Vos Infos
 

Ils font le Var !

Du 25 au 27 septembre prochain, la Fête du Livre du Var vous donne rendez­-vous à Toulon, place d'Armes.

Retour sur l'histoire de cette partie de la ville.

Les anciens toulonnais s'en souviennent : un imposant kiosque à musique fut érigé place d'Armes pour, le dimanche recevoir en concert la « Musique de la Marine », future « Musique des Équipages de la Flotte ». Elle accueillit également de grands rassemblements festifs et des événements d’une autre nature telle la dégradation de l’Enseigne de Vaisseau Benjamin Ulmo, convaincu au début du XX° siècle d’espionnage au profit de l’Allemagne.

Dans les années 1960, de grandes cérémonies marquant le deuil de la Nation y furent organisées lors de la disparition en mer des sous­marins Minerve puis Eurydice.

Mais bien avant, la place d’Armes fut dédiée aux parades et revues des troupes et témoigne aussi de l'action déterminante de Vauban dans l'aménagement de la cité.

En effet sous l'impulsion de Colbert et louis XIV qui souhaitent donner une grande flotte de guerre au pays, le port se développe.

De 1681 à 1711, Vauban entreprit ainsi d'importants travaux pour agrandir l'arsenal et prévoir de solides et efficaces défenses en procédant à la démolition d'anciens remparts et bastions dont celui de Notre Dame. Les espaces libérés au­delà de l’enceinte militaire permirent la création de la « Place d’Armes ».

Au Sud, construite sur les plans de Vauban de 1684 à 1697, la « Corderie royale », plus grande corderie de France fut le premier bâtiment à être édifié sur la darse neuve. Elle fut Initialement affectée à la fabrication des cordages dont la marine à voile faisait une énorme consommation. En 1873, la suppression du bagne met fin à l’exploitation de la corderie dont les installations et missions sont transférées à Brest. L’établissement cessera définitivement toute activité en 1884.

Avec sa Corderie et sa place d’Armes, le Toulon colbertien devient le principal port de guerre du royaume. La place d’Armes fut dès 1776 le siège du Commandement de la Marine Royale, dans une résidence baptisée « hôtel de la Marine ». Sous le Consulat, en 1800, cet hôtel devient la Préfecture maritime et ce jusqu’à son bombardement en 1944.

Aujourd'hui , la place d'Armes accueille toujours le public lors de manifestations culturelles et festives.

Rendez­-vous les 25, 26 et 27 septembre, pour l'édition 2015 de la Fête du livre du Var.