Vos Infos
 

Colorés et poétiques...

Les papillons de jour sont sans conteste les insectes qui ont le plus la côte. Pour autant, ils ne représentent qu'une infime partie de leurs espèces. Les plus nombreux étant ceux de nuit. Dès le 26 mai prochain, Le Muséum d'histoire naturelle de Toulon et du Var lèvent le voile sur les lépidoptères.

Les premiers papillons seraient apparus, il y 240 millions d'années. Ces pseudo lépidoptères ressemblaient à de grosses mites. On dénombre 5 500 espèces en France et entre 2 500 et 3 000 dans le Var. Aujourd'hui, sur 245 espèces de papillons de jour en France 174 volent dans le Var. Les milliers d'autres sont des papillons de nuit. Si on connaît assez bien les papillons de jour ceux de nuit le sont moins.

"Aujourd'hui on ne sait pas encore précisément combien d'espèces vivent dans le Var. Nous manquons d'entomologistes qui travaillent sur les papillons. C'est vraiment dommageable pour notre culture naturaliste", souligne François Dussoulier, conservateur du muséum d'histoire naturelle de Toulon et du Var.

Du stade d’œuf au stade d'adulte, la durée de vie d'un papillon, est d'1 mois à plusieurs années selon les espèces. Mais, la plupart ont un cycle d'un an. Comme, l'abeille, la mouche, le scarabée... le papillon fait partie de ses insectes qui se métamorphosent complètement. Magique !

En y regardant de plus près. Un papillon c'est un insecte avec une paire d'antennes, six pattes, deux paires d'ailes recouvertes d'écailles colorées, chamoisées ou irisées, un corps composé de 3 parties (une tête, un thorax et un abdomen). Les papillons de jour ont des antennes renflées en massue. Ceux de nuit ont des antennes soit filiforme soit en forme de peigne. Pour en arriver là, il se sera métamorphosé.

Toutes les chenilles deviennent papillons

"C'est le stade entre l’œuf et l'adulte. Pour les comparer à l'évolution de l'homme ce sont nos adolescents", illustre le conservateur. Les papillons pondent des œufs sur des plantes spécifiques à chaque espèce. Ces œufs deviendront chenilles. Celles qui n'ont qu'un seul objectif manger pour grossir. Pour cela, elles vont devoir muer plusieurs fois. De 5 à 12 fois. Puis vient le stade immobile, que l'on appelle la chrysalide. "C'est cette période figée qui lui permet de devenir papillon. Le stade adulte, celui de la reproduction", explique-t-il.

A la question y a-t-il un intérêt d'avoir des papillons dans son jardin ? C'est sans hésitation "oui. C'est un insecte pollinisateur. C'est s'assurer de maintenir des lots de biodiversité. Car la multiplicité des fleurs et des papillons est très liée. Un jardin où l'on a privilégié des différentes plantes locales attirent les papillons. Donc, il est déconseillé de planter un Buddleia, le fameux arbre aux papillons, qui est une espèce qui vient de Chine et qui est en plus classé dans les invasives", conseille le conservateur.

Papillons en Provence

35 000, c'est le nombre de spécimens de la collection d'André Chauliac, entomologiste varois, acquise gratuitement par le muséum. Elle vous sera présentée avec les collections du muséum du 23 mai au 3 janvier 2016 dans la salle d'exposition temporaire. "Nous souhaitions mettre en valeur le travail des entomologistes. Nous présentons différentes techniques culturelles de valorisation des papillons sur différentes époques. Comme l'épidodinomie, une technique naturaliste du XVIIIe siècle qui consiste à plastifier les papillons ou des décalcomanies... ", explique le conservateur.

Pour découvrir de plus près les papillons de nuit, le muséum organise une chasse aux papillons dans le jardin du Las, le 16 mai de 20 heures à minuit dans le cadre de la nuit européenne des musées.

Plus d'infos

Muséum d'Histoire Naturelle de Toulon et du Var 737 chemin du Jonquet – Toulon.