Canton n°6 - La Garde

Valérie Rialland
Valérie Rialland
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 12 novembre 1973 à Nantes
Professeure agrégée.
Membre de la Commission permanente du Département.
Présidente de la commission Collèges, éducation, formation et enseignement supérieur. Membre des commissions Finances et administration générale, Solidarités.
Représentante du Département au Conseil départemental de l'Éducation nationale.
Autres mandats :
Adjointe à la Ville du Pradet
Conseillère communautaire à l'agglomération Toulon Provence Méditerranée.
Jean-Louis Masson
Jean-Louis Masson
Majorité départementale
Réélu en mars 2015
Né le 5 février 1954 à La Garde
Colonel de gendarmerie à la retraite
1er Vice-président du Département.
Président de la commission Finances et administration générale, rapporteur du budget.
Autres mandats :
Maire de la Ville de La Garde
Vice-président de l'agglomération Toulon Provence Méditérannée
Président de La Maison de l'Emploi Toulon Provence Méditerrannée
Président de la SAGEM (Société Anonyme Gardéenne d'Économie Mixte)
Titres honorifiques :
Chevalier de la Légion d’honneur
Officier dans l’Ordre national du mérite
Médaille d’or de la Défense nationale
Contact : jmasson@var.fr
Canton n°6 - La Garde
Le canton regroupe 3 communes La Garde, Le Pradet, Carqueiranne où vivent 47 322 habitants. Pôle universitaire, centres commerciaux à taille départementale... si le nord du canton est marqué par une activité tertiaire importante, le sud a gardé le charme des petites stations balnéaires et a conservé une agriculture marquée par le maraîchage et l'horticulture.
Centre de solidarité
La Garde
Nature
Ens Le Parc nature du Plan à La Garde
Collèges
Joliot Curie – Carqueiranne
J.Y. Cousteau – La Garde
  • Le Département aux côtés des plus démunis avec la Banque alimentaire du Var

Publié le 23/01/2017

Avec 75 bénévoles, 1 850 tonnes de denrées distribuées à l'année auprès des 7 200 démunis que compte le Var, son réseau de 103 associations et organismes sociaux, la Banque alimentaire se mobilise au quotidien pour aider les personnes en difficulté à se restaurer. L'association, dont le siège varois se situe sur le canton à la Garde est subventionnée par le Département à hauteur de 40 000 €. Elle intervient auprès des 153 communes varoises en direction d'une population très précarisée et plus particulièrement pour le public accueilli au sein des services sociaux départementaux. Don, partage, gratuité... La Banque alimentaire du Var redistribue gratuitement, auprès de ses associations partenaires, les denrées fournies par l'Union européenne, mais également récupérées à l'occasion du ramassage ou des collectes dans les magasins. Depuis 2 ans, la Banque alimentaire des étudiants a été créée sur le même site. Tous les vendredis, ce sont plus de 400 étudiants qui viennent chercher un panier aux entrepôts.
"Conserves de légumes, de fruits ou de poissons, légumes frais et secs, pâtes, riz, café, huile, lait, sans oublier biscuits, chocolat, et aliments pour bébés, tous les produits collectés sont acheminés vers les deux entrepôts de La Garde où les bénévoles trient les produits et les stockent pour être ensuite redistribués aux associations varoises. Depuis la loi anti-gaspillage en 2016, les magasins de plus de 400 m² ne peuvent plus jeter les marchandises et doivent les donner aux associations alimentaires reconnues par l'état : la Croix Rouge, les Restos du Coeur, le Secours populaire et la Banque alimentaire. Notre principale difficulté est d'avoir suffisamment de chauffeurs et de camions pour récupérer les produits sur l'ensemble du département" explique François Teule, chargé de communication à la Banque alimentaire du Var.
La Banque alimentaire du Var a été fondée en 1986, à l’initiative de cinq associations : le Secours catholique, Emmaüs, l'Armée du Salut, l'Entraide d’Auteuil et l'Entraide protestante. "Dans un contexte économique difficile, à l'heure où 8,8 millions de Français, soit 14 % de la population française selon l'Insee en 2015, vivent sous le seuil de pauvreté, la collecte nationale des banques alimentaires est un geste citoyen et solidaire essentiel à la portée de tous," explique le réseau des Banques alimentaires. En finançant l'antenne varoise, le Département aide et soutient concrètement les personnes les plus fragilisées. 


Banque alimentaire du Var
257 rue Denis Papin à La Garde
Tél. 04 94 61 23 88  - mail : ba830@banquealimentaire.org

 

  • Le Conseil départemental se préoccupe de la santé des enfants

Publié le 18/01/2017

Vous vous posez des questions sur la croissance de votre enfant ? Son sommeil ? Son alimentation ? Vous souhaitez être informé sur la vaccination ? Ou sur la prévention des accidents domestiques ?

Le Département du Var est là pour vous conseiller et vous aider. Il a mis en place, au sein des centres de solidarité du canton de La Garde, des permanences et des consultations médicales réservées aux enfants de 0 à 6 ans. Assurées par les médecins et infirmières puéricultrices de la Protection maternelle et infantile (PMI), elles permettent aux parents d'aborder toutes les questions qu'ils se posent sur la santé de leur petit. Dans votre canton, les consultations sont organisées au Pôle périnatalité de La Garde, chaque mois, les premiers, troisièmes et cinquièmes vendredis de 9 h à 12 h et les deuxièmes et quatrièmes lundis de 14 h à 17 h. Des puéricultrices du Département sont aussi à votre écoute, chaque mardi de 9 h à 12 h. Elles peuvent également se rendre à votre domicile, sur rendez-vous. 

Pôle périnatalité de La Garde, 315 avenue Bartolini. Tél : 04 94 58 65 35.

 

 

 

 

  • Le Département a aménagé 400 mètres de trottoirs de part et d'autre de la RD559 à La Garde

Publié le 11/01/2017

La section de la RD559 entre le Pont de Suve et le Pont de la Clue est une voirie très passante et bordée de part et d'autres de commerces et de zones résidentielles. Les commerces de proximité engendrent de nombreux déplacements piétons qui n’étaient pas toujours sécurisés.
C’est pourquoi, dans le cadre de ses opérations de sécurité, le Département a créé un cheminement piéton le long des commerces sur la RD559. Il a aménagé 400 mètres de trottoirs de part et d'autre de la chaussée, au niveau de l’avenue du maréchal de Lattre de Tassigny. Les travaux, d’un montant de 100 000 euros TTC, ont consisté à réaliser des terrassements, la pose de bordure et le revêtement. Démarrés début octobre 2016, il se sont achevés mi-décembre 2016. Cet aménagement qui participe à réduire la vitesse permet désormais aux piétons de se déplacer sans risque pour accéder aux commerces et conforte le caractère urbain de la section.

 

 

 

  • Un nouveau giratoire à La Garde pour faciliter l’accès aux zones commerciales et à l’Université

Publié le 03/01/2017

La RD29 qui longe l’Université à La Garde est un axe urbain très fréquenté. Elle dessert non seulement l’accès sud du campus universitaire mais aussi les zones d'activités économiques des Quatre chemins, de la Pauline et de la Planquette. Après l’aménagement d’un grand giratoire achevé en janvier 2016 à l’intersection de la RD98 et le RD29, au carrefour des Quatre chemins, le Département remplace une nouvelle intersection à feux : celle reliant la RD29 à l’avenue du Bicentenaire de la révolution.

"Le carrefour était un carrefour en T fonctionnant par feux tricolores avec un voie de tourne à gauche pour accéder aux zones d'activités. Le manque de retenue de la voie de tourne à gauche entraînait des remontées de files qui pouvaient atteindre le carrefour des Quatre chemins", fait valoir un des agents du Département chargé de la gestion des travaux au Pôle Méditerranée ouest. "Le giratoire que le Département aménage va également permettre d'améliorer l'accès principal de l'Université de La Garde qui sera directement connecté au carrefour du Bicentenaire de la Révolution". Si l’opération vise à fluidifier le trafic et sécuriser les échanges, elle assure aussi la continuité des cheminements piétons.

Les travaux, débutés fin septembre 2016 par le Département, sont menés en partenariat avec la commune de La Garde. D’un montant de 350 000 €, ils sont pris en charge à 90% par le Département. Ils comprennent le terrassement, les réseaux divers, les chaussées, les signalisation horizontale et verticale, ainsi que l’éclairage public dont l'entretien sera assuré par la commune. Le Département s’est efforcé de minimiser l’impact sur la circulation. Le chantier devrait s'achèver fin janvier-début février.

 

  • Deux centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 03/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiale, sociale ou financière ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de vous accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile.

Les travailleurs sociaux du Département pourront vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner, vous diront quels dispositifs existent selon votre situation. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront vous aider à faire votre demande.

Si vous habitez La Garde, vous dépendez du centre de solidarité de La Garde, situé 53 impasse Blériot. Le centre vous accueille du lundi au vendredi, sauf mardi après midi, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 56 50.

Si vous résidez au Pradet ou à Carqueiranne, vous relevez du centre de solidarité de La Crau, villa Fille, place Castellin, ouvert du lundi au vendredi, sauf jeudi matin, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél.04 83 95 56 20. 

 

 

 

  • Le Département aménage au Plan de La Garde le plus grand parc nature urbain du Var

Publié le 03/01/2017

Espace naturel sensible du Département, classé zone naturelle d’intérêt faunistique et floristique, le futur parc nature départemental s’étalera sur près de 130 hectares au cœur du Plan sur les communes de La Garde et du Pradet.

Les travaux d’aménagement du site ont démarré depuis le 15 juin 2015 sur la partie située sur la commune de La Garde, représentant 90 hectares.

Aujourd'hui, hormis les bâtiments, tous les grands aménagements ont été réalisés comme l’ensemble des terrassements, les bassins, la renaturation des cours d’eau, le talutage des berges, l’évacuation des dépôts de remblais illégaux, la démolition des abris dangereux. Le parking de la Foux est terminé. Ainsi que les jardins familiaux qui ont été réhabilités et étendus.

Actuellement, sur le site, de nombreux travaux s’enchaînent pour aménager les jardins pédagogiques et les kilomètres de chemins, enfouir les réseaux (électricité et téléphonie), planter les quelques 800 arbres et enfin achever la création du parking principal du site à la Bouilla.

D’ici cet été, d’autres travaux seront effectués avec la création de l’aire de jeux pour enfants, la pose du mobilier et de la signalétique.

Pour rappel, le montant de cet aménagement (acquisitions comprises) est estimé à 18 millions d’euros HT.