Canton n°1 - Brignoles

Chantal Lassoutanie
Chantal Lassoutanie
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 30 août 1958 à Brignoles
Enseignante
4e Vice-présidente du Département
Membre des commissions Solidarités, Agriculture et développement rural et Patrimoine immobilier départemental 
Représentante du Département auprès de la Société publique locale Ingénierie départementale 83, et du Conseil départemental de l'éducation nationale
Autre mandat :
2e adjointe au maire de Brignoles
Jean-Pierre Véran
Jean-Pierre Véran
Majorité départementale
Élu en mars 2015
Né le 5 février 1943 à Aubagne
Notaire (er) honoraire
Membre de la Commission permanente du Département
Membre des commissions Finances et administration générale, Déplacements, communications et réseaux,
Culture, et Collèges, éducation, formation et enseignement supérieur.
Autres mandats :
Maire de Cotignac
Président de l'Association des maires du Var
Président de l'Union régionale des maires
Vice-président du SDIS
Vice-président de la Communauté de communes du Comté de Provence
Contact : jveran@var.fr
Canton n°1 - Brignoles
Le canton de Brignoles regroupe 12 communes et 38 431 habitants en plein cœur de la Provence verte. Entre villages anciens, histoire, nature préservée et agriculture, ce canton central du Var possède de nombreuses richesses. Chaque village a sa particularité.
Collèges
Collège Paul Cézanne – Brignoles
Collège Jean Moulin – Brignoles
Nature
ENS du Vallon Sourn à Correns (et Chateauvert)
Centre de solidarité
Brignoles
Patrimoine
Abbaye de La Celle
  • La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) assure des permanences à Brignoles

Pubmié le 23/01/2017

Accueil, information, accompagnement et conseil... La Maison départementale des personnes handicapées du Var (MDPH) reçoit les personnes handicapées et leur famille du canton et des cantons alentours au centre de solidarité de Brignoles.

Chaque premier mercredi de chaque mois de 14 h à 16 h, une permanence est accessible sans rendez-vous pour toute demande d'ouverture de droit ou de prestation. La MDPH accueille également dans ses locaux à Ollioules. Instance unique d'instruction des demandes liées à la compensation du handicap, pour les enfants et les adultes, la structure est présidée par le président du Conseil départemental. Elle est compétente pour l'ensemble des décisions individuelles d'allocation (allocation adulte handicapé, allocation d'éducation de l'enfant handicapé), de prestation de compensation du handicap, de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé, d'orientation scolaire, médico-sociale, professionnelle, d'attribution de cartes de priorité, d'invalidité et de stationnement. 

Permanence MDPH au centre de solidarité, Rond point Mireille, Rue du Docteur Barbaroux, à Saint-Maximin.
Tél. : 04 94 05 10 40 et 04 94 05 10 41. 

 

 

  • Une fréquentation record à l’Abbaye de La Celle, propriété départementale

Publié le 18/01/2017

16 953 personnes en 6 mois ! Entre juillet et décembre 2016, le nombre de personnes venues visiter l’abbaye, propriété du Département depuis 25 ans, représente plus du double de la fréquentation annuelle de 2013. Deux raisons à ce succès. L’avancement de la restauration d’une majeure partie des bâtiments. Et les deux expositions de qualité imaginées par le Conseil départemental dans les salles restaurées. Une première dans ce monument médiéval emblématique du canton ! 
Rappel des faits. Au printemps dernier, l’Abbaye de La Celle rouvre au public après plusieurs mois de fermeture, rendus nécessaires pour une importante phase de travaux. Après la réhabilitation des ailes nord et est, c’est l’aile sud qui est rénovée. Cette nouvelle tranche achève un vaste chantier de restauration lancé en 1998, auquel le Département a consacré 4,7 millions d’euros. Elle redonne à l’abbaye une grande partie de son aura. Désormais, 700 m2 sont accessibles au public. Outre l’organisation de visites pour faire connaître l’histoire du prieuré, le Département entend doter le site d’un projet culturel à la hauteur de l’édifice médiéval, classé au titre des Monuments historiques. Il organise deux expositions, l’une consacrée à l’archéologie présentant des pièces conservées par le service départemental du Patrimoine et de l’Archéologie, et issues d’épaves romaines retrouvées au large des côtes varoise. L’autre exposition tournée vers l’art contemporain, présente des œuvres de la collection du Département constituée au fil des expositions de l’Hôtel des arts. Le public est venu nombreux découvrir le monument et les expositions, dont l’accès était entièrement gratuit. Le Département a organisé plus de 78 visites guidées durant ces 6 mois pour faire découvrir ce lieu phare du canton. 

 

  • Le Département aménage un nouveau Vallon Sourn pour 2017

Publié le 18/01/2017

 

120 000 à 150 000 personnes par an : c’est le taux de fréquentation de l’Espace naturel sensible (ENS) le Vallon Sourn sur les communes de Correns et de Châteauvert. Malgré les aménagements existants, cette affluence massive, particulièrement l’été sur les rives de l’Argens, oblige le Département, propriétaire du site, à engager de nouevaux travaux. Pour redonner de la naturalité au site et apporter plus de sécurité aux usagers, le Conseil départemental a entrepris un important chantier de réaménagements sur 15 hectares pour un montant d’environ 500 000 €. Création d’un nouveau parking disposant d’ombrières, de deux dépose minute, d’un accès jusqu’au cœur du site pour les personnes à mobilité réduite, d’un nouveau sentier d’accès plus sécurisé... Les travaux s’échelonnent jusqu’au printemps. L’été 2017 s’annonce des plus agréables au Vallon Sourn.

 

 

 

  • Trois centres de solidarité départementaux pour vous aider

Publié le 10/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiales, sociales ou financières ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de vous accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile. 
Les travailleurs sociaux du Conseil départemental pourront vous orienter vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner. Ils vous diront, selon votre situation, quels dispositifs existent et peuvent être mobilisés. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront vous aider à faire votre demande. 
Si vous habitez Brignoles, La Celle, Le Val, Tourves ou Vins, vous dépendez du centre de solidarité de Brignoles, situé rond-point Mireille, rue du Docteur Barbaroux. Le centre vous accueille du lundi au vendredi, de  9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, sauf lundi matin. Tél. 04 83 95 42 30. Le centre de Brignoles accueille également les habitants du canton voisin résidant à Camps-la-source, Garéoult, Forcalqueiret, La Roquebrussane, Mazaugues, Méounes, Néoules, Rocbaron, et Sainte-Anastasie. 
Si vous vivez à Rougiers, vous relevez du centre de solidarité de Saint-Maximin, 45 chemin des fontaines. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, sauf mardi après-midi. Tél. 04 83 95 59 10. 
Si vous êtes domicilé à Carcès, Correns, Cotignac, Entrecasteaux, Montfort-sur-Argens, Saint-Antonin, c’est le centre de Barjols, avenue de Garessio qui vous accueille du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Tél. 04 83 95 41 60.

 

  • À Carcès, le Département construit un collège ultra-moderne

Publié le 03/01/2017

Un collège mais aussi un auditorium, un gymnase, des terrains sportifs... Voilà ce que le Département du Var va offrir aux jeunes du canton de Brignoles. Un investissement de plus de 23,5 millions d'euros pour 700 futurs collégiens qui pourront, dès la rentrée 2017, bénéficier de ces nouveaux équipements.  

Le projet est né en 2013, lorsque le Département a engagé une réflexion pour construire un collège en Provence verte. Le but était de répondre à une urgence : une ouverture de l'établissement prévue à la rentrée 2017. Il fallait aussi réaliser des économies d'échelle et rechercher la performance énergétique. C'est pourquoi le Conseil départemental a opté pour un partenariat public privé, signé avec Cologen, filiale à 100% d'Eiffage. Ce contrat permet également la restauration de deux autres établissements scolaires : le collège L'Herminier à la Seyne-sur-Mer et le collège L'Estérel à Saint-Raphaël. 

Les travaux ont démarré, dès le début de l'année 2016, dans le respect des riverains et de l'environnement. L'aménagement de la voie d'accès au futur collège, réalisé sous maîtrise d'ouvrage du Département du Var, s'est terminé au mois d'août 2016. Du côté du chantier du collège, les ouvriers de la société Eiffage ont déjà réalisé les terrassement et les plate-formes, construit le bassin de rétention et entamé les travaux de gros œuvres. Petit à petit, les bâtiments d'enseignement général sortent de terre. Ils permettent d'imaginer plus précisément l'allure que prendra ce collège du 21e siècle à la campagne, tel que l'a souhaité le Conseil départemental. Le parti-pris architectural répond à trois objectif : la compacité des constructions, avec un gymnase enterré intégré pour minimiser l'impact visuel et un bâtiment général à deux étages ; l'abondance de lumière naturelle, notamment dans les lieux de circulation et d'enseignement ; l'insertion paysagère avec certaines toitures végétalisées. La préservation de l'environnement passe aussi par l'installation d'une chaudière à bois et de panneaux photovoltaïques pour une performance énergétique optimale. 

 

  • Mission d'intérêt général à Tourves :  les enfants rencontrent les champions du RCT

Publié le 03/01/2017

 

Sourires aux lèvres, yeux émerveillés, c'était Noël avant l'heure pour les enfants de Tourves qui rencontraient fin novembre pour la première fois leurs idoles du Rugby club toulonnais (RCT). 

34 joueurs dont l'ex-star des All Blacks, Ma'a Nonu, Mathieu Bastareaud ou Ayumu Goromaru, star du rugby japonais et nouveau joueur recruté cet été, ont participé à cette mission d'intérêt général organisée par le Département du Var en partenariat avec le RCT.

Trois classes de l'école primaire de Tourves, près de 200 supporters étaient présents sur le stade Robert-Porro aux côtés de l'équipe du Rugby club toulonnais. Autour d'ateliers physiques et de phases de jeu, de séances de dédicaces, d'autographes et de photos, les jeunes et adultes ont pu échanger avec ces sportifs de haut niveau.

Ces rencontres avec les sportifs professionnels sont réalisées par le Département du Var tout au long de la saison sportive afin de sensibiliser les jeunes aux valeurs du sport, au respect des règles et des autres. Elles sont animées par les grands clubs sportifs varois tels que : le Rugby Club Toulonnais, le Saint-Raphaël Var Handball, le Toulon Saint-Cyr Var Handball, Hyères Toulon Var Basket, Étoile Football Club Fréjus Saint-Raphaël, et l'Association Sportive Saint-Raphaël Var Volley-Ball.

 

  • Les collégiens de Toulon et La Londe découvrent l’art à La Celle

Publié le 03/01/2017

 

Les monochromes de Marie Claude Bugeaud. La rigueur géométrique et l’explosion de couleur de Günther Förg. Les motifs répétitifs de Claude Viallat, co-fondateur du mouvement Support-Surface. Les sculptures en aluminium de Vincent Barré. Au total, ce sont neuf artistes, neuf grands noms de l’art contemporain que les jeunes des collèges Pierre Puget à Toulon et François de Leusse à La Londe-les-Maures ont découvert à La Celle. Invités par le Département à visiter l’abbaye de La Celle, ils ont pu apprécier la diversité des œuvres de la collection départementale exposées jusqu’en décembre dernier. Cette visite était organisée dans le cadre du projet les Nouveaux collectionneurs. 
Cette opération innovante initiée par le Département s’étale sur deux ans.

L’objectif est de permettre aux jeunes de se forger un regard sur l’art contemporain de façon inédite et responsable. La première année permet aux élèves, d’appréhender les courants créatifs, les démarches et les acteurs de monde artistique. Plusieurs rencontres avec le monde de l’art contemporain sont prévues toute l’année. L’an prochain, les jeunes se mettront dans la peau de vrais collectionneurs pour proposer, en groupe, un choix d’œuvres susceptibles d’enrichir la collection d’art départementale qu’ils devront défendre devant un jury d’experts. 
Pour permettre la réalisation de ce projet inédit, le Département prend en charge les déplacements des élèves, ainsi que leur accompagnement en classe et pendant les sorties.

Il mobilise également 20 000 euros pour l’achat des œuvres choisies par les élèves et retenues par le jury.