Canton n° 19 – Toulon 1

Manon Fortias
Manon Fortias
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 28 janvier 1980 à Ollioules
Membre de la Commission permanente du Département
Membres des commissions Finances et administration générale, Sport et jeunesse, Culture, Patrimoine immobilier départemental, Marchés publics, et Délégation des services publics locaux
Représentante du Département auprès de l'Agence de développement Var tourisme, de la Société publique locale Ingénierie départementale 83, du Conseil d'administration du SDIS
Autre mandat : Conseillère municipale déléguée à Toulon
Contact : mfortias@var.fr
Robert Cavanna
Robert Cavanna
Majorité départementale
Réélu en mars 2015
Né le 12 août 1954 à Toulon
Maître de conférences à l’Université du Sud Toulon-Var
3e Vice-président du Département
Président de la commission Ports, mer et littoral
Membres des commissions Finances et administration générale, Collèges, éducation, formation et enseignement supérieur
Représentant du Département auprès du Conseil départemental de l'Éducation nationale, et du Syndicat mixte des ports Toulon Provence
Autres mandats :
Adjoint au Maire de Toulon
Conseiller communautaire de Toulon Provence Méditerranée
Président de Toulon Habitat Méditerrané
Président de l’Opéra de Toulon
Contact : rcavanna@var.fr
Canton n° 19 – Toulon 1
Le canton de Toulon 1 correspond au cœur de la ville. Il compte 47 115 habitants, répartis notamment dans la vieille ville, le quartier historique et sur le port de plaisance. Sa rade de Toulon, la plus belle d'Europe, participe grandement à la notoriété de la ville.
Services département
Bâtiment des Services du Département
Collèges
Peiresc
Django Reinhardt
Georges Sand
Pierre Puget
Marcel Pagnol
Voltaire
Exposition
Hôtel des arts, centre départemental d'art contemporain
Centre de solidarité
Mayol
Lazare Carnot
Rue de Turenne
Sport
Palais des sports
Transport
Gare routière de Toulon

 

  • En 2017, le Département poursuit son cycle de conférences historiques à Toulon

Publié le 18/01/2017

Le Département a souhaité organiser un cycle de conférences historiques hivernal qui a la particularité de l’itinérance. En effet, chaque conférence donnée, le sera dans plusieurs villes du Var. Cette initiative, illustrant l'axe de la politique culturelle « partout et pour tous », a pour objectif de donner l’occasion aux Varoises et aux Varois, d’entendre des professeurs d’université, spécialistes des sujets programmés. La qualité des conférenciers est l’autre signature de ces manifestations qui sont dispensées par des universitaires de renom, parmi les meilleurs de leurs spécialités, gage du sérieux et de la véracité des informations qui sont données.
La première conférence de l'année 2017 organisée à Toulon, le 13 janvier, à l'Hôtel du Département, avait pour thème "La guerre de succession d'Espagne, un tournant dans l'histoire européenne". Elle était donnée par Hervé Drevillon, professeur d'histoire moderne à Paris 1 Panthéon - Sorbonne.
Elle a réuni près de 200 personnes à Toulon et s'est poursuivie à Sainte-Maxime le 14 janvier où 75 personnes étaient présentes.
C'est avec passion que cet historien, fondateur et directeur de l'Institut des études sur la Guerre et la Paix, décrit ces batailles qui ont façonné l'histoire de France. Cette dernière guerre de Louis XIV (1643-1715) a eu lieu entre 1701 et 1714. Elle a provoqué une reconfiguration de l'Europe et profondément bouleversé l'histoire de France avec un pays quasiment seul face à l'Europe coalisée. C'était l'époque de l'émergence d'une grande nouvelle puissance, l'Angleterre, qui formait une grande coalition avec les Provinces Unies (Pays-Bas) et l'empire germanique avec en face la France alliée à l'Espagne. Un siècle guerrier où la France et le Var ont subi de nombreux revers et qui a vu l'émergence d'une grande puissance, le royaume de Prusse en Europe. En 1707, Toulon et la Méditerranée ont été assiégés par les anglais. Malgré la résistance des toulonnais, la flotte a été sabordée et la ville bombardée. Cette période a introduit de nombreuses innovations avec la baillonette à douille, arme redoutable qui a permis le développement de la puissance de feu. Elle a été marquée par l'émergence d'une conscience nationale en France, distincte du Royaume, avec l'instauration de la milice royale, service militaire obligatoire. Le bilan de cette guerre est catastrophique car la France sort épuisée du combat, politiquement et financièrement. L'image du Roi est fortement dégradée, et certains l'accusent d'agir contre les intérêts du pays. En 1717, Louis XIV meurt et est enterré de nuit dans le plus grand anonymat.
"C'était une conférence très intéressante, bien documentée et d'un très bon niveau. On peut faire un parallèle avec l'époque contemporaine. On se retrouve dans la même situation aujourd'hui où on essaie de protéger la France, où on parle de souveraineté" commente Nicole, professeur d'histoire et géographie à la retraite.
En mars 2017, Toulon, Aups et Brignoles accueilleront une nouvelle conférence "Bonaparte, serviteur de la République ?".

 

  • Les centres de solidarité du Département vous accueillent à Toulon

Publié le 17/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiales, sociales ou financières ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de vous accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile.  
Les travailleurs sociaux départementaux peuvent vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orientent vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner, et, selon votre situation, ils vous disent quels dispositifs existent et peuvent être mobilisés. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils peuvent vous aider à faire votre demande. Selon votre lieu de résidence, renseignez-vous pour connaître le centre social dont vous dépendez.
Le centre de solidarité Carnot à l’ouest de la ville, 132 avenue Lazare Carnot, est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 45 et de 13 h 30 à 16 h 45. Tél. 04 83 95 00 00.
En centre-ville, le centre de solidarité Mayol, traverse des Minimes à Mayol, est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 50 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. Tél. 04 83 95 23 67.
À Saint-Jean-du-Var, le centre de solidarité Turenne, 189 rue de Turenne, est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 45 à 12 h et de 13 h 45 à 17 h. Tél. 04 83 95 61 00.

 

  • Le Département investit pour rénover l’avenue du docteur Fontan 

Publié le 03/01/2017

Les travaux de la RD 46 se poursuivent, entre la place Sadi Carnot et l'école Filippi, sur l’avenue du docteur Fontan à Toulon. Lancé en septembre 2016 par le Département, cet important chantier vise à rénover complètement la chaussée très détériorée, notamment à cause d’un mauvais écoulement des eaux pluviales lié à l’absence de collecteurs sur une grande partie de la voie. Outre la réfection de la voirie et de la signalisation prise en charge par le Département, ce projet, mené en partenariat avec la ville et l’intercommunalité, assure une rénovation globale de l’avenue. Il permet de mettre en place un pluvial sur toute la voie mais aussi d’enfouir certains câbles aériens, et de refaire les réseaux d'eau potable et d’eau usée. Pour les piétons, la circulation sera facilitée et sécurisée grâce à de nouveaux trottoirs de part et d'autre de l'avenue, d’une largeur minimale de 1,40 mètre. Les arrêts bus seront accessibles à tous grâce à la mise aux normes des quais. L’esthétique et le cadre de vie sont également pris en compte avec la création d'aménagements paysagers et d’un nouvel éclairage public. L’investissement nécessaire à la réalisation du chantier s’élève à 1,8 million d’euros. Le Département qui assure la réalisation de l’ensemble des travaux, finance 32 % de l’opération.

Pour géner au minimum le traffic qui compte 11 000 véhicules par jour - dont de nombreux bus et poids lourds -, le Département réalise ces travaux en maintenant la circulation mais avec un alternat. Les zones d’intervention s’échelonnent de 60 mètres à 100 mètres selon la configuration des lieux. 
Le projet qui doit durer encore quelques mois, devrait s’achever avant l’été 2017. 

 

  • Les jeunes du  collège Pierre Puget à Toulon acteurs d’un projet culturel innovant 

Publié le 03/01/2017

 

Le collège Pierre Puget à Toulon est l’un des deux collèges du Var à avoir été choisis par le Département pour son tout nouveau projet culturel. Baptisée "les Nouveaux collectionneurs", cette action innovante a été lancée en novembre 2016 par la direction de la Culture. 

L’idée est de permettre aux jeunes de découvrir l’art contemporain de façon inédite et responsable.

Une trentaine d’élèves de 4e bénéficient de cette opération. Ils ont deux ans pour forger leur regard sur la création contemporaine. À l’issue des deux années, ils devront se placer en position d’acheteur d’art en proposant un choix d’œuvres susceptibles d’enrichir la collection d’art départementale et devront défendre leur sélection devant un jury d’experts. Pour permettre la réalisation de ce projet innovant sur le canton, le Département prend en charge les déplacements des élèves, ainsi que leur accompagnement en classe et pendant les sorties. Il mobilise également 20 000 euros pour l’achat des œuvres choisies par les élèves et retenues par le jury. 

 

 

  • L’Hôtel du département à Toulon met à l’honneur les communes fleuries

Publié le 03/01/2017

Bargemon, Callian, Garéoult et Lorgues. Quatre communes du Var ont été récompensées par le Département pour la qualité de leur fleurissement par le "1er prix départemental". Le président du Conseil départemental, Marc Giraud, leur a remis leur prix le 15 décembre dernier, lors d’une cérémonie organisée à l’Hôtel du Département à Toulon, en présence de Françoise Dumont, vice-présidente du Département, et des conseillères départementales Patricia Arnould et Nathalie Perez Leroux, respectivement membres de la commission Valorisation du cadre de vie et de la commissionTourisme. Quatre autres communes, Bauduen, Les Mayons, Pignans et Salernes, ont également vu leurs efforts encouragés par une "1ère palme départementale".

Ces huit nouvelles communes rejoignent les 61 villes et villages du Var déjà inscrits dans la démarche Villes et villages fleuris. Désormais 69 communes sur 153 participent au label comprenant de une à quatre fleurs. Du côté des particuliers, les mains vertes se sont aussi mobilisées. Vingt-et-un Varois – habitants, commerçants, voisins - sur 98 candidats ont été primés dans onze catégories différentes.

À travers ce concours, doté d’une gratification financière pour les communes, le Département s’inscrit dans une démarche de structuration et de qualité touristique. Il vise à inciter le plus grand nombre à s’engager dans le fleurissement des rues, places, façades, balcons, terrasses, jardins et espaces verts. L’objectif est d’inscrire le Var dans le label national de Département fleuri. Un label révélateur de la qualité de vie, et particulièrement attractif !