est autour de ces valeurs qu'a eu lieu, le 11 octobre dernier, l'installation solennelle des 180 premiers Cadets de la Défense du Var. La cérémonie a eu lieu à l'Hôtel du Département à Toulon - le Conseil départemental étant partenaire de l'initiative - avec la présence exceptionnelle de Geneviève Darrieusseq. La secrétaire d’État auprès de la Ministre de la Défense, accueillie par le président Marc Giraud, est venue saluer la démarche varoise qui s'inscrit dans le plan national Égalité des chances, soulignant "la forte présence de l'Armée dans le Var et le joyau que représente le département". Elle a félicité les jeunes Varois, aux côtés du colonel Erick Landes, délégué militaire départemental du Var et de nombreuses personnalités. Tous ont salué l'engagement des adolescents pour des valeurs essentielles de la France.

Concrètement, le dispositif, ouvert aux collégiens de 14 à 16 ans, entend développer les liens entre la jeunesse, la défense et la sécurité nationale. Les Cadets dépendent selon leurs établissements scolaires d'un corps d'armes situé à proximité et participent, pendant une quinzaine de mercredis après-midi, à des activités porteuses des valeurs des armées. 180 jeunes volontaires varois, filles et garçons, ont été officiellement installés pour 2017-2018, dont 3 sur le canton. Scolarisés au collège Les Eucalyptus à Ollioules, ils vont découvrir, durant toute l'année scolaire, le fonctionnement du 519e Groupe de transit maritime basé à Ollioules, auquel ils sont rattachés. 

 

  • La fête de l'olivier, soutenue par le Département, a battu son plein à Ollioules

 
 

Publié le 24/10/2017

Depuis 27 ans, la fête de l'olivier est une tradition à Ollioules. Cet événement, soutenu par le Département à hauteur de 2 500 €, a une dimension départementale en accueillant des milliers de Varois.

Pendant deux jours, le 30 septembre et le 1er octobre, le centre-ville ollioulais a été fermé à la circulation pour ne laisser la voie libre qu'aux seules calèches. De nombreux exposants, huile d’olive, savons, tapenade, olives, oliviers, mais aussi d'autres produits régionaux et artisanaux, ont accueilli un public très nombreux.

Le Département est un partenaire majeur des manifestations qui valorisent le terroir et les traditions du Var.

 

 

  • Le Département soutient le Bandol Basket Club

Publié le 17/10/2017.

3 000 €, c'est le montant de la subvention allouée par le Conseil département au Bandol Basket Club. Ce club, fondé en 1993, compte aujourd'hui plus de 170 adhérents. Il regroupe également une dizaine d'équipes évoluant au niveau départemental et régional. L'équipe phare du club joue, quant à elle, dans le championnat de France, Nationale masculine 3. Lors de la saison dernière, les équipes de minimes (moins de 15 ans) 1 et 2 ont respectivement remporté leur championnat, la ligue régionale pour la première et le championnat départemental pour la seconde. Le club bandolais bénéficie aussi régulièrement des missions d'intérêt général organisées par le Département. Ces événements permettent aux joueurs amateurs de rencontrer les professionnels du Hyères Toulon Var Basket (HTV), un des clubs élite du Var.

 

 

 

  • Le Département met en place un site dédié aux demandes de subvention pour les associations

Publié le 13/10/2017.

Vous êtes une association, vous souhaitez organiser un événement dans le Var et vous avez besoin de financement ? Sachez que le Département du Var subventionne chaque année de nombreuses structures. En effet, en temps qu’acteur du quotidien des Varois, le Conseil départemental soutient les associations proposant des projets répondant à leurs attentes et avec un fort rayonnement territorial. Depuis quelques années, le Département a dématérialisé les demandes d’aide. Désormais, les demandes de subvention aux associations s’effectuent sur le site www.teleservices.var.fr
Cette procédure se substitue au dépôt de dossier papier. Les associations doivent créer un compte sur ce site afin de remplir les formulaires et joindre les pièces nécessaires au dépôt de leur dossier. Plus simple, plus rapide et plus efficace, ce site du Département a pour objectife d’optimiser les demandes de manière plus sécurisée. Attention toutefois à bien respecter les dates afin de pouvoir déposer un dossier en règle. L'ouverture de la plateforme de service s'effectue entre le 1er septembre et le 31 octobre pour l'année suivante et du 15 mars au 31 mai pour l'année en cours.


Toutes les démarches à suivre sont sur le site du Département, cliquez ici !

 

  • La Maison départementale de l'adoption délivre les agréments et aide les familles à adopter dans les meilleures conditions

Publié le 05/10/2017.

Vous avez un projet d'adoption ? Le Président du Département est seul habilité à délivrer l'agrément préalable à toute adoption en France ou à l'international pour les pays reconnaissant l'adoption. Garant de l’intérêt de l’enfant, le Conseil départemental exerce cette compétence exclusive dans le cadre de la prévention et de la protection de l'Enfance, une de ses principales missions. La Maison de l'adoption, basée à Toulon et rattachée au service d'Aide sociale à l'Enfance (ASE), constitue le lieu dédié du Département pour accompagner les futurs parents et les familles. Après la demande d'agrément, les candidats sont invités à une première réunion d'information. Elle a lieu, quel que soit le canton de résidence, à La Valette. Suit la procédure d'agrément qui dure environ 9 mois. Elle permet, à travers des entretiens avec une psychologue et un travailleur social, d'évaluer la situation familiale, les capacités éducatives et les possibilités d'accueil d'un enfant pupille de l’État ou étranger, mais aussi le contexte psychologique de l'adoption. L'objectif du Département est toujours de garantir l'intérêt de l'enfant et son droit à avoir une famille responsable et sécurisante. Après la décision rendue par le Président du Conseil départemental, l'agrément est valable pour une durée de 5 ans. Pour les familles qui s'orientent vers une adoption à l'étranger, le Département propose en fonction des pays visés, des modules d'informations et de sensibilisation pour limiter les difficultés. Du fait de son rôle de protection de l'Enfance, la collectivité coordonne également les actions liées à l'adoption comme la prise en charge des pupilles de l’État ou l'organisation des accouchements anonymes en lien avec les correspondants départementaux du Conseil national de l'accès aux origines personnelles (CNAOP). Le Département assure aussi le suivi du placement des pupilles de l’État, et des adoptions internationales en fonction des exigences des pays d'origine et de la législation en vigueur.
Renseignements auprès de la Maison départementale de l'adoption à Toulon : 04 83 95 21 05
Retrouvez la vidéo sur le parcours de l'adoption.

 

  • Le Département finance à hauteur de 496 000 euros la programmation artistique 2017 de Châteauvallon

Publié le 27/09/2017.

Le Département contribue activement à faire de la culture un facteur de développement territorial et économique. Ainsi, dans le cadre de ses compétences, ce dernier soutient la dynamique culturelle des villes varoises, notamment via leur programmation artistique comme c’est le cas à Ollioules, pour Châteauvallon, qui bénéficie depuis 2015 du label scène nationale. Cette année, le Conseil départemental finance à hauteur de 496 000 euros la programmation artistique de Châteauvallon. La structure accueille six compagnies en résidence dont deux varoises et propose tout au long de l’année, des pièces de théâtre, du cirque, des concerts et des spectacles de danse pour faire du canton d’Ollioules, et plus largement du Var, un espace culturel dynamique et attractif. 

 

 

  • L’action "Permanence écrivain public" de l’association l’Écrit Plume soutenue par le Département

Publié le 20/09/2017.

Créée en 2003, l’association l’Écrit Plume a toujours eu pour objectif d’apporter son soutien aux personnes en difficulté et de les accompagner à la réalisation de leurs projets liés à la création, notamment dans le canton d’Ollioules.

Parmi les activités mises en place pour aider ces personnes en difficulté sociale ou économique, il y a l’action "Permanence écrivain public". Cette dernière est subventionnée par le Département a hauteur de 6 000 euros. L’action a pour but de proposer une aide rédactionnelle et de l’assistance administrative à des personnes rencontrant des difficultés avec l’écrit ou la compréhension d’un document administratif. En effet, la dématérialisation progressive des démarches administratives demande des compétences que certains usagers n’ont pas. Ainsi, des permanences hebdomadaires gratuites d’écrivain public sont mises en place dans le local du Bureau d’information jeunesse de Toulon. Le public est reçu, avec ou sans rendez-vous, tous les mardis. La matinée est destinée à la réception des gens participants à l’action et l’après-midi, à la réalisation des courriers.

À noter que des créneaux complémentaires sont proposés les autres jours de la semaine pour les personnes ne pouvant pas se présenter à la permanence, ainsi que des déplacements au domicile des usagers si c’est nécessaire.  

 

 

 

  • Le Département investit pour les 1 400 collégiens scolarisés à Bandol, Ollioules et Sanary-sur-Mer

Publié le 12/09/2017

Depuis les lois de décentralisation dites "Lois Deferre" de 1982 et 1983, le Département est en charge des collèges et des gymnases et y investit près de 42,5 millions d’euros chaque année. Ce dernier s’occupe de 71 collèges et 37 gymnases répartis dans tout le Var, dont cinq* présents dans le canton d’Ollioules avec près de 1 400 élèves scolarisés dans trois collèges.

Toujours soucieux d’accueillir les collégiens varois dans les meilleures conditions, le Conseil départemental poursuit sa politique d’investissement pour favoriser la réussite scolaire et répondre aux besoins de chacun comme c’est le cas sur le canton d’Ollioules. En effet, des travaux de rénovation ont été entamés afin de restructurer et agrandir le collège Raimu à Bandol. Durant les travaux, les élèves sontaccueillis jusqu’en 2019, dans un collège provisoire situé sur un terrain de sport à proximité du collège existant. Le Conseil départemental a investi près de 14 millions d’euros pour la création de ces structures provisoires et la restructuration du collège.

C’est également au Département que revient la tâche de veiller au bon fonctionnement des établissements. Ainsi, de l’armoire à pharmacie au ballon de sport, en passant apr le bureau et la chaise de réfectoire, c’est à lui d’équiper en mobilier et matériel les collèges varois. Chaque année, 500 000 euros sont investis pour répondre aux besoins des élèves et du personnel dans l’ensemble des collèges du Département.

Bien que le service de restauration dans les collèges ne soit pas une obligation, le Conseil départemental s’implique pour faire du déjeuner scolaire un repas de qualité et un moment convivial pour les plus de 1 100 demi-pensionnaires présents dans le canton. Ce dernier propose par exemple une bourse pour permettre aux enfants des familles les plus modestes de bénéficier du déjeuner scolaire.

Le Département favorise aussi la création artistique ou encore la sensibilisation à la protection de l’environnement via de nombreux projets éducatifs. Il offre ainsi l’opportunité aux enseignants et aux élèves de participer aux classes "Environnement et Territoires varois" et aux "Classes Argens", deux opérations liées au développement durable. Action unique en France, un challenge inter-collèges sur le thème de la sécurité routière est également organisé tous les ans depuis 20 ans. Et des projets culturels sont proposés tout au long de l’année scolaire avec par exemple la malle artistique de Joana Vasconcelos mise à disposition des enseignants par l’Hôtel des Arts et qui offre une première approche du monde artistique aux collégiens.

À travers ces actions et opérations en faveur des jeunes, le Département réitère sa volonté de donner accès à l’éducation partout et pour tous.

Toutes les informations sont sur le portail des collèges du Département

*Collèges : Jules Raimu (Bandol), Les Eucalyptus (Ollioules), La Guicharde (Sanary-sur-Mer)

Gymnases : La Vernette (Sanary-sur-Mer), Jules Raimu (Bandol)

 

  • Les eaux de baignade du canton contrôlées par le Département

Publié le 24/08/2017.
Connaître la qualité des eaux de baignade est un moyen pour prévenir tout risque pour la santé des baigneurs mais il faut pour cela, mettre en place un suivi régulier. Ce sont les agences régionales de santé (ARS) qui sont en charge du contrôle sanitaire des eaux de baignade et qui sous-traitent aux laboratoires pour effectuer les prélèvements. Dans le Var, c’est le Département, qui dispose, avec le laboratoire départemental d’analyse et d’ingénierie d’un service performant, qui est missionné pour ces contrôles. Les équipes effectuent des prélèvements d’échantillons dans toutes les eaux de baignades recensées par les communes.

Ainsi, plusieurs points d’eau sont soumis à ces contrôles sur les communes de Bandol et Sanary-sur-Mer*. Ces prélèvements ont toujours lieu sur des points identiques et sont définis dans la zone de fréquentation maximale des baigneurs. La réglementation en vigueur prévoit la réalisation d’un prélèvement entre 10 et 20 jours avant l’ouverture de la saison, selon une fréquence minimale bimensuelle durant toute la saison  balnéaire. "La qualité des eaux de baignade est évaluée au moyen d’analyse des bactéries microbiologiques qui témoignent, grâce à leur présence, d’une contamination fécale des zones. Ces bactéries sont un indicateur du niveau de pollution et traduisent la probabilité de présence de germes pathogènes. Plus ces germes sont présents en quantité importante et plus le risque sanitaire augmente. Le contrôle sanitaire inclut aussi une surveillance visuelle destinée à détecter la présence par exemple de
résidus goudronneux, de verre, de plastique ou d'autres déchets," explique un ingénieur du laboratoire départemental d’analyse. Le rôle du Département concernant la gestion des risques sanitaires ne se limite pas uniquement à la surveillance des eaux de baignade. C’est également à lui qu’incombe de coordonner et de financer des actions de lutte anti vectorielle pour éviter les contaminations par le moustique tigre.

*Bandol : plages de Capelan, Centrale, du Casino, du Grand Vallat, du Barry, les Engraviers, Eden Roc, anse de Renecros, île de Bendor.
Sanary-sur-Mer : la plage Dorée centre, plage la Gorguette, plage centre ville, baie de Cousse, Portissol.

 

 

  • 2 millions d’euros octroyés par le Département pour le collège provisoire Raimu à Bandol

Publié le 16/08/2017.
Construit en 1975, le collège Raimu à Bandol entame des travaux de rénovations qui dureront jusqu’en 2019. En effet, la configuration actuelle du collège, d’une superficie de 5 357m2 , pénalisait le bon fonctionnement de l’équipe pédagogique. Voilà pourquoi le Département a décidé de restructurer et d’agrandir le collège. Durant toute la durée des travaux, les 355 élèves, répartis dans 14 classes de la 6e
à la 3e et deux classes d’enseignement spécialisé SEGPA, seront accueilli dans un collège provisoire situé sur un terrain de sport à proximité du collège existant. Le Département a donc investi près de 2 millions d’euros pour la création de ces structures provisoires, l’entretien et la remise en état du terrain à l’issu des deux ans. Les travaux, lancés début avril seront terminés au 1er septembre, pour la rentrée 2017-2018 des

élèves. Le collège provisoire, d’une surface de 2 285m2 , sera composé de six bâtiments modulaires : le restaurant scolaire de 148 places, les bureau de l’administration, trois bâtiments en R+1 pour 16 salles d’enseignement climatisées, la SEGPA avec 3 salles d’enseignement, dont une informatisée, ainsi qu’un espace réservé à la maintenance, aux sanitaires et des casiers. Les élèves disposeront également d’une cour de récréation de 450m2 et d’un préau de 120m2 . Pour les activités sportives les collégiens fréquenteront deux gymnases et un stade à proximité immédiate, accessibles à pieds. L’ouverture du nouveau collège Raimu se fera, quant à elle, pour la rentrée scolaire  2019.

 

 

  • La Médiathèque départementale a rassemblé les bibliothécaires du Var à Draguignan pour la journée "Bibli en jeu"

Publié le 07/08/2017

Fin juin, près de 70 bibliothécaires, dont la directrice de la médiathèque de Sanary, se sont réunis à la Médiathèque départementale de Draguignan pour une journée professionnelle et conviviale autour du thème de la citoyenneté. Invités par le Département, les participants ont pu réfléchir à la place faite aux usagers dans la bibliothèque au cours d’une table ronde et d’ateliers proposés tout au long de la journée.

En effet, la lecture représente souvent le premier niveau d’accès à la culture. C’est pourquoi le Département accorde une place importante au développement et à l’accompagnement des bibliothécaires du Var afin de répondre au mieux aux attentes des lecteurs. Pour les aider dans leur démarche, la Médiathèque départementale de prêt aide les communes et les intercommunalités varoises à développer leur projet de lecture publique. Sa principale mission est le prêt de documents mais elle propose aussi des formations gratuites aux professionnels du secteur.

Son objectif est de rendre la lecture attractive et faire des bibliothèques de véritables lieux d’échanges et de vie culturelle. Sans cet établissement géré par le Département, beaucoup de bibliothèques varoises ne pourraient pas renouveler leur offre de livres, CD ou DVD, ni proposer des animations aussi diversifiées. Afin de s’inscrire dans le prolongement des missions de la Médiathèque départementale, une annexe, tournée vers les nouveaux usages numériques, devrait voir le jour à Toulon d’ici à 2020. 

 

  • Le Département soutient le développement de la croisière dans le Var

Publié le 27/07/2017.

Le marché de la croisière représente une réelle opportunité de développement touristique et économique. Conscient de cet enjeu, le Département en partenariat avec la Chambre de commerce et d'industrie du Var, a créé dès 2008, le Var Provence Cruise Club. Il fédère les acteurs publics et privés du tourisme, intervenant dans le secteur des croisières. Ses missions : structurer et promouvoir l'offre du Var, auprès des principales compagnies déployées en Méditerranée.
Sur le canton, Bandol et de Sanary-sur-mer font partie des 7 ports d'escales varois. En 2016, six bateaux de croisière ont fait escale à Bandol et vingt six, à Sanary. Depuis 2013, le label Cruise Friendly a été lancé. Ce label de qualité est attribué aux commerçants des villes-escales, qui s’engagent à respecter un certain nombre de critères afin d’accueillir au mieux les croisiéristes : ouvrir son établissement les jours d’escales, offrir un cadeau de bienvenue ou proposer une réduction significative, parler anglais ou au moins, quelques phrases usuelles... 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le Département signe une convention avec l’État dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt

Publié le 20/07/2017.

La forêt est présente à 64 % sur le territoire du Var. Ainsi, les dangers qu’elle court ne doivent pas être pris à la légère. Voilà pourquoi le Département prend des mesures de protection et développe des actions en faveur de la gestion forestière. Il finance majoritairement le fonctionnement du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) et contribue directement à la lutte contre les feux de forêt avec une équipe de 75 forestiers-sapeurs départementaux. Ces derniers effectuent notamment des travaux de débroussaillement le long des routes départementales et des pistes DFCI (voies de défense des forêts contre l’incendie). Le 29 juin a été signée par Marc Giraud, le président du conseil départemental du Var et Jean-Luc Videlaine, le préfet du Var, une convention entre le Conseil départemental et l’État dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt. Ce dispositif de surveillance des massifs forestiers regroupe de nombreux partenaires, dont les comités de secteurs et les comités de massifs. Leurs actions coordonnées permettent une détection rapide des départs de feux et une transmission fiable des informations afin d’éviter une trop forte propagation des flammes. L’État a donc subventionné à hauteur de 100 000 euros le Département pour l’aider à assurer sa mission de surveillance. Chaque année depuis 1991, les forestiers-sapeurs départementaux, basés à Signes, Brignoles et Pignans, participent à ces patrouilles forestières l’été dans tout le Var. La signature de cette convention entre le Département et l’État souligne l’importance de l’organisation des patrouilles dans le cadre de la prévention des feux de forêt. 

 

  • Le Département soutien l’association Aeria pour le Verdon canyon challenge

Publié le 18/07/2017

Ils étaient près de 800 coureurs au départ du village d’Aiguines, dans le Haut-Var, pour les différentes courses du Verdon canyon challenge les 23 et 24 juin. Une compétition innovante dans le milieu du sport français avec un des sites les plus pittoresque de France comme terrain de jeu. Mais c’est à Ollioules que l’association Aeria organise tout. Ces trails invitent des hommes et femmes de tous horizons, de toutes nationalités et de tous âges à repousser leurs limites et vivre une aventure de l’extrême dans le plus grand canyon d’Europe.

Le créateur de la course, Jean Giacosa, souhaite développer la notoriété de cette course et en faire une référence mondiale avec le soutien du Département du Var. Ainsi, le Conseil départemental, dans le cadre de sa politique touristique et sportive, a versé une subvention de 7000 euros pour cette 25e édition à l’association.

Cet argent aura notamment servi à financer la sécurité tout au long des courses, l’installation d’une chaîne médicale ainsi qu’un poste de ravitaillement pour les coureurs et bénévoles. Une aide précieuse pour les volontaires de l’association qui ont aussi été aidé par un établissement pour l’insertion dans l’emploi durant ces deux jours de compétition.

 

  • Le compte administratif 2016 adopté par Département présente des finances saines

Publié le 07/07/2017

Avec 77,7 millions d'excédent, la situation financière du Département est saine. Le Président du Département, Marc Giraud, l'a réaffirmé lors de la séance plénière du 27 juin à Draguignan. "Notre gestion a permis de maîtriser nos dépenses de fonctionnement et de diminuer l'encours de la dette", a-t-il indiqué avant le vote. Le compte administratif témoigne des efforts de gestion de la collectivité pour mener à bien les politiques départementales et agir pour les Varois, et ce malgré une pression économique accrue liée aux baisses des dotations de l’État et à l'accroissement des dépenses de solidarité.

Les dépenses de fonctionnement se sont élevées à un peu plus d'1 milliard d'€. Elles ont couvert à 55 % des dépenses sociales : financements du RSA et de l'insertion, de la Prestation de compensation du handicap (PCH) et de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA), des versements qui ont augmenté de 10 millions d'€ par rapport à 2015. Les nouvelles dépenses issues de la loi relatives à l'adaptation de la société au vieillissement ont été couvertes par de nouvelles aides versées par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie. Néanmoins, l'ensemble des concours financiers de l’État est loin de couvrir les dépenses sociales transférées au Département. Le reste à charge des allocations individuelles de solidarité a représenté en 2016 pour la collectivité, 145 millions d'€.

Pour financer ses politiques, le Département a encaissé 1,146 milliard d'€ de recettes de fonctionnement en 2016, soit 20 millions d'€ de plus que l'année précédente. Cette évolution est essentiellement liée à la hausse des Droits de mutation à titre onéreux (DMTO) prélevés sur les ventes des biens immobiliers, de terrains, de fonds de commerce ou de titres de société. Ces droits se sont élevés à 287 millions d'euros en 2016, soit 25 % des recettes de fonctionnement, mais après contribution du Département du Var au fonds de péréquation des DMTO et au fonds de solidarité de la collectivité, l'encaissement net a été ramené à 254 millions d'€.

La collectivité affiche un niveau d'investissement de plus de 129 millions d€, hors remboursement de la dette. Plus du tiers est versé sous forme de subventions d'équipement.

Par ailleurs, l'effort a été maintenu sur les charges de gestion. Le désendettement s'est poursuivi en 2016 pour la 3e année consécutive. Le taux d'endettement diminue de 4 points par rapport à 2015, ramenant la capacité de désendettement à 5 ans, contre 7,4 ans en moyenne en France*.

* source DGCL

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

  • Le collège Le Vigneret au Castellet producteur d'électricité

Publié le 04/07/2017.
Le 16 juin dernier, le président du Département a signé un accord avec Engie, premier distributeur d’électricité en France pour installer une centrale photovoltaïque au collège Le Vigneret du Castellet pour un début de production prévu janvier 2018.
La protection de l'environnement est une priorité. Il ne suffit plus de le dire. Il faut agir. C'est pourquoi le Département du Var s’est engagé depuis 2011 à travers le «Grenelle II» dans une démarche permettant d’atteindre l’équilibre entre la consommation et la production d’énergie à l’échelle des collèges.
Les objectifs poursuivis par le Département sont : la participation à la politique nationale en faveur du développement des énergies renouvelables, de la réduction des émissions de gaz à effets de serre et de la protection du climat. Et aussi la réalisation d’installation de production d’électricité verte photovoltaïque pouvant servir de référence dans le Var.
Le 16 juin dernier, le président du Département Marc Giraud et Sébastien Hubau, directeur "grands comptes Engie" Entreprises & collectivités, ont signé une convention de baux emphytéotiques administratifs pour l'installation d'une nouvelle centrale photovoltaïque au collège Le Vigneret au Castellet.
Les travaux seront réalisés cet été 2017 pour une mise en service et un début de production d'électricité début 2018.
Si aujourd'hui 7 collèges sont équipés de centrales photovoltaïques, actuellement un diagnostic est en cours de réalisation. Il permettra d'identifier les autres collèges potentiellement éligibles. Et du coup, à plus long terme compenser la consommation d'au moins 3/4 des collèges varois.

 

  • 20e Challenge Inter-Collèges : la remise des prix a eu lieu au Conseil départemental du Var

Publié le 22/06/2017.

21 collèges varois, soit environ 6 000 élèves de 6e et 4e ont participé au 20e Challenge Inter-Collèges de sécurité routière cofinancé par l’État et le Département du Var. Action unique en France, elle est menée par la Maison de la Sécurité routière du Var (MSR-Var), structure créée par le Conseil départemental du Var en partenariat avec la Préfecture du Var. Le Challenge Inter-Collèges est animé par l’Éducation Nationale dans le cadre du Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR). De nombreux partenaires institutionnels et associatifs y participent. 
Les collégiens récompensés pour leur réalisations et leur participation au Challenge Inter-Collèges ont été reçus, mardi 20 juin, dans l'Atrium du Conseil départemental, à Toulon. En effet, toutes les classes engagées dans ce challenge ont présenté un travail artistique issu de leur réflexion sur la sécurité routière et des différents ateliers de sensibilisation aux risques de la route auxquels elles ont participé au cours de l'année scolaire. "Il y a un besoin de prévention active auprès des futurs conducteurs que vous êtes. Votre mobilisation est un investissement d'avenir", a déclaré Valérie Rialland, conseillère départementale, présidente de la commission Collèges et éducation, avant de remettre les différentes récompenses aux côtés de Karine Nazury, coordinatrice départementale sécurité routière pour le second degré et Kevin Mazoyer, directeur de cabinet du Préfet du Var. Le premier prix a été attribué au collège Marie-Mauron de Fayence, le deuxième au collège Yves-Montand de Vinon-sur-Verdon et le troisième au collège Joseph-d'Arbaud de Barjols. "Accompagnés par notre professeur d'Arts plastiques, nous nous sommes inspirés du travail de Keith Haring afin de réaliser une œuvre collective", ont expliqué Malou et Baptiste, représentants d'une des classes de 6e du collège de Fayence. "Nous étions super-motivés par ce projet qui nous a aidé à prendre conscience des dangers de la route". Objectif atteint pour le Département du Var qui, en finançant cette action, complète l'éducation routière des collégiens varois. 

Tous les collèges ayant participé au Challenge ont reçu un diplôme: 
Henri-Nans à Aups ; Joseph-d'Arbaud à Barjols ; Jean-Moulin et Paul-Cézanne à Brignoles ; Jean-Rostand à Draguignan ; Marie-Mauron à Fayence ; Les Chênes à Fréjus ; Gustave-Roux et Marcel-Rivière à Hyères ; Jean-L'Herminier à La Seyne-sur-Mer ; Henri-Bosco à La Valette-du-Var ; Les Eucalyptus à Ollioules ; Reynier à Six-Fours-les-Plages ; Vallée du Gapeau à Solliès-Pont ; Django-Reinhaardt et La Marquisanne à Toulon ; Paul-Emile-Victor à Vidauban ; Yves-Montand à Vinon-sur-Verdon ; Sainte-Marthe à Cuers ; Externat Saint-Joseph à Ollioules et Le Vigneret au Plan-du-Castellet. 

 

  • Samedi 10 juin, une réunion publique sur la restructuration du collège Raimu s’est tenue à Bandol

Publié le 19/06/2017

Dans le cadre de sa compétence Collèges, le Conseil départemental construit ou restructure les collèges pour améliorer l'accueil des élèves et le travail des équipes éducatives. Une réunion d’information sur la restructuration de l’établissement scolaire Raimu à Bandol s’est déroulée samedi 10 juin en présence des parents d’élèves, des riverains, de l’architecte, des conseillers et des agents du Département, et du Maire de Bandol.

Après 42 ans d’existence et malgré de nombreux travaux d'entretien et de restauration réalisés entre 1998 et 2014, un nouveau collège sera construit à Bandol pour la rentrée 2019. Avec la construction du nouvel établissement scolaire, en lieu et place de l’ancien, c’est une opération d’envergure, entièrement prise en charge par la collectivité, que le Conseil départemental a lancé. L’opération est estimée à près de 15 millions d’euros (13 millions d’euros pour le nouveau collège et 1,5 million pour le collège provisoire).

Le nouveau collège aura une superficie de 6 078 m² de plancher, et accueillera 400 élèves dont 50 élèves en niveau SEGPA. Sa création implique la mise en place d'un collège provisoire, d'une surface de 2 285 m² de plancher, sur le terrain de sport, à proximité, dès la rentrée 2017/2018 et ce pendant deux ans. Six bâtiments sont en cours de montage à savoir un restaurant, des bureaux pour l’administration, des salles d’enseignements, et un espace réservé à la maintenance, aux sanitaires et aux casiers. Le coût des travaux de construction du collège provisoire s'élève à 1,5 million d’euros et couvre des travaux préparatoires, la pose et location des modules, l’enlèvement et la remise en état du terrain à l'issue des 2 ans. Avec cette opération, le Département poursuit sa politique d’investissement afin d’accueillir les collégiens dans des conditions d’enseignement optimales et ainsi favoriser la réussite scolaire. En 10 ans, le Conseil départemental a construit ou restructuré près d’une trentaine de collèges.

 

  • Le Département aux côtés des sauveteurs en mer à l’occasion de l’étape à Bandol du "18ème Trophée SNSM 2017" 

Publié le 08/06/2017

Le "Trophée SNSM", c’est la rencontre de plaisanciers et des sauveteurs en mer autour d’une régate. Un rendez-vous devenu incontournable pour les amateurs de voile varois pendant le week-end de l’Ascension. En tant que partenaire de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), le Département a soutenu cet événement pour un montant de 25 000 €. Cette aide a participé à l'entraînement des équipages, mais surtout les a sensibilisé aux risques en mer. C’est en 1999 que l’organisateur de la Route du Jasmin a eu l'idée d’organiser cette manifestation afin de mettre en relation des plaisanciers et des sauveteurs des mers, dans d'autres conditions que celles de l'urgence et du secours. La première édition lancée en 2000 a réuni 70 voiliers, l’édition 2017 en a accueilli 80. La régate a commencé dès jeudi 25 mai au départ de Bandol, pour un périple de 4 jours, via Porquerolles, Cavalaire et Le Lavandou. Démonstrations de matériel de sécurité et exercices étaient organisés à chaque escale par les sauveteurs en mer. Sur le canton, ils sont 35 à la station SNSM de Bandol à porter assistance aux plaisanciers toute l’année des Lecques au Cap Sicié. 

 

 

  • Le Département encourage la jeunesse varoise avec la prime au BAFA et BAFD

Publié le 31/05/2017.

Dès son arrivée à la Présidence du Département en avril 2015, Marc Giraud a souhaité refonder la politique jeunesse départementale.

En créant un nouveau dispositif d'aides à la formation aux métiers de l'animation, le Département encourage les jeunes à obtenir un premier emploi et un salaire en devenant animateur en accueil de loisir ou en séjour vacances. Une prime de 150 € est accordée, sous conditions de ressources, à ceux qui viennent de réussir le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA) et le Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD). La formation doit être assurée par un organisme habilité par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale. Ces diplômes * permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances et centres de loisirs et sont délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports. La prime, si elle est accordée, est versée au bénéficiaire du BAFA ou du BAFD ou à sa famille s'il est mineur.

Conditions d'attribution de l'aide :

• pour le BAFA : être âgé de 17 à 26 ans et domicilié dans le Var

• pour le BAFD : être âgé de 21 à 26 ans et domicilié dans le Var et titulaire du BAFA ou d'un diplôme permettant d'exercer les fonctions d'animation.

Toutes les informations sont sur le site du Département : var.fr.

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var,
- en téléchargement sur var.fr, rubrique Var Jeunesse.

Contact :

Direction des Sports et de la Jeunesse

L’Hélianthe, rue Emile Ollivier à Toulon

Té. : 04 83 95 71 00

* Seuls les diplômes obtenus à compter du 1er avril 2016 sont éligibles.

 

  • Le Département du Var, partenaire de Photomed

Publié le 24/05/2017.

Le Département du Var est partenaire du festival de photographie Photomed qui se déroule jusqu'au 11 juin à Sanary-sur-Mer, sur l'île de Bendor et à Toulon. Il invite les Varoises et les Varois à voyager sans quitter le Var. D'une exposition à une autre, le public découvre ou redécouvre des photographes voyageurs qui, à travers leur art, les interpellent sur les rapports humains et la société. Le Conseil départemental du Var soutient financièrement l'association Horizons, organisatrice de cet événement, en lui octroyant une subvention. En 2016, 45 000 euros avaient été votés par les élus de l'assemblée départementale. Une des expositions du festival est à découvrir à l'Hôtel des Arts de Toulon, propriété du Conseil départemental du Var.

 

Les expositions varoises :

- Sanary-sur-Mer : Maison Flotte, Atelier des Artistes Barthélémy de Don, allée d’Estienne d’Orves.

Tel : 04 94 32 97 37. Ouvert tous les jours de 11h à 19h, sauf le lundi. Ouverture exceptionnelle le lundi 5 juin. Entrée libre.

- Île de Bendor : Salle Patmos. Ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 11 h à 19 h.

Tel : 04 94 29 44 34. Entrée libre.

- Toulon : Hôtel des Arts, 236 boulevard Général Leclerc. Ouvert de 10 h à 18 h, fermé les lundis.

Tel : 04 83 95 18 40. Entrée libre.

- Toulon : Le Liberté, scène nationale de Toulon, place de la Liberté. Ouvert du mardi au samedi de 11 h à 19 h. Tel : 04 98 00 56 76. Entrée libre.

 

 

  • L'office du tourisme de Bandol qualifié par la marque départementale Var accessible

Publié le 17/05/2017.

Le Département du Var a mis en place en 2012, la marque Var accessible. Il s'agit d'une démarche qui vise à qualifier, selon les critères de la loi de 2005 pour l'égalité des droits et des chances, les sites et activités touristiques répondant aux besoins des touristes à mobilité réduite. L'office du tourisme de Bandol fait partie de la soixantaine d'établissements varois, ayant obtenu cette qualification du Conseil départemental. Dans cette structure, la banque d'accueil et les présentoirs sont adaptés aux personnes à mobilité réduite. Une boucle auditive est installée pour les malentendants ainsi qu'une loupe d'aide à la vision. Et, la documentation est accessible en braille.

Le Département, qui a pour mission d'aider les Varois en difficulté, s'investit pour faciliter le quotidien des personnes ayant un handicap.

Le Département, acteur de votre quotidien, partout et pour tous.

 

  • À Sanary, les Varois ont assisté à un entraînement du Rugby club toulonnais grâce au Département

Publié le 05/05/2017.

Permettre aux Varois de rencontrer de grands joueurs est une réalité dans le Var. Le Département met en place de nombreuses actions en partenariat avec les cinq clubs élites du Var. Chaque club mène ainsi, à la demande du Conseil départemental, une dizaine d'opérations par an auprès des Varois. Ces actions prennent la forme soit d'entraînements délocalisés, soit d'initiation sportive, ou de rencontres thématiques. En avril, c'est à Sanary qu'une de ces actions a eu lieu. Le Rugby club toulonnais (RCT) était présent au complexe sportif la Guicharde. Le public est venu nombreux. Quelque 200 personnes, tout âge confondu, ont assisté à l’entraînement du RCT. L'équipe était au complet, accompagnée de quelques joueurs espoirs. Les champions ont donné toute la mesure de leur talent. La rencontre s'est terminée par une séance de dédicaces.

À travers ces entraînements délocalisés, le Département permet aux Varois d'approcher des joueurs d'exception. Il consacre au total 355 000 € à ces actions sous forme de participation financière aux différents clubs élites. Le Conseil départemental a ainsi la volonté de démocratiser le sport de haut niveau dans le Var, partout, et pour tous.

 

  • Une exposition unique du Département à ne pas rater à l'abbaye de La Celle.

Publié le 27/04/2017.
L'exposition Des Dieux et des Hommes s'installe à l'abbaye de La Celle jusqu'au 17 septembre. Après une première expérimentation l'année dernière, le Département confirme avec ce nouvel événement sa volonté de faire de l'emblématique propriété départementale qu'il restaure depuis vingt ans, un espace culturel majeur mêlant art et patrimoine.
Première d'un cycle de deux expositions, Des Dieux et des Hommes consacre, l'archéologie à travers des vestiges issus de fouilles réalisées dans le Var. 
Dans le dortoir et le réfectoire de l'abbaye entièrement réhabilités, plus de cinquante pièces remarquables sont à découvrir autour du thème du polythéisme et des croyances à l'époque romaine dans le Var. Parmi elles, des pièces jamais exposées auparavant comme la colossale tête de Minerve en marbre trouvée à Fox-Amphoux ou le torse d'Artémis d'Éphèse prêté par la Ville de Toulon. D'autres objets évoquent les dieux antiques : sculptures et reliefs en pierre, statuettes en bronze, objets usuels tels que les lampes à huile... 
Conçue et réalisée par le service du Patrimoine et de l'Archéologie du Département du Var, l'exposition met en lumière la place prépondérante que tenait, dans les sociétés antiques, le monde spirituel. Pour une grande partie de la population confrontée à des réalités quotidiennes et des phénomènes naturels inexpliqués, obtenir l’intercession d’êtres supérieurs était essentiel. Les cultes restaient cependant très libres. Quatre grands thèmes sont développés : le culte impérial, le Panthéon des dieux romains, les divinités secondaires et les cultes locaux, les cultes orientaux. Le cycle se poursuivra à l'automne avec une nouvelle exposition d'art contemporain proposée par le centre départemental d'art contemporain. 
Le monument et l'exposition sont accessibles du mardi au dimanche. L'entrée est gratuite, car le Département du Var défend la culture partout et pour tous.

Abbaye de la Celle - place des Ormeaux. Du mardi au dimanche, de 10 h 30 à 12 h 30 et 13 h 30 à 17 h 30. Visite commentée possible à partir de 4 personnes. Tél. 04 98 05 05 05 - abbayedelacelle@var.fr

 

  • Assistants maternels : c'est le Département qui délivre les agréments

Publié le 14/04/2017

Nombreux sont les parents de jeunes enfants à avoir recours à un(e) assistant(e) maternelle agréé(e) pour assurer la garde de leurs jeunes enfants. Dans le Var, 3 424 personnes sont agréées par le Conseil départemental et offrent 10 500 places d'accueil à domicile ou au sein de Maisons d'assistants maternels. L'exercice de cette profession nécessite un agrément, délivré par le Président du Conseil départemental, après une évaluation des conditions d'accueil par le service départemental de Protection maternelle et infantile.

Les assistants maternels sont également tenus de suivre une formation obligatoire de 120 heures, organisée et prise en charge financièrement par le Département, dont les 60 premières heures doivent être préalables à l'accueil. Pour devenir assistant maternel, il est recommandé d'assister à une réunion d'information organisée mensuellement dans les Unités de promotion de la santé du Département.

Lors de ces réunions, des puéricultrices du Département renseignent les candidats sur la profession et tiennent à leur disposition des dossiers de demande d'agrément. Pour ceux et celles qui souhaitent exercer cette profession, la démarche est simple. Il suffit de renvoyer le dossier complété, accompagné des pièces justificatives demandées, à l'Unité de promotion de la santé dont dépend leur domicile. À compter de la réception du dossier complet, le Conseil départemental dispose d’un délai de trois mois pour instruire la demande. L'agrément est accordé, pour une durée de 5 ans, si les conditions d'accueil garantissent la santé, la sécurité et l'épanouissement des jeunes enfants gardés.

Pour le canton d'Ollioules, qui regroupe les communes de Bandol, Sanary, Ollioules et Evenos, 117 assistants maternels agréés permettent l'accueil de 395 enfants simultanément.

Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez appeler le 04 83 95 27 60 ou le 04 83 95 27 61.

Vous pouvez envoyer vos demandes d'agrément à l'adresse suivante :

Unité de promotion de la santé Littoral Sud – Sainte-Baume
Espace Mirabeau – 111 chemin du Négadoux
Avenue John Kennedy
83140 Six-Fours 

 

  • Un budget cohérent pour le bien-être des Varoises et des Varois

Publié le 06/04/2017

Le budget primitif 2017 du Conseil départemental du Var a été adopté mardi 4 avril, en séance plénière à Toulon. Ce "budget réaliste et cohérent", comme l'a précisé Marc Giraud, président du Département, tient compte des nombreuses contraintes financières imposées à la collectivité. La diminution des dotations de l'État, pour l'année en cours, s'élève au total à 26 M€. En effet, à la baisse reconduite de la Dotation globale de fonctionnement (DGF) s'ajoutent l'absence de nouvelles mesures dans la loi des finances 2017 pour compenser la charge des Allocations individuelles de solidarité, la mise en œuvre de la loi relative à l'Adaptation de la société au vieillissement et le financement du transfert de la compétence Transport à la Région Paca dans le cadre de la loi NOTRe.

Malgré ces nouvelles contraintes, le Conseil départemental a présenté au vote de ses élus un budget 2017 qui s'équilibre en recettes et en dépenses à 1 280 310 222 €. "Nous agissons dans l'intérêt général, pour le bien-être des Varoises et des Varois", a insisté le président du Conseil départemental rappelant aussi qu'il avait été contraint, cette année, d'augmenter le taux d'imposition sur le foncier bâti de 1,5 %. Ce taux correspond, "au centime d'euro près", aux 4 M€ amputés par le Gouvernement qui a imposé à la collectivité un nouveau mécanisme de péréquation de la dotation de compensation de la réforme de la Taxe professionnelle (- 3 M €) et une baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de la fiscalité directe locale (- 1 M €). 30 M€ du budget du Département seront cette année encore consacrés à l'aide aux communes. "Ce n'est pas obligatoire mais nous le faisons quand même", a indiqué Marc Giraud. 

 

  • Avec le dispositif Var Jeunesse, le Département aide les familles ayant des revenus modestes

​​Publié le 31/03/2017

Partir en colonies ou en voyage scolaire, c'est l'occasion de s'évader, de découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles activités. Le Département du Var, acteur du quotidien de toutes les familles varoises, a lancé, en mars 2016, un dispositif d'aides individualisées pour permettre aux enfants de partir. En aidant un plus grand nombre de foyers en tenant compte de leur situation financière, le Département conforte ainsi son soutien aux familles modestes, et également à celles ayant des revenus moyens. Il peut prendre en charge une partie du séjour jusqu'à 450 € au maximum pour une colonie et 200 € pour un voyage scolaire avec nuitées sous réserve de remplir certains critères.

Pour un voyage scolaire, le Conseil départemental a souhaité, en 2017, élargir ses conditions d'éligibilité pour permettre à davantage d’enfants de participer à ce séjour. Il a étendu la durée du séjour jusqu'à 8 jours et l'a ouvert aux enfants de CP jusqu'à la 3ème. Près de 700 enfants ont pu bénéficier de ces aides en 2016.

Toutes les informations sont sur le site du Département 

Le dossier peut être retiré dans les services du Département :

- à Toulon, Hôtel du Département, 390 avenue des Lices,
- à Draguignan, au Conseil départemental du Var, boulevard Maréchal Foch,
- dans les centres de solidarités du Conseil départemental du Var.

Contact : Direction des Sports et de la Jeunesse
L'Hélianthe, rue émile Ollivier, à Toulon
Tél. : 04 83 95 71 00

 

  • Rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017 : le Var poursuit ses investissements et maintient l'aide aux communes malgré les baisses de dotations de l'État

Publié le 23/03/2017

« Le Var est un tout, une unité et je suis le garant de cette unité » a déclaré Marc Giraud, président du Département du Var, à Draguignan, lors de la dernière assemblée plénière. Les conseillers départementaux étaient réunis dans la salle Édouard Soldani de l'Hôtel du Département afin de débattre des orientations budgétaires de l'année 2017. C'est Jean-Louis Masson, en tant que premier vice-président du Conseil départemental du Var et président de la commission Finances et administration générale et rapporteur du budget qui a présenté les objectifs de la collectivité varoise pour cette année. Des objectifs ambitieux malgré les contraintes financières qui pèsent sur le Département du Var. La mise en œuvre de la loi NOTRe impose aux Départements de transférer 50 % de la Cotisations de valeur ajoutée des entreprises (CVAE) aux Régions pour financer le transfert du transport interurbain et scolaire. Ainsi, au 1er janvier 2017, les recettes de la collectivité sont amputées de 40 M€. 
La dotation globale de fonctionnement, elle, recule de 22 M€. Enfin, la baisse de la dotation de compensation de la réforme de la taxe professionnelle à laquelle s'ajoute la baisse de la dotation pour transfert de compensation d'exonération de fiscalité directe locale font perdre 4 M€ au Département. Ces dernières contraintes financières, annoncées par le Gouvernement le 22 décembre dernier, ajoutées à l'augmentation des dépenses de financement des allocations sociales qui ne sont que partiellement compensées par l'État, ont contraint les élus à prendre une décision responsable. En 2017, la fiscalité départementale augmentera de 1,5 % afin de compenser ces 4 M€. « Cela représente, pour 62 % des Varois, une hausse d'impôt de 5 € par an. Voilà la réalité des choses », a relativisé Marc Giraud, président du Conseil départemental. « Il y a les mots, il y a les chiffres et il y a la réalité du terrain », a-t-il insisté. « Nous avons fait le choix de continuer à aider les associations, à aider les communes, à aider les établissements publics de coopération intercommunale, à aider les agglomérations ». Telle sera la ligne de conduite budgétaire, pour 2017, du Conseil départemental du Var. Cette année encore, il continuera d'investir dans de grands projets d'investissements parmi lesquels : 
- la poursuite de l'aménagement du Parc Nature situé dans les communes de La Garde et du Pradet,
- la réalisation des équipements sportifs pour le collège Joliot Curie à Carqueiranne,
- les travaux de restructuration des collèges Raimu à Bandol et Henri Nans à Aups,
- la livraison du collège de Carcès,
- l'aménagement des locaux permettant le regroupement des services du Département sur le site de La Loubière à Toulon,
- la restructuration du Pôle social à Draguignan
- la construction d'une antenne de la médiathèque départementale sur le site de l'ancien hôpital et la réorganisation des services sociaux dans le quartier Chalucet à Toulon,
- des travaux à Sainte-Maxime pour la création d'un centre territorial des routes et d'une Unité territoriale et sociale (UTS)
- le lancement de la déviation de Pierrefeu-du-Var,
- la participation au financement de l'échangeur de Sanary-sur-Mer,
- la poursuite des travaux sur la route départementale 25 entre Le Muy et Sainte-Maxime
- le développement du Très Haut débit, notamment notamment dans les zones rurales.

 

  • Le Conseil départemental a rénové le trottoir devant La Cordeille à Ollioules 

Publié le 15/03/2017

Le trottoir de la route départementale 92 (RD 92) à Ollioules, au niveau de l'établissement scolaire La Cordeille, avait fortement été dégradé lors d'un récent épisode pluvieux. Le Département du Var, très attentif à la sécurité des Varois, a rapidement entrepris des travaux de réfection de ce trottoir. Afin de limiter les perturbations de circulation, la première tranche de travaux a été menée pendant les vacances scolaires de février. La rénovation de cet équipement se poursuivra en avril, de nouveau durant les vacances scolaires, par la création d'une bordure de sécurité en béton afin d'empêcher le stationnement des véhicules sur le trottoir. Le montant total de la remise en état du trottoir, entièrement financée par le Conseil départemental, s'élève à 30 000 € TTC. 

 

 

 

  • Le Département engagé pour faciliter la circulation autour du nouveau site DCNS à Ollioules

Publié le 08/03/2017.

Le giratoire de la Légion d'honneur sur la RDN8, celui de l'Ordre national du mérite sur la RD206, la voie nouvelle Louis Bernard qui les relie : plusieurs ouvrages routiers, aménagés autour du nouveau site de la DCNS à Ollioules, viennent d'être officiellement inaugurés en présence de Læticia Quilici, vice-présidente du Conseil départemental, et Robert Beneventi, vice-président de Toulon Provence Méditerranée et maire d'Ollioules.
Ces trois opérations font partie d'un aménagement d'ensemble allant du parking relais créé sur la RDN8 à la Technopole, qui a mobilisé le Département au côté de la communauté d'agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM). 
Dans le cadre du projet, le Conseil départemental a investi 1,3 million d'euros dans la création d'un autre giratoire sur la RDN8, celui de la Coopérative (Faveyrolles) en remplacement du carrefour à feux. Mis en service dès mi-décembre 2015, il a permis d'anticiper l'installation de DCNS en janvier 2016. 
Les nouveaux aménagements fluidifient la circulation autour de la nouvelle technopole et facilitent l'accès au site, où travaillent désormais plus de 1 000 collaborateurs du géant mondial. Une voie bus en site propre a par ailleurs été créée pour relier le parking relais et la RD206.
Outre le partage des maîtrises d'ouvrage des différentes opérations, rappelons que le Département a été associé aux réflexions dès le lancement du projet. Ses équipes ont travaillé aux côtés des services de TPM pour réaliser les études des deux carrefours giratoires inaugurés.
Les études et réflexions se poursuivent avec Escota, responsable de l'échangeur de Châteauvallon, et la Communauté d'agglomération TPM, pour les dessertes des centres commerciaux au Sud de l'autoroute A50 et le giratoire de la Cagnarde sur la RD206. Objectif, améliorer encore la circulation très dense dans le secteur !

 

  • Le Conseil départemental du Var vous aide à préparer la naissance de votre enfant et son arrivée dans votre foyer 

Publié le 08/03/2017.

L'attente d'un enfant et son arrivée sont souvent accompagnées de nombreuses interrogations. Les jeunes parents se sentent parfois démunis face au suivi de la grossesse et à la préparation de la venue d'un bébé dans leur foyer. Pour les accompagner, le Département du Var leur permet de rencontrer des professionnels de santé dans le cadre de consultations pré et post-natales. Menés par des sages-femmes, ces entretiens permettent aux futurs parents d'aborder toutes les questions qu'ils se posent concernant le déroulement de la grossesse, la préparation à l'accouchement, les questions sur l'enfant à naître, le retour à domicile. Après la naissance de l'enfant, les sages-femmes peuvent les conseiller sur l'allaitement et l'alimentation, les rythmes, et notamment celui du sommeil du nourrisson, les modes de garde, la contraception... Les professionnelles du service départemental de Protection maternelle et infantile (PMI) peuvent aussi les renseigner sur les différentes aides existantes, destinées aux familles. Pour bénéficier de ces consultations mises en place par le Conseil départemental, les habitants de Bandol, Evenos, Ollioules et Sanary-sur-Mer peuvent solliciter un rendez-vous à domicile ou se rendre au centre médico-social d'Ollioules, place du 8-mai-1945. Les consultations sont organisées chaque mercredi de 9 h à 11 h 30. Tél : 04 83 95 27 60.

 

 

  • Le Théâtre Galli à Sanary, un équipement culturel soutenu par le Département 

Publié le 22/02/2017

Le Théâtre Galli est un lieu de rendez-vous devenu incontournable à Sanary. La présence d’artistes nationaux et internationaux, la qualité et la diversité de sa programmation, font de lui un lieu où se croisent, chaque année, près de 30 000 spectateurs.

Le Département du Var s'est donné pour objectif de soutenir ces grands équipements culturels de spectacle vivant, les festivals, et les arts visuels. En 2016, l'aide départementale, attribuée à la commune de Sanary, s'est élevée à 48 000 €. Le Théâtre Galli à Sanary est une structure municipale qui accueille des spectacles importants tout en préservant une certaine proximité artiste/public. Avec ses deux salles, d'une capacité d'accueil de plus de 1 100 places, elle permet d'offrir aux spectateurs une programmation culturelle et artistique avec 65 spectacles de théâtre, de danse, de jazz, de variété et également d'humour, conférences thématiques, et expositions d'art.... On peut citer Rock the Ballet, Irish Celtic Generations, Ballet National d’Ukraine Virski, Gospel pour 100 voix, De Palmas , I Muvrini, Ary Abittan, Kamel le Magicien, Mathieu Madénian, Flamenclasico, Journée Molière... Et bien d'autres. 

 

 

 

 

 

  • Le Département participe à la création de l'échangeur autoroutier d'Ollioules - Sanary

Publié le 16/02/2017

Améliorer la desserte d’Ollioules et de Sanary. Fluidifier le trafic de l’échangeur de La Seyne-sur-Mer. Sécuriser et apporter plus de confort aux utilisateurs de l’autoroute A50, de la RD 11 et des voiries locales. Voici les grands objectifs auxquels répondra le nouvel échangeur autoroutier, situé sur les communes de Sanary et Ollioules. Ce projet, auquel le Département apporte 29 % du financement soit 11 millions d'euros, comprend la création de voies d'entrée et de sorties entre la RD 11 et l'A50 :
une bretelle d'entrée vers Toulon et une bretelle de sortie venant de Toulon, équipées chacune d'une gare de péages ;
une bretelle d'entrée vers Bandol et une bretelle de sortie venant de Bandol ;
deux giratoires permettant le raccordement des bretelles à la RD 11.
L'opération intègre également un programme d'amélioration du cadre de vie des riverains, avec la mise en place de protections acoustiques et de bassins de récupération d'eau pour préserver la ressource.
Les travaux vont s'échelonner sur 2017 et 2018, pour une mise en service du nouvel échangeur à la mi-2019.

 

  • Le Département verse 200 000 € à la station SNSM de Bandol, pour l'achat de sa nouvelle vedette

Publié le 08/02/2017

En tant que partenaire de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), le Département a versé 200 000 €, sur les 885 000 € nécessaires, pour l'achat de la nouvelle vedette des sauveteurs en mer bandolais. Avec une zone d'intervention s'étendant de la pointe Grenier à Saint-Cyr au cap Sicié à La Seyne, la station de Bandol est une des plus importantes de Méditerranée. Le trafic maritime est très intense, entre les navettes pour les Îles d'Or ou les calanques de Cassis, le port de Sanary agréé pour la pêche au thon, ou encore la navigation vers Marseille... Et les embarcations sont de plus en plus importantes. La vedette actuelle, datant de 2001, mesure une dizaine de mètres et est vieillissante pour le type d'interventions pratiquées par les 35 personnes qui constituent l'effectif bandolais. Chaque année, ils interviennent entre 100 et 150 fois en mer, été comme hiver dans des conditions, parfois, très difficiles. Ils secourent bénévolement et gratuitement, les personnes en danger en mer jusqu'à 20 miles des côtes. La nouvelle embarcation, financée par le Département, est en cours de fabrication. Il s'agit d'une vedette de 1ère classe de plus de 14 mètres, d'une puissance de 1 000 chevaux, insubmersible et auto-redressante, capable d'affronter les mers les plus dures. C'est une embarcation spécifique, étudiée et construite pour le sauvetage en mer. Elle sera livrée à l'automne 2017.

Retrouvez sur http://station-bandol.snsm.org la vie et les actualités de la station de Bandol.

 

  • Mission d'Intérêt général organisée par le Département avec les élèves du collège Raimu de Bandol

Publié le 02/02/2017

40 collégiens des classes de 3ème et 4ème du collège Raimu de Bandol se sont prêtés, le 24 janvier, à un jeu de questions/réponses en anglais avec le Hyères Toulon Var Basket (HTV). Ethan, Gaël, Carla et d'autres collégiens ont pu interroger deux joueurs américains sur leur parcours professionnel, leur vie en France, leurs hobbies... Cette conférence-débat était organisée par le Département dans le cadre d'une Mission d'Intérêt Général (M.I.G.) en partenariat avec le HTV Basket. C'est autour de séquences vidéos enregistrées et de questions/réponses dans la salle que les collégiens ont échanger avec ces joueurs de haut niveau. Les élèves étaient très fiers et amusés de s'exprimer en anglais devant leur classe et leur professeur d'anglais. Une séance de dédicaces, d'autographes et de photos a permis, ensuite, aux enfants de se rapprocher des joueurs. à l'issue de la séance, les joueurs et les collégiens ont pu échanger des ballons sur le terrain du collège.
"Notre programmation des MIG est réalisée avec la direction des Sports/Jeunesse du Département. Avec dix sessions organisées par an, on essaye de rayonner sur l'ensemble du territoire. L'équipe PRO A est une vitrine pour le basket, elle permet de véhiculer des valeurs fortes comme la confiance, l'esprit d'équipe, et le dépassement de soi. Il s'agit d'un projet pédagogique et on essaie de trouver et de donner du sens à ces différentes rencontres. Le HTV Basket essaie de se positionner comme un club grand frère," explique Benjamin Husson, responsable de la communication du club.

Ces rencontres avec les sportifs professionnels sont réalisées par le Département du Var tout au long de la saison sportive afin de sensibiliser les jeunes mais également les plus âgés aux valeurs du sport, au respect des règles et des autres. Elles sont animées par les grands clubs sportifs varois tels que : le Rugby Club Toulonnais, le Saint-Raphaël Var Handball, le Toulon Saint-Cyr Var Handball, Hyères Toulon Var Basket, et l'Association Sportive Saint-Raphaël Var Volley-Ball. 

 

  • Le Conseil départemental veille sur la santé des enfants

Publié le 24/01/2017

 

 

La protection maternelle et infantile (PMI) est un service du Conseil départemental du Var destiné aux familles.

Des médecins y interviennent, notamment, afin d'assurer le suivi médical des jeunes enfants entre 0 et 6 ans. Ils peuvent vérifier le développement physique et psycho-moteur de l'enfant, lui administrer les vaccinations ou encore dépister des anomalies ou déficiences. Ils sont à votre écoute, aussi, concernant l'hygiène de l'enfant, son sommeil, son alimentation ou encore la façon de se servir du carnet de santé.

Dans votre canton, les consultations sont organisées au centre médico-social d'Ollioules, 3 place du 8-mai-1945, chaque jeudi, de 9 h à 12 h. Il est impératif de prendre rendez-vous au 04 83 95 27 60 ou au 04 83 27 60 61. 

 

 

 

 

 

  • Le Département sensibilise les collégiens à la sécurité routière

Publié le 17/01/2017

Les 11 et 12 janvier, ce sont les collégiens de l'établissement privé Saint-Joseph à Ollioules qui ont participé aux ateliers de prévention du Challenge Inter-collèges. Depuis 20 ans, le Département du Var, la Préfecture et l'Inspection académique, par le biais de la Maison de la Sécurité routière, organisent cette action auprès des élèves varois de 6e et de 4e.

C'est une action unique en France !
Dans un premier temps, des ateliers et des animations sur les thèmes de la vitesse, de l’alcool, des conduites à risque ou encore de la sécurité dans les transports scolaires sont organisés dans les collèges. Différents intervenants y participent, comme le Service départemental d'incendie et de secours du Var (SDIS), la gendarmerie ou la police nationale, des associations d'accidentés de la route... 
Dans un second temps, les élèves réalisent une œuvre, un film, un totem, une mascotte ou toute autre création en lien avec la sécurité routière. Les créations donnent lieu à un concours entre les différents collèges participants. Elles sont évaluées par un jury qui établit un classement. Une remise officielle des prix est organisée en fin d'année scolaire à l'Hôtel du Département, aux Lices à Toulon.

 

  • Nouveaux horaires à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)

Publié le 10/01/2017

La MDPH, située à Ollioules au sein de la Technopôle Var matin, est le site unique d'accueil, d'information et d'accompagnement pour l'accès aux droits des personnes handicapées. 
Depuis le 1er janvier 2017, elle est ouverte les lundi, mercredi et jeudi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30. Le mardi, de 8 h 30 à 13 h 30 et le vendredi de 8 h 30 à 12 h.
Maison départementale des personnes handicapées, Bât. G et L, 293 route de La Seyne à Ollioules. Vous pouvez également contacter la MDPH au 04 94 05 10 40 ou 04 94 05 10 41.

La MDPH propose également des permanences sur certains territoires dans les locaux des services sociaux du Département, le matin de 9 h 30 à 12 h ou l’après-midi de 14 h à 16 h :

- le premier mercredi de chaque mois à Saint-Maximin (matin) et Brignoles (après-midi),
- le deuxième lundi de chaque mois à Fréjus (matin) et Draguignan (après-midi),
- le troisième mercredi de chaque mois à Cuers (matin) et Le Luc (après-midi).

 

  • Un nouveau giratoire créé par le Département sur la RD11 entre Ollioules et Sanary-sur-Mer

Publié le 10/01/2017

Les travaux d'aménagement du carrefour giratoire entre la RD11 et le chemin Franca sur la commune d'Ollioules viennent de se terminer. Ils font partie d'une opération globale d'aménagement de la RD11, entre Ollioules et le futur échangeur autoroutier Sanary/Ollioules qui a fait l'objet d'une enquête publique en 2011.
Cette portion de la RD11, rectiligne, est très empruntée. Les vitesses pratiquées y sont parfois excessives. Les insertions depuis le chemin de Franca et les propriétés riveraines étaient de ce fait particulièrement dangereuses.
La création du giratoire a permis de réduire les vitesses pratiquées, de sécuriser la circulation et les échanges, et de simplifier l'accès à la zone desservie par le chemin Franca. Il assure également une continuité des cheminements piétons.
Les travaux se sont échelonnés entre juillet et décembre 2016. Estimés à 410 000 € TTC, ils comprennaient les terrassements, les réseaux divers, les chaussées, les signalisations horizontales et verticales, et l’éclairage public dont l'entretien sera assuré par la commune d’Ollioules.
Ce projet s'inscrit dans le cadre du futur aménagement de l'échangeur d'Ollioules puisqu’à terme, la totalité des mouvements de tourne à gauche sera supprimée.

 

  • Le Département investit 2,3 millions d’€ pour fluidifier la circulation à La Seyne

Publié le 03/01/2017
Aux heures de pointe, tous ceux qui empruntent la RD26 depuis la sortie de l’autoroute A50 à La Seyne savent combien la circulation est difficile entre l’échangeur, et le giratoire du 11 novembre 1918, au sud, qui dessert la zone commerciale, les quartiers sud, Six-Fours, Sanary, et Saint-Mandrier. D’ici juin 2017, date prévue d’achèvement des travaux,  le trafic devrait être plus simple lorsque les voies de circulation seront doublées. 
Le Département s’emploie depuis plusieurs mois à renforcer à cet axe prioritaire, emprunté chaque jour par près de 35 000 véhicules. L’opération s’est révélée particulièrement complexe du fait qu’une partie de la route enjambe la voie ferrée et l’avenue Robert Brun, que les travaux se situent en zone urbaine, et que la circulation ne pouvait être coupée. Le chantier s’est déroulé en plusieurs étapes. Une première partie des travaux, le doublement du pont-route au dessus des voies ferrées et de la section nord, a été réalisée en 2015. 

Depuis septembre 2016, le Département a lancé la deuxième tranche pour doubler les voies dans les deux sens, sur la partie sud. Le chantier nécessite la création de murs de soutènement, le remblaiement et la réalisation de la structure de chaussée, la réalisation du réseau hydraulique et des équipements de la route. Une voie d'insertion sur la RD26 en provenance du boulevard de l'Europe et en direction de la Seyne centre et Six-Fours sera également créée pour permettre d'avoir un échangeur complet au niveau de Langevin. Un “shunt” sera aménagé entre la RD63 (avenue Marcel Paul) et la RD26 (vers l'échangeur autoroutier). En contrebas, la piste cyclable située sera également reprise. Le Département consacre 2,3 millions d’euros à cette nouvelle tranche de travaux.

Pendant toute la durée du chantier, la circulation est maintenue dans les deux sens, hormis durant les phases de réalisation de la couche de roulement qui se dérouleront de nuit, le Département ayant souhaité limiter l’impact sur la circulation. Pour permettre les travaux d'élargissement, la largeur des voies est néanmoins réduite et la vitesse limitée à 30 km/h. Un alternat est prévu pour les travaux de nuit et en fonction des stricts besoins
de chantier. 
Porteur de projets en matière de développement durable, le Département participe également avec ce chantier, au recyclage de déchets non dangereux. Il a ainsi décidé de valoriser des matériaux alternatifs en utilisant, en remblais, 6 000 m3 de mâchefers, issus de l'incinération de déchets non dangereux.

 

  • Le Département restructure le collège de Bandol

Publié le 03/01/2017

Le collège Raimu de Bandol a plus de 40 ans ! Une ambitieuse réhabilitation est nécessaire pour ce collège, devenu aujourd'hui vétuste. Le Département va consacrer 17 millions d'euros pour offrir aux collégiens bandolais, un établissement neuf et moderne à la rentrée scolaire 2019-2020. D'importants travaux de démolition des bâtiments actuels, puis de reconstruction vont être réalisés.

Ce nouveau collège va permettre d'améliorer la vie quotidienne des élèves mais également de faciliter les conditions de travail de l'ensemble du personnel, et notamment des agents départementaux en charge de l'accueil, l'entretien, la restauration et la maintenance du collège.

Suite à une large concertation de l’équipe projet, comprenant le personnel administratif, les enseignants et les parents d’élèves, l’architecte et l’équipe de maîtrise d’œuvre ont élaboré un projet en prenant en compte les besoins de chacun.

Les appels d’offres pour les marchés de travaux vont être lancés très prochainement et les travaux pourront commencer dès juillet 2017, pour une durée de 2 ans. Pendant ces 2 années, les enfants ne pourront plus être accueillis dans l’enceinte du collège. Les services du Département ont étudié deux solutions, l'installation d'un collège provisoire à proximité du collège actuel ou la délocalisation pendant les travaux au collège du Vigneret au Castellet. Le conseil d'administration a opté pour la première possibilité. Un collège provisoire, avec des préfabriqués, va alors être installé sur le plateau sportif situé juste à côté de l'établissement.

Le Département, qui a une grande expérience de ce type de travaux et des contraintes engendrées par le maintien sur site, mettra tous les moyens à disposition pour que ces 2 années de chantier se passent au mieux pour tous.

 

  • Quatre centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 03/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiale, sociale ou financière ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de vous accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile.

Les travailleurs sociaux du Département pourront vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner, vous diront quels dispositifs existent selon votre situation. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront vous aider à faire votre demande. Rendez-vous au centre de solidarité de votre commune.

Le centre de solidarité de Bandol se situe 1 155 avenue Dei reganeou, Le Pergolese bâtiment 2. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél. 04 83 95 52 70.

À Sanary, le centre de solidarité vous accueille au CCAS Picotières de Sanary, 281 avenue du Maréchal Leclerc, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél. 04 83 95 83 10.

Le centre de solidarité d’Ollioules, 3 place du 8 mai 1945, vous reçoit du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30 Tél. 04 83 95 58 50.

Les habitants d’Evenos relèvent du centre de solidarité du Beausset, avenue Saint-Louis immeuble “Le Sainte-Anne” 21 A. Il est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél. 04 83 95 57 30.