Canton n°10 - Ollioules

Laetitia Quilici
Laetitia Quilici
Majorité départementale
Élue en mars 2015
Née le 17 novembre 1974 à Paris
Ingénieur territorial
8e Vice-présidente du Département
Membre des commissions Déplacements, communications et réseaux, Solidarités, Collèges et éducation, Enseignement supérieur, recherche et innovation, et Délégation des services publics locaux.
Représentante du Département auprès de la Société publique locale Ingénierie départementale 83
Contact : lquilici@var.fr
Ferdinand Bernhard
Ferdinand Bernhard
Majorité départementale
Réélu en mars 2015
Né le 18 janvier 1952 à Ollioules
Docteur en chirurgie dentaire
Conseiller départemental du canton d’Ollioules depuis 1985
Autres mandats :
Maire de Sanary-sur-Mer depuis 1989
Président de la communauté d'agglomération Sud Sainte-Baume
Canton n°10 - Ollioules
Mer et campagne sont les deux principales caractéristiques du canton d'Ollioules qui cumule 39 368 habitants. Ce canton, au cadre de vie préservé, concilie le développement maritime avec deux stations balnéaires, Bandol et Sanary, un des plus grands ports de Méditerranée, Bandol, et le technopôle de la mer à Ollioules, dynamique culturelle, et rayonnement agricole avec des vins renommés.
Collèges
Collège Raimu – Bandol
Collège Les Eucalyptus – Ollioules
Collège La Guicharde – Sanary
Centre de solidarité
Bandol
Ollioules
Sanary
Nature
ENS Cap Gros à Evenos

 

  • Le Département participe à la création de l'échangeur autoroutier d'Ollioules - Sanary

Publié le 16/02/2017

Améliorer la desserte d’Ollioules et de Sanary. Fluidifier le trafic de l’échangeur de La Seyne-sur-Mer. Sécuriser et apporter plus de confort aux utilisateurs de l’autoroute A50, de la RD 11 et des voiries locales. Voici les grands objectifs auxquels répondra le nouvel échangeur autoroutier, situé sur les communes de Sanary et Ollioules. Ce projet, auquel le Département apporte 29 % du financement soit 11 millions d'euros, comprend la création de voies d'entrée et de sorties entre la RD 11 et l'A50 :
une bretelle d'entrée vers Toulon et une bretelle de sortie venant de Toulon, équipées chacune d'une gare de péages ;
une bretelle d'entrée vers Bandol et une bretelle de sortie venant de Bandol ;
deux giratoires permettant le raccordement des bretelles à la RD 11.
L'opération intègre également un programme d'amélioration du cadre de vie des riverains, avec la mise en place de protections acoustiques et de bassins de récupération d'eau pour préserver la ressource.
Les travaux vont s'échelonner sur 2017 et 2018, pour une mise en service du nouvel échangeur à la mi-2019.

 

  • Le Département verse 200 000 € à la station SNSM de Bandol, pour l'achat de sa nouvelle vedette

Publié le 08/02/2017

En tant que partenaire de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), le Département a versé 200 000 €, sur les 885 000 € nécessaires, pour l'achat de la nouvelle vedette des sauveteurs en mer bandolais. Avec une zone d'intervention s'étendant de la pointe Grenier à Saint-Cyr au cap Sicié à La Seyne, la station de Bandol est une des plus importantes de Méditerranée. Le trafic maritime est très intense, entre les navettes pour les Îles d'Or ou les calanques de Cassis, le port de Sanary agréé pour la pêche au thon, ou encore la navigation vers Marseille... Et les embarcations sont de plus en plus importantes. La vedette actuelle, datant de 2001, mesure une dizaine de mètres et est vieillissante pour le type d'interventions pratiquées par les 35 personnes qui constituent l'effectif bandolais. Chaque année, ils interviennent entre 100 et 150 fois en mer, été comme hiver dans des conditions, parfois, très difficiles. Ils secourent bénévolement et gratuitement, les personnes en danger en mer jusqu'à 20 miles des côtes. La nouvelle embarcation, financée par le Département, est en cours de fabrication. Il s'agit d'une vedette de 1ère classe de plus de 14 mètres, d'une puissance de 1 000 chevaux, insubmersible et auto-redressante, capable d'affronter les mers les plus dures. C'est une embarcation spécifique, étudiée et construite pour le sauvetage en mer. Elle sera livrée à l'automne 2017.

Retrouvez sur http://station-bandol.snsm.org la vie et les actualités de la station de Bandol.

 

  • Mission d'Intérêt général organisée par le Département avec les élèves du collège Raimu de Bandol

Publié le 02/02/2017

40 collégiens des classes de 3ème et 4ème du collège Raimu de Bandol se sont prêtés, le 24 janvier, à un jeu de questions/réponses en anglais avec le Hyères Toulon Var Basket (HTV). Ethan, Gaël, Carla et d'autres collégiens ont pu interroger deux joueurs américains sur leur parcours professionnel, leur vie en France, leurs hobbies... Cette conférence-débat était organisée par le Département dans le cadre d'une Mission d'Intérêt Général (M.I.G.) en partenariat avec le HTV Basket. C'est autour de séquences vidéos enregistrées et de questions/réponses dans la salle que les collégiens ont échanger avec ces joueurs de haut niveau. Les élèves étaient très fiers et amusés de s'exprimer en anglais devant leur classe et leur professeur d'anglais. Une séance de dédicaces, d'autographes et de photos a permis, ensuite, aux enfants de se rapprocher des joueurs. à l'issue de la séance, les joueurs et les collégiens ont pu échanger des ballons sur le terrain du collège.
"Notre programmation des MIG est réalisée avec la direction des Sports/Jeunesse du Département. Avec dix sessions organisées par an, on essaye de rayonner sur l'ensemble du territoire. L'équipe PRO A est une vitrine pour le basket, elle permet de véhiculer des valeurs fortes comme la confiance, l'esprit d'équipe, et le dépassement de soi. Il s'agit d'un projet pédagogique et on essaie de trouver et de donner du sens à ces différentes rencontres. Le HTV Basket essaie de se positionner comme un club grand frère," explique Benjamin Husson, responsable de la communication du club.

Ces rencontres avec les sportifs professionnels sont réalisées par le Département du Var tout au long de la saison sportive afin de sensibiliser les jeunes mais également les plus âgés aux valeurs du sport, au respect des règles et des autres. Elles sont animées par les grands clubs sportifs varois tels que : le Rugby Club Toulonnais, le Saint-Raphaël Var Handball, le Toulon Saint-Cyr Var Handball, Hyères Toulon Var Basket, et l'Association Sportive Saint-Raphaël Var Volley-Ball. 

 

  • Le Conseil départemental veille sur la santé des enfants

Publié le 24/01/2017

 

 

La protection maternelle et infantile (PMI) est un service du Conseil départemental du Var destiné aux familles.

Des médecins y interviennent, notamment, afin d'assurer le suivi médical des jeunes enfants entre 0 et 6 ans. Ils peuvent vérifier le développement physique et psycho-moteur de l'enfant, lui administrer les vaccinations ou encore dépister des anomalies ou déficiences. Ils sont à votre écoute, aussi, concernant l'hygiène de l'enfant, son sommeil, son alimentation ou encore la façon de se servir du carnet de santé.

Dans votre canton, les consultations sont organisées au centre médico-social d'Ollioules, 3 place du 8-mai-1945, chaque jeudi, de 9 h à 12 h. Il est impératif de prendre rendez-vous au 04 83 95 27 60 ou au 04 83 27 60 61. 

 

 

 

 

 

  • Le Département sensibilise les collégiens à la sécurité routière

Publié le 17/01/2017

Les 11 et 12 janvier, ce sont les collégiens de l'établissement privé Saint-Joseph à Ollioules qui ont participé aux ateliers de prévention du Challenge Inter-collèges. Depuis 20 ans, le Département du Var, la Préfecture et l'Inspection académique, par le biais de la Maison de la Sécurité routière, organisent cette action auprès des élèves varois de 6e et de 4e.

C'est une action unique en France !
Dans un premier temps, des ateliers et des animations sur les thèmes de la vitesse, de l’alcool, des conduites à risque ou encore de la sécurité dans les transports scolaires sont organisés dans les collèges. Différents intervenants y participent, comme le Service départemental d'incendie et de secours du Var (SDIS), la gendarmerie ou la police nationale, des associations d'accidentés de la route... 
Dans un second temps, les élèves réalisent une œuvre, un film, un totem, une mascotte ou toute autre création en lien avec la sécurité routière. Les créations donnent lieu à un concours entre les différents collèges participants. Elles sont évaluées par un jury qui établit un classement. Une remise officielle des prix est organisée en fin d'année scolaire à l'Hôtel du Département, aux Lices à Toulon.

 

  • Nouveaux horaires à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)

Publié le 10/01/2017

La MDPH, située à Ollioules au sein de la Technopôle Var matin, est le site unique d'accueil, d'information et d'accompagnement pour l'accès aux droits des personnes handicapées. 
Depuis le 1er janvier 2017, elle est ouverte les lundi, mercredi et jeudi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30. Le mardi, de 8 h 30 à 13 h 30 et le vendredi de 8 h 30 à 12 h.
Maison départementale des personnes handicapées, Bât. G et L, 293 route de La Seyne à Ollioules. Vous pouvez également contacter la MDPH au 04 94 05 10 40 ou 04 94 05 10 41.

La MDPH propose également des permanences sur certains territoires dans les locaux des services sociaux du Département, le matin de 9 h 30 à 12 h ou l’après-midi de 14 h à 16 h :

- le premier mercredi de chaque mois à Saint-Maximin (matin) et Brignoles (après-midi),
- le deuxième lundi de chaque mois à Fréjus (matin) et Draguignan (après-midi),
- le troisième mercredi de chaque mois à Cuers (matin) et Le Luc (après-midi).

 

  • Un nouveau giratoire créé par le Département sur la RD11 entre Ollioules et Sanary-sur-Mer

Publié le 10/01/2017

Les travaux d'aménagement du carrefour giratoire entre la RD11 et le chemin Franca sur la commune d'Ollioules viennent de se terminer. Ils font partie d'une opération globale d'aménagement de la RD11, entre Ollioules et le futur échangeur autoroutier Sanary/Ollioules qui a fait l'objet d'une enquête publique en 2011.
Cette portion de la RD11, rectiligne, est très empruntée. Les vitesses pratiquées y sont parfois excessives. Les insertions depuis le chemin de Franca et les propriétés riveraines étaient de ce fait particulièrement dangereuses.
La création du giratoire a permis de réduire les vitesses pratiquées, de sécuriser la circulation et les échanges, et de simplifier l'accès à la zone desservie par le chemin Franca. Il assure également une continuité des cheminements piétons.
Les travaux se sont échelonnés entre juillet et décembre 2016. Estimés à 410 000 € TTC, ils comprennaient les terrassements, les réseaux divers, les chaussées, les signalisations horizontales et verticales, et l’éclairage public dont l'entretien sera assuré par la commune d’Ollioules.
Ce projet s'inscrit dans le cadre du futur aménagement de l'échangeur d'Ollioules puisqu’à terme, la totalité des mouvements de tourne à gauche sera supprimée.

 

  • Le Département investit 2,3 millions d’€ pour fluidifier la circulation à La Seyne

Publié le 03/01/2017
Aux heures de pointe, tous ceux qui empruntent la RD26 depuis la sortie de l’autoroute A50 à La Seyne savent combien la circulation est difficile entre l’échangeur, et le giratoire du 11 novembre 1918, au sud, qui dessert la zone commerciale, les quartiers sud, Six-Fours, Sanary, et Saint-Mandrier. D’ici juin 2017, date prévue d’achèvement des travaux,  le trafic devrait être plus simple lorsque les voies de circulation seront doublées. 
Le Département s’emploie depuis plusieurs mois à renforcer à cet axe prioritaire, emprunté chaque jour par près de 35 000 véhicules. L’opération s’est révélée particulièrement complexe du fait qu’une partie de la route enjambe la voie ferrée et l’avenue Robert Brun, que les travaux se situent en zone urbaine, et que la circulation ne pouvait être coupée. Le chantier s’est déroulé en plusieurs étapes. Une première partie des travaux, le doublement du pont-route au dessus des voies ferrées et de la section nord, a été réalisée en 2015. 

Depuis septembre 2016, le Département a lancé la deuxième tranche pour doubler les voies dans les deux sens, sur la partie sud. Le chantier nécessite la création de murs de soutènement, le remblaiement et la réalisation de la structure de chaussée, la réalisation du réseau hydraulique et des équipements de la route. Une voie d'insertion sur la RD26 en provenance du boulevard de l'Europe et en direction de la Seyne centre et Six-Fours sera également créée pour permettre d'avoir un échangeur complet au niveau de Langevin. Un “shunt” sera aménagé entre la RD63 (avenue Marcel Paul) et la RD26 (vers l'échangeur autoroutier). En contrebas, la piste cyclable située sera également reprise. Le Département consacre 2,3 millions d’euros à cette nouvelle tranche de travaux.

Pendant toute la durée du chantier, la circulation est maintenue dans les deux sens, hormis durant les phases de réalisation de la couche de roulement qui se dérouleront de nuit, le Département ayant souhaité limiter l’impact sur la circulation. Pour permettre les travaux d'élargissement, la largeur des voies est néanmoins réduite et la vitesse limitée à 30 km/h. Un alternat est prévu pour les travaux de nuit et en fonction des stricts besoins
de chantier. 
Porteur de projets en matière de développement durable, le Département participe également avec ce chantier, au recyclage de déchets non dangereux. Il a ainsi décidé de valoriser des matériaux alternatifs en utilisant, en remblais, 6 000 m3 de mâchefers, issus de l'incinération de déchets non dangereux.

 

  • Le Département restructure le collège de Bandol

Publié le 03/01/2017

Le collège Raimu de Bandol a plus de 40 ans ! Une ambitieuse réhabilitation est nécessaire pour ce collège, devenu aujourd'hui vétuste. Le Département va consacrer 17 millions d'euros pour offrir aux collégiens bandolais, un établissement neuf et moderne à la rentrée scolaire 2019-2020. D'importants travaux de démolition des bâtiments actuels, puis de reconstruction vont être réalisés.

Ce nouveau collège va permettre d'améliorer la vie quotidienne des élèves mais également de faciliter les conditions de travail de l'ensemble du personnel, et notamment des agents départementaux en charge de l'accueil, l'entretien, la restauration et la maintenance du collège.

Suite à une large concertation de l’équipe projet, comprenant le personnel administratif, les enseignants et les parents d’élèves, l’architecte et l’équipe de maîtrise d’œuvre ont élaboré un projet en prenant en compte les besoins de chacun.

Les appels d’offres pour les marchés de travaux vont être lancés très prochainement et les travaux pourront commencer dès juillet 2017, pour une durée de 2 ans. Pendant ces 2 années, les enfants ne pourront plus être accueillis dans l’enceinte du collège. Les services du Département ont étudié deux solutions, l'installation d'un collège provisoire à proximité du collège actuel ou la délocalisation pendant les travaux au collège du Vigneret au Castellet. Le conseil d'administration a opté pour la première possibilité. Un collège provisoire, avec des préfabriqués, va alors être installé sur le plateau sportif situé juste à côté de l'établissement.

Le Département, qui a une grande expérience de ce type de travaux et des contraintes engendrées par le maintien sur site, mettra tous les moyens à disposition pour que ces 2 années de chantier se passent au mieux pour tous.

 

  • Quatre centres de solidarité du Département pour vous aider

Publié le 03/01/2017

Vous rencontrez des difficultés familiale, sociale ou financière ? Vous avez besoin de connaître les prestations auxquelles vous avez droit ? Les services susceptibles de vous accompagner ? Les services sociaux du Département sont un relais privilégié pour vous aider à sortir d’une situation difficile.

Les travailleurs sociaux du Département pourront vous aider à faire valoir vos droits. Ils vous orienteront vers les administrations ou associations susceptibles de vous accompagner, vous diront quels dispositifs existent selon votre situation. Si vous avez droit à une prestation ou un service relevant du Département, ils pourront vous aider à faire votre demande. Rendez-vous au centre de solidarité de votre commune.

Le centre de solidarité de Bandol se situe 1 155 avenue Dei reganeou, Le Pergolese bâtiment 2. Il est ouvert du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél. 04 83 95 52 70.

À Sanary, le centre de solidarité vous accueille au CCAS Picotières de Sanary, 281 avenue du Maréchal Leclerc, du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél. 04 83 95 83 10.

Le centre de solidarité d’Ollioules, 3 place du 8 mai 1945, vous reçoit du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30 Tél. 04 83 95 58 50.

Les habitants d’Evenos relèvent du centre de solidarité du Beausset, avenue Saint-Louis immeuble “Le Sainte-Anne” 21 A. Il est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél. 04 83 95 57 30.