L'histoire du Var

Un département créé en 1790

De ses premiers habitants des temps préhistoriques, le Var a conservé un riche patrimoine mégalithique. À partir de 500 avant JC, les Grecs de Marseille fondent des comptoirs sur le littoral de ce territoire peuplé de tribus celto-ligures : Tauroeis au Brusc ou Olbia près d'Hyères. Les Romains, présents dans la région à partir du IIe siècle, fondent en 49 avant JC la colonie romaine de Forum Julii (Fréjus). Une importante voie romaine, la via Aurelia, traverse le territoire actuel du Var d'est en ouest.

Durant le Haut-Moyen-Âge, le territoire du Var connaît l'arrivée des peuples barbares, Wisigoths, Burgondes, Francs, et les incursions des Sarrasins. Un semblant d'ordre est rétabli à la fin du Xe siècle. Le territoire fait alors partie du Comté de Provence, placé sous l'autorité lointaine du Saint Empire romain germanique. Périodes assez favorables, les XIe et XIIe siècles voient aussi la fondation de monastères importants : l'abbaye de La Celle, la Chartreuse de La Verne dans le Massif des Maures et l'abbaye cistercienne du Thoronet.

Mais le territoire est durablement éprouvé par les pestes et les guerres au XIVe siècle. Rattaché à la France avec le Comté de Provence en 1481, le Var doit à sa position de frontière du royaume d'être traversé périodiquement par les armées ennemies du XVIe au XVIIIe siècle. Il est aussi touché par les guerres de religion et la Fronde. Sous Louis XIV, Vauban restructure les fortifications et l'arsenal de Toulon, lui conférant sa vocation de grand port militaire de Méditerranée. 

Le département du Var est créé en 1790. Il prend son nom du fleuve Var qui, à l'est, le sépare à l'époque du comté de Nice. À Toulon, d'abord désigné comme chef lieu du département, succède Draguignan. En 1860, l'arrondissement de Grasse est rattaché au territoire de l'ancien Comté de Nice pour former le département des Alpes-Maritimes : désormais, le fleuve Var ne traverse plus le département auquel il a donné son nom.

Le XIXe siècle et le début du XXe siècle constituent dans l'ensemble une période de prospérité et de développement. Le Var est marqué par l'arrivée du chemin de fer, la création de grands centres industriels à Toulon et à La Seyne, la spécialisation de l'agriculture et les débuts du tourisme. Le Var vit deux événements importants de la Seconde Guerre mondiale : le sabordage de la flotte à Toulon en 1942 et le débarquement de Provence en août 1944. Durant la deuxième moitié du XXe siècle, le département se développe, double sa population et devient une destination touristique de premier plan. Depuis 1974, Toulon est redevenu le chef lieu du Var.  

Image