Votre Département

RNN : biodiversité protégée

 

Hotspot de la biodiversité internationale

Cette Réserve est un vrai joyau, exceptionnel au plan de la faune et de la flore, que tous nous devons protéger. Par ses immenses surfaces de forêt sèche ou de maquis accentué par les chaudes rigueurs du climat méditerranéen, les paysages de cette réserve évoquent l’Afrique et ses savanes.

Le chêne liège et le Pin parasol y sont omniprésents. Leurs silhouettes si caractéristiques émergent de landes basses à bruyères, callunes et lavandes où s’intercalent des dalles et promontoires rocheux en grès roses ou rouge-orangés.

Ce maquis sec est indissociable des milieux humides méditerranéens avec lesquels il forme une mosaïque contrastée. Ces mares et ruisseaux temporaires font de la Plaine des Maures un joyau botanique car il concentre des plantes aussi rares que discrètes, nombreuses Orchidées comme les Serapias, des fougères rares et endémiques comme les Isoetes et les Ophioglosses.

A cette richesse propre s’ajoute une diversité liée à l’évolution spontanée des milieux en réponse à des perturbations comme les incendies passés.
C’est ainsi que nous recensons plus de 500 espèces de plantes dont 39 sont actuellement protégées par la loi.

On connaît bien son emblématique Tortue d’Hermann, seule tortue terrestre française. Les dernières populations se cantonnent au Var et plus précisément au cœur de cette plaine des Maures. Bien que cette tortue suscite la convoitise, il est formellement interdit d’en ramener chez soi ou d’en faire le commerce.

La tortue aquatique Cistude d’Europe, est aussi bien présente dans les points d’eau de la plaine des Maures. On y trouve là un des derniers noyaux de population du littoral méditerranéen français avec la Camargue.
La présence du Lézard ocellé est liée aux habitats rocheux très propices à cette espèce. Une telle population en Provence est exceptionnelle en dehors des Coussouls de Crau.

Avec 17 espèces recensées, les chauves-souris sont bien représentées sur la plaine des Maures et sont de bons indicateurs de la richesse en insectes de ce territoire.

Guêpiers d’Europe, Bondrée apivore, Rolliers d’Europe et bien d’autres : les oiseaux sont nombreux. Des oiseaux rares tels que le blongios nain ou le circaëte Jean le Blanc y ont été recensés. On y repère aussi l'engoulevent d'Europe, l'alouette lulu, la fauvette pitchou et toutes les espèces françaises de pie-grièche.

La Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures est considérée comme un des plus "hot-spots" en matière de biodiversité internationale.