Votre Département

Pourquoi une Réserve dans le Var ?

 

Un laboratoire à ciel ouvert

Une Réserve Naturelle est un territoire privilégié pour la préservation de la diversité biologique et géologique, qu’elle soit terrestre ou marine. Elle conjugue réglementation et gestion active en visant une protection durable des milieux et des espèces. Elle abrite des éléments de la nature parmi les plus précieux, car rares ou menacés.

Elle a pour vocation la "conservation de la faune, de la flore, du sol, des eaux, des gisements de minéraux et de fossiles et, en général, du milieu naturel présentant une importance particulière ou qu’il convient de soustraire à toute intervention artificielle susceptible de les dégrader".

Une Réserve naturelle représente un terrain privilégié pour des recherches scientifiques nécessitant des suivis de longue durée. Cela permet, notamment, d’étudier et comprendre le fonctionnement des écosystèmes et l’impact de certaines activités humaines. En ce sens, une Réserve naturelle constitue un laboratoire à ciel ouvert, d’inventaires et de suivis naturalistes. L’information et la connaissance ainsi recueillies viennent alimenter des bases de données nationales sur la nature. Au delà de l’intérêt local de la conservation, les réserves naturelles participent pleinement à un effort national de conservation et de connaissance de la biodiversité.

  • Une réglementation adaptée

Le décret de classement d'une Réserve Naturelle Nationale peut soumettre à un régime particulier, voire interdire, à l'intérieur de la réserve, toute action susceptible de nuire au développement naturel de la faune et de la flore ou au patrimoine géologique et, plus généralement, d'altérer le caractère de la réserve.
Les activités pouvant être réglementées ou interdites sont notamment : la chasse, la pêche, les activités agricoles, forestières et pastorales, industrielles, minières et commerciales, l'exécution de travaux publics ou privés, l'extraction de matériaux concessibles ou non, l'utilisation des eaux, la circulation du public, la divagation des animaux domestiques et le survol de la réserve. Les mesures de protection mises en place sont variables selon les réserves naturelles. Elles doivent être justifiées par les nécessités de la préservation des espèces, sans que puissent être invoqués des droits acquis sur les propriétés privées.

La réglementation de la réserve doit tenir compte de l'intérêt du maintien des activités traditionnelles existantes lorsque celles-ci sont compatibles avec les intérêts de protection à l'origine du classement. Elle est ainsi adaptée à chaque type de situation justifiant la création d'une réserve.
Cependant, les territoires classés en réserve naturelle ne peuvent être ni détruits ni modifiés dans leur état ou dans leur aspect, sauf autorisation spéciale du préfet, ou dans certains cas, du ministre chargé de la protection de la nature. En cas de non respect de la réglementation relative aux réserves naturelles, les sanctions peuvent être lourdes : jusqu'à six mois d'emprisonnement et 9 000 euros d'amende pour avoir, par exemple, détruit ou modifié l'état ou l'aspect d'une réserve naturelle sans autorisation spéciale.